Les naissances survenant avant les 37 semaines d’aménorrhée sont définies comme prématurées. En France, le nombre de naissances prématurées est en hausse. Selon l’Inserm, la prématurité est passée de 5,9% des naissances en 1995 à 7,4% en 2010. Entre 50.000 et 60.000 enfants naissent prématurément chaque année. Près de 60% des jumeaux, des triplés et d’autres accouchements multiples entraînent des naissances prématurées. Parce que les bébés prématurés naissent avant d’être physiquement prêts à quitter l’utérus, ils ont souvent des problèmes de santé et présentent des taux de troubles et de handicaps plus élevés. 

Lorsqu’un bébé né prématurément, il ne ressemble ni se comporte comme un bébé né à terme. Un bébé né à terme pèse en moyenne environ 3,17 kg à la naissance, et un nouveau-né prématuré peut peser 2,26 kg, voire beaucoup moins. 8 bébés sur 10 nés après la trentième semaine ont des problèmes de santé ou de développement minimes, tandis que les prématurés nés avant vingt-huit semaines ont davantage de complications et nécessitent un traitement et une prise en charge dans une unité de soins intensifs néonatals.

En raison de ces problèmes de santé, les bébés prématurés bénéficient d’une attention médicale et d’une prise en charge immédiate après l’accouchement. En fonction de l’heure d’arrivée du bébé, votre pédiatre ou obstétricien peut faire appel à un pédiatre néonatologue (pédiatre spécialisé dans les soins aux bébés prématurés) afin de déterminer la prise en charge dont le nourrisson a besoin.

Les affections les plus courantes chez l’enfant prématuré

Le syndrome de détresse respiratoire

Le syndrome de détresse respiratoire est un trouble de la respiration lié à l’immaturité des poumons du bébé. Cela se produit parce que les poumons des bébés prématurés manquent souvent de surfactant, une substance liquide qui permet aux poumons de rester dilatés.

Des surfactants artificiels peuvent être utilisés pour traiter ces bébés, ainsi qu’un ventilateur pour les aider à mieux respirer et à maintenir un taux d’oxygène adéquat dans le sang. Parfois, les bébés très prématurés peuvent avoir besoin d’un traitement à l’oxygène à long terme et parfois rentrer chez eux sous oxygénothérapie.

La maladie pulmonaire chronique ou la dysplasie bronchopulmonaire (DBP)

Le DBP, ou maladie pulmonaire chronique, est un terme utilisé pour décrire les bébés qui ont besoin d’oxygène pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. Ils ont tendance à se débarrasser de cet état inhabituel, dont la gravité varie, à mesure que leurs poumons grandissent et mûrissent.

La maladie pulmonaire chronique est peu fréquente et la plupart des bébés atteignent la maturité sans répercussions respiratoires importantes à long terme.

Les risques du bébé prématuré

Apnée et bradycardie

L’ apnée est une pause temporaire (plus de quinze secondes) dans la respiration qui est courante chez les bébés prématurés. Elle est souvent associée à une diminution de la fréquence cardiaque, appelée bradycardie. Une baisse de la saturation en oxygène mesurée par une machine appelée oxymétrie de pouls est appelée désaturation. La majorité des nourrissons one font plus d’apnée et de bradycardie au moment où ils quittent l’hôpital pour rentrer chez eux.

Rétinopathie du prématuré

La rétinopathie du prématuré est une maladie des yeux dans laquelle la rétine n’est pas complètement développée. C’est un trouble prolifératif qui touche les vaisseaux sanguins de la rétine en développement des nourrissons prématurés.

La plupart des cas disparaissent sans traitement, bien que des cas graves puissent nécessiter un traitement, y compris une chirurgie au laser dans les cas les plus graves. Votre enfant peut être examiné par un ophtalmologiste pédiatrique ou un spécialiste de la rétine pour diagnostiquer et, si nécessaire, recommander un traitement pour cette affection.

Jaunisse ou ictère du nouveau-né

La jaunisse se produit lorsqu’un produit chimique appelé bilirubine s’accumule dans le sang du bébé. En conséquence, la peau peut développer une couleur jaunâtre apparassant d’abord au niveau du visage (blanc de l’œil et muqueuses de l’intérieur de la bouche) puis de la poitrine, de l’abdomen et parfois des bras et des jambes. La jaunisse peut survenir chez les bébés de toutes ethnies. L’ictère apparaît 24 à 48 heures après la naissance, parfois un peu plus tard et disparaît en deux à trois semaines.

