Avril 2020 aura beau avoir été dans l’Histoire, le premier mois intégralement passé en confinement, le coronavirus ne doit pas nous faire oublier, que ce mois est aussi, et dans le monde entier, celui de l’autisme !
Donc le moment dans l’année où on essaie de tout particulièrement se préoccuper, s’intéresser à la manière dont les personnes dans le spectre de l’autisme vivent et interagissent avec les autres ainsi qu’aux difficultés qu’elles rencontrent au quotidien. L’hypersensibilité en fait bien sûr partie. En janvier dernier, nous avions publié un article sur cette manière d’être au monde à l’occasion de la journée nationale de l’hypersensibilité. Il nous semble intéressant de vous le faire (re)découvrir en ce mois de l’autisme et dans ce contexte de distanciation physique ! 


Lundi 13 janvier, c’est la deuxième journée nationale de l’hypersensibilité. À l’initiative de cette journée : Saverio Tomasella, psychanalyste et écrivain français qui veut permettre de mieux informer les professeurs, les éducateurs et les dirigeants sur l’hypersensibilité, ses caractéristiques et ses modalités, pour que les grands sensibles, qui représentent environ un quart de la population, soient mieux accueillis et compris, dès l’enfance. Chaque 13 janvier sera donc désormais consacré à la prise en compte des besoins spécifiques des hypersensibles. Qu’est-ce que l’hypersensibilité ? Quels outils pouvez-vous proposer à votre enfant hypersensible ? Comment accompagner une personne avec une hypersensibilité sensorielle ?

Qu’est-ce-que l’hypersensibilité ?

Vous ressentez souvent le besoin de vous isoler ? Vous absorbez les émotions des autres ? Il se peut que vous soyez un hypersensible. Plusieurs signes sont communs aux hypersensibles comme une très forte empathie pour les émotions des autres et de l’environnement, la tendance au repli sur soi et à l’isolement pour se protéger et se sentir mieux, la perception démesurée des détails qui peuvent rendre difficile la prise de décision, une tendance à l’anxiété et une sensibilité exacerbée aux critiques.

Mais l’hypersensibilité n’est pas qu’émotionnelle et peut être sensorielle notamment chez les enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme, des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité, des besoins spécifiques. Ainsi, les personnes avec une hypersensibilité sensorielle ont tendance à avoir une exacerbation des sens (ouïe, goût, odorat, sens vestibulaire, vue et toucher). Cela peut notamment déclencher des sentiments d’inconfort, de mal-être, voire de colère. Cela dépend de chaque personne et du degré d’hypersensibilité.

L’inconfort ressenti par les personnes hypersensibles peut se manifester à travers différents sens.

L'hypersensibilité visuelle

Hypersensibilité tactile

L’hypersensibilité au toucher et aux mouvements correspond à une sensibilité extrême au toucher. Les enfants hypersensibles ne supportent donc pas d’être touchés, embrassés, serrés dans les bras. Au niveau des mouvements, ils ne vont pas supporter certaines activités, que l’on prend pour acquises, comme courir dans la cour, utiliser une balançoire ou grimper à un arbre… Ces activités ne sont pas possibles pour un enfant hypersensible, du moins pas sans devenir étourdi ou nauséeux. La plupart du temps, les enfants porteurs d’un trouble du spectre de l’autisme sont plus sensibles au niveau des mains, des pieds, du cou, du dos et des bras. Ces zones sont plus facilement irritées et cela s’accompagne d’un inconfort profond voire d’un malaise dans les lieux propices à la promiscuité.

Les enfants hypersensibles peuvent avoir des réactions émotionnelles et comportementales extrêmes à la suite de blessures mineures, ne pas supporter les étiquettes sur les vêtements ou qu’on leur coupe les ongles. On peut alors proposer des outils ou produits permettant de mieux appréhender leur hypersensibilité tactile.

Toucher carrés : des coussins de différents tissus à tripoter et à caresser pour développer la sensibilité tactile de l’enfant. Avec ses coussins, les enfants hypersensibles s’habituent à toucher différentes textures dans le but de diminuer les manifestations d’hypersensibilité.

Gel multisensoriel : ce gel aux merveilleux effets multisensoriels donne l’impression de « faire éclater des bonbons » sur sa peau. Sa mousse « magique » que l’enfant pourra ressentir sur sa peau, entendre, voir, créera de fabuleux moments de contact et d’enthousiasme. Cela permet de montrer à l’enfant que le contact peut être agréable et amusant pour rendre son hypersensibilité plus supportable.

>> Lire aussi sac de danse : pour qui, pourquoi ? 

