Quoi de mieux que de créer un endroit où la différence et la tolérance s’apprennent dès le plus jeune âge ? Une maison où handicap et non-handicap se côtoient. Un lieu où le « prendre soin » est l’atmosphère primordiale qui règne entre les murs. Un endroit où les parents s’autorisent à souffler le temps d’un « instant ». Voici la devise de cette Maison d’assistant·e·s maternel·le·s (MAM) Extraordinaire et inclusive que souhaite créer Clémence, infirmière, Justine, infirmière et Stella, diplômée de la petite enfance.

Le projet de la Fabrique aux sourires

La genèse de cette MAM inclusive

Leurs différentes expériences professionnelles et personnelles ont donné l’envie à ces 3 femmes d’exercer auprès des enfants. Leur but est de continuer à prendre soin des enfants et de les initier dès leur plus jeune âge à une société inclusive. Ainsi, leurs objectifs seraient de permettre aux enfants de découvrir les valeurs simples de la vie tout en participant à leur épanouissement. C’est pourquoi elles aspirent à un monde de mixité où la tolérance et la différence de chacun sont nécessaires et valorisées. De par les valeurs de leurs métiers, elles souhaitent accueillir ensemble des enfants en situation de handicap et des enfants neurotypiques dans leur MAM inclusive. Ainsi, les enfants évolueront sans cesse soit par l’envie d’aider, soit par la motivation d’acquérir une plus grande autonomie grâce aux autres. Un grand pas dans l’apprentissage de la socialisation, dans le vivre ensemble et le respect de chacun.

L’importance du bien-être des enfants

Douceur, patience, bienveillance, confiance, rires et jeux sont les maitres mots de leur métier. De par leur profession de base, elles ont acquis de grandes responsabilités et sauront répondre au plus près aux besoins spécifiques de chaque enfant. De plus, elles respectent avant tout les consignes des parents, car elles participent à la continuité de leur éducation, nécessaire au bon développement des enfants. Enfin, elles attachent une attention particulière au rythme de chacun pour respecter les besoins de tous.

petite enfance et psychomotricité

>> À lire aussi : « Les miroirs en petite enfance ».

Une MAM inclusive

Clémence, Justine et Stella souhaitent ouvrir une Maison d’assistant·e·s maternel·le·s pour enfants en situation de handicap ou non, une maison pour TOUS ! Cette MAM pourra accueillir environ 10 enfants âgés de 3 mois à 10 ans afin de les éduquer dès le plus jeune âge à la tolérance, l’acceptation et le respect des différences. Afin de soulager l’organisation familiale, les différents professionnels inscrits dans le parcours de soins de l’enfant comme les ergothérapeutes, les psychologues, les psychomotricien·nes, les orthophonistes, les kinésithérapeutes, etc., ainsi que les professionnels de l’éducation pourront intervenir directement au sein de la MAM.

Les espaces de la MAM

Les locaux seront aux normes ERP ainsi qu’aux normes pour les personnes en situation de handicap. Il y aura un espace de vie adapté et sécurisé où pourront naviguer les enfants en fauteuils roulants en toute liberté ainsi que les enfants ayant des difficultés à la marche et tous les enfants.

Une pièce dédiée à la psychomotricité

L’installation de différents modules dans une pièce dédiée offre à l’enfant une multitude de bénéfices ! Cela lui permet, dans un premier temps, d’explorer sa sensorialité grâce aux différentes textures et matières proposées. De plus, ces espaces moteurs ouvrent aux enfants la possibilité de ressentir diversement leurs appuis, de jouer avec leurs acquisitions motrices et les transferts de poids et ainsi de travailler l’équilibre à travers la différence de stabilité avec le sol. Intriqués à la prise en compte de stimulations sensorielles, ces espaces moteurs mènent à la fois à une prise de conscience corporelle, des mouvements et à l’ajustement tonique à adopter au quotidien : le tout, de façon ludique !

Un petit plus : le pied est un organe sensitif, de support et de mouvement. Le fait d’être pied nu permet de chercher un équilibre plus stable ainsi que l’ajustement tonico-postural.

>> À lire aussi : « Comment développer la psychomotricité des enfants ? ».

Une pièce pour des séances Snoezelen

La méthode Snoezelen nous vient de Hollande. C’est un état d’esprit, un positionnement d’écoute et d’observation, basé sur des propositions de stimulation et d’exploration sensorielles. Cette méthode est aussi basée sur le « prendre soin ». Les espaces Snoezelen se vivent de l’intérieur, intensément, avec authenticité. C’est grâce à des matières, des textures, des couleurs, des odeurs, des sons, qu’une atmosphère se crée. La relation entre l’enfant et l’assistante maternelle s’instaure légitimement et délicatement. Les séances Snoezelen apportent aux enfants un bien-être, un relâchement et une détente. Ils apprennent à être à l’écoute de leur corps.

Chambre multisensorielle

>> À lire aussi : « Assistante maternelle : créer un espace Snoezelen ».

Il y aura également une pièce pour les intervenants extérieurs pour les séances de rééducation et de soins de l’enfant. Une salle d’eau et toilettes adaptées. Deux ou trois chambres et dans l’idéal un petit jardin.

 


Clémence a 32 ans. Elle est diplômée infirmière depuis 10 ans et elle a parcouru différents services médicaux pour aujourd’hui se dire qu’elle a envie d’évoluer dans son parcours professionnel. Clémence exerce actuellement le métier d’assistante maternelle à son domicile dans lequel elle s’épanouit chaque jour.

Elle accueille actuellement trois enfants, dont un premier enfant « extraordinaire » en septembre prochain. Clémence suit en ce moment une formation sur la langue des signes associés à la parole. À ce jour, ses journées sont rythmées par différents ateliers : Snoezelen, psychomotricité libre et guidée, activités sensorielles, activités créatives, jardinage, atelier cuisine…. Bref un bonheur journalier. 

 

 

Justine a 28 ans. Elle est infirmière depuis 6 ans et elle a décidé de participer à cette belle aventure, car son objectif premier en devenant infirmière était de travailler avec les enfants. Elle apprécie tout particulièrement le domaine de la petite enfance pour la participation dans l’apprentissage, l’éducation, les valeurs simples et la prise en charge pluridisciplinaire nécessaire au bien-être physique et psychologique des enfants

 

 

 

Stella a 34ans. Elle est diplômée de la petite enfance depuis 15 ans maintenant. Elle travaille en crèche et elle a décidé de participer à cette jolie aventure. Sa présence sera une ressource en matière d’organisation dans l’accueil en milieu collectif de la petite enfance. Elle pourra apporter ses différentes expériences quotidiennes pour ainsi résoudre aux mieux les difficultés qu’elles pourraient éventuellement rencontrer en matière de gestion budgétaire, de relationnel, d’anticipation, du comportement et de l’émotion chez l’enfant ainsi qu’en matière de méthodes pédagogiques. Elle est actuellement très épanouie dans son métier et a décidé d’évoluer dans un milieu porté davantage sur le soin, la différence et le partage

Les retrouver sur Facebook : Mam La Fabrique aux sourires.

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.