Depuis cent ans, on mange de plus en plus de produits industriels. Cela a des conséquences sur la santé de la population. En effet, véritable fléau, l’obésité infantile touche près de 42 millions d’enfants dans le monde. En France, 12 % des enfants de grande section de maternelle étaient en surcharge pondérale et 3,5 % étaient obèses en 2013. Ces chiffres augmentent régulièrement avec l’âge pour atteindre près de 18 % d’enfants en surcharge pondérale en CM2 et près de 4 % obèses. Il est donc très important d’inciter les enfants dès leurs plus jeune âge, à manger une variété d’aliments, de les sensibiliser à l’équilibre alimentaire. Et parce que jouer est la l’une des meilleures façons d’apprendre, nous vous proposons ici des idées d’activités pour leur faire découvrir les bases d’une alimentation saine. Des bases qui leur resteront toute leur vie !

1. Décrire les aliments comme un chef

Lors des repas, amusez-vous avec votre enfant à décrire les aliments : leurs couleurs, forme, texture, etc. Ajoutez des superlatifs pour rendre cela encore plus amusant ! Par exemple : « Cette tomate est d’un rouge flamboyant ! Elle a un aspect juteux, sa peau est lisse et on peut voir de petits grains verts dans son centre. » Cette activité permettra à votre enfant d’enrichir son vocabulaire et d’apprendre à décrire ce qu’il voit.

2. Dessiner un fruit et un légume de saison

Pourquoi ne pas profiter d’une visite au marché, pour apprendre à votre enfant qu’il y a des saisons pour chaque fruit et légume ? Profitez-en pour en acheter quelques-uns et, de retour à la maison, proposez-lui de dessiner celui de son choix. Il sera alors plus enclin à le manger avec plaisir.

Les fruits et légumes de saison

source inconnue

3. Organiser une dégustation mystère

Placez un bandeau sur les yeux de votre enfant et faites-lui goûter différents aliments familiers. Il devra deviner quel est cet aliment mystère !

Une version originale et alternative de cette activité est le loto des saveurs ! Grâce à ce classique des jeux sensoriels, l’enfant partira à la découverte du goût en découvrant 30 saveurs différentes !

Loto des saveurs

4. Observer la diversité des fruits et légumes

À la maison, au supermarché ou au marché, tâchez de repérer des fruits et légumes aux formes inhabituelles. Essayez d’identifier les différences. Par exemple : « Cette courgette est très courbée vers la droite, tandis que celle-ci penche vers la gauche. » Vous pouvez également essayer de trouver des légumes ou fruits qui ont une forme rigolote et de dire à quoi ils vous font penser. Par exemple, une carotte avec deux « jambes » peut devenir une carotte qui court ! On observe alors qu’il existe une diversité « corporelle » dans les fruits et légumes et qu’il est tout à fait normal qu’il y ait des variations, cela ne rend pas l’aliment moins bon. Vous pouvez d’ailleurs en profiter pour faire un lien avec la diversité corporelle qui existe aussi chez les humains :-).

5. Connaissez-vous le food art ?

Le food art (qui signifie l’art de la nourriture en français) consiste à utiliser de la nourriture pour créer une œuvre artistique dans son assiette ! Vous pouvez vous lancer dans une création pour rendre plus attrayants certains légumes que votre enfant ne mange pas facilement. Mais vous pouvez aussi le mettre à contribution en lui proposant des petits morceaux de fruits ou légumes à assembler dans son assiette pour créer son œuvre originale !

6. Découvrir un aliment mystère par le sens du toucher

Placez un bandeau pour recouvrir les yeux de votre enfant et faites lui toucher un aliment familier pour découvrir sa température et sa texture. On peut utiliser un kiwi, une carotte, une feuille de laitue ou tout autre aliment disponible. Est-ce que sa température est froide ou tiède ? Est-ce que la texture est moelleuse, ferme, ou douce ? Seulement avec les mains et sans regarder, demandez à l’enfant s’il reconnaît cet aliment mystère.

7. Utiliser son sens de l’odorat

Proposez à votre enfant une activité de dégustation olfactive ! Pour cela, vous aurez besoin de petits pots à odeurs opaques et d’aliments familiers odorants (ou inconnus pour pimenter un peu le jeu). On peut utiliser de la vanille, de la menthe, du café, etc. Demandez à l’enfant de sentir l’odeur dans chacun des pots et de tenter de découvrir quel est l’aliment mystère !

Pour une version différente et tout aussi amusante, vous pouvez utiliser le loto des odeurs. Il s’agit alors de replacer chaque petite boite odorante sur l’image qui lui correspond.