Les médecins peuvent alors décider d’un traitement par photothérapie, impliquant de placer le bébé non habillé sous des lumières bleues (pendant que ses yeux sont couverts pour les protéger). Cette lumière bleue va aider plus efficacement que la lumière naturelle le bébé à dégrader les pigments en les rendant solubles ce qui favorise leur élimination urinaire.

La couveuse, l'oxygénation, et le bébé prématuré

Le développement du langage chez les bébés prématurés

Les enfants apprennent la langue à des rythmes différents. La majorité des bébés prématurés développent un langage ordinaire, mais leur développement linguistique est souvent, mais pas toujours, retardé.

Les bébés plus petits et d’une plus grande prématurité courent un plus grand risque que les bébés prématurés plus tardifs. Comparés aux enfants nés à terme, les enfants très prématurés ont en moyenne plus de difficulté à parler et à comprendre ce qu’on leur dit. Les enfants peu prématurés peuvent également avoir des retards de langage, mais cela ne signifie pas que tous les enfants nés prématurément auront des troubles du langage. Certains en auront, mais d’autres auront un excellent développement !

Vous pouvez aider votre enfant dans le développement de son langage en vous assurant que votre environnement familial est plein de conversation et d’écoute. N’hésitez pas lui raconter des histoires, lire des livres même s’il est tout petit, et à chanter des comptines avec lui.

Si votre enfant présente un retard de langage, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre pour que le diagnostic soit posé : plus tôt vous commencerez une intervention précoce, mieux ce sera !

Les troubles du langage peuvent aussi parfois être un signe précoce de problèmes auditifs ou cognitifs. Contactez votre médecin traitant ou le pédiatre de votre enfant si vous avez des inquiétudes. Si le pédiatre est préoccupé par le développement du langage de votre enfant, l’une des premières étapes consiste à faire vérifier son audition.

>> À lire : Comment développer le langage de bébé ? 

Le développement du langage chez les bébés prématurés 

Le développement physique chez les bébés prématurés

La majorité des bébés prématurés ont un développement physique et moteur normal. Les enfants nés prématurément ont tendance à être plus courts et plus légers que les enfants nés à terme. Si ces bébés ont été très malades, cela peut parfois affecter leur croissance jusqu’à l’âge de 12 ans. Mais d’autres se rattrapent bien plus tôt, durant les années préscolaires et scolaires.

Handicap moteur

Les troubles physiques et moteurs sont plus fréquent chez les bébés très prématurés et de faible poids à la naissance.

L’équipe pédiatrique vérifiera les signes précoces de mouvements physiques et de problèmes de contrôle du corps – par exemple, les différences de tonus musculaire de différents côtés du corps de votre enfant – pendant que votre bébé est en unité de soins intensifs néonatals. Les recommandations pour une prise en charge en intervention précoce sont souvent basées sur ces examens.

Une fois que votre bébé est prématuré à la maison, vous allez sans doute entrer dans un protocole de suivi de prématurité, où vous pourrez faire vérifier son développement physique par un pédiatre, un ergothérapeute ou un psychomotricien en fonctiion de son âge réel et corrigé.

Environ 40% des enfants très prématurés ont une déficience motrice légère. Ceux-ci incluent des troubles avec :

  • motricité fine – par exemple, assembler des formes de casse-tête ou tenir un crayon
  • planification motrice – par exemple, comprendre, planifier et faire quelque chose comme marcher autour de blocs tombés au sol
  • coordination visuo-motrice – par exemple, écrire et dessiner
  • compétences sensorimotrices – par exemple, ressentir le poids d’un verre plein et le ramasser sans en renverser le contenu.
  • Environ 10 à 15% des bébés prématurés présentent une déficience motrice majeure, souvent appelée paralysie cérébrale

Le risque d’infirmité motrice cérébrale est plus élevé chez les bébés très prématurés dont le cerveau n’est pas complètement développé (jusqu’à 45% des cas d’infirmité motrice cérébrale se produisent de cette façon). Environ 10 à 15% des bébés très prématurés sont atteints de paralysie cérébrale.

Obtenir un diagnostic clair de paralysie cérébrale avant 12 mois n’est pas toujours facile. En effet, un diagnostic prend en compte les habiletés développementales telles que la position assise, le quatre pattes et la marche.

>> Infographie : Les différentes étapes de bébé

Les dents

Les bébés prématurés sont plus susceptibles d’avoir des problèmes dentaires que les bébés nés à terme, notamment ceux ayant un plus faible poids ou qui sont touchés par une maladie néonatale. Cela peut-être dû au fait qu’ils avaient un tube respiratoire pressé contre le palais de leur bouche ou qu’ils ne recevaient pas autant de calcium et de phosphore qu’un bébé dans l’utérus.