>> Découvrir nos 10 astuces poru lui couper les ongles

Hypersensibilité visuelle

Les troubles visuels liés à des problèmes de traitement de l’information sensorielle se manifestent  lorsque le cerveau n’arrive pas à interpréter les informations données par le canal visuel. Un enfant qui a une hypersensibilité visuelle ne supporte pas les sources de lumière plus intenses, dans les lieux déjà très éclairés comme les centre commerciaux, les salles de classe ou les salles de sport. Ces problèmes peuvent être d’ordre perceptif, liés à la discrimination visuelle ou liés à une difficulté de modulation. Ces enfant ont souvent des difficultés à se concentrer sur des objets en mouvement et sont facilement submergés par des stimuli visuels, comme la télévision.

Pour ces enfants, il faut éviter le désordre comme les trop nombreux stimuli visuels (beaucoup de tableaux accrochés aux murs, des coussins de différentes couleurs avec des motifs…) et proposer un environnement visuel simple, voire installer un variateur de lumière, atténuer des sources de lumière trop agressives avec des outils appropriés. On pourra aussi jouer avec des jeux pour le désensibiliser, utiliser des outils pour faciliter la lecture.

Hypersensibilité visuelle

Guide de lecture par 10 : l’œil se focalise sur le texte souligné par le guide de lecture, laissant au lecteur une vision partielle du reste du texte grâce à la transparence du plastique. Le pointeur en forme de flèche indique le sens de lecture vers la droite.

Cambio : il stimule l’orientation spatiale, la discrimination visuelle, la perception des grandeurs, la concentration et la mémoire.

>> Mon enfant est hyposensible que faire ?

Hypersensibilité auditive

On parle d’hypersensibilité auditive dans le cadre d’une audition anormalement sensible, dans laquelle les sons, normalement tolérables, sont perçus comme excessivement forts. Les personnes ayant une hyperacousie ne tolèrent pas les sons forts comme les feux d’artifice, la musique lors de festivals… la présence de trop nombreux enfants dans une même pièce… Elles se bouchent régulièrement les oreilles et ont besoin d’un casque anti-bruit au milieu d’une foule ou de bruits du quotidien (circulation des voitures, cours de récréation, magasins, etc…). Certains bruits répétitifs peuvent devenir une source de stress, d’anxiété comme par exemple un tic-tac d’horloge ou de montre. Il existe heureusement pour ces personnes des outils permettant de limiter le bruit et de respecter leur sensibilité auditive.

Hypersensibilité auditive

Casque anti-bruit : léger, résistant et réglable, ce casque anti-bruit permet une réduction sonore de 22 dB bénéfique pour les personnes hypersensibles aux bruits. Il peut être replié pour tenir dans le creux de la main : c’est pratique pour le rangement et le transport !

Éventail du bruit : cet outil très ludique et pratique par sa forme, sera parfait pour aider les enfants à comprendre la notion de bruit et le respect d’autrui ! Chacun de ses trois pétales rigides en mousse fait apparaître un dessin de visage très représentatif : « très bien », « trop silencieux », « trop bruyant ».

>> 5 idées d’utilisation du casque anti-bruit

Hypersensibilité olfactive et gustative

Une hypersensibilité olfactive se traduit par un odorat surdéveloppé. Même si quelques personnes arrivent à le tourner en avantages à l’âge adulte (parfumeurs, sommeliers…), pour la majorité des personnes touchées, c’est un fardeau au quotidien. La moindre odeur, bonne ou mauvaise, sera perçue fortement jusqu’à provoquer de nausées, voire des malaises. Imaginez le quotidien, dans les transports en commun, dans la cuisine, dans une rue animée par des commerçants, dans les parfumeries, etc. Les personnes ayant une intolérance à certaines odeurs peuvent aussi être désorientées, ressentir une irritation dans la bouche à la suite de la consommation d’aliments épicés ou salés, à être très sélectif au niveau des aliments.

Ce trouble accompagne en effet souvent l’hypersensibilité gustative. Si vous avez déjà essayé de manger quelque chose alors que vous étiez enrhumé, vous avez pu constater que les aliments avaient beaucoup moins de goût…  En effet, votre sens du goût est lié à votre sens de l’odorat. Une personne hypersensible des papilles gustatives va éprouver un profond dégoût pour la plupart des aliments. Manger est un problème puisque les aliments provoquent des nausées. Pour palier ce trouble, il faut préférer des aliments faciles à ingurgiter, des aliments qui ne nécessitent pas de mastication. Tout ce qui a un goût trop prononcé qui n’est pas « doux » peut poser problème, ainsi que tout ce qui est « piquant ».

Hypersensiblité olfactive et gustative

Cuillère e-z par 2 : des cuillères spécialement étudiées pour les enfants ayant une hypersensibilité orale. Étroites avec une cuvette presque plate, elles permettent de poser la nourriture dans la bouche sans que l’enfant ne soit gêné.

