L’enfant a appris à marcher et à parler sans difficultés particulières. Pourquoi en irait-il autrement de l’apprentissage de la lecture ? Tout simplement parce qu’à l’inverse de la marche et du langage oral qui s’acquièrent naturellement, apprendre à lire est complexe et nécessite une instruction appropriée. Avant, apprendre à lire c’était fastidieux ; aujourd’hui, c’est devenu un jeu ! Les créateurs de la planète des alphas, Claude Huguenin et Olivier Dubois nous parlent de leur méthode.

Les causes de l’échec liés aux problèmes de lecture

Les causes de l'échec liés aux problèmes de lecture

De très nombreuses recherches scientifiques concordantes réalisées un peu partout dans le monde montrent que, dans 85% des cas, les enfants en échec scolaire ont à la base un problème de lecture. Ce n’est que dans 15% des cas que, tout en ayant un niveau de lecture correspondant à celui de leur groupe d’âge, ils éprouvent des problèmes de compréhension, problèmes qui ne sont du reste pas propres au support écrit, mais qui se retrouvent également à l’oral. De plus, à l’heure actuelle, en moyenne, plus d’un tiers des élèves d’une classe de CP (1ère primaire) sont en difficulté dans l’apprentissage de la lecture et doivent avoir recours à des spécialistes (orthophonistes, logopédistes, psychomotriciens). S’il existe certes des enfants dyslexiques, dans la plupart des cas, il s’agit simplement d’enfants qui ne souffrent d’aucun trouble particulier, mais qui rencontrent des  » blocages  » liés uniquement à des méthodes d’apprentissage inappropriées, globales ou semi-globales, et très en retard par rapport à la recherche.

Beaucoup d’enfants sont notamment mis en échec par la méthode globale ou semi-globale. Dans cette approche idéo visuelle en effet, on fait comme si les mots étaient des dessins et on demande aux enfants de mémoriser leur forme graphique, de les  » photographier  » en quelque sorte. L’effet pervers d’une telle démarche ne se fait pas attendre. Les parents, et parfois même les professionnels, éprouvent le sentiment rassurant, mais trompeur, que les enfants savent lire rapidement et avec aisance, comme sait le faire un lecteur expérimenté. En réalité, ils ne lisent pas vraiment, ils font seulement semblant, récitant par cœur la plupart du temps, juste capables de reconnaître ici ou là des mots rencontrés plusieurs fois. Et encore ! Sortis de leur contexte, ils seront incapables de différencier deux mots de forme similaire, comme « marteau » et « manteau » par exemple.

La lecture

>> À lire : Dyslexie, une police pour faciliter la lecture

Vous l’aurez compris : il est impossible de mémoriser des mots à l’infini et tôt ou tard la mémoire va saturer. Certes, au début, l’enfant va essayer de deviner les mots qui lui manquent en s’aidant du contexte. Il peut très bien faire illusion ainsi pendant un certain temps. Mais, plus il avance et plus les textes se compliquent et plus les trous sont nombreux. Certains, vont perdre pied, se bloquer et se retrouver en situation d’échec. La plupart finiront par avoir le  » déclic  » et apprendre à lire. Mais un bon nombre d’entre eux ne deviendront pas de bons lecteurs, sans parler des énormes carences au niveau de l’orthographe.

Arrivés au collège, les professeurs se plaindront du fait qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils lisent. A cet égard, le ministère de l’éducation nationale note qu’à l’entrée en sixième, « 15% des enfants ne savent pas lire et 20% ne comprennent pas ce qu’ils lisent. » En réalité, leurs problèmes de compréhension sont liés à une lecture très déficiente. Il suffit en effet de leur lire le texte à voix haute et de leur poser oralement des questions sur celui-ci pour se rendre compte que leurs problèmes sont dus au fait qu’ils dépensent une telle énergie dans l’activité de déchiffrage qu’il ne leur reste plus de ressources cognitives suffisantes pour comprendre ce qu’ils lisent.

En bref, leur mémoire de travail est saturée. L’effort exigé par la lecture finira par les dégoûter et les détourner de cette activité. Lisant peu, ils ne pourront pas automatiser le processus de lecture et connaîtront des difficultés de compréhension qui se répercuteront inévitablement sur leurs résultats scolaires.

En quoi consiste la méthode de lecture La planète des Alphas ?

