Et si on discutait agencement de cabinet ? Magalie Vicedomini (@magalie.orthophonie sur Instagram) est orthophoniste. Elle s’est établie dans un cabinet de groupe à Alès. Dans cet article, elle nous parle de l’agencement de son espace, organisé en 3 parties.

J’entame cette année ma sixième année d’exercice. Les diverses formations que j’ai réalisées m’ont souvent donné des idées et m’ont orienté dans mes choix d’aménagement. Je suis installée dans un cabinet de groupe. Nous partageons notre salle d’attente et notre salle de pause entre trois orthophonistes et une chiropractrice. Nous avons chacune notre bureau, et j’ai la chance d’avoir un « grand » bureau ! 

Comment est organisé votre espace ?

J’ai fait le choix d’organiser mon bureau en 3 parties.  

Le bureau

La partie bureau que l’on a toutes et tous il me semble. J’y reçois les familles essentiellement. On y fait aussi des activités de types cartes, plateaux de jeux, dessins… dans les rééducations des patients avec troubles du neurodéveloppement.

Agencement du bureau de Magalie

La « salle de restaurant »

Au centre du cabinet, j’ai installé une petite table avec la dînette et la petite cuisine. On s’en sert souvent de « salle de restaurant » pour travailler avec les plus petits en langage oral. Ce restaurant peut aussi servir aux rééducations en langage écrit, pour donner du sens aux productions écrites. J’utilise également cette table pour manger avec les enfants les plus grands qui viennent me voir pour des troubles de l’oralité alimentaire. Pour les plus petits, j’ai une chaise haute réglable afin de pouvoir adapter la hauteur des repose-pieds à chaque enfant.

La zone de « non-chaussures »

La dernière partie, qui attire petits et grands… est ma zone de « non-chaussures  ». Les patients se mettent pieds-nus et nous allons sur les tapis et coussins. Cet espace est essentiellement réservé aux prises en charge des bébés et des enfants avec trouble de l’oralité alimentaire. J’y installe différentes activités sensorielles indispensables à ces rééducations.

Ce petit coin faisant souvent de l’œil à mes plus grands, je l’utilise de plus en plus, soit pour raconter une histoire en fin de séance, soit pour donner plus de dynamisme à certaines rééducations. Par exemple, nous travaillons la conscience phonologique en sautant dans un bac de mousse quand on entend un son donné !  

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Magalie (@magalie.orthophonie)

Des petits trésors sensoriels

Pour finir, je vous dévoile mes petits trésors sensoriels cachés dans mon meuble en bois : peinture (sans pinceau, avec les mains ou les pieds, c’est plus drôle !), bac de pâtes plus ou moins grosses, semoule, riz, sable kinétique, slime, pâte à modeler, mousse, gel sensoriel, balles texturées. 

L'espace sensoriel avec de la peinture, du slime, du gel sensoriel...

>> Découvrez aussi un autre article de Magalie Vicedomini : « Signes avec bébé : point de vue d’une orthophoniste »

Merci à Magalie Vicedomini de nous parler plus en détail de l’agencement de son espace ! Comment est organisé le vôtre ? Dites-le nous dans les commentaires !


Magalie Vicedomini est orthophoniste et auteure du Journal d’Activités en Orthophonie. Vous pouvez la retrouver sur Instagram : @magalie.orthophonie.

Céline est assistante communication chez Hop'Toys.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.