L’accessibilité, c’est la base de toute société inclusive. Un lieu accessible pour tous, qu’il soit réel ou virtuel, est un lieu qui permet d’accueillir tout le monde sans distinction de handicap, de taille, d’origine, de troubles.

En France, 12 millions de personnes sont porteuses d’un handicap, soit 18% de la population française. 80% de ceux-ci portent un handicap invisible. Ignorer cette part de la population serait inconcevable. C’est pourquoi la loi de 2005 pour “l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées”, prévoit que tout Établissement Recevant du Public (ERP) doit être accessible à tous. L’idée est que tout le monde puisse avoir accès partout, sans distinction. Il s’agit de construire une société qui tient compte des besoins de tous.

L’accessibilité motrice

Concernant les troubles du mouvement, le handicap ne se trouve pas seulement dans la paralysie ou la perte d’un membre. Certains handicaps induisent des mouvements incontrôlés ou un manque de précision. Dans le cas d’un handicap moteur, les Etablissement Recevant du Public prévoient en général une rampe ou un ascenseur pour faciliter l’accès aux personnes en fauteuil roulant.

Un homme en fauteuil roulant

>> A lire aussi : Festivals de l’été & Accessibilité

L’accessibilité sensorielle

Pour les personnes malvoyantes ou aveugles, les bâtiments prévoient des traces à suivre au sol à l’aide de canne pour malvoyants, depuis l’extérieur et jusque devant les salles. D’autres dispositifs comme des écritures en braille, des poteaux ou une vitrophanie spéciale peuvent être mis en place.

Les troubles de l’ouïe touchent les personnes sourdes, et malentendantes. A l’intention de ces personnes, il est utile de proposer des sous-titres par exemple, dans le cas d’écoute d’un fichier audio. Un outil de communication intéressant est la boucle à induction magnétique (BIM) qui permet à une personne malentendante de vous comprendre malgré le bruit ou la distance.

Le musée Fabre, musée des beaux arts de Montpellier, est un exemple d’initiative proposant une accessibilité pour tous.

L’accessibilité cognitive

Certaines personnes souffrent de troubles de l’apprentissage, de la compréhension, de l’attention ou encore des déficiences mentales. Les troubles du spectre de l’autisme, les maladies comme la schizophrénie ou encore de nombreux autres troubles entraînent aussi des problèmes liés à l’accessibilité cognitive. Ce genre de troubles affectent la compréhension ou la mémoire de comment accomplir une tâche, par exemple. Garantir l’accessibilité en cas de troubles cognitifs peut paraître difficile, mais à la portée de tous si l’on prend la peine d’y penser. Pour faciliter la compréhension d’un site web, d’un document, d’une vidéo, que le contenu soit bien cohérent, que les phrases ne soient pas trop longues, que le langage soit simple, etc. Une idée pertinente est l’utilisation du FALC (Facile à Lire et à Comprendre), à l’inverse du DALC (Difficile à Lire et à Comprendre) que l’on subit au quotidien, le FALC prévoit que les textes soient simplifiés dans tous les aspects de la vie : les lois, les contrats d’assurance, les modes d’emploi, etc. Le principe : employer des mots du langages courant, une syntaxe simple, des phrases courtes et aller à l’essentiel.

>> A lire aussi : Musée et accessibilité: les révolutions des imprimantes 3D !

L’accessibilité pour les personnes porteuses d’un trouble du spectre de l’autisme

Concernant les troubles du spectre de l’autisme (TSA), les Etablissement Recevant du Public sont pour la grande majorité en retard. Les personnes porteuses de ces troubles sont intensément perturbées par la stimulation de tous leurs sens. Les magasins et les supermarchés, sensoriellement agressifs (publicité, vidéos, musique, foule, etc.) devraient prendre exemple sur les quelques exceptions qui ont pris la peine de penser au 1% de la population concernée. De rares enseignes ont pensé à organiser une “Heure calme” durant laquelle la musique et les escalators sont coupés, les employés ne remplissent pas les rayons, les lumières sont tamisées, les sèche-mains des toilettes arrêtés… Ces bonnes pratiques, même si elle feraient du bien à beaucoup de personnes qui ont besoin de calme, sont encore trop peu mises en place.

>> A lire aussi : Des spectacles « autisme friendly » 

L’accessibilité numérique

Aujourd’hui, grâce aux avancées technologiques, tout le monde peut avoir un accès internet. Malheureusement, tous les sites web ne prévoient pas une accessibilité pour les personnes porteuses de handicap. Dans le cas d’un handicap moteur, il peut y avoir un manque de précision dans les mouvement de la main, rendant l’utilisation de la souris compliquée. Pour cela, il faut envisager que le site internet soit accessible au clavier par exemple, à l’aide de la touche TAB et ENTRER.

