L’intervention précoce dans la prise en charge de l’autisme est essentielle. Quels sont les signes d’alerte de l’autisme chez les tout-petits ? Qu’est-ce que l’intervention précoce en ergothérapie ? Quelles activités proposer aux bébés ? Flora, ergothérapeute spécialisée dans l’accompagnement des enfants avec des troubles du spectre autistiques nous explique tout cela dans cet article.

Qu’est-ce que l’ergothérapie ?

L’ergothérapeute est un professionnel de santé diplômé d’État qui fonde sa pratique sur l’autonomie dans les occupations quotidiennes, c’est-à-dire dans toutes les activités de vie quotidienne telles que le repas, l’habillage, la toilette, les déplacements, les loisirs, etc.

L’objectif de l’ergothérapie est de maintenir, restaurer et permettre les activités humaines de manière sécurisée, autonome et efficace, et de prévenir, réduire ou supprimer les situations de handicap pour les personnes, en tenant compte de leurs habitudes de vie et de leur environnement – Référentiel métier d’ergothérapeute.

>> À lire aussi : « L’ergothérapie expliquée par les ergo ».

L’intervention précoce en ergothérapie

La petite enfance est une période très importante pour prévenir, repérer et détecter des troubles (sensori-moteurs, sensoriels, émotionnels, cognitifs, comportementaux et relationnels). 

L’intervention précoce est alors primordiale, car elle peut permettre d’éviter les perturbations dans les performances occupationnelles du nourrisson. L’ergothérapeute va « lui permettre d’avoir un développement sensori-moteur et psychique harmonieux, de l’encourager à la relation d’occupations et de co-occupations adaptées à son âge. » 

L’ergothérapeute va également intervenir « auprès des jeunes parents qui peuvent être en manque de repères éducatifs » (L’ergothérapie dans le parcours des 1000 premiers jours, ANFE).

>> À lire aussi : « Intervention précoce : le modèle de Denver »

Qu’est-ce que l’autisme ?

L’autisme est un trouble du neuro-développement (TND) qui se caractérise par une perturbation dans le fonctionnement global de la personne. Les difficultés alors rencontrées doivent avoir un impact important dans les occupations quotidiennes telles que les domaines de la motricité globale et fine, du langage oral et de la socialisation. (Repérage des troubles du neuro-développement (TND) chez les enfants de moins de 7 ans, ministère de la Santé)

D’après le DSM-5, les troubles du spectre autistique/TSA, sont définis selon 2 critères :

  •  des déficits persistants de la communication et des interactions sociales, observés dans des contextes variés.

Ceux-ci peuvent se manifester par des difficultés de réciprocité socio-émotionnelles, une communication verbale et non verbale perturbée, des difficultés à établir des relations sociales et/ou à s’adapter au contexte. 

  • un caractère restreint et répétitif des comportements, des intérêts et des activités. 

Celui-ci se manifeste très fréquemment par des comportements stéréotypés, des rituels rigides, des intérêts restreints et/ou des perturbations sensorielles. 

>> À lire aussi : « L’autisme expliqué par des personnes avec autisme »

Les signes d’alerte

D’après les critères de diagnostic du DSM-5, les symptômes caractéristiques des TSA doivent être présents dès les étapes précoces du développement. Certaines particularités, notamment sensorielles, motrices et relationnelles,  peuvent donc déjà s’observer dès le plus jeune âge dans les principales occupations quotidiennes. 

Voici certains signes d’alertes :

Dans son comportement

Bébé est très agité ou très passif, il/elle a des mouvements gestuels stéréotypés (torsion des mains, balancements…), il/elle ne sourit et ne rit pas ou peu, pleure rarement.

Dans ses interactions sociales

Bébé n’imite pas et n’attire pas l’attention de l’adulte, il/elle n’arrive pas à communiquer (ne pointe pas, ne babille pas…), ne s’intéresse pas et ne joue pas avec les autres enfants de son âge, préfère jouer tout seul.

Dans ses intérêts

Bébé s’intéresse de façon excessive à quelque chose (jouet, objet, domaine…) et fait toujours les mêmes choses.

>> À lire aussi : « Le diagnostic TSA : comment ça se passe ? »

Dans la communication et le langage

Bébé ne réagit pas à son prénom, à l’interdit ou au « non ». Il/elle a un retard de langage verbal, ne montre pas du doigt pour se faire comprendre et ne fait pas de demandes. Il/elle ne comprend pas une consigne simple (« va au lit », « mets ton manteau ») 

Lors des repas

Bébé a des difficultés à utiliser les couverts (cuillère, fourchette, anse de la tasse, verre), à téter le sein ou à boire son biberon. Il/elle mange difficilement (peu, panel alimentaire restreint), ne supporte pas certaines odeurs ou certaines saveurs. L’introduction des morceaux ou de nouveaux aliments est compliquée.

