Le 6 mars est la Journée européenne de l’orthophonie. Malgré les frontières, l’orthophonie possède un champ de compétences similaires. Elle intervient sur :  la prévention, le diagnostic et la rééducation des troubles du langage oral, écrit, de la communication sous toutes ses formes, de la cognition mathématique, des fonctions exécutives et de la sphère orale. Quelles sont alors les particularités du métier selon les pays européens ? Découvrez-les dans notre infographie, réalisée en collaboration avec la Fédération Nationale des Étudiants en Orthophonie (FNEO).

En Europe, 30 pays proposent des études spécialisées. On recense  donc 22 000 étudiants dans toute l’Europe et plus de 240 centres de formation. Cette formation peut durer 3 à 6 ans. Le diplôme peut donc être une licence, un master, un certificat de capacité, un doctorat d’exercice ou un doctorat d’État. La formation est divisée entre les cours théoriques et les stages. Les cours abordent différents domaines comme : les sciences du langage, du comportement humain, la recherche, la santé publique… En stage, les étudiants découvrent les différents milieux dans lesquels intervient un orthophoniste : cabinet libéral, structure de soin, lieu d’accueil pour les personnes en situation de handicap, et bien d’autres !

Les particularités selon les pays

Plusieurs points communs existent dans les pratiques, même si les modes d’exercices peuvent varier selon certains pays européens. En Europe, il y a plus de 80 000 orthophonistes et les appellations sont différentes selon les pays. Orthophoniste, logopède ou logopédiste ? En France ou au Canada, vous irez voir un orthophoniste. En Belgique, vous irez chez un logopède. Enfin, en Suisse par exemple, on parle de logopédiste.

Le caractère pluridisciplinaire fait partie intégrante du travail de l’orthophoniste européen : bilan et prise en charge complémentaires en ORL, en orthoptie, en psychomotricité par exemple, sont fréquents. La place des parents et de l’entourage est également essentielle dans la rééducation qui se poursuit au quotidien, et ça peu importe le pays où exerce le professionnel. Les orthophonistes interviennent sur les troubles :

  • Du langage oral et de la communication sous toutes ses formes (voix, parole, fluence/bégaiement, articulation),
  • Des apprentissages (dys) : cognition mathématique (calcul, logique, raisonnement), écrit ( orthographe, graphie, lecture),
  • Des fonctions exécutives,
  • De la sphère orale et faciale (déglutition, phonation, oralité).

L’orthophoniste est un professionnel de santé mais n’est pas médecin. À ne pas confondre donc avec un phoniatre. Le phoniatre est souvent également ORL et soigne les troubles de la voix, de la parole et de la déglutition, avec parfois des chirurgies. Le nombre d’années d’études diffère selon les pays. Par exemple, aux Pays-Bas, ce sont 3 années d’études dans l’enseignement supérieur à temps plein, dont le programme de formation répond aux exigences énumérées dans l’article 3 de l’arrêté royal du 20 octobre 1994. Alors qu’en France, c’est cinq. 25607 orthophonistes travaillent en France. L’orthophonie y est apparue en 1828. C’est une profession à 96,8% féminine, avec un âge moyen de 41,3 ans. 4296 étudiants étaient inscrits en France pour l’année universitaire 2020-2021.

Une orthophoniste lit un livre avec un enfant et ils rient

>> Découvrez aussi : « L’orthophonie en une infographie »

Les études d’orthophonie

Pour exercer le métier d’orthophoniste en France, il faut obligatoirement détenir le certificat de capacité d’orthophoniste. Ce diplôme s’obtient après un cursus de 5 ans d’études et délivre un niveau master, (bac+5).

Depuis 2020, en France, si vous souhaitez vous lancer dans des études pour devenir orthophoniste après votre bac, ou dans le cadre d’une réorientation, vous devez passer par Parcoursup. Depuis 2021, il n’y a plus d’examen d’aptitude. Nos voisins allemands demandent normalement une formation en alternance dans une Berufsfachschule (école professionnelle) qui dure 3 ans. Il existe la possibilité d’effectuer la formation dans une Fachhochschule (haute école spécialisée).

Pour mieux comprendre les différences selon les pays, découvrez notre infographie, réalisée en collaboration avec la Fédération Nationale des Étudiants en Orthophonie (FNEO).

Les informations ci-dessus ne sont pas exhaustives. Elles ont pour objectif de mettre en lumière les nombreux rôles des orthophonistes en Europe et d’aborder leurs spécificités.

>> Découvrez aussi un article sur l’agencement du cabinet en orthophonie

Connaissez-vous le métier d’orthophoniste ? Votre enfant suit-il des séances d’orthophonie ? Avez-vous des conseils à communiquer à la communauté Hop’Toys ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaires. 


1 infographie à au format A4

Chargée de projet digital

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.