Aujourd’hui, les nouvelles technologies comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée ou la réalité mixte, sont bien plus que des lunettes ou des casques de jeu vidéo. Ces outils offrent une immersion dans un univers plus ou moins virtuel, en temps réel. L’outil d’immersion peut être un casque, une paire de lunette connectée, ou même une chambre dont chaque paroi est un écran. La stimulation des sens est au coeur de ces technologies. C’est pourquoi elles sont le nouvel espoir des études sur les prises en charge des troubles du spectre de l’autisme.

L’utilisation de la réalité modifiée étend de plus en plus ses applications dans le domaine médical et éducatif. Grâce à sa capacité à faire vivre une situation prédéfinie une multitude de fois, elle permet d’affronter des peurs, de dépasser des barrières sociales, et de progresser à son rythme dans l’apprentissage. Des chercheurs du monde entier s’intéressent à ces technologies dans l’optique de proposer une solution durable aux personnes porteuses de troubles du spectre de l’autisme.

La réalité virtuelle : son rôle face à l’hypersensibilité

L’étude des neurosciences lors de l’immersion virtuelle a révélé que les personnes présentant des TSA améliorent leur compréhension sociale au cours de ces exercices. En canalisant la surcharge sensorielle, la réalité virtuelle offre un espace calme, une bulle dans laquelle seuls les stimuli prévus vont intervenir. Le “joueur” peut ainsi faire face à des situations qui vont mettre à l’épreuve ses capacités sociales (un entretien d’embauche, un trajet de bus bondé, ou parler devant la classe), mais en toute sécurité lors d’un accompagnement professionnel. En exposant à des situations de plus en plus stressantes, jusqu’à s’approcher de la réalité, on amène en douceur une désensibilisation, dans un contexte contrôlé et accompagné. Des études ont déjà montré leur efficacité en proposant d’affronter des situations de plus en plus difficiles, jusqu’à dépasser sa phobie et ne plus en souffrir, pour la moitié des participants.

Enfant devant la TV

>> A lire aussi : Asperger et Informatique : attention aux clichés

La réalité augmentée pour décrypter les émotions

Les lunettes Google Glass, assez peu populaires depuis leur sortie, pourrait retrouver une utilité dans le secteur de la santé. Outil de réalité augmentée (superposition d’images à la vraie réalité), elles ont permis à des chercheurs de Stanford d’aider les enfants touchés par un TSA. Les lunettes enregistrent des données comme la durée ou le type du contact visuel. Elles vont ensuite reconnaître les expressions, les émotions sur les visages des interlocuteurs et indiquer au porteur ce qu’elles ont perçu. Grâce à cette intelligence artificielle portative, les personnes atteintes de TSA arrivent à mieux comprendre les réactions, interagir avec l’entourage, et améliorer le quotidien. De plus, en en apprenant plus sur les émotions de l’entourage, elles comprennent mieux leurs propres émotions.

Une approche de la prise en charge par la société Actimage consiste à allier réalité virtuelle et réalité augmentée. Avec une paire de HoloLens (lunettes de réalité mixte de Microsoft), l’enfant pourra observer un monde semi-virtuel et interagir avec l’application Hol’Autisme. L’enjeu est toujours de permettre la socialisation de l’enfant. Mais l’entreprise apporte un bémol en ajoutant un bracelet analysant des données physiologiques (rythme cardiaque, notamment) afin de moduler l’immersion en réduisant les stimuli si nécessaire.

Une adolescente écoute de la musique

>> A lire aussi : 8 astuces pour développer l’intelligence émotionnelle

Faire comprendre l’autisme aux grand public

L’immersion dans une réalité modifiée est aussi efficace dans l’autre sens. En faisant vivre une expérience 3D à une personne sans TSA, il est possible de faire comprendre ce que vivent ces personnes. Les lumières éblouissantes, les sons spontanés, les émotions ressenties lors de ces troubles sont maintenant à portée de main du grand public. Les technologies immersives apportent donc des outils éducatifs pour aider à faire comprendre ces troubles. Espérons que cette dynamique réciproque fera évoluer les comportements vis-à-vis des enfants et adultes touchés par le spectre de l’autisme.

Cette vidéo à 360 degrés retranscrit un moment du quotidien d’un enfant exceptionnel au centre commercial avec sa maman. Pour vivre pleinement l’expérience de cet instant dans la peau d’une jeune homme, équipez-vous d’un casque de réalité virtuelle avant de regarder cette vidéo.

>> Télécharger : Kit de sensibilisation à l’autisme

Nous sommes encore à l’aube de cette nouvelle ère de la médecine par la technologie immersive, le matériel et les logiciels restent onéreux. Pour répondre à ce problème, le chercheur Alain Pruski veut distribuer gratuitement son logiciel Utopia à de nombreux services d’éducation spéciale et de soins à domicile. Petit à petit les coûts vont baisser et l’accessibilité sera garantie pour le grand public. D’ici quelques années, on peut imaginer que chaque personne concernée par un trouble du spectre de l’autisme aura ce genre d’outil pour gérer et anticiper les crises, dans un cadre calme et serein.

Dans le cas de personnes présentant des troubles du spectre de l’autisme, notamment chez les enfants et adolescents, les nouvelles technologies immersives se révèlent être de véritables espoirs pour un avenir meilleur. Elles font travailler les normes sociales, l’autonomie et la communication dans un contexte anticipé et à l’aide de jeux numériques. Loin des prises en charge traditionnelles, les technologies immersives ont un énorme potentiel médical. Grâce au virtuel, les personnes touchées par un TSA font un grand pas vers un réel plus radieux.

Sources :

Independant, Virtual reality may be a help to autistic children in the classroom, Natalie R Catren, 12 avril 2017
Sciences et Avenir, La réalité mixte dans l’apprentissage des enfants autistes, Arnaud Devillard, 18 février 2018
Motherboard, La réalité virtuelle pourrait aider les enfants autistes à évoluer en société, Lisa Willemse, 22 septembre 2016
Blog Virtuality, Hol’Autisme, Matthieu Gayer, 15 janvier 2018
Psychomédia, Autisme : des Google Glass pour aider à reconnaître les émotions, 29 juillet 2016
Editions législatives, La gratuité, seul moyen pour I-Virtuel d’amener la réalité virtuelle aux enfants autistes, 6 octobre 2017
Realité Virtuelle, Thérapies virtuelles, 21 avril 2015

Rédacteur chez Hop'Toys, j'aime interviewer des professionnels pour écrire des articles. Amoureux de la langue française, je suis aussi jongleur de diabolo et auteur de chansons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.