Actualités Apprendre à lire

Publié le 18 mars 2010 / par Hop'Toys / Temps de lecture estimé 21 min.

1

Apprendre à lire différemment

L’enfant a appris à marcher et à parler sans difficultés particulières. Pourquoi en irait-il autrement de l’apprentissage de la lecture ? Tout simplement parce qu’à l’inverse de la marche et du langage oral qui s’acquièrent naturellement, apprendre à lire est complexe et nécessite une instruction appropriée. Avant, apprendre à lire c’était fastidieux ; aujourd’hui, c’est devenu un jeu ! Les créateurs de la planète des alphas, Claude Huguenin et Olivier Dubois nous parlent de leur méthode.

Les causes de l’échec liés aux problèmes de lecture

Comment apprendre à lire différemment?

De très nombreuses recherches scientifiques concordantes réalisées un peu partout dans le monde montrent que, dans 85% des cas, les enfants en échec scolaire ont à la base un problème de lecture.

Ce n’est que dans 15% des cas que, tout en ayant un niveau de lecture correspondant à celui de leur groupe d’âge, ils éprouvent des problèmes de compréhension, problèmes qui ne sont du reste pas propres au support écrit, mais qui se retrouvent également à l’oral.

De plus, à l’heure actuelle, en moyenne, plus d’un tiers des élèves d’une classe de CP (1ère primaire) sont en difficulté dans l’apprentissage de la lecture et doivent avoir recours à des spécialistes (orthophonistes, logopédistes, psychomotriciens).

S’il existe certes des enfants dyslexiques, dans la plupart des cas, il s’agit simplement d’enfants qui ne souffrent d’aucun trouble particulier, mais qui rencontrent des  » blocages  » liés uniquement à des méthodes d’apprentissage inappropriées, globales ou semi-globales, et très en retard par rapport à la recherche.

Beaucoup d’enfants notamment sont mis en échec par la méthode globale ou semi-globale. Dans cette approche idéo visuelle en effet, on fait comme si les mots étaient des dessins et on demande aux enfants de mémoriser leur forme graphique, de les  » photographier  » en quelque sorte. L’effet pervers d’une telle démarche ne se fait pas attendre. Les parents, et parfois même les professionnels, éprouvent le sentiment rassurant, mais trompeur, que les enfants savent lire rapidement et avec aisance, comme sait le faire un lecteur expérimenté. En réalité, ils ne lisent pas vraiment, ils font seulement semblant, récitant par cœur la plupart du temps, juste capables de reconnaître ici ou là des mots rencontrés plusieurs fois. Et encore ! Sortis de leur contexte, ils seront incapables de différencier deux mots de forme similaire, comme « marteau » et « manteau » par exemple.

Vous l’aurez compris : il est impossible de mémoriser des mots à l’infini et tôt ou tard la mémoire va saturer. Certes, au début, l’enfant va essayer de deviner les mots qui lui manquent en s’aidant du contexte. Il peut très bien faire illusion ainsi pendant un certain temps. Mais, plus il avance et plus les textes se compliquent et plus les trous sont nombreux. Certains, vont perdre pied, se bloquer et se retrouver en situation d’échec. La plupart finiront par avoir le  » déclic  » et apprendre à lire. Mais un bon nombre d’entre eux ne deviendront pas de bons lecteurs, sans parler des énormes carences au niveau de l’orthographe.

Arrivés au collège, les professeurs se plaindront du fait qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils lisent. A cet égard, le ministère de l’éducation nationale note qu’à l’entrée en sixième, « 15% des enfants ne savent pas lire et 20% ne comprennent pas ce qu’ils lisent. »

En réalité, leurs problèmes de compréhension sont liés à une lecture très déficiente. Il suffit en effet de leur lire le texte à voix haute et de leur poser oralement des questions sur celui-ci pour se rendre compte que leurs problèmes sont dus au fait qu’ils dépensent une telle énergie dans l’activité de déchiffrage qu’il ne leur reste plus de ressources cognitives suffisantes pour comprendre ce qu’ils lisent.

En bref, leur mémoire de travail est saturée. L’effort exigé par la lecture finira par les dégoûter et les détourner de cette activité. Lisant peu, ils ne pourront pas automatiser le processus de lecture et connaîtront des difficultés de compréhension qui se répercuteront inévitablement sur leurs résultats scolaires

En quoi consiste la méthode de lecture La planète des Alphas ?

