Il y a quelques temps, Hop’Toys a été sollicitée pour apporter son concours à un projet de recherche-action (autrement dit, une recherche sur le terrain) autour du jeu  et des enfants porteurs de TDAH. Menée conjointement par le Centre national de formation aux métiers du jeu et du jouet, FM2J et le cabinet d’ergothérapie d’Anaïs Rognard, cette recherche vise à établir un protocole d’intervention par le jeu destiné aux professionnels de la santé accompagnant ces enfants et à leurs familles. Explications

Qu’est-ce que FM2J ?

FM2J, Centre national de formation aux métiers du jeu et du jouet, est un organisme voué à accompagner tous les professionnels utilisant le jeu dans leur métier, à valoriser son usage efficient et à offrir à ces derniers les ressources nécessaires pour ce faire. FM2J propose des formations et initie aussi des recherches de terrain. Hop’Toys et FM2J avaient déjà collaboré sur une recherche, également initié par son directeur actuel, Cédric Gueyraud. Celle-ci portait sur l’intérêt du jeu, mais, alors, sur les troubles du comportement, le bien-être et les interactions sociales des malades d’Alzheimer.
À
 travers cette nouvelle recherche-action, FM2J entend toujours valoriser le jeu comme support éducatif contribuant à l’épanouissement de tous les individus – ici, des enfants avec TDAH. Concrètement, il s’agit de mettre au point un protocole d’intervention par le jeu destiné aux professionnels de santé accompagnant ces enfants et à leurs familles. Explications.

Parce que nous croyons nous aussi que le jeu n’a pas encore fini de révéler tout son potentiel en tant qu’outil de thérapie non médicamenteuse, d’apprentissage de compétences (sociales notamment), nous sommes très heureux d’accompagner FM2J dans cette nouvelle recherche sur le terrain. Découvrez concrètement de quoi il s’agit.

Entre jeu libre et jeu rééducatif : un autre espace ?

Le jeu est le support privilégié de l’enfant dans son temps libre. Le jeu est également un outil privilégié de certains professionnels de santé (particulièrement les ergothérapeutes, psychologues, neuropsychologues, orthophonistes, psychomotriciens, orthoptistes) qui sont amenés à l’utiliser dans leurs différentes prises en charge rééducatives avec des enfants. Utilisé principalement de façon dirigée chez le professionnel et beaucoup plus librement chez l’enfant, la façon de penser et d’utiliser le jeu peut manquer de congruence : le jeu de l’enfant est centré sur ses désirs et ses préoccupations personnelles, alors que la proposition de jeu faite par le professionnel est centrée en fonction des objectifs précis de rééducation.

Le postulat 

Le jeu libre a une valeur rééducative en tant que tel.

Le jeu libre permet de favoriser l’attention, l’exercice de différentes habiletés cognitives, motrices, affectives et sociales tout en offrant un espace d’autonomie, de liberté et de créativité. En ordonnant le comportement et en offrant un but choisi et désiré par l’enfant, il incite à la concentration. Il influe positivement sur l’impulsivité, la gestion de l’inhibition et de l’hyperactivité, l’organisation face à une tâche.
Partant de ces constations, on peut donc se demander, s’il n’existerait pas un espace, un modèle d’intervention à inventer, entre jeu libre et rééducation qui permette de renforcer le bien-être des enfants TDA/H en partant de leurs activités ludiques ? Une meilleure prise en compte de la réalité du jeu des enfants TDA/H ne pourrait-elle pas renforcer l’alliance thérapeutes-patients, enrichissant ainsi la dynamique de soin ? C’est là l’hypothèse de cette recherche.

L’objectif général de la recherche

L’objectif de cette recherche est donc de définir et d’évaluer un protocole d’utilisation du jeu libre dans l’accompagnement par les professionnels de santé d’enfants avec TDA/H, de modéliser un espace de jeu intermédiaire entre jeu libre et jeu dirigé pour répondre aussi bien aux préoccupations des enfants qu’à celles des professionnels.
La finalité étant bien sûr de promouvoir le bien-être de l’enfant.

