Et si au lieu de répéter, de ressasser que c’est la « fin de l’été, coquillages et crustacés », on choisissait de se focaliser sur le fait que c’est aussi le début de beaucoup, beaucoup d’autres choses ?! Le début d’une nouvelle ère, de découvertes, d’apprentissages et de progrès ? Chez Hop’Toys, on souhaite vous permettre de voir la rentrée comme une fête… et donc de la célébrer. Voici quelques idées et de super cadeaux à télécharger pour faire de cette semaine de rentrée une semaine exceptionnelle et joyeuse… pour tous ! Youpi, youpi l’école c’est reparti !

(Tous ces conseils peuvent être adaptés pour une rentrée, un (re)démarrage de séances chez l’orthophoniste, l’ergothérapeute, le kiné… Avec toutes les personnes avec qui l’enfant va apprendre, grandir, dépasser ses difficultés. Ce premier jour avec l’un de ces « aidants » est aussi un grand jour.)

Rappeler ce principe fondamental : apprendre est un droit

Comme pour toute célébration, on commence par rappeler ce que l’on fête. En l’occurrence pas simplement la rentrée, mais le fait d’apprendre. Que ce soit à l’école ou ailleurs. Ça a l’air tout bête, mais rappeler aux enfants qu’apprendre est, plus encore qu’une chance, un droit – qui n’est malheureusement pas appliqué partout ni pour tous – est un excellent moyen de leur faire considérer différemment les efforts qu’ils vont devoir fournir. Pourquoi ne pas lire en classe la Convention des droits de l’enfant (CIDE) qui, parmi ses 54 articles, énonce leur droit à aller à l’école ? Attention à ne pas oublier de leur rappeler que le droit d’apprendre c’est aussi le droit de se tromper, le droit d’être aidé, accompagné. Et que comme tout droit, il s’accompagne aussi d’un devoir : pour eux, celui de faire de leur mieux !

Inverser le calendrier : on commence par les festivités !

Que l’on entre à l’école à la crèche ou chez une nounou, qu’on soit scolarisé ou justement en attente d’une solution, qu’on apprenne à la maison avec ses parents, ou dans une IME, le mois de septembre est synonyme pour tout le monde de renouveau. Alors qu’il est de coutume, dans les universités, les grandes écoles et, de manière générale dans l’enseignement supérieur, de faire la fête aux mois de septembre-octobre, de célébrer cette nouvelle année par de traditionnels jeux  d’intronisation – certes pas toujours très futés, mais c’est le principe qui est intéressant – de la maternelle au secondaire on attend le mois de juin pour faire la fête, organiser les kermesses et proposer la plupart des sorties !! 

Pourtant, on le sait ces moments de réjouissance collective sont justement ceux qui permettent de créer une cohésion dans le groupe, une solidarité entre les élèves. Alors si, cette année, vous inversiez le calendrier ?!

D’ailleurs, au XIXe siècle en France, parents, enfants et professeurs commençaient l’année par 3 jours de fête, comme le décrit cet article du Figaro paru en octobre 1892 :

Pour la seconde fois, la rentrée des classes […], va s’effectuer dans le concert d’une gaieté obligée. Pendant trois jours, pour secouer la poussière des vacances et s’aider à reprendre le collier -autrefois de misère- les établissements seront en fête : on parle d’illuminations jusqu’à minuit et de distributions extraordinaires de café et de Champagne. Les familles pourront circuler partout, des parloirs aux cuisines ; aucune porte ne sera fermée, sauf la porte cochère ; on ajoute même que le personnel enseignant se mêlera, dans les cours de récréation, aux jeux des élèves ; cela promet de l’agrément à tout le monde.

Bien sûr, le premier jour de classe, les enseignants ont beaucoup à faire : distribuer les cahiers, les livres, expliquer l’emploi du temps, faire coller une demi douzaine de « mots aux parents » dans le cahier de correspondance, lire le règlement de l’école, etc. Mais si, au milieu de tout ça – ou même avant tout cela – vous preniez un peu de temps pour donner à cette journée toute son importance symbolique ?
En primaire, les enseignants proposent de plus en souvent de fêter le 100e jour d’école. C’est bien… mais c’est au mois d’avril ! Alors pourquoi ne pas, dès le 1er jour, surprendre vos élèves en leur proposant des petits jeux et défis qui permettront de briser la glace, d’apprendre à se connaître, de se sentir en confiance ? 
C’est aussi beaucoup plus inclusif pour les nouveaux élèves qui ne connaissent encore personne. On peut aussi, dès le premier jour se lancer dans un projet à réaliser tous ensemble, pour la réunion de rentrée avec les parents, le banquet de bienvenue… Rien de tel que de s’investir ensemble dans un projet qui profitera à tous pour renforcer la cohésion du groupe.