La planète des Alphas pour apprendre à lire

Pour apprendre à lire, l’enfant doit impérativement comprendre le principe alphabétique, c’est-à-dire que les lettres de notre alphabet sont des symboles qui représentent les « sons » (phonèmes) de la parole.

Or, l’invention du système alphabétique est certes géniale mais il s’agit d’une invention d’adultes abstraite et arbitraire pour les jeunes enfants dont les capacités d’abstraction sont très limités. Concevoir, par exemple, le mot « truc » comme la suite de quatre « sons » distincts (« t », « r », « u », « c ») est une démarche totalement artificielle, anti naturelle.

Contrairement à une idée largement répandue, apprendre à lire se révèle donc ardu pour tous les enfants – indépendamment de leur intelligence et de leur milieu socio-culturel – et pas seulement pour ceux qui souffrent de troubles divers (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Heureusement, la création de la méthode de lecture La planète des alphas a considérablement facilité l’acquisition de la lecture-écriture en transformant cet apprentissage fastidieux en un jeu passionnant et captivant.

La méthode de lecture La planète des alphas, c’est d’abord le fruit d’une expérience vécue sur le terrain et celui de la passion d’une femme pour son métier. Pédagogue dans l’âme, Madame Claude Huguenin sait se mettre spontanément à la place et à la portée de tous les enfants et pas seulement de ceux qui s’adaptent à n’importe quel type d’enseignement.

C’est pourquoi, Claude Huguenin, a décidé de mettre son expérience au service de tous les enfants en créant, en collaboration avec Olivier Dubois, une méthode de lecture qui présente notre système d’écriture abstrait et arbitraire sous une forme concrète et ludique, totalement adaptée au monde des enfants.

Ainsi, au lieu de confronter les enfants au monde abstrait et arbitraire des lettres, on va leur raconter une histoire captivante, dont les héros, les Alphas, ont des caractéristiques étonnantes: ils ont à la fois la forme des lettres et une raison d’émettre leur son. De plus, le nom de chaque alpha commence par la lettre qu’il représente.

Par exemple, monsieur O est un personnage tout rond qui adore faire des bulles bien rondes en poussant des oooh ! admiratifs. Ou encore, le « f » est une fusée dont le bruit du moteur fait « fff » !

C’est ainsi que lorsque l’enfant entendra « fooo ! » parce que la fusée est tombée sur la tête de monsieur O, il comprendra que la parole est formée de « sons » distincts représentés par des formes graphiques déterminées, à savoir dans le cas présent que le « son » / f / est représenté par la fusée et le « son » / o / par monsieur O.

Ainsi, tout en s’amusant, en nouant des relations affectives fortes avec ces personnages sympathiques d’un autre monde, les enfants vont rapidement et spontanément avoir le « déclic-lecture ».

En outre, La planète des alphas est une méthode de lecture complète, progressive et structurée. Trois niveaux d’apprentissage conduisent les enfants à leur rythme vers une lecture habile et autonome, toujours avec le même plaisir et la même motivation.

A qui la méthode de lecture s’adresse-t-elle ?

Lire en jouant

La méthode d’apprentissage de la lecture La planète des alphas s’adresse donc :

    • Aux enseignants de l’école maternelle qui souhaitent faire acquérir à leurs élèves tous les pré-requis nécessaires pour aborder le CP en toute tranquillité.
    • Aux enseignants du CP (1ère primaire) qui ont pour mission d’apprendre à lire à l’ensemble de leurs élèves.
    • Aux enseignants spécialisés et spécialistes de la rééducation dont le souci majeur est d’accompagner les enfants en difficulté (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité / TDAH, …).
    • Ou tout simplement aux parents désirant utiliser la base de la méthode pour donner le « déclic-lecture » à leurs enfants.

La méthode Planète des Alphas pour apprendre à lire est-elle reconnue ?

Planète des alphas

En France, en Suisse, en Belgique, la méthode de lecture La planète des alphas a suscité un énorme engouement aussi bien auprès des parents que des enseignants, enseignants spécialisés et orthophonistes.

Pendant l’année scolaire 2004-2005, la méthode de lecture La planète des alphas a été expérimentée dans un grand nombre de classes « pilote » en France, en Suisse et en Belgique.
Patricia de Brakeleer, enseignante en 1ère primaire (CP) au sein de l’école Saint-Joseph, à Bruxelles, nous livre son témoignage sous forme d’un Journal de bord tenu tout au long de cette année scolaire marquée par la mise en œuvre de La planète des alphas dans sa classe.

