Les scénarios sociaux, ou Social Story, sont de courtes descriptions d’une situation sociale, qui viennent donner des informations spécifiques pour permettre de la comprendre et d’y répondre. Ils se destinent principalement aux personnes sur le spectre de l’autisme. Ce sont des outils individualisés qui se rédigent dans le cadre d’une démarche d’écriture. Dans cet article, on vous parle plus en détail des scénarios sociaux et de leur application.

L’origine des scénarios sociaux

C’est au début des années 90 que Carol Gray a développé le concept de scénario social. Alors professeure, elle a rédigé un premier scénario social afin d’aider un enfant à comprendre les règles d’un jeu en cours d’éducation physique, ainsi que les réponses des autres enfants à ces règles. Il a ensuite relu le texte une fois par jour, chaque jour de la semaine. De retour à son cours d’éducation physique, il comprenait désormais les règles du jeu et pouvait y participer et prendre du plaisir.

Carol Gray explique également que les scénarios sociaux se sont développés sur plusieurs années et que leurs racines remontent aux années 80. Avec le temps s’est dégagée une philosophie entourant les scénarios sociaux : « Abandonner ses postulats et ses suppositions », « Reconnaître que les difficultés sociales liées aux TSA sont partagées, avec des erreurs commises de tous les côtés de l’équation sociale » et « Quand les personnes neurotypiques interagissent avec les personnes neuroatypiques, les deux points de vue sont également valables et méritent le respect ».

Leur utilisation

Les scénarios sociaux peuvent aborder des situations qui présentent des défis dans des domaines variés : interactions sociales, autonomie personnelle et sociale, routines scolaires et stratégies pédagogiques…

Leurs objectifs

Les scénarios sociaux permettent de développer des compétences dans des domaines posant problème à l’utilisateur. Ils aident la compréhension, l’interprétation et la préparation à diverses situations. Ils sont également bénéfiques pour aider un enfant à mieux vivre une nouvelle situation ou un événement potentiellement stressant (aller chez le coiffeur…). De plus, les scénarios sociaux aident les enfants et les adultes à prendre conscience de leurs propres réactions émotionnelles, de même qu’à anticiper les réactions de leur entourage, à dédramatiser une situation et à trouver des réponses plus efficaces à des situations qui leur posent problème. De cette manière, on arrive à diminuer le niveau de stress vécu et à favoriser la participation sociale.

Un groupe de personnes discutent

Comment créer un scénario social ?

Les 10 directives du scénario social

Une liste de 10 critères a été établie par Carol Gray pour reconnaître un scénario social. Elle a connu jusqu’ici 3 versions (2004, 2010 et 2014).

Avant la rédaction

  • L’objectif
  • La découverte en 2 étapes

Ces deux étapes vont permettre de déterminer le sujet du scénario social (aller à la cantine, recevoir des visiteurs à la maison…) en rassemblant des informations. On comprend aussi mieux comment la personne appréhende une situation, un concept et quels sont ses besoins.

La rédaction

  • 3 parties et un titre : Dans la rédaction d’un scénario social doivent être pris en compte certains critères. Il comprend un titre, une introduction (qui viennent présenter le sujet du scénario), un corps (qui détaille) et une conclusion.
  • Le format : On va aussi adapter le scénario à la personne, à ses capacités et aussi, lorsque c’est possible, à ses centres d’intérêt. Par exemple, il vous faudra peut-être inclure des pictogrammes pour faciliter la compréhension, utiliser un mot plutôt qu’une phrase, adapter la police d’écriture et sa taille… Pour un enfant qui ne sait pas lire, on peut aussi enregistrer le texte sur un support audio. Dans ce cas, enregistrez le son d’une clochette pour indiquer qu’il est temps de tourner la page, de passer à l’étape suivant du scénario… Vous pouvez aussi utiliser un cahier de communication parlant pour effectuer les enregistrements.
  • 5 facteurs pour définir la voix et le vocabulaire : Utiliser la première et troisième personne, une formulation positive et le passé, présent et futur. De plus, on utilisera un vocabulaire compréhensible, significatif, précis et concret pour l’utilisateur. On évitera le vocabulaire limitatif comme « toujours », « jamais »… et on préfèrera plutôt des mots comme « parfois », « quelquefois »…
  • 6 questions pour accompagner le développement de l’histoire : les fameux « Who », « What », « When », « Why », « Where » et « How » ou, en français, « Qui », « Quoi », « Quand », « Pourquoi », « Où » et « Comment » auxquels le scénario s’efforce de répondre.
  • Les phrases

On utilise plusieurs types de phrases :

  • Descriptives : on présente la situation de manière objective.
  • Perspectives : on décrit les sentiments et réactions de l’entourage dans la situation donnée.
  • Directives : on indique une réponse ou un choix de réponses. La phrase doit laisser le droit à l’erreur.
  • Affirmatives : on souligne positivement un point important. Elle viennent généralement après une phrase descriptive, perspective et directive.
  • La formulation : On respecte la proportion des types de phrases. On utilise majoritairement des phrases descriptives et perspectives.
  • Examen et correction

La mise en place

  • 10 conseils pour la mise en place : Ce sont 10 conseils qui permettent de vérifier que l’objectif qui guide le développement du scénario social soit compréhensible dans son utilisation.

Le scénario social de Noël

Des jeux autour des habiletés sociales

Des outils pour développer les habiletés sociales

Sentimage : Une histoire brève illustre un événement qui fait naître divers sentiments -joie, surprise, tristesse…chez ceux qui y prenne part. Pour chaque histoire, il s’agit d’interpréter l’expression du visage et de discuter du sentiment ainsi illustré.

Mets-toi à ma place : Observe les différentes situations, mets-toi à la place des personnages et décris ce qu’ils ressentent. Ce très joli jeu encourage le développement d’aptitudes sociales telles que l’empathie, l’identification des émotions et aide à développer une conscience émotionnelle.

Devine à quoi ils pensent : Il s’agit d’observer les scènes des cartes de jeu et de deviner ce que pensent ou disent les personnages présents. Pour cela, il faut apprendre à se mettre à la place de l’autre et bien observer les indices donnés dans la scène…

Découvrez nos outils autour des habiletés sociales

Nous vous partageons cet article suite à un commentaire laissé par un parent de notre communauté sur nos réseaux sociaux. En tant que parent, connaissiez-vous les scénarios sociaux ? En tant que professionnel, les utilisez-vous dans le cadre de votre pratique ? Dites-le nous en commentaires !

Article publié le 28 décembre 2016. Mis à jour le 12 avril 2022.


Sources :
C. GRAY. Comparison of Social Stories. s.d

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.