Entre la liste transmise par l’enseignant ou l’enseignante, le budget et les envies de l’enfant, choisir les fournitures scolaires peut vite devenir compliqué ! Cela peut même devenir un vrai casse-tête si l’on ajoute à cela LE critère essentiel : trouver des fournitures pratiques qui répondent aux besoins de son enfant. Nous avons donc interrogé Justine Pénard, psychomotricienne, pour qu’elle vous donne ses conseils.

Des fournitures ergonomiques, qu’est-ce que c’est ?

Les fournitures scolaires ergonomiques sont pensées pour rendre l’outil le plus fonctionnel possible, confortable et simple d’utilisation. Plus que d’autres fournitures, elles sont conçues et réfléchies pour être adaptées aux différents besoins des enfants, voire pour venir compenser une difficulté d’utilisation en lien avec un handicap. Cela passe par le choix de la forme, de la taille ou encore par la sélection des matières utilisées.

L’importance d’avoir un matériel adapté

Un matériel inadapté peut parfois accentuer les difficultés d’apprentissage. Prenons l’exemple d’un enfant ayant un trouble développemental des coordinations (TDC), en difficulté pour utiliser une règle en plastique « classique ». Cet enfant va utiliser beaucoup d’énergie pour tracer son trait. Ses doigts vont être « mal » placés, la règle va bouger… Il faudra alors effacer et recommencer. Puis, il va appuyer plus fort, mais ses doigts dépasseront sur la ligne, le trait aura une bosse, il faudra effacer à nouveau et recommencer…

Ainsi, plutôt que de porter son attention sur le cœur de l’apprentissage, comme mesurer ou souligner une phrase réponse dans un texte, cet enfant va faire beaucoup d’efforts pour tracer son trait et pourra se fatiguer plus rapidement.

Fournitures scolaires ergonomiques

>> À lire aussi :  » Choisir des fournitures scolaires ergonomiques ».

Un matériel inadapté décourage l’enfant

Un matériel inadapté peut donc engendrer des efforts inutiles, et parfois même décourager l’enfant qui ne voudra plus utiliser sa règle pensant « je n’y arrive pas ! ». C’est un peu comme boire avec un verre percé : c’est possible, mais il faudra se concentrer pour boucher tous les trous avec nos doigts. Un verre classique nous éviterait ces efforts inutiles.

Ainsi, des fournitures ergonomiques adaptées peuvent permettre de soulager l’enfant de certaines contraintes matérielles qui peuvent le limiter, le fatiguer ou le ralentir dans la réalisation de son travail.

Chacun va se sentir à l’aise avec des chaussures différentes, il en est de même pour le matériel scolaire. Si les fournitures ergonomiques sont pensées pour une utilisation facile, un même outil ne correspondra pas à tous les enfants. Selon leur façon de faire, chacun aura ses préférences. Le choix des fournitures va donc être très personnel.

Comment choisir les fournitures ergonomiques les plus adaptées ?

Il existe aujourd’hui des dizaines de modèles de stylos, de règles, de gommes… Il est parfois difficile de s’y retrouver. Voici quelques astuces pour faire le juste choix.

Cibler précisément le besoin et/ou la difficulté

C’est ce qui est, à mon sens, le plus important. De quel outil mon enfant a du mal à se servir ou quel est celui qu’il « n’aime pas » utiliser ? Qu’est ce qui le met en difficulté ? Prenons à nouveau un exemple : mon enfant a du mal à tracer un trait à la règle, est-ce parce qu’il a du mal à la maintenir et qu’elle se déplace ? Est-ce à cause d’un placement de doigts inadapté ?

Dans le premier cas, une règle antidérapante pourra peut-être convenir. Dans le deuxième cas, une règle avec une poignée pourra peut-être sembler plus adaptée. Cette petite enquête peut se faire avec l’aide d’un professionnel, comme un psychomotricien.

Tester le matériel

Cela permettra concrètement à l’enfant de savoir s’il se sent à l’aise avec ou s’il est gêné. Pour cela, inutile de devoir acheter un modèle de stylo dans le rayon. Un copain de classe a un modèle qui semble convenir ? Peut-être sera-t-il possible de le prêter pour l’essayer sur un week-end. Les cabinets des psychomotriciens et des ergothérapeutes regorgent souvent de matériel que l’enfant pourra essayer en séance, et les professionnels seront là pour le guider dans son choix.