Aujourd’hui plus de 40 000 utilisateurs professionnels et un nombre considérable de parents utilisent tout ou partie de la méthode de lecture La planète des alphas.

En France, des inspecteurs de l’éducation nationale organisent des formations pour les enseignants portant sur l’utilisation de la méthode de lecture La planète des alphas.

En Suisse francophone, la méthode de lecture La planète des alphas est largement utilisée dans les écoles. Dans le canton de Vaud notamment, elle a été choisie comme l’une des cinq méthodes officielles d’apprentissage de lecture reconnues par l’Etat.

En outre, la méthode de lecture La planète des alphas jouit de la reconnaissance de l’UNESCO et a reçu l’aval scientifique de la Fondation Archives Jean Piaget de l’Université de Genève. Enfin, une évaluation scientifique a démontré l’extraordinaire efficacité de cette méthode d’apprentissage.

En conclusion, la méthode de lecture La planète des alphas traduit en pratiques pédagogiques les dernières avancées de la recherche.

Ils l’ont essayé, ils en parlent !

Apprendre à lire différemment

Aujourd’hui plus de 40 000 utilisateurs professionnels et un nombre considérable de parents utilisent tout ou partie de la méthode de lecture La planète des alphas.

J’ai pratiqué le concept La Planète des Alphas avec mon fils de 4 ans ½ qui a littéralement « dévoré » la méthode. On aurait dit qu’elle était faite pour lui. L’histoire l’a passionné et il a appris les lettres en moins d’une semaine. De même, grâce à la fusée, il a appris à former les sons plus que rapidement. Il est vraiment la publicité rêvée pour votre méthode. Bravo. Je trouve étonnant la manière de lire de mon fils. Il ne syllabe pas, il forme le son des mots en ajoutant les lettres une à une.
Laurence MERMINOD, Vessy

Le concept La Planète des Alphas a suscité un très vif intérêt chez mes enfants (4½– 2 ans ½). Au bout de quatre lectures, ma fille a déjà tout intégré ; elle réclame sans cesse la lecture de ce livre. (…) déclic total pour l’apprentissage de la lecture. A chaque instant, elle désire lire les lettres qui se trouvent à sa portée. C’est un outil de travail génial. Autant de plaisir pour les parents que pour les enfants !
Danièle MAYENCOURT SCHAUENBERG, Conthey

J’ai trouvé l’histoire et le concept très bien conçus. Mon petit garçon de 5 ans que l’on soupçonne de dyslexie a aimé l’histoire et au bout de quelques lectures, il reconnaissait déjà toutes les lettres.
Joëlle SELENNE, Heure

Nous avions commandé en novembre dernier votre outil pédagogique « La Planète des Alphas ». Nous sommes surpris et émerveillés de l’intérêt des enfants pour ce matériel. Nos enfants (6 ans et 5 ans) ont certainement écouté l’histoire des alphas au moins cinquante fois, si ce n’est plus. Il n’y a aucune lassitude de leur part ; ils racontent l’histoire en même temps qu’elle se déroule. Les lettres semblent prendre petit à petit un sens pour eux. Nous voyons leur intérêt pour les livres en général se développer de plus en plus.
Cathy et Gérald CRETTAZ, Bramois

Mon fils a très vite compris les lettres et puis, petit à petit, lu. Il était subjugué et était vraiment dans l’histoire. Il n’a pas bougé jusqu’à la fin, ce qui est un exploit. Je vous remercie, ce système a aidé mon fils a vaincre sa timidité, maintenant il lit sans crainte que l’on se moque.
Patrick BUYLE, Lesterny

Très beau concept, simple et riche à la fois. Il fallait y penser. Mes enfants ont manifesté beaucoup d’intérêt pour l’histoire. Même le plus jeune est attentif. Ma fille a dû faire de la psychomotricité. Cela va mieux grâce à votre méthode, elle ne se trompe plus jamais dans le sens des lettres. Elle ne confond plus le « b » et le « d » par exemple.
Katia HOUZE, Ath

Très joli concept d’apprentissage qui rejoint complètement l’imaginaire de l’enfant… Très rapidement, mon fils a marqué un grand intérêt à reconnaître les lettres et à déchiffrer.
Martine VAN HOLLEBEKE, Bruxelles

