Au sein des EHPAD, il arrive d’être confronté à des comportements agressifs de la part des résidents. Élodie Pouzet est psychomotricienne en libéral et en EHPAD. Nous l’avons interrogée à ce sujet. Elle nous livre son approche pour mieux comprendre et prévenir ce type de comportement. 

Tout d’abord, qu’est-ce que l’agressivité ?

C’est une réaction de défense face à une situation vécue comme agressive par le résident. En EHPAD, cette agressivité peut se produire entre résidents, mais aussi entre résidents et aidants (personnel soignant, entourage proche, famille, etc.). Cela peut aboutir à un comportement agressif, un acte violent tel que l’agression. 

D’une manière générale, le comportement agressif intervient à un stade avancé d’une maladie neurodégénérative, surtout quand le processus de communication verbale est altéré (versant compréhension ou expression).  

Notre rôle est d’identifier la source de cette agressivité qui peut être au cœur d’une problématique au carrefour entre le vouloir faire (versant psychoaffectif), le savoir faire (versant cognitif) et le pouvoir faire (versant moteur). 

Quels sont donc les facteurs de risque d’un comportement agressif ?

Une personne âgée pensive

Ils peuvent être liés au résident, et avoir une origine : 

  • psychique : dû à une pathologie neurocognitive ou psychiatrique, une souffrance psychologique, un sentiment d’intrusion ou une intrusion avérée dans l’espace personnel, une désorientation spatio-temporelle, un sentiment de frustration, d’incompréhension, etc.
  • somatique : comme une infection, une déshydratation, une douleur, une constipation ou rétention urinaire, un déficit sensoriel (lunettes ou prothèses auditives non mises)un effet secondaire d’un médicament, etc.

Ils peuvent aussi être liés à l’environnement : une stimulation sensorielle excessive (bruit, chaleur, lumière…), une agression ou un sentiment d’agression, une demande non satisfaite, un inconfort quelconque, un sentiment d’attente ou d’ennui, l’absence d’information, une restriction des libertés, etc.

Une fois que ce comportement agressif apparaît, comment le gère-t-on ?

Face à un comportement agressif, nous mettons en pratique une prise en soins immédiate par notre posture professionnelle, à savoir : rester calme, rassurant et à l’écoute du résident. En effet, nous pouvons essayer de comprendre les raisons de l’apparition de ce comportement agressif pour en soulager sa souffrance. Ce peut être le signe que la personne veut communiquer un besoin, un sentiment, un ressenti, etc. 

Nous pouvons aussi proposer une distraction en réorientant les intérêts du résident (en fonction de ses goûts, de son histoire). Cela peut être par la proposition d’une activité thérapeutique : 

Des outils pour travailler la motricité chez les seniors en EHPAD

Jeté d’anneaux : Un jeu essentiel pour développer des compétences de coordination œil-main et de précision du geste. Il permet aussi d’aborder l’estimation des distances et le dosage de la force.

Le baril 100 boutons de laçage : 100 boutons avec de gros trous pour rendre le laçage plus facile. Ce jeu encourage le développement de la coordination œil-main et de la dextérité.

  • sensorielle : pour ma part, je propose la poupée d’empathie ou le chat sensoriel, qui ont vraiment pour vocation d’apaiser le résident en faisant appel à la réminiscence, aux souvenirs anciens souvent source de plaisir. Le toboggan à billes crée quant à lui une enveloppe sonore et une stimulation visuelle intéressante. Enfin, un outil comme le polochon à triturer peut être utile pour permettre une décharge motrice au niveau manuel.

>> À lire : Alzheimer : la thérapie par la poupée

Une poupée et une peluche sensorielle

Poupée empathie : Lorsqu’on prend cette poupée dans les bras, on a l’impression de tenir un vrai bébé ! Exceptionnelle pour développer le lien émotionnel.

Peluche chat sensoriel : Ce chat sensoriel apporte apaisement et sérénité pour les petits comme pour les grands.

