Il viendra le temps où nous y repenserons, peut-être pas avec nostalgie, il ne faut pas exagérer, mais comme un temps suspendu, où, malgré tout, nous avions partagé, plus que nous ne l’avions jamais fait, du temps, des activités, des rires… et quelques déceptions. Pour vous permettre de garder trace de cette période inédite, pour vous aider à retirer du bon de cette situation et aussi parce que beaucoup d’entre nous n’ont jamais réalisé autant de choses avec leurs enfants et qu’il serait dommage de ne pas s’en souvenir, nous vous proposons de tenir avec vos enfants un Journal du confinement.

Le confinement, c’est nul, mais…

Un mois que nous sommes confinés, enfermés à la maison pratiquement toute la journée. On a le droit de le dire et ça peut même nous faire du bien, le confinement c’est nul, c’est pénible, c’est long et on en a marre !!! Ceci étant posé, dit, crié, il convient de (se) rappeler que, 1/c’est indispensable et 2/que c’est une bonne chose dans la mesure où ça sauve des vies et aide les soignants à ne pas être submergés. Et d’essayer, comme toujours, de positiver !

>> Téléchargez aussi le Diplôme des Héros du confinement

De bons moments…

Et d’ailleurs si on regarde bien, on a quand même fait des choses vraiment sympas au cours de ce premier mois : inventé de supers parcours moteur dans le salon ou le jardin, enfin appris à faire du pain maison (si ce n’est pas le cas, découvrez vite nos 14 recettes faciles et accessibles à tous), plus discuté avec les voisins que jamais, découvert ses copains sous un autre jour sur Whatsapp’ ou autre, relevé quotidiennement défis et challenges, familiaux ou collectifs, enfin retenu la table de 8, fini son Perplexus (!)

… et de plus difficiles

D’un autre côté, les mauvaises nouvelles s’accumulent quant aux festivités de fin d’année (kermesses, spectacles et autres réjouissances des mois de mai-juin), aux projets de cet été. La déception est légitime. La peur du virus, de la contamination pour ses parents qui travaillent à l’extérieur, ses grands-parents taraude les enfants. Et la colère aussi, souvent, face à ce confinement qui s’étire, à ses copains qui leur manquent, aux sorties qui leur font défaut… Et ça aussi il faut pouvoir l’exprimer !

Garder trace et conjurer l’angoisse

Tenir un journal du confinement est non seulement un moyen de garder trace de cette période historique, d’ « écrire notre Histoire par nos petites histoires » comme l’explique cette enseignante qui a proposé à des lycéens d’en tenir un « ensemble, loin les uns des autres mais unis autour d’un même projet »1, mais aussi de conjurer l’angoisse.

Il n’est pas aisé pour des tout-petits ou des enfants ayant du mal à verbaliser, encore plus à écrire, d’exprimer leurs ressentis. Comme il n’est pas toujours aisé de voir ce qu’il y a de bien dans cette épreuve, de rester positif et plein d’allant.

Un journal pour positiver

Voilà pourquoi, nous avons eu envie de vous proposer un journal à remplir avec des catégories qui, nous l’espérons, vous permettront, à vos enfants comme à vous, de vous focaliser sur tout ce qui se passera quand même de bien, de doux, d’amusant au cours de ces prochaines semaines.

Qu’est-ce qu’on a fait de nouveau aujourd’hui ? Qu’a t-on appris ? A quel moment et pourquoi on a bien ri ? Quel défi a-t-on relevé ? Ou pourquoi n’a t-on pas aimé cette journée ?

Attention, il ne s’agit pas de se mettre de pression en cherchant à remplir chacune de ces catégories, mais de vous aider à trouver du positif dans cette période si particulière, à considérer les choses autrement… Et à donner quotidiennement à vos enfants une occasion d’extérioriser leurs émotions, qu’elles soient positives ou négatives.

On vous conseille de remplir ce journal en famille, avant l’histoire du soir par exemple. Cela sera, en soi, un autre bon moment à partager ensemble, au cours duquel chacun pourra apprécier tout ce qu’il a partagé avec les gens qu’il aime.

Aujourd’hui, tous ensemble, on a réalisé un jeu de piste dans un rayon d’un kilomètre ! On a mis nos sacs sur nos dos, pris nos appareils photos… comme des touristes ! Papa et maman nous avaient imprimé un plan et on devait trouver où dormir en faisant comme si on découvrait la ville et en avançant d’indice en indice. C’était génial !

L’idée est aussi de vous offrir un joli support où consigner tous ce que vos graines d’artistes auront réalisé durant la journée en collant une photo de leurs dessin, déguisement ou défi sciences du jour… Un bon moyen aussi d’encourager leur créativité, leur motivation à poursuivre activités et découvertes…

On peut aussi, pourquoi pas, donner rendez-vous aux cousins, aux copains – de temps en temps au moins – pour le remplir chacun chez soi, mais ensemble. Ce sera pour les plus petits qui ne sont pas à l’aise avec les appels vidéos, une bonne base de discussion :

Moi, ce que j’ai trouvé le plus marrant aujourd’hui, c’est quand la chatte s’est confinée dans un tiroir du placard. Il y en a pour qui le confinement est un art de vivre ! 😉

Comme toujours, on serait bien content de voir vos réalisations…N’hésitez pas à les partager !

Journal du confinement


journal de confinement3 x A4 en pdf

1 version classique en 2 pages A4

1 version livret avec 1 A4

1 Maëlle Pretceille de Pressensé, Journal d’un confinement, Les cahiers pédagogiques

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.