Les troubles de la vue touchent les personnes malvoyantes, aveugles, daltoniennes. Pour que ces personnes puissent avoir accès aux mêmes sites que tout le monde, des logiciels sont mis en place sur les ordinateurs et sur les navigateurs. Il est donc possible d’agrandir le texte, comme une loupe. Et si les besoins sont plus spécifiques, des logiciels peuvent lire le texte à voix haute. 

Pour les personnes âgées, certains logiciels permettent d’augmenter le volume sonore, ou d’agrandir le texte, voire de le lire, en cas d’un manque d’acuité visuelle. Enfin, pour les personnes qui présentent un trouble important du spectre de l’autisme, une déficience mentale, un polyhandicap, des solutions numériques avec interface ultra simplifiée sont prévues, comme par exemple Tab’Lucioles.

L’accessibilité numérique, ce n’est pas “un site accessible pour les personnes handicapées” mais plutôt “un site accessible pour tous”. Cela signifie que vous soyez porteur de handicap, porteur d’un TSA, étranger débutant dans la langue française, ou encore porteur d’un trouble de l’attention, vous pouvez dans tous les cas, naviguer sur votre ordinateur et sur le site Internet de votre choix.

Egalité, équité… et inclusion

L’égalité, c’est donner les mêmes choses à tout le monde, sans distinction des besoins. L’équité, c’est donner des solutions aux besoins de chacun. L’inclusion, c’est construire une société pensée pour prévenir et anticiper les besoins de chacun, afin que personne ne soit lésé, à aucun moment.

Pour une société inclusive

Anticiper les handicaps grâce à une société inclusive

Une société inclusive, pour anticiper les besoins de chacun

L’accessibilité est l’affaire de tous. Une société inclusive doit prévoir que chacun puisse évoluer et accéder à tout sans problème. Les sites internet, les enseignes, et les personnes doivent penser globalement. Des mesures pour aider et accompagner les personnes porteuses de handicap sont déjà mises en place, mais il manque encore un effort pour que chacun soit considéré.


Sources :

Mediapart, L’accessibilité pour l’autisme, 1er Décembre 2017

Handirect.fr, Accessibilité : le mode d’emploi et les chiffres clefs, 5 Mai 2017

MDN Web Docs, Qu’est-ce que l’accessibilité ?, 5 Mars 2018

Handicap.fr, Handicap mental : la vie plus facile grâce au FALC, 9 Février 2016

Rédacteur chez Hop'Toys, je suis aussi jongleur de diabolo et auteur de chansons à mes heures perdues ☺

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Instagram

  • Supports contrastes en téléchargement libre sur le blog. 😉 #Repost @monpetitsoukdidees with @get_repost
・・・
Un mois déjà que tu es parmi nous...😌Voici son petit coin dans lequel il évolue depuis quelques jours⚪️🔲⚫️🔳🐼. On peut y trouver un tapis d’éveil contrasté @princelionheart , un portique sur lequel est accroché le mobile de Munari de @natureetdecouvertes et des images contrastées @hoptoys_fr Les nouveaux nés ont besoin de formes simples et contrastées pour concentrer leur attention et stimuler leur développement psychomoteur pendant la phase d'éveil. 
Bébé est allongé sur un  topponcino, un petit matelas qui constitue un cocon enveloppant. L'enfant en sent les limites et lui rappelle celles du ventre de sa maman. Le Topponcino sert aussi de base pour déplacer bébé, qui se sent en grande sécurité. Voilà pour nos indispensables «éveil»du moment! #deja1mois #nouveaune #nourrisson #topponcino #nido #montessori #montessoriathome #montessoribebe #montessoribaby #eveilbebe #tapisdeveil #princelionheart #contraste #noiretblanc #mobilebebe  #munarimobile #munari #natureetdecouvertes
  • Du nouveaux avec la #teamhoptoys 😍#catalogue 🌞#printemps2018 🌿#eveil #loulou
  • Plein d'exercices à faire avec les ballons! ❣️#psychomotricité #kiné #stimulation #motricité #vestibulaire
  • à télécharger gratis sur le blog ! 
#ressource #anniversaire #carte #personnaliser
  • Aujourd’hui nous vous présentons des activités à l’aide de la table lumineuse !
#eveil #sensoriel #jeu #activité #loulou
  • Ce jeu coopératif permet de développer de nombreuses aptitudes motrices et éducatives tout en renforçant la cohésion d'un groupe
#extérieur 
#handicap #hoptoys #jeu #dehors #coopération
  • Les beaux jours sont arrivés, tout comme notre tout nouveau tout beau catalogue 🍃 NATURE 🌿 pour le printemps. .
À recevoir gratuitement et à consulter directement sur notre site internet ! (Lien dans la bio)
  • Un superbe arc-en-ciel 🌈 de balles sensorielles mis en scène par Maëva de @blisscocotte !
  • le #easyhold aide loulou pour la préhension de ses objets ! Un super outil pour développer ses compétences de vie pratique 
#autonomie #ergo #
#handicap #hoptoys #eveil

Suivez-nous !