 

La population ciblée

Selon l’Agence Régionale de Santé, 3,5 à 5,6% des enfants scolarisés souffriraient de TDAH en France. 46,5 % seraient de type inattentif, 40 % de type hyperactif-impulsif et 13,5 % de type mixte.

Troubles neurodéveloppementaux, les TDA/H constituent un motif de consultation fréquent chez les professionnels de santé ciblés par cette recherche-action.
Les enfants présentant un TDA/H se définissent par un profil cognitif particulier avec des difficultés au niveau de l’organisation, de la planification et de la résolution de problème. Ils présentent une certaine forme d’impulsivité et/ou un défaut d’inhibition mais aussi, pour plus de la moitié d’entre eux, des troubles moteurs et des particularités sensorielles. Le TDA/H se caractérise par un mode persistant d’inattention et/ou d’hyperactivité-impulsivité qui interfère avec le fonctionnement ou le développement.

Les compétences attentionnelles mises à mal dans les TDA/H vont impacter les autres fonctions cognitives, les comportements, les relations sociales et les apprentissages de l’enfant.

Le travail des professionnels consiste à comprendre pourquoi l’enfant n’arrive pas développer les capacités nécessaires aux activités scolaires, de loisirs ou encore au sein de sa famille. Les professionnels peuvent alors mettre en place un suivi rééducatif ou de remédiation s’appuyant sur des jeux, des activités de rééducation, des exercices, des mises en situation. Une prise en charge médicamenteuse et une prise en charge non médicamenteuse sont souvent proposées.

La recherche de FM2J sera expérimentée auprès d’enfants âgés de 7 à 10 ans présentant des troubles de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) et qui suivant une prise en charge auprès d’un professionnel de santé souhaitant utiliser le jeu comme approche non-médicamenteuse.

Concrètement, comment se déroule cette recherche-action ?

Une équipe pluridisciplinaires de thérapeutes a sélectionné des produits afin de constituer une malle de jeux adaptés pouvant viser ces 3 objectifs :

  • améliorer l’attention,
  • canaliser et diminuer l’hyperactivité,
  • canaliser l’impulsivité.

La sélection de jeux comprendra au final des jeux sensori-moteurs, des jeux symboliques (jeu de rôle, jeux de mise en scène, jeux de représentation), des jeux d’assemblage (construction, agencement, fabrication), des jeux de société (jeux d’adresse, jeux de réflexion, jeux d’expression…).
Et c’est là qu’Hop’Toys intervient ! En effet, connaissant notre expertise dans la sélection de jeux et jouets destinés, notamment, à favoriser l’attention, FM2J a fait appel à Hop’Toys pour l’établissement de cette malle de jeux.

Un groupe de 8 enfants avec TDA et/ou TDAH va ainsi être suivi par deux mêmes thérapeutes dans des activités ludiques au cours de 8 séances de remédiation, à raison d’une séance par semaine.

Deux séances ont eu lieu pour le moment et nous vous livrons ci-après les premières observations des professionnels sur l’utilisation de certains outils et jouets proposés par Hop’Toys ayant déjà été utilisés par les enfants.

Soutenir la recherche

Pour que cette recherche-action puisse donner lieu à l’impression d’un livret à destination des professionnels et d’un autre à destination des familles, FM2J a besoin du soutien de tous. Une campagne de financement participatif a donc été lancée afin de permettre la production de livrets rendant compte des modalités précises d’une médiation par le jeu au service des professionnels de santé. Un complément au livret sera dédié aux familles, présentant des ressources ludiques adaptées aux enfants TDA/H, ainsi que des préconisation pour renforcer engagement, attention, concentration et bien-être dans le jeu. Ces livrets seront une ressource ludique afin de vous aider, professionnels et familles, à proposer des supports de jeux adaptés à votre à l’enfant TDAH

Si vous aussi, vous êtes intéressé par la manière dont le jeu peut permettre d’accompagner les enfants TDA/H vers un mieux être, d’améliorer leur attention, de canaliser leur impulsivité et leur hyperactivité, soutenez cette recherche-action ! Il reste un peu plus d’un mois pour atteindre la somme qui permettra de faire profiter à tous des résultats de cette recherche.
>>Rendez-vous ici pour soutenir cette recherche. 

