Le 6 mars,c’est la Journée européenne de l’orthophonie. Parce qu’Hop’Toys accompagne, soutient et conseille les orthophonistes depuis 20 ans, c’est toute une semaine que nous consacrons chaque année à ces profesionnel·le·s s, en proposant notamment des focus sur des aspects de ce métier. Aujourd’hui, intéressons-nous aux troubles de la fluence. Que revêtent-ils ? Comment les prévenir dès le plus jeune âge et éviter leur installation dans le temps ? Quel prise en charge par les orthophonistes ? 

Qu’est-ce-qu’un trouble de la fluence ?

La fluence verbale définit le rythme ou le flux des sons, des syllabes, des mots lorsqu’on parle rapidement. Une personne qui a des troubles de la fluence a un changement du débit de sa parole, répète plusieurs mots, a des blocages, hésite. En résumé présente une perte de fluidité lorsqu’elle s’exprime. Ces troubles de la fluence désignent spécifiquement le bégaiement et le bredouillement.

Le bégaiement

Le bégaiement est un trouble de la communication. L’enfant éprouve des difficultés à parler lorsqu’il doit s’exprimer. Il va répéter des mots, des syllabes, faire des pauses silencieuses involontaires au milieu de sa phrase car il est incapable de produire un son à ce moment-là. On parle de bégaiement lorsque ces symptômes persistent pendant au moins 3 mois. Les causes du bégaiement ? Les médecins et les scientifiques ne savent pas très bien pourquoi certains enfants bégaient et d’autres non. Il semblerait que ce soit à cause d’une erreur ou d’un retard dans le message que le cerveau de l’enfant envoie aux muscles de sa bouche lorsqu’il a besoin de parler. Ce retard empêche la coordination des muscles de la bouche et va entraîner un bégaiement. Le bégaiement n’est pas causé par l’anxiété ou le stressmais il peut en provoqueren particulier chez les adolescents.

Le bredouillement

Le bredouillement est également un trouble de la communication. Cette fois-ci, l’enfant arrive à s’exprimer, mais son débit est anormalement rapide, irrégulier. Il va mâcher ses mots, ne pas les terminer, va avoir du mal à synchroniser sa pensée et sa parole. Il s’agit d’un trouble lié à la motricité de la sphère orale. Pour qu’on parle de bredouillement, il faut que ce trouble du flux de la parole soit au moins associé à l’un des éléments suivants : un nombre excessif d’accidents de la parole, un enchevêtrement de syllabes voire leur suppression, une mauvaise accentuation dans la diction. Comme pour le bégaiement, les causes du bredouillement, en anglais « cluttering », sont encore mal connues. Il semblerait qu’il y ait une part d’hérédité et que cela apparaisse également chez les enfants dont les membres de la famille parlent très vite.

>> À télécharger : le bégaiement : un jeu pour aider l’enfant !

Comment prévenir les troubles de la fluence ?

Au quotidien, le bégaiement et le bredouillement peuvent être difficiles à vivre pour l’enfant. Celui-ci est frustré de ne pas parvenir à se faire comprendre, fuit le regard de la personne en face et petit à petit peu perd confiance en lui. Il existe des solutions, des petites astuces qui peuvent aider à diminuer ou à faire disparaître les troubles de la fluence de l’enfant. Si les troubles persistent, il faudra consulter un orthophoniste car rien ne peut remplacer une vraie consultation en cabinet.

  • L’enfant doit se sentir en réussite dans sa communication : plus il se sentira en confiance, plus il arrivera à se faire comprendre et moins il bégaiera. Pour permettre cela, il faut valoriser la communication de votre enfant et éviter de le reprendre sur son articulation. Soyez patient et à l’écoute lorsqu’il commence à s’exprimer.
  • L’enfant doit pouvoir s’exprimer avec calme et douceur : lorsque vous communiquez avec votre enfant, privilégiez un débit de parole plus lent qu’à votre habitude. Ainsi, il vous répondra de la même manière, prendra son temps, ce qui contribuera à réduire son bégaiement.
  • L’enfant doit pouvoir parler au même titre que ses frères et sœurs : veillez à ce que chacun des membres de la fratrie puisse parler lorsqu’il le souhaite, équilibrez les échanges pour laisser à votre enfant, qui a un trouble de la fluence, le temps de formuler sa phrase.
  • L’enfant doit se sentir en confiance : lorsqu’il s’exprime, n’hésitez pas à vous mettre à sa hauteur, à l’encourager, à le regarder dans les yeux. Cela lui donnera confiance pour terminer sa phrase. On valorise également toutes ses réussites, qui petit à petit, lui permettront d’oser prendre la parole, d’oser s’affirmer.

Enfant confiance

>> À lire aussi : Orthophonie et bégaiement

Quel prise en charge par les orthophonistes ?

Lorsque vous constatez que les troubles de la fluence de votre enfant persistent, il faut en parler à votre médecin généraliste qui vous recommandera de prendre rendez-vous avec un professionnel de référence ; l’orthophoniste. Troubles alimentaires, bégaiement, bredouillement, difficultés dans l’apprentissage de la lecture, troubles plus particulièrement liés à l’autisme, les domaines d’intervention des orthophoniste sont nombreux et divers.

Au cours de ce rendez-vous, l’orthophoniste réalisera un bilan personnalisé, puis entamera une prise en charge. Comme pour tout type de troubles, chaque enfant est différent et chaque accompagnement le sera également. En fonction du stade du bégaiement, l’approche rééducative sera également différente. Par exemple, si le bégaiement ne fait que commencer, l’objectif au cours des séances d’orthophonies sera de le modifier, de favoriser la fluidité. Si le bégaiement et/ou le bredouillement sont installés, les séances seront axées sur la relaxation, le contrôle de la respiration et de la fluence.

Comme pour tout suivi médical, les parents devront continuer le travail à la maison. Ce sont eux les premiers partenaires et ils ont besoin d’être conseillés afin de ne pas aggraver les troubles mais bien d’accompagner au mieux leur enfant. Ils pourront aussi utiliser des jeux et des outils thérapeutiques à la maison.

>> À lire : Orthophonie et troubles de l’oralité alimentaire

Notre kit de jeu à télécharger gratuitement !

Kit à télécharger bégaiement

 

Téléchargez notre jeu de l’oie pour travailler sur le bégaiement !

Kit pour accompagner le bégaiement


jeu_entier2

Ce kit contient :

. 1 plateau de jeu de l'oie 1 x A3

. des cartes solutions pour accompagner le bégaiement 2 x A4

format pdf

Vous êtes orthophoniste et spécialisée dans les troubles de la fluence ? N’hésitez pas à partager ici votre expérience et à donner quelques conseils et astuces aux parents. 


Sources :
Yvonne van Zaalen, Ph.D et Isabella K.Reichel, ED.D, Qu’est-ce que le bredouillement ? Pistes pour l’intervention orthophonique, consulté le 04/03/2020
Élodie Duverger, orthophoniste, 10 conseils pour prévenir les troubles de la fluence dès le plus jeune âge, les supers parents, 2017, consulté le 04/03/2020
Ooreka santé, Troubles de la fluence, consulté le 03/03/2020

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.