>> Découvrez nos outils d’aides au repas 

Lors du change

Bébé pleure lors du change, quand on le met sur le dos ou qu’on lui relève les fesses, il/elle ne supporte pas le contact des produits sur sa peau.

Lors de la toilette

Bébé refuse qu’on lui lave le visage ou les cheveux, il/elle ne supporte pas la brosse à dent dans la bouche, n’aime pas le jet d’eau sur sa peau ou pour se laver les mains.

Lors de l’habillage

Bébé a des difficultés à supporter le contact de ses vêtements, il/elle n’aide pas à l’habillage (tendre les bras, lever une jambe).

Lors du sommeil

Bébé s’endort difficilement et/ou seulement dans les bras de sa maman, il/elle a peur du noir ou est réveillé à la lueur du soleil, les nuits sont agitées.

>> À télécharger aussi : « 5 stimulations sensorielles pour la relaxation avant le sommeil »

Dans la manipulation

Bébé sous-utilise ses deux mains. Il/elle refuse l’exploration tactile, ne joue pas (encastrements, empilements), a des difficultés à utiliser les outils (crayons).

Dans la mobilité, les déplacements

Bébé a des acquis tardifs de la motricité globale (retournements, station assise, déplacements : rampé, 4 pattes, marche). Il/elle reste trop statique ou au contraire est en recherche constante de mouvements.

Lors du portage

Bébé ne supporte pas d’être serré, n’aime pas être pris dans les bras, faire des câlins ou recevoir des bisous, ou au contraire demande des bercements constants.

Dans son environnement

Bébé réagit violemment aux bruits ou aux lumières vives ou au contraire a des absences de réactions alors qu’il est stimulé. Il/elle ne supporte pas les changements ou est très ritualisé. Il/elle ne regarde pas ou peu autour de lui/elle.

Chaque enfant évolue de façon différente et selon son propre rythme, cependant c’est la multiplication des difficultés et leurs forts impacts dans la vie familiale qui peuvent susciter de l’inquiétude et amener à demander une consultation en ergothérapie.

>> À lire aussi : « Autisme : Comment enseigner le pointage ? »

L’intervention en ergothérapie

Les objectifs

Les objectifs du suivi thérapeutique vont bien entendu déprendre des motifs de consultations, rapportés par les parents lors d’un entretien préalable à la réalisation d’un bilan, ciblé sur le développement du nourrisson. L’entretien familial est primordial, car il permet également de soutenir les parents dans leurs démarches de prise en charge.

Les principaux objectifs de l’intervention ergothérapeutique auprès des tout-petits avec autisme sont :

  • Aider à avoir un comportement adapté dans tous les lieux de vie (domicile, crèche/nounou, sorties extérieures…)
  • Élargir les intérêts de l’enfant notamment dans le choix de ses jouets et jeux
  • Accompagner l’autonomie et les habilités quotidiennes (repas, habillage, toilette, sommeil, déplacements, loisirs)
  • Favoriser les interactions environnementales et sociales, avec ses parents, mais aussi les autres enfants du même âge
  • Favoriser la communication et le langage (verbal, non verbal)
  • Aider à la gestion des troubles sensoriels et émotionnels (hyper et hyposensibilités)

Avec des tout-petits, les séances se font en présence des parents, afin de rassurer l’enfant, mais aussi pour accompagner la famille dans une démarche co-thérapeutique.

Au cabinet, il est très fréquent que je propose de faire mes séances dans un espace Snoezelen spécialement aménagé dans un coin du bureau. Cet espace de détente et de stimulation sensorielle permet au nourrisson d’être sollicité dans un espace qui va le rassurer et lui apporter du bien-être. Les interactions avec l’environnement (objet, mobilier…) et avec les personnes présentes (ergothérapeute, parent) vont alors aider le tout-petit à l’amener vers de nouvelles découvertes sensorielles et sensori-motrices.

>> À lire aussi : « Les environnements sensoriels et la petite enfance »

Les activités

L’ergothérapeute va s’appuyer sur la plasticité cérébrale du bébé en favorisant l’activité, afin de prévenir le retard de développement et réduire le trouble. Chez le tout-petit, l’intervention de l’ergothérapeute va se baser sur l’utilisation de jouets et de jeux essentiellement sensoriels. Ainsi la relation avec l’objet thérapeutique sera ludique et rassurante pour le bébé, de façon à ce qu’il s’investisse dans cette relation thérapeutique. 

