Lorsqu’on lit certains documents (professionnels ou officiels, notamment), il arrive d’être confronté à des tournures de phrases et du vocabulaire difficile à comprendre. Alors imaginez la difficulté que peuvent éprouver les personnes qui présentent des troubles de l’apprentissage, de l’attention ou une déficience mentale pour lire et comprendre ces textes. La solution : le FALC (Facile À Lire et à Comprendre).

FALC : quelques règles simples

Le FALC est un dispositif réunissant un ensemble de règles qui permettent de diffuser une information facile à lire et à comprendre. Ces règles relèvent du bon sens puisqu’elles demandent, par exemple, d’utiliser des mots faciles à comprendre et d’usage courant, de faire des phrases courtes et de clarifier la mise en page et la typographie. Évidemment, il faut aussi aller à l’essentiel en énonçant le message clairement. Enfin, il est toujours mieux d’utiliser des pictogrammes pour accompagner le texte afin de résumer l’idée en une image.

Le message est adapté par des personnes en situation de handicap mental et d’autres personnes sans handicap. Le résultat doit ensuite être testé par les usagers concernés, et est retravaillé si le besoin s’en fait sentir. Une fois le travail terminé, le document est transmis à un groupe de travailleurs handicapés de l’ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail), à la suite de quoi un tampon “Easy to Read” est appliqué. Ce label européen qui valide les règles du FALC peut s’appliquer à tout document écrit, audio, vidéo, électronique ou sur Internet.

FALC et inclusion

>> À lire aussi : L’accessibilité, qu’est-ce que c’est ?

Un bénéfice pour le plus grand nombre

Ce dispositif, promu par l’Europe et soutenu par l’Unapei et de nombreuses associations, présente un intérêt pour un public très large. On pense évidemment en premier aux personnes en situation de handicap ou de trouble mental. L’article 9 de la Convention des Nations Unies prévoit que les personnes handicapées doivent recevoir des informations accessibles. Mais sont aussi concernées les personnes dyslexiques, malvoyantes, âgées ou ne parlant pas facilement la langue du pays. L’objectif est de rendre accessible l’information au plus grand nombre de personne. Depuis 2009, le FALC peine à s’imposer en Europe. Aujourd’hui, il est encore très peu utilisé, c’est pourquoi nous en parlons à travers cet article. Parce qu’il est important de tendre la main vers les initiatives inclusives… 

Mains d'enfants

>> À lire aussi : Collectivités, accueillir une personne avec un handicap mental

Les pictogrammes pour accompagner le FALC

Pour encore plus faciliter la compréhension du message, il vaut mieux l’accompagner de pictogrammes. Il est toujours plus facile de lire des images que des mots. Pour cela, le logiciel Symwriter est très efficace ! C’est un outil qui permet d’écrire ou de traduire un message sous forme de petites images simples et accessibles à tous. Il y a plus de 8 000 symboles dans la base de données, avec plusieurs images correspondant à un mot. Ainsi, l’image sera au plus proche de la réalité que vous voulez décrire. Le logiciel comporte une commande vocale qui permet d’aligner des images par la parole, pratique n’est-ce pas ? Cet outil est utilisé par des professeurs pour simplifier l’énoncé des problèmes, par exemple. Créatif, invitant à utiliser l’imaginaire, Symwriter permet aussi d’importer vos propres images.

Symwriter

>> À lire aussi : Symwriter, un logiciel pour permettre de se comprendre

Le FALC propose un ensemble de règles simples à appliquer, incluant des personnes en situation de handicap mental dans le processus de labellisation. À destination d’un public large, il permet notamment une meilleure inclusion dans la société des personnes présentant des difficultés à la lecture ou un handicap mental. Soutenu par de nombreuses organisations et associations, le FALC est encore trop discret en France. Espérons que cela change rapidement pour que nos contrats d’assurance, les textes de loi ou les modes d’emploi soient bien plus facile à lire et à comprendre pour tout le monde…

Les solutions Hop’Toys pour le handicap mental

Lettres rugueuses éco : 26 lettres rugueuses sur des petites planches cartonnées s’inspirant de la pédagogie Montessori et offrant une approche multisensorielle de l’apprentissage de l’alphabet. Elles s’utilisent aussi en accompagnement d’un travail d’écriture ou dans un cadre plus ludique.

Lettres colorées par 26 : ces 26 lettres majuscules en plastique transparent sont idéales pour accompagner les activités sur table de lumière autour de la reconnaissance des lettres, l’apprentissage de l’alphabet, et la création des mots!

Bouton solutions handicap mental

Sources :
Handicap.fr, « Handicap mental : la vie plus facile grâce au FALC », Emmanuelle Dal’Secco, 9 février 2016
Unapei, « L’information pour tous »

Rédacteur chez Hop'Toys, j'aime interviewer des professionnels pour écrire des articles. Amoureux de la langue française, je suis aussi jongleur de diabolo et auteur de chansons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.