8. Goûter un aliment sans respirer

Après avoir fait l’activité de dégustation mystère, vous pouvez enchaîner par ce petit jeu qui consiste à goûter un aliment en se bouchant le nez ! Pour reproduire une situation de rhume, proposez à l’enfant de mettre un aliment dans sa bouche, puis de pincer son nez quelques secondes tout en mastiquant. Quel goût cela a-t-il ? Et une fois le nez débouché ?

9. Découvrir un nouvel aliment

Lors de vos prochaines courses au supermarché ou au marché, demandez à votre enfant de choisir un fruit ou un légume qu’il ne connaît pas. De retour à la maison, préparer avec lui une fiche afin d’en apprendre plus sur cet aliment inconnu. Avec l’enfant, inscrivez le nom de l’aliment, puis faites quelques recherches pour savoir si c’est un fruit ou un légume de saison de votre région. Si ce n’est pas le cas, d’où vient-il ? Comment s’appelle l’arbre sur lequel il pousse ? Etc. Puis, proposez-lui de procéder à sa dégustation avec tous ses sens : la vue, le toucher, l’odorat, le goût et l’ouïe. Demandez à votre enfant ses impressions et aidez-le à les écrire sur la fiche de l’aliment.

10. Cuisiner avec votre enfant

Cuisiner avec votre enfant lui permet d’être plus actif dans la préparation de ses repas. Il apprend également les bases d’une alimentation saine qui passe par la préparation de repas fait à la maison avec des produits bruts. Impliquer les plus petits en cuisine permet aux enfants de développer leurs goûts et leurs habiletés. Cela leur apporte des résultats gratifiants, des moments de complicité tout en offrant des occasions de créativité et de partage. Vous pouvez commencer par de petites préparations simples comme le parfait au yaourt arc-en-ciel.

>> Pour vous inspirer : 15 recettes faciles et accessibles à tous 

Recette parfait au yaourt arc-en-ciel

11. Créer avec votre enfant son premier livre de cuisine 

Et pourquoi ne pas profiter de tous ses moments de partage en cuisine pour créer avec votre enfant son premier livre de cuisine ? Choisissez avec lui ses recettes préférées. Après les avoir réalisées, prenez en photo chaque création culinaire qui viendra ensuite illustrer son livre de cuisine !

12. Développer son champ lexical et ses connaissances à l’aide d’imagiers

À l’aide des imagiers Akros ou Webber, vous pouvez faire des jeux d’appariement et décrire, comparer et parler des différentes sortes d’aliments. Vous pouvez aborder les aliments d’origine végétale, ceux d’origine animale et les produits laitiers.

13. Apprendre grâce aux puzzles et encastrements

En plus de travailler la motricité fine, les puzzles et les encastrements sur le thème de l’alimentation permettront à vos tout-petits de se familiariser avec les légumes et les fruits.

Puzzle et encastrement alimentation

Maxi puzzles aliments : En tout 9 puzzles de 3 à 4 pièces avec de belles photographies réalistes d’aliments divers (avocat, brocoli, tomate, orange, banane, kiwi, œuf, raisin, fruits rouges). Grosses pièces en carton épais faciles à manipuler. Dim. puzzle 23,5 cm environ selon modèle. Dès 2 ans.

Encastrement fruits 3D : De beaux fruits ou légumes très réalistes à placer au bon endroit pour travailler le raisonnement logique et la motricité fine chez l’enfant. Ce grand encastrement est fabriqué entièrement en plastique rigide. Très facilement lavable, pièces légères à manipuler. Dim. plateaux 36,5 x 28,5 cm. Existe en deux modèles : fruits et légumes. Dès 3 ans.

14. Apprendre en s’amusant avec les mémos et lotos

Apprendre en s’amusant, c’est toujours plus efficace ! Profitez d’un jeu de memory ou de loto avec votre enfant pour lui apprendre le nom des aliments, les formes, les couleurs, etc. Ce sont d’excellents jeux pour exercer la mémoire et développer le langage.

Mémo et loto Alimentation

Maxi-mémo des aliments : Sur les 34 grandes cartes en cartons épais de ce jeu de mémo, des photographies d’aliments de base en gros plan sur fond blanc. Ici, pas de fioritures : on va à l’essentiel pour faciliter la compréhension et la faculté d’attention. La manipulation des pièces est aisée grâce au carton épais, mais léger. Dim. 9 x 9 cm. Dès 2 ans.

Maxiloto des aliments : Ce jeu de loto avec de grandes planches et cartons de jeux sur le thème des aliments met l’accent sur la compréhension et la clarté. Il privilégie une approche très concrète grâce aux aliments représentés par des photographies plus vraies que nature. Contient 6 planches (dim. 33 x 22,6 cm) et 36 cartons de jeux épais (dim. 10 x 10 cm). Dès 2 ans.