Les problèmes de dents peuvent inclure :

  • Émail dentaire anormal (l’enveloppe externe blanche d’une dent) : la dent peut sembler grise ou brunâtre ou avoir une surface inégale. Les caries peuvent se former plus facilement dans les dents avec un émail pauvre. Se brosser les dents régulièrement aide. Si votre enfant n’aime pas qu’on lui mette des choses dans la bouche, un ergothérapeute ou un orthophoniste peut vous aider.
  • Dents tardives : les dents des bébés prématurés arrivent souvent quelques mois plus tard que les dents des enfants nés à terme, mais elles viennent quand même dans l’ordre habituel.
  • Des malformations du palais : cela peut avoir un impact sur la parole et la mastication. La plupart des enfants s’adaptent à la forme du toit de leur bouche, mais d’autres pourraient avoir besoin d’un appareil dentaire plus tard.

C’est une bonne idée de consulter un dentiste pédiatrique qui comprend le développement des dents des bébés prématurés. Dans l’idéal, rendez-vous chez le dentiste avant l’âge d’un an pour que votre dentiste puisse surveiller ses progrès dentaires dès le début.

Prématurité et développement

Le développement émotionnel chez les bébés prématurés

Le développement social et émotionnel consiste à apprendre, à reconnaître et à gérer ses émotions, à comprendre ce que ressentent les autres, à exprimer des sentiments et à interagir de manière positive avec les autres. Être capable de gérer ses émotions est important dans tous les domaines du développement. Il est utile d’être attentif, de nouer des amitiés, d’acquérir une autonomie et d’être empathique afin de comprendre ce que les autres ressentent.

La majorité des bébés prématurés ont un développement social et affectif normal , mais ils peuvent se comporter différemment des bébés nés à terme. Par exemple, pleurer est la façon dont un bébé communique lorsqu’il a besoin de quelque chose. Les bébés prématurés au sein des unités de soins intensifs néonatals ont tendance à ne pas beaucoup pleurer, sauf peut-être lors d’interventions douloureuses.

Les pleurs chez les bébés nés à terme augmentent avec le temps et atteignent généralement leur maximum entre 6 et 10 semaines, souvent avec davantage de pleurs le soir. Les bébés prématurés en bonne santé ont une augmentation similaire des pleurs, qui atteint son apogée vers l’âge de six semaines environ.

Au cours de leur première année, les bébés prématurés sont plus susceptibles de s’endormir que d’interagir. Ils peuvent également détourner le regard ou devenir grincheux. Ils sont moins susceptibles de participer à des interactions sociales que les bébés nés à terme.

Lorsque vous répondez aux besoins de votre bébé prématuré, celui-ci apprendra progressivement à échanger avec vous, à entrer dans un monde de connexions sociales et donc, à communiquer davantage.

>> À découvrir : Les doudous et couvertures conçus pour les bébés prématurés ! 

Troubles sociaux et émotionnels

Si un enfant a des troubles de la sociabilité ou des émotions, cela signifie qu’il a du mal à s’adapter à son environnement, à suivre des règles et à entrer en connexion  avec d’autres enfants et adultes. Chaque enfant est unique, chaque enfant a sa propre personnalité, et à ses humeurs aussi ! Mais les enfants nés prématurément sont plus susceptibles d’avoir des difficultés à gérer leur émotions. Ils peuvent être de véritable pile électrique, ne pas avoir beaucoup d’appétit, et avoir des difficultés avec le sommeil.

D’après une étude américaine du Dr Jennifer Pinto-Martin, directrice du Centre de recherche sur l’autisme de l’Université de Pennsylvanie, parue dans la revue Pediatrics, les enfants nés prématurément auraient cinq fois plus de risques de souffrir d’autisme que ceux d’un poids normal nés à terme. Aussi, les bébés nés prématurément même d’un mois, sont plus à risque de développer un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

Les besoins sensoriels des bébés prématurés

Des besoins sensoriels différents

La majorité des bébés prématurés ont un développement sensoriel ordinaire. Mais les bébés prématurés sont plus susceptibles que les bébés nés à terme d’avoir des déficiences auditives ou visuelles. Certains parents disent que leurs enfants prématurés ont des sensibilités sensorielles, comme une conscience accrue ou une sensibilité à certains stimuli sensoriels comme le bruit ou certains tissus, et certaines recherches le prouvent. Dans certain cas, les bébés prématurés n’aiment pas avoir des choses dans la bouche et peuvent avoir du mal à se nourrir. Ils peuvent également avoir un seuil de douleur inférieur à celui des bébés nés à terme.