Stylos ergonomiques

>> À lire aussi :  » Choisir ses stylos ergonomiques pour la rentrée ».

Écouter le ressenti de l’enfant

N’oublions pas que c’est lui le principal concerné. Il est important qu’il sente que son matériel est CONFORTABLE et PRATIQUE. L’impliquer dans le choix de son matériel pourra le motiver à l’utiliser. La plupart des enfants, même petits, savent très bien exprimer s’il sont à l’aise ou gênés par leur matériel à coup de « je l’aime pas !», « c’est trop dur à ouvrir ! » ou de « il coupe mal ! ».

La solidité

Un critère également important afin que le matériel puisse résister aux nombreuses utilisations et chutes du bureau.

Le prix

Dernier critère mais pas des moindres. Lors de la rentrée, les fournitures peuvent représenter un budget important, d’autant plus lorsque l’on cherche un matériel précis et plus élaboré. Personnellement, j’apprécie la marque Maped, que vous pouvez retrouver sur le site hoptoys.fr, qui propose une gamme de fournitures ergonomiques bien pensées, colorées et à des prix abordables.

Ma sélection

Comme nous venons de le voir, il n’y a pas un outil idéal qui correspondrait à tous les enfants. Néanmoins, auprès des enfants que je reçois en séance de psychomotricité, les mêmes outils reviennent souvent dans leurs choix, qu’ils aient des difficultés d’apprentissage ou non.

Des outils adaptés à tous !

fournitures scolaires ergonomiques

Les règles antidérapantes, comme la maped kidy’grip, qui glisse moins grâce aux caoutchoucs anti-dérapants. Souvent appréciées des enfants ayant des difficultés en motricité fine ou par les plus petits.

Les colles colorées, comme la UHU magic blue. Elle fait l’unanimité ! Elle colle bien et donne un retour visuel permettant de voir où elle a été appliquée, où il en manque et où il ne faut pas mettre ses doigts.

>> À lire aussi :  » Dossier : bien préparer la rentrée ».

feutres ergonomiques

Les ciseaux qui s’ouvrent lorsque l’on relâche, comme les Maped zéro effort ou les Easygrip. Selon les modèles, ils allègent la tâche pour ceux qui ont du mal à alterner entre appuyer, ouvrir puis avancer. Ils sont souvent appréciés des enfants ayant un trouble développemental des coordinations (ou dyspraxie). Ils enlèvent aussi certaines contraintes de placement des doigts.

Les feutres anti-pertes de capuchon : Ce système permet de ne pas perdre de feutre et de ne pas perdre les bouchons. Idéal pour ceux qui égarent souvent leurs affaires ou les font tomber de leur table, ce qui peut être le cas des enfants ayant un TDAH par exemple.

>> À lire aussi : « Bien choisir sa paire de ciseaux selon ses besoins ».

Un taille-crayon et l'eker gradué

Le taille-crayon sécurité de Maped, avec un antidérapant qui aide à le maintenir. Sa forme permet à chacun de le prendre à sa manière.

L’Eker graduée qui est souvent  un « coup de cœur » pour les enfants ayant un TDC. Cette forme leur semble souvent plus intuitive et plus maniable.

>> À lire aussi : « Manchons et guides-doigts : Utilités et spécificités ».

Le cas particulier des manchons

Même si leurs couleurs et leurs formes originales donnent envie, l’utilisation d’un manchon doit être réfléchie. En cas de prise du stylo non fonctionnelle, je vous recommande de vous tourner vers un professionnel tel qu’un psychomotricien ou un ergothérapeute. Une utilisation inadaptée d’un manchon peut faire l’effet inverse de celui souhaité et renforcer ou créer une difficulté. À l’inverse, couplé à une rééducation, l’utilisation d’un manchon peut être utile.

Vous avez maintenant quelques clés pour choisir le matériel de cette année ! Il reste indispensable de garder en tête que l’enfant progresse et que ses besoins évoluent, y compris au cours d’une même année. Au-delà des fournitures à mettre dans la trousse, un bureau et une chaise adaptés sont essentiels. D’autres outils pour accompagner ses besoins peuvent être utilisés en complément, comme des fidgets ou un timer


Justine Pénard est psychomotricienne D.E en cabinet libéral prêt de St-Etienne.

La retrouver sur instagram : @psychomot_power. Elle y partage du contenu autour de la psychomotricité et du développement de l’enfant.

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.