15. Apprendre en manipulant de la pâte à modeler 

Si votre enfant a des difficultés avec certains aliments, pourquoi ne pas essayer dans un premier temps de le familiariser avec ceux-ci en les recréant ensemble en pâte à modeler ? Pourquoi ne pas utiliser les figurines aliments comme modèles ? On pourra aussi les cacher dans un bac de sable sensoriel et jouer à les reconnaître du bout des doigts, les yeux bandés.

>> Que faire avec la pâte à modeler ? Retrouvez dans ce billet des fiches-modèle en téléchargement (en bas de la page) pour recréer une assiette d’aliments en pâte à modeler.

16. Regarder une vidéo « Un jour, une question » : « Pourquoi doit-on faire attention à ce qu’on mange ? »

17. Créer un petit potager

Si vous avez un jardin ou même un petit balcon, planter des petits légumes et herbes aromatiques avec votre enfant. C’est une excellente façon d’aborder la saisonnalité des aliments, le rythme de la nature, etc. Quel plaisir il aura alors ensuite en récoltant les fruits de son travail pour les manger !

18. Le jeu du petit bac version alimentation

Avec les enfants qui savent écrire et lire, vous pouvez jouer à une version alimentation du jeu du petit bac ! Le but est de trouver, par écrit et en un temps limité, une série de mots appartenant à une catégorie prédéfinie par les joueurs et commençant par la même lettre. Pour que les catégories soient en lien avec l’alimentation, nous vous proposons de jouer dans un premier temps avec les catégories fruits et légumes. Si l’enfant est plus avancé dans son apprentissage, vous pouvez ajouter des catégories tels que les aliments à grains entiers, les aliments protéinés, etc.

Recommandations du guide alimentaire canadien

Recommandations du guide alimentaire canadien. Source : https://guide-alimentaire.canada.ca/fr/guide-alimentaire-en-bref/

19. Télécharger notre jeu de l’oie des aventuriers pour un parcours sensoriel

La bouche ne peut pas accepter ce que la main n’a pas déjà appréhendé. Le Jeu de l’oie des p’tits aventuriers que nous avons concocté dans le cadre de la Semaine nationale de la petite enfance vise justement à proposer une aventure au cours de laquelle tous les sens vont être sollicités : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût. Proposer des découvertes sensorielles est d’autant plus important que c’est par ses sens que l’enfant découvre le monde qui l’entoure, développe sa propre perception et son intelligence. Parmi bien d’autres activités, ce jeu l’invitera à toucher et distinguer des matières, des textures, à tester des saveurs, des goûts…

Une belle aventure qui aiguisera sa curiosité alimentaire !

20. Un moment à occuper ? Et si on jouait à « J’ai tellement faim » ?

Savez-vous qu’il existe aussi un petit jeu oral pour passer le temps dans les transports, les files d’attente qui permet de développer son champ lexical des aliments, de renforcer sa mémoire immédiate et de se mettre en appétit ? Il s’agit du jeu « J’ai tellement faim que je mangerais bien… »

Un premier joueur va dire « J’ai tellement faim que je mangerais bien un abricot (comme c’est lui qui commence il doit trouver un aliment commençant par la lettre A). Le 2e va enchérir : J’ai tellement faim que je mangerais bien un abricot et une banane. Le suivant devra trouver un nouvel aliment, en C cette fois tout en reprononçant toute la liste  : J’ai tellement faim que je mangerais bien un abricot, une banane et du cèleri… Et ainsi de suite jusqu’à Z ! (Mais il faut bien dire qu’en général, on bloque à U ! Ceux qui trouvent seraient gentils de nous faire signe ! 😉

Ces 20 activités vont permettre aux enfants d’acquérir de nouvelles connaissances en misant sur le plaisir et sur le jeu. Découvrir les aliments avec leurs cinq sens dispose les enfants même un peu réticents à accepter de goûter à de nouveaux aliments. Plus on mange des aliments variés, plus on a de chance d’avoir une alimentation équilibrée.
Et vous, quelles sont vos astuces pour apprendre à vos enfants à avoir une alimentation saine ?


Sources

https://www.ameli.fr/medecin/sante-prevention/enfants-et-adolescents/surpoids-et-obesite-infantile/un-enjeu-de-sante-publique
Organisation mondiale de la santé
https://www.gianlucatognon.com/fr/jeux-activites-aident-enfants-a-manger-sainement/
https://www.arcticgardens.ca/blog/fr/activites-alimentation-enfants-3/

  •  
  •  
  •  
  •  

Mathilde est coordonnatrice Tiers-Lieu chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.