Inviter les enfants à se fixer leurs propres objectifs

Que ce soit à l’école, chez l’orthophoniste ou en instruction à domicile, invitez les enfants à déterminer leurs propres buts pour cette année. Dans un cahier individuel ou sur un papier à glisser dans une « Boîte à projets », demandez-leur d’inscrire leurs buts, leurs envies pour cette année, quelle(s) chose(s) nouvelle(s) ils aimeraient être capables de faire à la fin de l’année. Laissez-les faire ceci avec leurs mots. Il est peu probable qu’ils disent vouloir apprendre la soustraction. En revanche, faire une course tout seul, lire un livre à leur petit frère, écrire un petit mot à maman… A vous de leur montrer que tel ou tel apprentissage va justement servir à cela. On apprend mieux avec un objectif. On apprend mieux quand on comprend à quoi cela sert.

Construire avec eux une école et une société inclusives

Poser d’emblée les valeurs de la classe

Construire une école inclusive, c’est bien sûr prévoir des aménagements, adapter le matériel et les pédagogies, pouvoir s’appuyer sur un.e AVS/AESH pour accompagner les élèves ayant des besoins spécifiques, différencier son enseignement, mais c’est aussi – et peut-être avant tout – éduquer les enfants à la diversité. Expliquer immédiatement l’importance du respect de l’autre, faire prendre conscience des conséquences du harcèlement, montrer par des choix de jeux et d’activités que régneront dans cette classe la coopération plutôt que la compétition, l’empathie plutôt que la rivalité, contribuera à instaurer dans votre classe un climat de confiance et de bien être, indispensable à l’épanouissement de tous et particulièrement des plus fragiles.

>>Téléchargez aussi nos posters pour une classe bienveillante

Vive la diversité !

Que vous ayez ou non dans votre classe des enfants porteurs de trouble ou de handicap, banalisez la différence ! Lorsque vous demanderez aux élèves de se présenter, que ce soit à l’oral ou sur la traditionnelle petite fiche de rentrée, demandez-leur d’indiquer ce qu’ils ont de différent, de particulier. Cela permettra de pointer le fait que tous les enfants ont quelque chose de spécial, d’unique, de différent.

Sensibiliser au handicap

Hop’Toys met à votre disposition diverses infographies. Accrochées aux murs de votre classe, elles seront d’excellentes bases de discussion pour aborder le handicap de manière générale, un trouble précis que pourrait présenter un de leur camarade, la notion de diversité dans son ensemble, le principe d’équité et, pour comprendre, comment construite une école et une société inclusives. Vous pourrez les lire dans votre classe, puis inviter vos élèves à se faire les petits ambassadeurs de l’inclusion en affichant eux-mêmes ces infographies dans la cour, sur les panneaux d’information extérieurs…  Ils seront fiers de pouvoir transmettre ces valeurs à leurs camarades et leurs parents !

Immortaliser ce moment

Comme pour tout grand événement, on prend des photos ! Les parents photographient bien sûr de plus en plus leurs enfants le jour de la rentrée. Mais les enseignants peuvent aussi le faire sans attendre la traditionnelle photo de classe. Cela contribuera à faire de ce jour un jour spécial.

Prenez la classe en photo bien sûr, mais également chaque élève individuellement pour constituer à chacun une « capsule temporelle ». En effet, les enfants que vous avez face à vous vont considérablement changer en 10 mois. Hop’Toys vous offre des cadres à télécharger sur lesquels chaque enfant pourra noter le rêve qu’il aimerait réaliser cette année. Une manière de décliner le principe de la boîte à projets. Vous pouvez également inviter les enfants à écrire une lettre au « moi » qu’ils seront à la fin de l’année. Et mesurer ainsi en juin prochain tout le chemin parcouru, tous les progrès accomplis !