La planète des Alphas : infographie

Pour apprendre à lire, l’enfant doit impérativement comprendre le principe alphabétique, c’est-à-dire que les lettres de notre alphabet sont des symboles qui représentent les « sons » (phonèmes) de la parole. Or, l’invention du système alphabétique est certes géniale mais il s’agit d’une invention d’adultes abstraite et arbitraire pour les jeunes enfants dont les capacités d’abstraction sont très limités. Concevoir, par exemple, le mot « truc » comme la suite de quatre « sons » distincts (« t », « r », « u », « c ») est une démarche totalement artificielle, anti naturelle. Contrairement à une idée largement répandue, apprendre à lire se révèle donc ardu pour tous les enfants – indépendamment de leur intelligence et de leur milieu socio-culturel – et pas seulement pour ceux qui souffrent de troubles divers (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Heureusement, la création de la méthode de lecture La planète des alphas a considérablement facilité l’acquisition de la lecture-écriture en transformant cet apprentissage fastidieux en un jeu passionnant et captivant.

Cathy et Gérald CRETTAZ, Bramois :

Nous avions commandé en novembre dernier votre outil pédagogique « La Planète des Alphas ». Nous sommes surpris et émerveillés de l’intérêt des enfants pour ce matériel. Nos enfants (6 ans et 5 ans) ont certainement écouté l’histoire des alphas au moins cinquante fois, si ce n’est plus. Il n’y a aucune lassitude de leur part ; ils racontent l’histoire en même temps qu’elle se déroule. Les lettres semblent prendre petit à petit un sens pour eux. Nous voyons leur intérêt pour les livres en général se développer de plus en plus.

La méthode de lecture La planète des alphas, c’est d’abord le fruit d’une expérience vécue sur le terrain et celui de la passion d’une femme pour son métier. Pédagogue dans l’âme, Madame Claude Huguenin sait se mettre spontanément à la place et à la portée de tous les enfants et pas seulement de ceux qui s’adaptent à n’importe quel type d’enseignement. C’est pourquoi, Claude Huguenin, a décidé de mettre son expérience au service de tous les enfants en créant, en collaboration avec Olivier Dubois, une méthode de lecture qui présente notre système d’écriture abstrait et arbitraire sous une forme concrète et ludique, totalement adaptée au monde des enfants. Ainsi, au lieu de confronter les enfants au monde abstrait et arbitraire des lettres, on va leur raconter une histoire captivante, dont les héros, les Alphas, ont des caractéristiques étonnantes: ils ont à la fois la forme des lettres et une raison d’émettre leur son. De plus, le nom de chaque alpha commence par la lettre qu’il représente.

>> À lire : 8 produits essentiels pour aménager une classe flexible

Par exemple, monsieur O est un personnage tout rond qui adore faire des bulles bien rondes en poussant des oooh ! admiratifs. Ou encore, le « f » est une fusée dont le bruit du moteur fait « fff » ! C’est ainsi que lorsque l’enfant entendra « fooo ! » parce que la fusée est tombée sur la tête de monsieur O, il comprendra que la parole est formée de « sons » distincts représentés par des formes graphiques déterminées, à savoir dans le cas présent que le « son » / f / est représenté par la fusée et le « son » / o / par monsieur O.

Ainsi, tout en s’amusant, en nouant des relations affectives fortes avec ces personnages sympathiques d’un autre monde, les enfants vont rapidement et spontanément avoir le « déclic-lecture ». En outre, La planète des alphas est une méthode de lecture complète, progressive et structurée. Trois niveaux d’apprentissage conduisent les enfants à leur rythme vers une lecture habile et autonome, toujours avec le même plaisir et la même motivation.

À qui la méthode de lecture s’adresse-t-elle ?

Méthode de lecture des Alphas

La méthode d’apprentissage de la lecture La planète des alphas s’adresse donc :

    • Aux enseignants de l’école maternelle qui souhaitent faire acquérir à leurs élèves tous les pré-requis nécessaires pour aborder le CP en toute tranquillité.
    • Aux enseignants du CP (1ère primaire) qui ont pour mission d’apprendre à lire à l’ensemble de leurs élèves.
    • Aux enseignants spécialisés et spécialistes de la rééducation dont le souci majeur est d’accompagner les enfants en difficulté (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité / TDAH, …).
    • Ou tout simplement aux parents désirant utiliser la base de la méthode pour donner le « déclic-lecture » à leurs enfants.

Madeleine DELARZE, enseignante spécialisée, Institution Pré-de-Vert, Rolle :

Je travaille avec des enfants (6–10 ans) souffrant de troubles de la personnalité et/ou de troubles du comportement (…). Depuis début novembre, j’utilise « La Planète des Alphas » et je me dois de vous témoigner des résultats inespérés et spectaculaires que ces outils ont opérés sur les enfants de ma classe. Pour deux d’entre eux qui n’arrivaient pas à mémoriser les lettres, ne fussent que les voyelles, ils sont aujourd’hui capables de lire des phrases simples. Je ne peux donc que vous féliciter et vous présenter mes plus vifs remerciements pour offrir aux enseignants un tel concept, sans parler du plaisir qui anime les enfants lors des moments de son utilisation.

