Au cours de ces dernières années, de plus en plus de parents se sont tournés vers les signes associés à la parole pour mieux communiquer avec leur enfant dès la naissance. Magalie Vicedomini, orthophoniste diplômée du centre de formation de Paris, les a d’ailleurs mis en place avec son bébé de 9 mois. Dans cet article, elle donne son point de vue d’orthophoniste (et de maman) sur l’intérêt des signes avec bébé. Nous vous laissons avec ses mots.

Les signes associés à la parole

Je me suis intéressée à la mise en place des signes lors de ma formation à la méthode Makaton. Cette méthode a pour objectif de signer en même temps que l’on produit du langage parlé afin de soutenir cette parole et ainsi aider les patients ayant des difficultés en langage oral tant à produire qu’à comprendre. C’est à ce moment-là que j’entends « En fait, les signes du Makaton, ce sont les mêmes que ceux pour les bébés ! ».

>> Pour en savoir plus sur le Makaton

Les signes avec bébés

C’est le début de la mise en place des signes en crèche, mais pourquoi proposer des signes à des enfants si petits ? Je m’y intéresse… C’est entre 10 et 16 mois qu’un bébé commence à produire ses premiers gestes conventionnels (au revoir et bravo). Même si bébé gazouille et vocalise, ce n’est qu’à partir de 12 mois que les premiers mots apparaissent. L’acquisition du lexique n’est pas très rapide, ce n’est donc pas toujours facile pour bébé de se faire comprendre ! L’utilisation des signes évite donc les frustrations, l’énervement qu’un bébé peut ressentir lorsque son parent ne répond pas à sa demande initiale.

Ainsi, utiliser les signes avec bébé lui permet de s’exprimer avant d’avoir la possibilité de produire une demande verbale. Plusieurs études scientifiques démontrent même que le langage arrive plus vite ! Le signe aide à la production orale du mot, quand le mot est acquis, bébé laisse tomber les signes !

maman et bébé

>> À lire aussi : « Atelier bébé signe : les signes associés à la parole »

Mise en place des signes avec son enfant

Je quitte maintenant ma casquette d’orthophoniste pour vous parler en tant que maman. Le confinement aidant, j’ai passé tout mon temps avec ma fille. J’en ai donc profité pour me lancer dans la mise en place des signes, elle avait alors 9 mois. Au début, elle me regardait d’un œil intrigué, puis très vite, elle a commencé à m’imiter. Quelque temps après, elle produisait ses premiers signes spontanément. Je n’utilise pas la LSF, qui est une langue avec une syntaxe à part entière. J’utilise quelques gestes pour soutenir mon langage et ainsi lui permettre de mieux me comprendre dans un premier temps, puis lui permettre de formuler une demande : encore, manger, boire, se laver, dormir, jouer, ou encore : gâteau, chocolat, chat, chien poisson, poule, maison… pour donner plus de sens à nos histoires.

Aujourd’hui, les signes s’accompagnent de la production des mots. Je sais que d’ici quelques mois les signes auront disparu. En attendant, papa s’y est mis, papi, mamie et nounou aussi ! Un jeu d’enfant !

Un enfant en bas âge qui signe

>> À télécharger aussi : mes premiers signes avec bébé

Quelques livres pour vous accompagner

Bébé signe à la crèche

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Ok, j’avoue, je profite de mes commandes @hoptoys_fr pour enrichir la bibliothèque de la maison 🤫 Je ne suis pas la première, je ne serai pas la dernière à vous venter les mérites des bébés signes ! @littlebunbao C’est facile à mettre en place et c’est tellement génial de permettre à Bébé de se faire comprendre ! Je vous (ré) explique … Le cerveau de bébé se développe petit à petit, alors qu’il n’est pas encore suffisamment mature pour permettre à Bébé de parler (produire des mots ayant du sens) le cerveau est capable de signer ! En d’autres therme dans le développement cérébral du bébé l’acquisition des gestes se fait avant celle des mots ! Alors pourquoi ne pas lui donner les moyens de se faire comprendre alors même qu’il n’est pas encore capable de parler ?! Hop, on instaure quelques signes : encore, merci, s’il te plaît, pipi, caca, manger, boire… on peut enrichir si on le souhaite et Bébé pourra se faire comprendre. Plusieurs études scientifiques démontrent même que le langage arrive plus vite! Le signe aide à la production orale du mot, quand le mot est acquis, Bébé laisse tomber les signes ! J’ai fait la formation @makaton, je me sers de ces signes, qui sont très sensiblement les mêmes que ceux du Bébé signe mais j’ai remis un coup de neuf dans mes idées avec ce petit bouquin super sympa (qui existe pour différents lieux) et bien spécifique au besoin de Bébé. A vos signes ! 🤚✌️ #bebesigne #communication #bebecommunique #mamanorthophoniste

Une publication partagée par Magalie (@magalie.orthophonie) le

Des photos, des signes et des mots !

Bébé signe chez la nounou : un livre illustré conçu pour la communication de bébé qui ne prononce pas encore de mots. On y apprend comment dire « bonjour », « manger » ou encore « maman ». Il permet d’encourager et de faciliter la communication entre Bébé et ses parents. Les signes ont aussi pour vocation de réduire les frustrations éprouvées par Bébé.

Instants de bébé : cet imagier illustre les instants de vie des bébés. Les photos permettent au jeune enfant de s’approprier son univers, ses émotions et les rituels qui rythment son quotidien. Afin de soutenir l’enfant dans son désir de communiquer, un livret-support accompagne l’imagier. Ce livret vous propose d’associer à chaque photo un mot et un signe, issu de la Langue des Signes Française.

Pour conclure, oublions les fausses idées reçues, la langue des signes ne retarde pas la mise en place du langage oral, bien au contraire ! Le signe aide à la production orale et bien plus ! Elle réduit la frustration de bébé qui n’a pas encore les mots pour exprimer ses besoins et ses envies. 


Magalie Orthophoniste - Télésoin confinementDiplômée du centre de formation de Paris en 2016, Magalie a fait le choix d’ouvrir son cabinet libéral dès l’obtention de son diplôme. Elle a fait plusieurs formations autour de la communication alternative, et reçoit donc beaucoup d’enfants porteurs d’un handicap : syndromes génétiques, trouble du spectre de l’autisme, atteintes neurologiques, trouble spécifique du langage oral et trouble spécifique du langage écrit. Les enfants qu’elle reçoit ont entre 18 mois et 14 ans.

La trouver sur Facebook : Magalie Orthophoniste

La trouver sur Instagram : magalie.orthophonie

 

  •  
  •  
  •  
  •  

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.