L’audition

Les enfants nés prématurément sont plus susceptibles d’avoir une déficience auditive que les enfants nés à terme. Mais il ne s’agit que de 2 à 6% des prématurés !  Encore moins d’enfants ont des problèmes auditifs graves dans les deux oreilles nécessitant des prothèses auditives ou des implants cochléaires.

La plupart des bébés subissent leur premier test de dépistage auditif alors qu’ils sont encore à l’hôpital. Cela soulève la plupart des problèmes d’audition, mais certains sont diagnostiqués plus tard. Il est important de diagnostiquer et de traiter les problèmes d’audition, car les enfants ont besoin d’entendre correctement pour développer leurs compétences linguistiques, sociales et de communication.

La vision

Les enfants nés prématurément sont plus susceptibles que les enfants nés à terme d’avoir une déficience visuelle. Ils ont plus de risques que les bébés nés à terme de développer des problèmes visuels légers comme la myopie, le strabisme, la sensibilité au contraste ou les problèmes de perception de la profondeur.

Seulement 1 à 12% des bébés prématurés développent des problèmes visuels graves, ce qui est plus fréquent chez les bébés très prématurés. Les problèmes visuels les plus graves sont détectés très tôt. Les bébés très prématurés subissent des tests oculaires réguliers pendant leur hospitalisation, ce qui peut permettre un traitement précoce.

>> Intervention précoce : 10 idées pour stimuler le bébé malvoyant

Le doudou Larry, pensé pour le bien-être des bébés prématurés

Doudou Larry pour les bébés prématurés

Votre « tout petit » et son doudou Larry seront inséparables pour tous ces moments de sommeil ! 

Un véritable doudou coup de cœur. En effet, ce lapin a tout ce que vous pouvez attendre d’un doudou. Il est extrêmement doux et super tactile ! On aime le contact du relief des bulles de 6 mm sur la peau qui savent apporter un confort émotionnel et physique à toutes les personnes qui les touchent. Grâce aux coins noués, vous pourrez facilement l’accrocher partout afin d’éviter de le perdre. Votre enfant, dès la naissance, aimera l’avoir contre lui et le caresser en s’endormant. Nous le proposons en beige et en bleu, couleurs douces qui éviteront de trop stimuler bébé au moment du coucher et l’aideront à trouver facilement le sommeil.

Il est toujours important de surveiller de près le développement d’un enfant prématuré. Mais il ne faut pas non plus oublier que chaque enfant va à son propre rythme et qu’il existe un large éventail de facteurs « ordinaires » en matière de développement. L’ âge corrigé peut être très utile si vous vous inquiétez du développement de votre enfant. Par exemple, si votre enfant a un an mais est né trois mois plus tôt, son âge corrigé n’est que de neuf mois. Cela signifie que vous pourrez jauger son stade de développement par rapport à son âge corrigé. Si vous tenez compte de son âge corrigé et que vous vous inquiétez toujours du développement de votre enfant, parlez-en à votre médecin généraliste ou à votre pédiatre. 


Sources : 

Andersen, GL, P. Romundstad, J. De La Cruz, K. Himmelmann, E. Sellier, C. Cans, JJ Kurinczuk et T. (2011). Infirmité motrice cérébrale chez les enfants nés prématurément modérés ou de poids à la naissance modérément faible entre 1980 et 1998: étude basée sur un registre européen. Developmental Medicine et Child Neurology, 53 , 913-919.

Arichi, T., Counsell, S., Edwards, D. et Burder, E. (2015). Maturation des réponses fonctionnelles sensori-motrices dans le cerveau prématuré. Cortex cérébral . doi: 10.1093 / cercor / bhv203.

Bhutta, AT, Cleves, MA, Casey, PH, Cradock, MM et Anand, KJ (2002). Résultats cognitifs et comportementaux des enfants d’âge scolaire nés avant terme: une méta-analyse. Journal de l’American Medical Association, 288 (6), 728-737.

Camerota, M., Willoughby, MT, Cox, M., Greenberg, MT et les enquêteurs du projet Family Life (2015). Fonction exécutive chez les enfants d’âge préscolaire présentant un faible poids à la naissance: effet modérateur de la parentalité. Journal of Anormal Child Psychology, 43 , 1551-1562.