Petit rappel sur les 7 sens : 

  • Le visuel : qui traite les informations de la vision (lumières, couleurs, contrastes…) 
  • Le tactile : qui traite les informations du toucher (textures, matières, températures, tailles des objets…) 
  • L’auditif : qui traite les informations de l’ouïe (sons, intensité sonore…)  
  • L’olfactif : qui traite les informations de l’odorat (odeurs) 
  • Le gustatif : qui traite les informations du goût (saveurs) 
  • Le proprioceptif : qui permet de sentir la position des différentes parties du corps (pesanteur, coordinations, gestes à l’aveugle…) 
  • Le vestibulaire : qui permet de sentir son corps dans l’espace (équilibre, mouvements, déplacements 

Voici une liste de matériel stimulant le développement sensori-moteur du bébé et son utilisation dans les occupations quotidiennes.

Sens olfactif, gustatif et proprioceptif pour les repas

Cœur de mastication Lulla : un outil de mastication en forme de cœur pour les plus petits ! Il permet de stimuler les gencives en apportant du réconfort. Utilisable aussi pour les plus grands recherchant une stimulation orale, notamment en cas de besoins sensoriels spécifiques. Plusieurs résiliences : souple (rouge, violet), moyen (rose, turquoise), dur (bleu, lavande). À l’unité. Sans phtalates, PVC, PBA, Latex.

Loto des odeurs : Sur le principe du loto, ce grand classique du jeu éducatif initie les plus jeunes comme les adultes aux parfums et aux odeurs et développera leur odorat tout en les amusant. Contient 5 planches de loto et 30 boîtes odeurs : eucalyptus, melon, vanille, champignon, muguet, violette, lavande, noix de coco, cassis, savon, miel…

>> À lire aussi :  » Troubles de l’oralité alimentaire : 10 conseils d’ergo ».

Sens tactile pour l’hygiène corporelle

Plui : une fois immergé dans l’eau, ce jouet de bain original se remplit de liquide pour s’écouler ensuite en pluie fine dont le flux est contrôlé d’une simple pression du doigt. À utiliser dans le bain ou avec un bac d’exploration d’eau teintée. En plastique vinyle. Ne contient ni latex ni phtalates.

Kitpratik éponges sensorielles : ces 13 éponges apportent chacune une sensation tactile différente. Certaines sont rugueuses, granuleuses, d’autres piquent légèrement… D’autres encore sont spongieuses, douces ou cotonneuses… Utilisez-les lors du bain, en découverte tactile, en effleurements pour désensibiliser une zone ou lors de chatouilles rigolotes !

>> À lire aussi : « Le bain sensoriel, qu’est-ce que c’est ? 

Sens tactile, auditif et visuel pour le sommeil

Poupée Lulla : elle est un compagnon de sommeil pour les bébés prématurés, les bébés et les tout-petits. Elle a été conçue par une maman islandaise, inspirée par des recherches scientifiques sur la proximité, le sommeil et le bien-être. Des médecins, des infirmières, des psychologues, des parents l’ont ensuite évaluée pendant 3 ans. Elle imite la proximité d’un proche, aidant au repos, avec son toucher doux et les sons apaisants de respiration et de battements de cœur. Peut jouer jusqu’à 12 heures d’affilées pour offrir un confort tout au long de la nuit. Lavable en machine.

Mini-projecteur kaléidoscope : Un mini projecteur pour un effet maxi ! Une fois allumé, ce mini-projecteur tourne sur lui-même pour projeter sur tous les murs de la pièce des lumières mouvantes tricolores (bleu, vert et rouge) formant un mandala géant.

>> À lire aussi : « Une chambre sensorielle pour Noël »

Le sens tactile et proprioceptif pour favoriser la manipulation

Maxi kit de 9 balles sensorielles : les 9 balles de ce kit offrent chacune une forme, une couleur et une sensation différentes. Certaines sont rondes, d’autres pyramidales, d’autres encore en forme de rouleau et même de sablier. Certaines font même du bruit ! Différentes textures : picots, renflements, rainures…

Tangle multi-texture : il constitue un excellent fidget, car son mouvement perpétuel apaise. Discret, il se glisse dans la trousse ou dans la poche. Son allure design sans connotation enfantine permet son utilisation à tout âge.

>> À lire aussi : « Balles sensorielles : leurs multiples utilisations »

Le sens visuel et vestibulaire pour la mobilité

Tapis sensoriel noir et blanc : ce grand tapis d’éveil noir et blanc est ultra moelleux. Ses motifs géométriques à fort contraste offrent une stimulation visuelle simplifiée, particulièrement indiquée pour les enfants malvoyants. En velours très doux au toucher.

