Le 20 novembre, c’est la Journée Internationale des droits de l’enfant. L’occasion de télécharger l’infographie d’Hop’Toys illustrant des extraits de la Convention internationale des droits de l’enfant et de l’afficher partout ! Pour rappeler à tous ces droits fondamentaux et inaliénables de TOUS les enfants ! Avant de télécharger, d’afficher et de diffuser partout notre infographie, découvrez-en plus sur la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Parce que les enfants sont plus vulnérables que les adultes, parce qu’ils n’ont ni droit de vote ni influence politique ou économique, parce que le développement sain des enfants est crucial pour l’avenir de toute société, le monde s’est doté en 1989 de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). (Unicef)

Une convention pourquoi ? 

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant est un texte de 54 articles adopté à l’unanimité par l’Assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1989. Cette convention énonce les droits fondamentaux des enfants et les obligations des États pour les appliquer. Si d’autres textes internationaux avaient déjà reconnu la nécessité d’accorder une protection spécifique à l’enfant, la CIDE est le premier texte à fédérer les États du monde autour d’une même volonté : assurer la protection de l’enfant et le reconnaître comme un sujet de droits.Elle reconnaît en effet l’enfant comme une personne qui a le droit d’être éduquée, soignée, protégée, quel que soit l’endroit du monde où elle est née. Mais aussi que tout enfant a le droit de s’amuser, d’apprendre et de s’exprimer.Enfin, la CIDE est le premier texte à poser le principe de la notion d’intérêt supérieur de l’enfant, qui doit être une considération primordiale dans toutes les décisions le concernant.La CIDE a été ratifiée (depuis) par 195 pays. Seuls la Somalie et les États Unis ont refusé de s’engager. 

La Convention met en avant quatre principes fondamentaux concernant les enfants :

  • la non-discrimination,
  • l’intérêt supérieur de l’enfant,
  • le droit de vivre, survivre et se développer
  • le respect des opinions de l’enfant.

Des êtres à part entière, porteurs de droits

Lorsque la CIDE est promulguée il y a 30 ans, c’est la première fois de l’histoire qu’un texte international reconnait explicitement les moins de 18 ans comme des êtres à part entière, porteurs de droits sociaux, économiques, civils, culturels et politiques – des droits fondamentaux, obligatoires et non négociables.

Les 54 articles de la CIDE  affirment en effet que chaque enfant a

  • des droits civils qui prévoient notamment la protection des handicapés et la non discrimination ;
  • des droits économiques : avoir, notamment, un niveau de vie suffisant ;
  • des droits politiques reconnaissant la liberté d’expression, de pensée, de conscience et de religion, la protection contre les mauvais traitements, contre la privation des libertés, contre la séparation d’avec les parents ;
  • des droits  sociaux relatifs à la nutrition, la santé mais aussi aux soins particuliers pour les enfants handicapés ;
  • des droits culturels prévoyant notamment le droit à l’éducation, le droit de jouer, d’avoir des loisirs.

La CIDE et le handicap

La Convention internationale des Droits de l’enfant est aussi le premier traité international mentionnant le handicap. À son article 2, le texte consacre le principe de non-discrimination envers les enfants handicapés. On trouve également une norme spécialement consacrée à cette problématique à l’article 23 :

Les États parties reconnaissent que les enfants mentalement ou physiquement handicapés doivent mener une vie pleine et décente, dans des conditions qui garantissent leur dignité, favorisent leur autonomie et facilitent leur participation active à la vie de la collectivité. (…).

Alors bien sûr, même dans nos pays riches, on voit bien que ces principes fondamentaux ne sont pas toujours aussi bien appliqués qu’ils pourraient/devraient l’êtreC’est pourquoi sur l’infographie des Droits de l’enfant proposée par Hop’Toys, nous avons choisi de faire apparaître également un extrait de la loi française de 2005 prévoyant :

le droit pour tout enfant porteur de handicap d’être inscrit dans l’école de son quartier.

Aussi, n’hésitons pas, les textes sont là, diffusons tout au long de l’année, ces droits fondamentaux pour la protection et l’intérêt supérieur de TOUS les enfants !

Téléchargez notre infographie, utilisez-la comme base de discussions avec les enfants et partagez-la partout autour de vous… pour garantir leurs droits.

Affiche A3 Les droits de l'enfant


 1 x A3 en PDF

Pour imprimer en A4 réduire de 70%

Sources :
Dossier Unicef, la Convention internationale des droits de l’enfant

http://www.hymneofficiel-droitsdelenfant.fr/cide.pdf

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.