>> Téléchargez notre cadre spécial rentrée

Faire participer les enfants à l’aménagement et à la décoration de la classe 

Bien souvent, en classe, on attend d’être en présence des enfants pour accrocher aux murs, règlements intérieurs, échelle de comportement et autres supports visuels d’apprentissages que l’on a déjà préparés. Et si cette année, vous réalisiez une partie de ces décorations ensemble ? Peindre les valeurs de l’école dans la cour, réaliser une boîte à projets, un support visuel pour les métiers des uns et des autres, peindre ensemble un panneau affirmant les règles, mais aussi les valeurs de la classe ? Faites-les participer ! Ils ne s’en sentiront que plus intégrés !

>> Téléchargez la poutre du temps Montessori

 

Qui dit fête dit (petit) cadeau

Enfin et bien sûr, pas de grande célébration sans (petit) cadeau ! En Allemagne la tradition veut que le jour de leur rentrée à l’école primaire (qui se fait un samedi pour que les parents puissent être présents – !-), on offre aux enfants une « Schultüte » ou « Zuckertüte », c’est à dire une pochette surprise, contenant petits cadeaux, fournitures scolaires et bonbons.

Pour permettre aux enseignants et éducateurs d’accueillir au mieux les enfants, Hop’Toys a concocté un super téléchargement : 30 bonhommes différents à découper pour faire à chaque enfant un petit cadeau le jour de la rentrée. Chacun pourra le personnaliser, en faire son avatar et s’en servir dans la classe toute l’année. Une activité sympathique à faire dès les premiers jours pour montrer à chaque élève qu’il a sa place dans ce groupe.

 

Cadeau de rentrée : Les bonhommes-élèves


Des planches représentant 30 élèves dans toute leur diversité à télécharger, en couleur ou en noir et blanc.
Le jour de la rentrée, faites cadeau à vos élèves d'un petit bonhomme qui leur servira d'avatar pendant toute l'année... et vous permettra de les sensibiliser à la diversité.

Vous pouvez :

  • soit télécharger les planches en noir et blanc et inviter chaque élève à personnaliser son bonhomme, en le coloriant et/ou en y collant sa photo d'identité (ce qui est rigolo c'est de compléter le motif du vêtement que l'on porte sur la photo)
  • soit télécharger les bonhommes-élèves "tout-prêts" en couleur.

Plusieurs points d'attache et une ligne où écrire son prénom sont prévues.
Les bonhommes-élèves sont représentés de face et de dos ; cela peut aussi permettre d'indiquer des repères spatiaux.
Les enfants peuvent aussi noter sur leur bonhomme des traits de caractère ou mots qui les caractérisent.

Vous pourrez ensuite utiliser ces bonhommes comme bon vous semble tout au long de l'année

  • pour matérialiser les binômes et groupes d'élèves que vous souhaitez former. Il vous suffit de les attacher et de les et détacher à l'aide d'une attache parisienne
  • pour indiquer chaque semaine quel élève remplira tel métier, telle responsabilité dans la classe
  • pour permettre aux élèves d'indiquer quelle activité autonome ils souhaitent faire, quel espace de leur classe ils souhaitent utiliser
  • pour vos tableaux et échelles de comportement

Etc, etc, vous n'aurez aucun mal à trouver de nombreuses possibilités d'utilisation de ces supers bonhommes-élèves !

Vous n’êtes pas convaincu d’avoir envie que l’été se termine ? Pour finir de vous convaincre que septembre peut être joyeux, voici, côté parents, quelques bonnes raisons de se réjouir de la rentrée :

  • parce que comme le dit le fameux proverbe africain, il faut tout un village pour élever un enfant ! Après 2 mois à vous échiner seul.e à leurs proposer des activités pédagogico-ludiques, à rendre toutes leurs activités à la fois enrichissantes et amusantes, vous allez pouvoir laisser faire des professionnel.le.s 8 heures par jour !
  • parce que reprendre un rythme et des repères, ça a quelque chose de rassurant… et ça facilite les journées !
  • parce qu’ils vont apprendre des tas de nouvelles choses et vous permettre de rattraper vos lacunes l’air de rien
  • parce que vous allez bientôt découvrir le nouveau catalogue Hop’Toys et ses centaines de nouveautés !

Bonne rentrée à tous !

Marianne est responsable de communication chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog. Passée par l'édition, la médiation culturelle et l'enseignement, elle aime tout particulièrement aborder des sujets pédagogiques, culturels et d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.