Coussin aromatique : il offre une stimulation olfactive invitant à la détente et à l’apaisement. 100% naturel, il est rempli de grains (seigle, blé) et d’un mélange d’huiles essentielles (menthe poivrée, eucalyptus, romarin, lavande). Mettez-le au four à micro-ondes pour profiter de l’odeur et des vertus relaxantes de ces huiles.

>> Aménager l’environnement pour faciliter le repas en cas de troubles sensoriels

Hypersensibilité proprioceptive et vestibulaire

Comment faites-vous pour choisir la bonne intensité ou force nécessaire pour interagir avec un objet, comment casser un œuf par exemple ? C’est notre récepteur proprioceptif interne, qui donne les informations sur la force que les muscles doivent utiliser pour accomplir une action. Les personnes ayant une hypersensibilité proprioceptive peuvent appuyer trop fort lorsqu’elles caressent un animal et lui faire mal, avoir des difficultés à jauger la force à utiliser pour lancer un ballon à un autre enfant, etc.

Le sens vestibulaire quant à lui, participe au maintien de l’équilibre. Il renseigne l’organisme sur son orientation dans l’espace. Une personne hypersensible aux flux vestibulaires va percevoir les mouvements de son corps et de l’environnement comme agressifs envers elle. Les comportements caractéristiques d’une hypersensibilité proprioceptive et/ou vestibulaire sont : une attitude léthargique, une peur des objets en mouvements et des situations de déséquilibres, ou encore une activité musculaire faible. Des jeux de motricité fine et des outils stimulant le sens vestibulaire peuvent aider les enfants hypersensibles à canaliser la force de leurs gestes et à mieux percevoir les mouvements de leur corps dans l’espace.

hypersensibilité vestibulaire et proprioceptif

Plateau rotatif : il est spécialement utilisé pour l’étude du nystagmus poreux vestibulaire, ainsi que pour la thérapie stimulant le système vestibulaire en cas d’hypersensibilité vestibulaire. Les équipements de rotation sont également utilisés pour développer des mécanismes de rotation dans le torse et pour développer la capacité à isoler les mouvements oculaires des mouvements de la tête et des réaction de flexion en renforçant les muscles fléchisseurs.

Prismes poids : ces 12 prismes en bois sont organisés en paires de poids identiques. Soupesez-les pour les retrouver ! Leur forme permet une manipulation facile et de multiples jeux autour du sens de la proprioception. Pour les personnes hypersensibles, c’est un moyen de prendre conscience des différents poids et sentir les plus lourds et les plus légers.

>> Accompagner un enfant avec des troubles vestibulaires

Accompagner les personnes avec une hypersensibilité sensorielle

Si votre enfant ou un membre de votre entourage est hypersensible, vous pouvez l’accompagner, l’aider à se sentir mieux grâce à des outils et des jeux. Les professionnels comme les ergothérapeutes vont accompagner votre enfant et vous pourrez continuer les actions mises en place à la maison en utilisant les outils et produits adaptés.

Par exemple, à un enfant qui a besoin de se concentrer mais n’y arrive pas à cause de son hypersensibilité sensorielle, vous pouvez proposer des outils d’autorégulation comme les fidgets, les produits lestés et des bijoux à mordiller qui vont apporter une structuration dont leur corps a besoin pour arriver à focaliser leur attention.

Pour les enfants hypersensibles l’empathie, la colère, l’angoisse… toutes les émotions vont être exacerbées. Vous pouvez proposer des outils pour l’aider à gérer ses émotions mais surtout l’aider à comprendre ses émotions et ne pas les ignorer.
Le meilleur moyen d’aider ou de faciliter les choses pour des personnes hypersensorielles est de prendre conscience que ce n’est pas parce qu’on ne ressent pas une émotion ou une sensation en particulier lors d’un événement particulier que cette émotion ou cette sensation ne peut pas être ressentie par une autre personne. Bref, de faire preuve d’empathie.

>> Lire aussi : L’aider à gérer ses émotions 

Téléchargez et partagez notre infographie !

Je suis hypersensible


je suis hypersensible

 

1 x A4 en pdf

L’hypersensibilité chez les enfants fait référence à des sens anormalement sensibles, dans lesquels les stimuli sensoriels normalement tolérés sont perçue comme excessifs. Les troubles du traitement sensoriel et les troubles envahissants du développement sont des causes connues d’hypersensibilité chez les enfants. Il existe des outils et jeux pour ces enfants afin de les accompagner au quotidien à la maison, à l’école et dans les lieux publics.

>> Pour en savoir plus sur l’approche en Intégration neuro-sensorielle, téléchargez notre livre blanc

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.