Concept extrêmement intéressant et en connexion directe avec les recommandations de l’Observatoire National de la Lecture. Réaction très positive de mon enfant qui a repris courage et confiance en ses capacités de future lectrice. Elle se montre très motivée lors des exercices, et jeux et a enfin réellement démarrée dans la découverte du principe alphabétique et des liaisons graphèmes – phonèmes. Elle a réalisé des progrès très significatifs et rapides dans la pratique du déchiffrement.
Patricia CAMARELLE – Bruxelles

Fantastique ! Maxime n’avait pas cinq ans quand il a découvert la Planète des Alphas il y a environ 3 semaines, il a découvert toutes les lettres en s’amusant. (…) Le résultat est magique. Son institutrice de 3ème maternelle vient de dire que sa connaissance des lettres est très avancée par rapport aux autres. Maxime a montré beaucoup d’enthousiasme. Il aime l’histoire et les petits personnages. L’histoire suscite beaucoup de questions de sa part.
Brigitte GILOT – Jean Val

Concept très attractif, méthode approfondie et bonne approche de l’enfant. Monde fantastique et réel se mêlent de façon équilibrée. Mon petit fils a manifesté un grand intérêt, de la persévérance et surtout, à la fin des vacances, une connaissance absolue du contenu à ma grande stupéfaction. Bravo ! C’est la première fois que je vois la poésie s’introduire dans une matière ô combien abstraite pour l’enfant. C’est une réussite.
Simone NOTTE, Seilles / Andenne

C’est fantastique, mon petit garçon l’a depuis Pâques et ne se lasse pas, la vidéo a été vue au moins 30 fois, le livre a été raconté à toute personne qui est venue à la maison et a fait le tour de sa classe de 2ème maternelle… J’ai observé beaucoup d’envie, quand mon fils racontait l’histoire d’Olibrius, les enfants autour de lui se rassemblaient et posaient des questions.
Nadège MASSART WIRARD, Franière

J’ai reçu votre ouvrage La Planète des Alphas, en septembre dernier. Je l’ai beaucoup apprécié et je vous félicite pour votre nouvelle méthode d’apprentissage. Mon fils qui a 5 ans connaît toutes les lettres et son frère qui en a 3 en connaît une grande partie déjà. La lecture est vraiment un jeu pour eux. Avec mes remerciements et encore mes félicitations.
Micheline SCHENKER, Fribourg

Quel fantastique outil ! (…) C’est l’outil miracle qui nous manquait depuis si longtemps. Bravo et merci d’y avoir pensé et de l’avoir conçu ! C’est un coup de génie aux possibilités infinies. Un doute, un oubli : les enfants s’y réfèrent et reprennent tout de suite confiance (…) Avec « La Planète des Alphas » c’est génial, drôle, ludique et les enfants aiment énormément leurs copains, les Alphas. Toute ma classe (21 élèves) a eu le « déclic » pour la lecture. En 18 ans d’enseignement : du jamais vu !
Sylviane Capraro – enseignante – Goumoens-la-Ville

Ce concept n’apporte que des choses positives dans ma classe. Cela fait deux années que je l’utilise et les enfants sont motivés « à bloc » dans l’apprentissage de la lecture. Depuis lors, ils comprennent tout de suite la syllabation et se sentent très fiers de pouvoir déjà lire de petits mots simples. Les personnages de l’histoire les fascinent et ils en parlent tout le temps chez eux (…) Les élèves de 2ème enfantine (Grande section ou 3ème maternelle) prennent souvent le livre et racontent l’histoire aux 1ère enfantine (Moyenne section ou 2ème maternelle) et même aux élèves de la classe d’à côté …. si bien que ma voisine de classe s’y est aussi mise.
Anne Lanz – enseignante – Satigny

Je travaille avec des enfants (6–10 ans) souffrant de troubles de la personnalité et/ou de troubles du comportement (…). Depuis début novembre, j’utilise « La Planète des Alphas » et je me dois de vous témoigner des résultats inespérés et spectaculaires que ces outils ont opérés sur les enfants de ma classe. Pour deux d’entre eux qui n’arrivaient pas à mémoriser les lettres, ne fussent que les voyelles, ils sont aujourd’hui capables de lire des phrases simples. Je ne peux donc que vous féliciter et vous présenter mes plus vifs remerciements pour offrir aux enseignants un tel concept, sans parler du plaisir qui anime les enfants lors des moments de son utilisation.
Madeleine DELARZE – enseignante spécialisée – Institution Pré-de-Vert- Rolle

