L’environnement facilitateur est de notre responsabilité, tout le monde y est impliqué. Permettre à chaque personne de pouvoir évoluer dans un environnement adapté, c’est permettre une meilleure inclusion. Les personnes en situation de handicap ont des difficultés à réaliser certaines actions et à agir lorsque l’environnement joue contre eux. On peut donc adapter l’environnement pour les aider à évoluer. Mais c’est quoi au juste un environnement facilitateur ? Nous y répondons ici, vous pouvez retrouver une infographie résumant tous les points abordés à la fin de l’article en téléchargement gratuit.

Un environnement riche en opportunités d’exploration et d’expérimentation

Pour aider à découvrir son environnement et à mieux se connaître, il est important de permettre de nombreuses opportunités d’exploration et expérimentation. Il faut donc laisser des espaces de liberté aux enfants pour qu’ils s’y expriment (temps calme, coin création, jeux libres, etc.). En permettant de découvrir plusieurs façons de jouer, plusieurs textures, sons, interactions, l’enfant développera cette connaissance de lui.

Pour favoriser l’autonomie et la confiance en soi, il est important de valoriser l’expérience et les capacités de chacun. Il est donc essentiel de laisser l’enfant participer au rythme qui lui convient le mieux. Il ne faut surtout pas « précipiter » les étapes. Laissez à votre enfant le temps d’aller à son rythme, de progresser étape par étape. Pour être plus clair, il ne faut pas brusquer les choses, ce qui serait, au contraire, négatif.

Un environnement facilitateur est riche d’exploration

>> À lire aussi : Accompagner bébé dans ses découvertes

Un jeu libre : Bilibo

Le jeu libre pour l'environnement facilitateur

Bilibo : Le Bilibo est un jeu libre, dont la simplicité encourage l’imagination et la créativité de l’enfant en lui offrant d’infinies possibilités d’utilisations ! Tantôt toupie, pont, siège pour bouger et se balancer, luge, tambour… il stimule la motricité grâce à sa grande stabilité. L’enfant peut y prendre appui pour grimper, exercer son équilibre, découvrir ses capacités motrices et appréhender ainsi le monde à travers son corps.

Design pour tous et facilitateurs

Le design pour tous est un mouvement qui vise à rendre accessible au plus grand nombre la culture du design. Il s’agit de rendre le design accessible à tous, en le rendant plus compréhensible et en le rendant plus visible. Ce design pour tous est important pour les personnes concernées, il leur permet d’utiliser les objets du quotidien de manière accessible et sans être exclus. Il est également utile pour toute la population. Car, ce qui est indispensable à 10% de la population est aussi utile pour tous !

Également, il s’inclut dans ce qui définit un environnement facilitateur, car il permet aux personnes ayant des difficultés de mieux pouvoir interagir avec l’environnement. Un bouton « demande d’arrêt du bus » avec l’écriture en braille dessus permet d’éviter d’avoir à demander ce qui est écrit par exemple. Un design facilitateur permet de réduire les obstacles pour les personnes ayant des difficultés.

Groupe de personnes représentant la diversité

>> À lire aussi : Le design pour tous révolutionne nos usages

aides visuels pour les repas

Routine interactive – S’habiller : Un panneau qui détaille les différentes étapes pour s’habiller. Chaque geste est illustré par un pictogramme Mayer Johnson et se scratche sur le support grâce à une pastille Velcro.

Happy mat : Ce plateau assiette en silicone adhère à toute surface lisse : posez-le sur la table, il ne glissera pas ! Il apporte de la bonne humeur au repas avec son assiette compartimentée rigolote pour bien séparer les saveurs.

Un environnement où la coopération prime

L’environnement, c’est nous tous. C’est réfléchir à comment on peut tous devenir des leviers plutôt que des obstacles. Ainsi, il est important de travailler tous ensemble, de coopérer et d’échanger, notamment avec les personnes concernées ! Ce sont, en effet, elles qui connaissent le mieux leurs capacités, leurs besoins et leurs limites, et c’est donc avec elle que l’on doit travailler pour créer cet environnement facilitateur.

L’entraide est très importante, c’est ensemble que l’on peut aller plus loin, mais c’est surtout en s’écoutant les uns les autres ! Le but final, c’est que les personnes puissent dire et agir pour elles-mêmes, qu’elles puissent s’exprimer sur leurs besoins. Et qui dit inclusion, dit aussi co-création : vivre ensemble demande une certaine harmonie, et pour que celle-ci soit possible, nous avons besoin de créer à plusieurs, et de créer en coopération.

Image concept coopération : Deux mains rapprochant une pièce de puzzle sur fond bleu

Une culture de l’acceptation

S’intéresser aux besoins spécifiques en premier lieu, c’est aussi très important. Au lieu de considérer la définition médicale que peut entraîner un handicap, il faut s’intéresser à la personne, réellement la voir. Reconnaître la personne comme experte de son propre fonctionnement, c’est lui permettre de s’exprimer librement et de pouvoir vivre pleinement, sans avoir de personnes parlant à sa place.

Prendre en compte les compétences, limites, goûts, bref toute la personne et l’accepter, c’est participer à son inclusion. C’est lui donner les moyens de vivre, d’être heureuse, de se sentir bien. Cette écoute s’inclut comme composante essentielle de l’environnement facilitateur, et cela permet à la personne de prendre ses responsabilités, d’être entendue, d’agir, de faire des choix en accord avec ses besoins et attentes.

7 Enfants dans une cours de récréation environnement facilitateur

>> À lire aussi : Inclusion : Quels bénéfices pour les autres ? 

Dis Ta Vie et Improsocial

Distavie : « Nomme une chose qui t’aide à te relaxer et explique pourquoi cela t’aide ». À travers ces 146 cartes évoquant diverses thématiques (identité, société, relations, avenir, mensonge…), ce jeu permet aux adolescents de s’exprimer sur des sujets variés les concernant. Le jeu les amène ainsi à développer des habiletés sociales.

ImProsocial : « Tu as abîmé un livre qu’un ami t’a prêté… » Que fais-tu dans cette situation ? Ce jeu permet d’aider les enfants dès l’âge de 8 ans à réfléchir aux différents comportements qu’ils peuvent adopter dans des situations mettant leurs habiletés sociales au défi. On peut même faire de l’improvisation !

Bye Bye Normal/Pas normal !

La personne en situation de handicap ne fait pas partie d’un monde parallèle ! Permettre à toute personne de participer à la société en tant que citoyen quelle que soit son unicité, avec des forces et des faiblesses, c’est aussi participer à son inclusion. Les termes de « normal » ou « pas normal » n’ont pas de sens, car après tout nous sommes tous différents, dans nos capacités, nos comportements et nos aptitudes.

Il n’y a pas de norme générale, nous ne sommes pas des machines au fonctionnement constant, ni des programmes étant à exclure au moindre échec. Nous sommes tous des êtres humains avec chacun ses particularités. Cette diversité est ce qui rend l’entraide si enrichissante, et c’est aussi elle qui permet une meilleure inclusion et un environnement facilitateur.

Enfants à l'école

Quelle est votre définition d’un environnement facilitateur ? Qu’est ce qui le compose et qu’est ce qu’il ne faut pas oublier ? Dites-le nous en commentaires ! 

Retrouvez l’infographie explicative et résumée en téléchargement ci-dessous

Infographie : Un environnement facilitateur


Un environnement facilitateur1 x A4 en pdf

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.