La méthode Planète des Alphas pour apprendre à lire est-elle reconnue ?

Les lettres de la planète des Alphas

>> Infographie : Les troubles dys et le trouble de l’attention

En France, en Suisse, en Belgique, la méthode de lecture La planète des alphas a suscité un énorme engouement aussi bien auprès des parents que des enseignants, enseignants spécialisés et orthophonistes. Pendant l’année scolaire 2004-2005, la méthode de lecture La planète des alphas a été expérimentée dans un grand nombre de classes « pilote » en France, en Suisse et en Belgique. Patricia de Brakeleer, enseignante en 1ère primaire (CP) au sein de l’école Saint-Joseph, à Bruxelles, nous livre son témoignage sous forme d’un Journal de bord tenu tout au long de cette année scolaire marquée par la mise en œuvre de La planète des alphas dans sa classe.

Aujourd’hui plus de 40 000 utilisateurs professionnels et un nombre considérable de parents utilisent tout ou partie de la méthode de lecture La planète des alphas. En France, des inspecteurs de l’éducation nationale organisent des formations pour les enseignants portant sur l’utilisation de la méthode de lecture La planète des alphas.

Groupe Jean Claude Simon, logopédie et psychomotricité, Eben-Emael :

Concept très ludique et performant, accrochant. Il m’est utile pour débloquer des problèmes de lecture et pour fixer le son avec la représentation graphique. Chez les enfants : envie de revoir, de refaire les dessins humoristiques. Plaisir de découvrir, d’apprendre, de réaliser quelque chose .

En Suisse francophone, la méthode de lecture La planète des alphas est largement utilisée dans les écoles. Dans le canton de Vaud notamment, elle a été choisie comme l’une des cinq méthodes officielles d’apprentissage de lecture reconnues par l’Etat. En outre, la méthode de lecture La planète des alphas jouit de la reconnaissance de l’UNESCO et a reçu l’aval scientifique de la Fondation Archives Jean Piaget de l’Université de Genève. Enfin, une évaluation scientifique a démontré l’extraordinaire efficacité de cette méthode d’apprentissage.

En conclusion, la méthode de lecture La planète des alphas traduit en pratiques pédagogiques les dernières avancées de la recherche.

Les Alphas

Ils l’ont essayé, ils en parlent !

Aujourd’hui plus de 40 000 utilisateurs professionnels et un nombre considérable de parents utilisent tout ou partie de la méthode de lecture La planète des alphas.

Laurence MERMINOD, Vessy :

J’ai pratiqué le concept La Planète des Alphas avec mon fils de 4 ans ½ qui a littéralement « dévoré » la méthode. On aurait dit qu’elle était faite pour lui. L’histoire l’a passionné et il a appris les lettres en moins d’une semaine. De même, grâce à la fusée, il a appris à former les sons plus que rapidement. Il est vraiment la publicité rêvée pour votre méthode. Bravo. Je trouve étonnant la manière de lire de mon fils. Il ne syllabe pas, il forme le son des mots en ajoutant les lettres une à une.

Danièle MAYENCOURT SCHAUENBERG, Conthey :

Le concept La Planète des Alphas a suscité un très vif intérêt chez mes enfants (4½– 2 ans ½). Au bout de quatre lectures, ma fille a déjà tout intégré ; elle réclame sans cesse la lecture de ce livre. (…) déclic total pour l’apprentissage de la lecture. A chaque instant, elle désire lire les lettres qui se trouvent à sa portée. C’est un outil de travail génial. Autant de plaisir pour les parents que pour les enfants !

Joëlle SELENNE, Heure :

J’ai trouvé l’histoire et le concept très bien conçus. Mon petit garçon de 5 ans que l’on soupçonne de dyslexie a aimé l’histoire et au bout de quelques lectures, il reconnaissait déjà toutes les lettres.

Les Alphas, à suivre aussi sur Instagram…!

Parce que des mamans et enseignantes rivalisent d’inventivité pour réaliser des photos de La Planète des Alphas, on vous partage ici nos préférées, en situation : que ce soit pour partir à la découverte tactile de ces lettres, en association avec d’autres jeux et outils pédagogiques, pour apprendre à écrire son prénom ou encore pour les associer à la langue des signes, voici leurs idées :

https://www.instagram.com/p/Bgdh0AYAyaD/?tagged=lesalphashttps://www.instagram.com/p/BjIdLlQFxVv/?tagged=lesalphas

https://www.instagram.com/p/BlaNzBBBbgj/?tagged=lesalphashttps://www.instagram.com/p/BZ8ScNAB3CH/?utm_source=ig_web_copy_link

Et vous, utilisez vous les Alphas à l’école et à la maison ? Quelles activités faites vous avec les enfants pour leur faire découvrir autrement les lettres et débuter ainsi l’apprentissage de la lecture de façon ludique ? Dites nous tout en commentaire !

