Un enfant porteur de Trouble du Spectre de l’Autisme a souvent des difficultés à intégrer une classe ordinaire. Mais chez Hop’Toys, nous promouvons l’inclusion pour tous ! Aujourd’hui, focus sur une méthode utilisée au Canada depuis une quinzaine d’années : le dispositif ARAMIS (AutoRégulation de l’Autisme en Milieu d’Inclusion Scolaire) !

ARAMIS : qu’est-ce que c’est ?

Au stade expérimental en France depuis 2016, ARAMIS est un dispositif qui permet d’accueillir un enfant porteur d’autisme au sein d’une classe ordinaire. Stéphane Beaulne, chercheur clinicien et professeur à l’Université de Nipissing (au Canada), est à l’origine de l’importation du projet en France. Même si cette méthode est récente en France, elle s’appuie sur des années d’études au Canada. Elle est aussi validée par la Haute Autorité de Santé (HAS), l’agence nationale de l’évaluation de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) et l’Agence régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine.

Mais concrètement, comment ça marche ? L’idée ce programme scolaire innovant est de mettre en place une classe d’autorégulation. Cette classe doit permettre à l’enfant porteur de Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) de bénéficier d’un parcours scolaire le plus ordinaire possible. Grâce à cette méthode l’enfant va progresser comme ses camarades. L’originalité et la force d’ARAMIS est que le travail d’inclusion se fait sur tous les acteurs de l’école : les enseignants, les élèves, le personnel.

>> À lire aussi : Autisme, connaissez-vous la méthode Saccade ? 

Des bienfaits pour tous

ARAMIS met l’accent sur une scolarité inclusive, c’est-à-dire que l’enfant fait partie de la classe au même titre que ses camarades (il ne s’agit pas de l’intégrer ponctuellement). L’élève est accompagné par un éducateur spécialisé, mais celui-ci n’intervient que dans des instants particuliers, très ponctuels, pour aider l’enfant à organiser ses émotions. Le reste du temps, l’élève s’autorégule au sein de la classe grâce à un travail réalisé sur l’ensemble des personnes de l’école. Ainsi on en termine avec la stigmatisation et on entraîne tout le monde dans un élan de solidarité !

L’autorégulation est un processus qui prend ses bases sur le comportement de l’enfant et la maîtrise de ses émotions. L’enfant va lui-même réguler sa concentration et son stress afin de mieux apprendre. Ce processus, initialement pensé pour les enfants avec TSA, peut évidemment être mis en place pour tous les enfants. Aussi, dans le programme ARAMIS, les enseignants sont formés trois jours durant. Loin de la simple sensibilisation, ils sont bel et bien acteurs, et à l’instar de leurs élèves, profitent d’une effervescence de connaissances sur la vie en collectivité avec le handicap.

>> À télécharger : Les enseignants, ces super héros du quotidien

ARAMIS, ça fonctionne ?

D’après Stéphane Beaulne, qui accompagne une trentaine d’écoles au Canada et les quelques écoles françaises suivant le programme, les élèves deviennent véritablement autonomes. Désormais inclus en classe ordinaire tous les jours, ils montrent des résultats scolaires en grand progrès. Capables de s’autoréguler, ils savent aussi prendre des initiatives. Du côté des professeurs aussi, Stéphane Beaulne souligne un changement de comportement. Ils sont plus ouverts et moins anxieux à l’idée d’accueillir un élève aux besoins particuliers. Ils sont plus sensibles et plus compréhensifs.

En outre, le travail fait sur le bien-vivre ensemble et la solidarité amène à une réduction des violences à l’école. ARAMIS développe la tolérance dans les classes et dans la cour de récréation. Les enfants porteurs d’autisme, habituellement stigmatisés, ou du moins peu acceptés dans les groupes, sont désormais totalement inclus dans le travail et dans le jeu.

>> À lire aussi : Epsilon à l’école, pour une meilleure inclusion scolaire

Les solutions Hop’Toys pour une classe inclusive

Solutions inclusion

Time Timer : Un outil très simple d’utilisation qui permet de matérialiser le temps par une représentation visuelle. Il faut tourner le disque rouge jusqu’à l’intervalle de temps désiré. La partie visible du disque diminue au fur et à mesure que le temps s’écoule jusqu’à disparaître. Un bip sonore prévient que le temps imparti est écoulé.

Casque Antibruit : Léger, résistant et réglable, ce casque antibruit permet une réduction sonore de 22 dB bénéfique pour les personnes hypersensibles aux bruits. Il peut être replié pour tenir dans le creux de la main : c’est pratique pour le rangement et le transport !

Bouton classe inclusive

Sources :
France 3 Nouvelle-Aquitaine, “Autisme, trois écoles pilotes en Nouvelle-Aquitaine”, Hélène Abalo, 6 avril 2018

Vousnousils.fr, “Inclusion : des « classes d’autorégulation » pour les enfants autistes”, Fabien Soyez, 14 décembre 2017

Rédacteur chez Hop'Toys, j'aime interviewer des professionnels pour écrire des articles. Amoureux de la langue française, je suis aussi jongleur de diabolo et auteur de chansons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.