Clark, CA, Woodward, LJ, Horwood, LJ et Moor, S. (2008). Développement de la régulation émotionnelle et comportementale chez les enfants nés extrêmement prématurés et très prématurés: influences biologiques et sociales. Développement de l’enfant, 79 (5), 1444-1462.

Doyle, LW, Davis, PG, B. Schmidt et Anderson, PJ (2012). Le pronostic cognitif à 24 mois est plus prédictif qu’à 18 mois pour le QI à 8-9 ans chez les enfants de poids extrêmement faible à la naissance. Early Human Development, 88 (2), 95-98.

Doyle, L., Roberts, G. et Anderson, P. (2011). Modification des résultats à long terme pour les nourrissons de 500 à 999 g, poids à la naissance à Victoria, 1979-2005. Archives of Disease in Childhood: Edition foetale et néonatale, 96 (6), F443-447.

E. Himpens, C. Van den Broeck, A. Oostra, P. Calders et P. Vanhaesebrouck (2008). Prévalence, type, distribution et gravité de la paralysie cérébrale en fonction de l’âge gestationnel: revue méta-analytique. Médecine du développement et neurologie de l’enfant, 50 , 334-340.

Johnson, S., N. Marlow et D. Wolke (2012). Évaluation des résultats scolaires au milieu de l’enfance: validation de l’échelle des acquis scolaires de l’enseignant. Developmental Medicine et Child Neurology, 54 (6), 544-551.

Johnson, S., N. Marlow et D. Wolke (2010). Troubles psychiatriques chez les enfants extrêmement prématurés: constatation longitudinale à 11 ans dans l’étude EPICure. Journal de l’Académie américaine de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, 49 (5), 453-463.

Marlow, N., Hennessy, EM, Bracewell, MA et D. Wolke (2007). Fonction motrice et exécutive à 6 ans après une naissance extrêmement prématurée. Pediatrics, 120 (4), 793-804.

Mikkola, K., Ritari, N., Tommiska, V., Salokorpi, T., Lehtonen, L., Tammela, O., Pääkkönen, L., Olsen, P., Korkman, M., et Fellman, V. (2005). Résultats neurodéveloppementaux à l’âge de 5 ans d’une cohorte nationale de nourrissons de poids extrêmement faible à la naissance nés en 1996-1997. Pediatrics, 116 (6), 1391-1400.

Roberts, G., Lim, J., Doyle, LW et Anderson, PJ (2011). Taux élevés de difficultés à se préparer à l’école à l’âge de 5 ans chez les nouveau-nés très prématurés par rapport aux groupes témoins à terme. Journal of Developmental and Behavioral Pediatrics, 32 (2), 117-124.

D. Shum, K. Neulinger, M. O’Callaghan et H. Mohay (2008). Problèmes d’attention chez les enfants nés très avant terme ou avec un poids de naissance extrêmement faible à l’âge de 7-9 ans. Archives of Clinical Neuropsychology, 23 (1), 103-112.

Spittle, AJ, Treyvaud, K., Doyle, LW, Roberts, G., Lee, KJ, Inder, TE, Cheong, JL, Hunt, RW, Newnham, CA et Anderson, PJ (2009). Émergence précoce de problèmes de comportement et socio-émotionnels chez les très prématurés. Journal de l’Académie américaine de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, 48 (9), 909-918.

Sullivan, MC, McGrath, MM, Hawes, K. et Lester, BM (2008). Trajectoires de croissance des prématurés: de la naissance à 12 ans. Journal of Pediatric Health Care, 22 (2), 83.

van Haastert, IC, Groenendaal, F., Uiterwaal, CS, Termote, JU, van der Heide-Jalving, M., Eijsermans, MJ, Gorter, JW, Helders, PJ, Jongmans, MJ et de Vries, LS (2011). ). Réduction de l’incidence et de la gravité de la paralysie cérébrale chez les enfants prématurés. Journal of Pediatrics, 159 (1), 86-91.

Wechsler Linden, D., Trenti Paroli, E. et Wechsler Doron, E. (2010). Prématurés: Le guide indispensable pour les parents de bébés prématurés (2nd edn). New York: Simon et Schuster.

Yeo, KT, Lee, QY, Quek, WS, Wang, YA, Bolisetty, S., Lui, K. pour le réseau néonatal australien et néo-zélandais (2015). Tendances de la morbidité et de la mortalité chez les nouveau-nés extrêmement prématurés à multiples gestations. Pediatrics, 136 (2), 263-271.

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.