C’est le top niveau en matière d’apprentissage de la lecture ! Chaque chose a été bien pensée. Excellent. Enfin un matériel proche de l’enfant, matériel de manipulation, apprentissage collectif, interactif, bien construit, agréable, joli, très parlant, qui invite à s’exprimer, varié, et très vivant ! Bravo !
Maryline Ritter – enseignante – Romanel

Ce concept est très ludique et en quelques semaines, les enfants reconnaissent toutes les lettres. Je trouve que ce concept d’apprentissage devrait être intégré dans toutes les écoles enfantines (maternelles) et 1ères primaires (CP).
Christel Rossier – enseignante –Martigny

C’est tout simplement génial. Les enfants sont passionnés et désirent faire un spectacle.
Christiane Kraft – enseignante –Borex

Bravo à la conceptrice et ses collaborateurs ! J’ai pris en charge une classe difficile proche du non-scolarisable composée d’enfants caractériels. Grâce à la méthode de lecture « La Planète des alphas », j’ai pu tirer le maximum de mes élèves. Ceux-ci ont fait de réels progrès, ce qui leur a permis de démarrer en lecture rapidement. Les enfants éprouvent du plaisir au moment des leçons de lecture, ainsi que l’institutrice !
Anita Manto – enseignante spécialisée – Liège

J’aimerais sincèrement vous féliciter pour ce nouveau matériel (…) Le 90% des enfants qui viennent chez moi ont des problèmes en lecture ! Les enfants sont enchantés. Ils adorent tous ces petits bonhommes et ils retiennent beaucoup mieux les sons relatifs à chaque personnage. Ils aiment les retrouver. Pour une fois, des élèves ont un point de départ solide (l’histoire) et toutes nos activités s’y rapportent.
Karine Clerc – enseignante spécialisée – Noiraigue

Concept très ludique et performant, accrochant. Il m’est utile pour débloquer des problèmes de lecture et pour fixer le son avec la représentation graphique. Chez les enfants : envie de revoir, de refaire les dessins humoristiques. Plaisir de découvrir, d’apprendre, de réaliser quelque chose .
Groupes Jean Claude Simon – logopédie et psychomotricité – Eben-Emael

Je trouve ce concept très bien (…) En février, tous les élèves de ma classe savaient lire
Sylvie Bovet – enseignante – Fleurier

Concept excellent, très ludique et imaginatif. Il m’aide dans l’apprentissage de la lecture, notamment pour la discrimination visuelle et auditive. Il offre une approche très facile aux enfants et une grande facilité à mémoriser.
Chantal Simonet – logopède – Mons

Ce petit mot s’adresse aux concepteurs de cette nouvelle et géniale méthode. Après quatre mois d’absence en classe pour un congé maternité, quelle joie d’y revenir et de constater l’enchantement de mes élèves pour cette nouvelle manière d’apprendre la lecture.
Josiane Savioz – enseignante –Le Bouveret

Le concept est très chouette et bien adapté à l’esprit « nouveau » des enfants. J’apprécie ce nouveau matériel « branché » qui va bien à la rencontre de nos « nouveaux élèves ». Difficile de capter longtemps leur attention. Il faut sans cesse les surprendre !…
Laurence Marti – enseignante – Cortaillod

Tags: ,


A propos de l'auteur



Une reponse pour Apprendre à lire différemment

  1. Sylvie dit:

    Mon petit fils Arnaud a appris a lire en derniere annee de maternelle avec les Alphas, je n’ai pas pu pourtant le faire travailler beaucoup n’habitant pas la meme ville, mais maintenant il se debrouille tres bien en CP et surtout cela ne gene absolument pas la methode de la maitresse, c’est tres important ca aussi. Je compte bien utiliser la meme methode pour son petit frere qui a quelques problemes de comportement. Il reconnait d’ailleurs deja queques personnages sans avoir travaille reellement dessus. N’hesitez pas meme si c’est un investissement car le prix n’est pas donne mais le resultat seul compte surtout pour nos enfants differents!
    Il y a aussi plein de blogs ou forum sur les alphas et je vous conseille vivement une fois la methode achetee de s’y inscrire: moi je suis sur yahoogroup lire avec les alphas vous verrez c’est genial!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + = dix

Revenir en haut ↑