Bilibo : le Bilibo est un jeu libre, dont la simplicité encourage l’imagination et la créativité de l’enfant en lui offrant d’infinies possibilités d’utilisations ! Tantôt toupie, pont, siège pour bouger et se balancer, luge, tambour… il stimule la motricité grâce à sa grande stabilité.

Sens tactile et visuel pour « travailler » sur les émotions

Mémo des émotions : ce très joli jeu en bois peut s’utiliser comme jeu d’observation en identifiant les pions correspondants aux émotions de la roue. Mais aussi comme jeu de mémo puisque chaque émotion est représentée deux fois. Vous apprécierez l’aspect tactile des pions avec chaque visage dessiné en relief.

Marionnettes des émotions : 6 marionnettes appréciées des enfants pour travailler et développer la reconnaissance des émotions à travers des saynètes. CD Audio MP3 (multilingue) contenant 2 histoires à représenter d’environ 10 min. Chaque émotion est représentée par une marionnette.

>> À lire aussi :  » Les émotions des enfants dans un contexte de crise ».

Sens visuel et tactile pour la communication et les interactions sociales.

Encore ! : petit guide pour pouvoir introduire les signes de façon simple dans votre communication avec bébé. Vous trouverez des petits jeux, des comptines et des chansons déclinés en 12 thèmes selon les moments de la journée. Expérience unique de communication avant les premiers mots !

Kit table lumineuse 300 blocs : ces 300 blocs de construction en plastique translucide de 6 couleurs différentes offrent des opportunités variées de jeu libre ou d’activité dirigée sur une table lumineuse, mais aussi dans le cadre d’expérimentations « lumière » de type Reggio. Rangement facile dans la boîte en plastique.

>> À lire aussi : « Jeunes enfants : la communication avec les pictogrammes »

La guidance parentale

L’ergothérapeute va également accompagner les parents, en les guidant pour qu’ils acquièrent eux aussi les compétences nécessaires pour agir avec leur bébé.

Le nourrisson est en effet toujours dépendant de ses parents, ce sont donc eux qui vont déterminer les situations problématiques, co-définir les objectifs de l’intervention avec l’ergothérapeute et enfin s’assurer du transfert des capacités acquises en séance à leur domicile. En s’assurant de leur implication, la thérapie sera plus soutenue et permettra une évolution plus rapide.

Il est également très important de les rassurer sur leur rôle de parents, particulièrement face au handicap de leur enfant.

C’est pour cela que je propose des ateliers de guidance parentale « L’autonomie du bébé et son accompagnement au quotidien », selon 3 tranches d’âge :

  • le nouveau-né de la naissance à 6 mois
  • le petit explorateur, de 6 à 18 mois
  • le grand autonome, de 18 à 36 mois

Ces ateliers visent à conseiller les parents sur le bon déroulement des principales occupations quotidiennes (repas, habillage, toilette/change, sommeil, déplacement/portage, jeux…), pour des nourrissons avec ou sans handicap.

L’adaptation de l’environnement

L’ergothérapeute peut proposer d’aménager l’environnement du bébé, pour optimiser ses acquisitions, particulièrement lors de troubles sensoriels (par ex. : limitation des stimulations auditives pendant le repas, tactiles lors de l’exploration de nouveaux jouets…) ou sensori-moteurs (par ex. : mobilier pour aider à la marche, installations sécurisées…)

Il peut aussi mettre en place une communication alternative (Signes, PECS – objets…) en partenariat avec son entourage (parents, fratrie, nounou…).

Téléchargez l’infographie sur les signes d’alerte et l’intervention précoce chez le bébé avec TSA : 

intervention précoce chez les bébés avec TSA


Notre infographie est à imprimer au format A4 avec une réduction de 95%.

Ainsi, l’intervention précoce en ergothérapie auprès du tout-petit avec trouble du spectre autistique est primordiale pour l’aider à acquérir, conserver ou améliorer ses capacités. L’ergothérapeute va pouvoir accompagner le tout-petit et sa famille dans son développement, afin de l’amener à une meilleure autonomie dans toutes ses occupations quotidiennes. 


Flora Yahiaoui est ergothérapeute libérale à la maison médicale du Miroir d’Eau de Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Elle est spécialisée dans l’accompagnement des enfants avec des troubles du spectre autistiques (formée à la méthode TEACCH, l’intégration sensorielle, au Snoezelen, aux troubles alimentaires, au PECS et Makaton) et au guidage parental auprès des tout-petits (repérage des signes précoces de TSA, troubles sensoriels et retard de développement).

La retrouver sur Facebook : Flora Yahiaoui ergothérapeute

 

  •  
  •  
  •  
  • 3

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.