Des outils sensoriels pour les seniors en EHPAD

Le polochon à triturer : On adore malaxer ce polochon rempli de microbilles ! Lorsqu’on le triture, il fait un léger bruit de ressac comparable à celui d’un bâton de pluie.

Le toboggan à billes sonores : Un toboggan à billes qui fait un bruit de ressac lorsqu’une bille en descend. Idéal pour encourager le suivi visuel : vous pourrez suivre du regard les billes ! C’est aussi un jouet délassant avec des sonorités proches d’un arbre à pluie.

Je propose aussi du toucher thérapeutique avec divers médiateurs. 

Des outils sensoriels pour les seniors en EHPAD

Kitpratik balles massages : Ce lot de 5 balles tactiles permet de réaliser des massages sur le corps et le visage en variant les intensités et les techniques : malaxage vigoureux, doux frottement, chatouillement, etc. Il permet de faire prendre conscience des différentes parties du corps.

Lot de 4 balles hérisson : 4 jolies balles hérisson à la texture très agréable et aux formats différents ! Ces balles sensorielles sont efficaces pour développer la stimulation tactile et pourront être utilisées en massage.

  • Créative/artistique : peinture, dessin, modelage avec de la terre, etc. Le chant et la musique sont aussi d’excellentes médiations ! 
  • De type Montessori : comme les activités de tri, pliage de linge, catégorisations, lecture, etc. Ces activités permettent d’offrir au résident un sentiment de contrôle sur sa vie en permettant l’expression de ses choix et en les respectant. Elles sont généralement porteuses de sens et donc sécurisantes et rassurantes. Elles redonnent une place et un rôle social au sein d’une communauté en lien avec les valeurs et choix du résident. 

>> À lire : « Alzheimer : la méthode Montessori adaptée »

Nous pouvons aussi agir à plus long terme en essayant de repérer les éléments déclencheurs et ainsi prévenir les comportements agressifs. 

Comment ?

En identifiant les moments où apparaissent ces comportements et quel en est leur sens. La prévention passe donc aussi par l’évaluation du risque. Qu’est-ce qui peut créer un trouble du comportement et donc potentiellement un comportement agressif ? Les troubles cognitifs, psychiatriques, addictifs, psycho-comportementaux, et /ou l’environnement.

Dans la mesure du possible, le lien avec l’entourage est essentiel pour recueillir un maximum d’informations sur l’histoire de vie du résident. Les premiers jours d’entrée en EHPAD requièrent l’attention de l’équipe soignante. Ils peuvent en effet être des éléments déclencheurs du fait de la perte de repères. Il est donc important de sécuriser l’environnement du résident grâce à des objets significatifs pour lui. L’évaluation du risque passe aussi par l’inventaire neuropsychiatrique pour équipe soignante (le NPI-es). 

Des supports pour maintenir l’autonomie peuvent être proposés pour sécuriser le résident quant à ses repères spatio-temporels et son autonomie. 

Des frises pour maintenir l'autonomie des seniors en EHPAD

Séquence hygiène personnelle : une séquence qui décompose les gestes nécessaires pour se brosser les dents. Chaque geste est illustré par un pictogramme Mayer Johnson.

Protocole s’habiller : Le protocole se présente comme une frise avec un sens de lecture de gauche à droite. Il décompose les étapes pour s’habiller afin que l’utilisateur puisse comprendre facilement les gestes à réaliser.

Un accompagnement médicamenteux peut être prévu si nécessaire, et ce malgré les autres mesures mises en place, avec une réévaluation dans le temps. 

En tant que psychomotricienne, il me semble important d’apporter un soutien et un éclairage théorique aux collègues soignant.e.s, car la prise en soin pluriprofessionnelle est essentielle pour accompagner au mieux le résident. 


Photo portrait d'Elodie Pouzet Élodie est psychomotricienne en libéral et en EHPAD. Vous pouvez la retrouver sur son Instagram @elo_la_psychomot, où elle partage des contenus autour de la psychomotricité. 

Céline est assistante communication chez Hop'Toys.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.