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

3 Commentaires

  • Sylvie dit :

    Mon petit fils Arnaud a appris a lire en derniere annee de maternelle avec les Alphas, je n’ai pas pu pourtant le faire travailler beaucoup n’habitant pas la meme ville, mais maintenant il se debrouille tres bien en CP et surtout cela ne gene absolument pas la methode de la maitresse, c’est tres important ca aussi. Je compte bien utiliser la meme methode pour son petit frere qui a quelques problemes de comportement. Il reconnait d’ailleurs deja queques personnages sans avoir travaille reellement dessus. N’hesitez pas meme si c’est un investissement car le prix n’est pas donne mais le resultat seul compte surtout pour nos enfants differents!
    Il y a aussi plein de blogs ou forum sur les alphas et je vous conseille vivement une fois la methode achetee de s’y inscrire: moi je suis sur yahoogroup lire avec les alphas vous verrez c’est genial!

  • padowski dit :

    « Parce que des mamans et enseignantes rivalisent d’inventivité pour réaliser des photos de La Planète des Alphas ».
    Oh! Dommage, en tant qu’enseignant homme, je pensais que cet article m’était (aussi) destiné… Apparement, non!

    Blague à part :
    La méthode des alphas, on se demande (parfois) si c’est un jouet, ou une méthode éprouvée pour enseigner la lecture… On peine en tout cas à trouver des informations circonstanciées sur les résultats…
    « De très nombreuses recherches scientifiques concordantes réalisées un peu partout dans le monde montrent que, dans 85% des cas, les enfants en échec scolaire ont à la base un problème de lecture », je serais ravi d’obtenir les références de ces études (on ne trouve pas d’information sur le site de la planète des alphas…).
    L’article ne montre pas de lien entre ces études et les résultats des études s’intéressant à l’efficacité de cette méthode (ça ne coute rien de dire « des études scientifiques ont prouvé » dans un article, ça rend le produit sérieux!)

    Autre point : « Beaucoup d’enfants sont notamment mis en échec par la méthode globale ou semi-globale ». Il se trouve que j’ai cherché pendant de longues heures (en vain) des manuels méthode globale sur internet, impossible d’en trouver, je voulais m’y intéresser pour des élèves autistes. Je connais quelques enseignants en CP, aucun n’utilise (et n’a jamais utilisé) la méthode globale.

    J’ai le sentiment que la planète des alphas est surtout une entreprise commerciale, qui essaye de vendre des choses. Que des parents et enseignants l’utilisent et en soient contents (c’est à dire qu’ils mesurent une amélioration en lecture de leur enfant / élève) est possible, et c’est super.

    Par contre, qu’ils essayent de faire croire que leur méthode est super efficace sans jamais le prouver est un indice fort selon moi des objectifs commerciaux (et non d’amélioration de l’apprentissage de la lecture). Prudence donc.

  • Caroline dit :

    Bonjour,

    N’hésitez pas vous aussi à rivaliser d’inventivité pour réaliser des photos de La Planète des Alphas sur Instagram, où nous avons puisé notre inspiration 🙂

    Je suis navrée que vous ayez pris cette phrase personnellement, alors qu’elle était simplement destinées aux photographies partagées juste en dessous de ce paragraphe, réalisées par des enseignantes et des mamans (et oui, pas d’enseignants, ni de papa pour représenter la diversité des genres… à notre grand désarroi, nous, fervent défenseur de la diversité !)

    La méthode des Alphas est tout ça à la fois : une méthode ludique pour l’apprentissage de la lecture. Vous pourrez trouver différentes recherches sur La Planète des Alphas sur Google Scholar. La méthode, reconnue par l’Unesco, bénéficie entre autres de l’aval scientifique de la Fondation Jean Piaget de l’Université de Genève.

    Concernant la méthode globale et semi-globale, elles sont encore largement utilisées en Suisse. Plus du tout – ou très peu ? – en France où la méthode syllabique domine.

    La Planète des Alphas est bien entendu une entreprise commerciale – pour preuve, elle est vendue sur notre site – mais fait aussi du bénévolat dans la lutte contre l’échec scolaire 🙂 Et si cela peut aider des élèves, qu’ils soient en difficulté ou porteurs de handicap, parents et enseignants à faire entrer les enfants dans la lecture de façon plus ludique, on ne demande rien de mieux !

    Nous attendons les partages de vos méthodes …!

    Belle journée,

    C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.