Dans un miroir, on observe son reflet, les reflets des autres et des objets. Ainsi, les miroirs nous aident à construire notre idée et notre perception du monde. On découvre à travers eux la perspective et la symétrie. Véritable objet magique, il se prête à 1000 utilisations. Découvrez dans cet article, le point de vue de l’ergothérapeute Clémentine Luzu sur l’utilisation des miroirs en petite enfance.  

Qu’est-ce qu’un ergothérapeute ?

L’ergothérapeute est un professionnel de santé centré sur les occupations. Il s’intéresse au développement sensoriel, moteur, cognitif et psychologique de la personne, ainsi qu’à son environnement, familial, architectural ou culturel. Tout cela en lien avec les occupations, telles que jouer, bouger, manger, dormir, se laver, écrire, etc. 

L’ergothérapeute peut intervenir à tous les âges de la vie, face à toute difficulté perturbant les occupations du quotidien.

>> À télécharger : Ergothérapie, découvrez notre infographie

Le métier d'ergothérapeute en une infographie.

Le miroir, un outil du quotidien

Quand on y regarde de plus près, le miroir est souvent un allié du quotidien pour le bébé, l’enfant et sa famille. Voici quelques exemples d’activités ou de situations où l’on peut utiliser le miroir pour stimuler et développer les compétences des tout-petits.

Le miroir et bébé

Une des premières préoccupations du parent est de créer un environnement adapté pour l’accueil de son nouveau-né. À partir de 2 ou 3 mois, le bébé commence à avoir une bonne tenue de tête et il peut tenir en appui sur ses avant-bras (en position sphinx). En mettant un miroir face à lui, cela l’incitera à lever sa tête pour observer son reflet et l’aidera à gagner en aisance en décubitus ventral.

Vers 4 mois, l’enfant va de plus en plus s’intéresser à son environnement proche en lien avec ses compétences sensori-motrices qui évoluent. Il sera attiré pour se diriger vers son reflet dans le miroir. Ainsi, il peut être intéressant de mettre sur les côtés des miroirs pour que cela l’incite à se mouvoir, c’est-à-dire d’abord rouler sur les côtés, puis à se retourner (via notamment le regard). Attention toutefois aux bébés ayant soit un torticolis congénital et/ou une déformation crânienne à ce que le miroir ne vienne pas accentuer cette position préférentielle. On veillera donc à alterner de côté le miroir d’où l’intérêt des miroirs mobiles.

Utiliser un miroir pour développer son autonomie

Le miroir est généralement quelque chose de très ludique et apprécié des enfants, il peut donc être un outil pour aider à gagner en autonomie. On pourra mettre à disposition près du coin repas un miroir pour que le jeune enfant (voir même le bébé avec un miroir mobile) puisse se débarbouiller seul. C’est particulièrement appréciable chez les enfants avec des particularités sensorielles ou des troubles de la modulation sensorielle et qui apprécieront avoir du « contrôle » sur cette tâche.  

Il en est de même avec la toilette et le brossage de dent. Du fait de son côté ludique, il pourra servir à la fois de distraction lorsque l’enfant est réticent à se laver ou se brosser les dents, mais aussi tout simplement aider l’enfant dans la réalisation de la tâche. Le retour visuel est parfois nécessaire chez certains enfants dont le schéma corporel est en construction.  

Enfant qui se brosse les dents avec son père devant le miroir.

Plus tard, il pourra être intéressant d’installer un plus grand miroir à la verticale pour que l’enfant puisse se voir en entier. On pourra organiser des sessions de déguisement afin d’aider le jeune enfant à gagner en autonomie dans l’habillage et le déshabillage.   

Il existe également de nombreux jeux avec des miroirs qui sont une bonne source de stimulation visuelle.  

Les miroirs chez Hop’toys

Miroirs incassables : Lot de 5 grands miroirs incassables de formes géométriques différentes. À poser contre un mur ou au sol pour encourager la découverte et l’exploration de soi. Ils sont faciles à manipuler, car légers et flexibles. Dim. de 24 à 33 cm. Ep. 2 mm. En polystyrène. Dès 3 ans.

Blocs de construction miroir : Ces blocs de construction géométriques en bois disposent d’une insertion avec des miroirs sur chaque face. Les formes comprennent des carrés, des rectangles, des triangles et des demi-cercles qui ne manqueront pas de compléter et d’ajouter un nouveau style aux blocs de construction traditionnels. Lot de 10. Dim. 14 cm. Dès 2 ans.

>> À lire aussi : 10 activités lumière, miroirs et couleurs

Ces grosses balles miroirs existent en deux versions : une version sonore qui ajoute un côté sensoriel supplémentaire et une version non sonore, mais avec des balles plus grosses. Ces balles ont une surface en miroir déformant. Les enfants sont fascinés par l’observation des objets placés à proximité, y compris leur propre visage en gros plan ! Ces sphères lisses et robustes peuvent être manipulées facilement, car elles sont très légères.

>> Je découvre les balles miroirs sonores (lot de 7) et les balles miroirs par 4

Découvrez notre sélection de miroirs


Clémentine LuzuClémentine LUZU est ergothérapeute en périnatalité et monitrice de portage. Elle est spécialisée dans la prise en charge du bébé et du jeune enfant. Elle propose des ateliers et accompagnements sur le développement sensori-moteur, la diversification menée par l’enfant, le portage physiologique et le massage bébé. Parallèlement elle est formatrice petite enfance et intervient dans des RAM ou des crèches. 

La retrouver sur Facebook : Clémentine Luzu Ergothérapeute et Bébé s’éveille

Sur Instagram : @bebeseveille

Mathilde est coordonnatrice Tiers-Lieu chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.