Les observations au cours des 2 premières séances

Le tangle : les enfants se sont très vite saisis de ce jeu d’exercice (jeu de manipulation) : effectivement dès qu’ils les ont vu posés, ils les ont pris dans leurs mains et ont commencé à les manipuler. Certains enfants les ont gardés presque toute l’heure, certains les manipulaient lorsque les adultes donnaient des consignes sur les temps de regroupement du début et de fin de séance. Ces supports permettent de gérer la pulsionnalité motrice et de la décharger sur un jouet.
Sur la fin de la séance de jeu libre presque tous les enfants en avaient un dans les mains et s’amusaient à le manipuler en écoutant les adultes. Ils permettent de rester en place quand l’envie de se défouler est plus forte qu’eux.
Ils se sont amusés avec d’une manière individuelle mais également d’une manière collective lorsqu’ils ont entrepris de les assembler les uns avec les autres.
Les compétences sollicitées sont plus de l’ordre de la motricité fine (gérer les vrilles du jouet), mais également une motricité plus globale ainsi qu’une coopération lorsqu’ils ont voulu les assembler. Le support a beaucoup été utilisé lors des débriefings d’avant et d’après séance, pendant les explications.

magpad et pré-braille

Le Magpad : en solitaire, il permet à l’enfant de se concentrer sur une tâche (reproduction d’un modèle) tout en lui laissant la possibilité de développer son imagination de créer le dessin qu’il souhaite sur le support. Le jeu permet à l’enfant de ne pas se laisser dissiper par les autres tout en lui permettant de développer ses capacités à symboliser.
Le fait de se saisir de ce support de jeu en groupe permet aussi aux enfants de développer leur capacité de coopération, de commencer à développer des capacités de communication en groupe, de partage et de prise d’initiative.
Ce jeu développe fortement les compétences cognitives des enfants (en reproduisant des modèles précis, en comptant le nombre de billes, en faisant attention aux symétries) tout en leur permettant de développer leur motricité fine.

Les Constructions pailles ont été très vite utilisées par les enfants. Effectivement ce jeu de construction permet d’allier la manipulation ainsi que des règles qui peuvent être communes au groupe qui joue. Le temps de participation à ce jeu est relativement long puisque lorsqu’un objectif est explicité par un individu seul ou un groupe, les enfants ont tendance à aller jusqu’au bout de leur construction.
Ce jeu permet également aux enfants de jouer seul tout en pouvant cependant être au sein d’un groupe de joueur car la construction peut se réaliser seul ou en coopération avec les autres, ce qui permet de développer l’essence sociale de tout individu. Les compétences cognitives plus globales sont aussi développées par ce type de support car l’enfant doit d’abord imaginer dans sa tête le résultat auquel il veut accéder tout en la réalisant simultanément.

Suspend : le support vient développer la motricité fine car le fait de devoir faire tenir les tiges en métal est un acte très compliqué et qui demande une concentration certaine pour ne pas faire tomber le reste de la structure. La motricité fine est donc un atout principal pour ce jeu mais il est possible d’en dire tout autant pour la concentration qu’il est nécessaire d’avoir pour ne pas se laisser déstabiliser. Le jeu a principalement été joué en solitaire par des enfants curieux de voir quels assemblages tiendraient ou non.

Et vous ? Est-ce que vos enfants, vos patients avec TDA/H ont des jouets, des jeux qui les aident à se canaliser, se concentrer ? N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences, à la maison ou dans le cadre d’une intervention thérapeutique.

Marianne est responsable de communication chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog. Passée par l'édition, la médiation culturelle et l'enseignement, elle aime tout particulièrement aborder des sujets pédagogiques, culturels et d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.