Dossiers

Publié le 15 février 2017 / par Elsa / Temps de lecture estimé 4 min.

1

Syndrome d’Asperger : les groupes d’habilités sociales

Créé par des parents en 2007, l’ASS des AS’, association dédiée aux personnes Asperger et Autistes sans déficience intellectuelle, organise des groupes d’habilités sociales.  Les parents, démunis, et en demande, souhaitaient offrir cette possibilité à leurs enfants, aux jeunes Asperger de la région Nord-pas-de-Calais, le tout encouragé par le CRA. Le but était également de partager les difficultés des parents concernés, de se positionner comme un lieu d’échange, d’écoute et de soutien.

Les groupes d’habilités sociales

Les groupes d’habiletés sociales constituent un outil pivot de la prise en charge d’une personne présentant un syndrome d’Asperger. En effet, cette forme d’autisme se caractérise par l’absence de déficience intellectuelle tout en présentant les signes classiques de la triade autistique : difficultés en terme de relations sociales, de communication, rigidité de fonctionnement et de comportement  et intérêts spéciaux. Il s’agit de personnes qui pensent différemment, ce qui se traduit par une pensée littérale, une incompréhension de la communication non verbale, et une difficulté de compréhension des règles sociales. En l’absence d’apprentissage spontané, il convient de leur apprendre à « être » dans la société, par le biais de ces groupes visant à acquérir les habiletés sociales, que l’on peut définir comme la capacité à être en relation avec les autres de façon adaptée, selon les circonstances.

Les groupes permettent aux personnes de comprendre et de s’entraîner aux différentes situations d’interactions sociales et à interagir de façon adaptée. Toutes les thématiques liées aux habiletés sociales peuvent être abordées : les aspects conversationnels, les rapports amicaux, la gestion des conflits, la reconnaissance, l’expression et la gestion des émotions. Mais aussi les compétences pratiques telles que téléphoner ou demander un renseignement à une personne inconnue.

Les parents sont partie prenante car ils s’engagent à aider à la généralisation des compétences en incitant leur enfant à reproduire les habiletés apprises, à entraîner la compétence apprise. L’objectif est l’appropriation de l’habileté par la personne et son utilisation ensuite à bon escient.

habilités sociales

Les conditions d’admission

Il y a plusieurs étapes pour y participer :

  • Dans un premier temps, le diagnostic doit être posé.
  • Ensuite, les animatrices doivent valider la possibilité et l’intérêt pour la personne d’intégrer un groupe. Ceci s’effectue lors d’un entretien individuel avec l’enfant (ou l’adulte) accompagné de ses parents.
  • Enfin, il est nécessaire d’accepter le règlement de fonctionnement élaboré par l’ASS des AS’, qui définit les modalités financières et les engagements réciproques –famille et association.

Les GHS de l’ASS des As’ à ce jour

Pour la période de septembre 2015 à juin 2016, 11 professionnels  formés animent 16 GHS. Une psychologue a en charge la coordination et la supervision des séances, assurant ainsi une qualité uniforme des GHS, indépendant du lieu et de l’animateur en charge du groupe. La fréquence des rencontres est de deux fois par mois en moyenne et les lieux sur divers bassins de vie : Métropole Lilloise, Valenciennois, Audomarois, landres intérieures et maritimes, Lens et Maubeuge.

habilités sociales

L’évolution des GHS

En 2007, seulement un groupe de 6 personne fonctionnait ! Aujourd’hui, ce sont 16 groupes qui existent, adaptés à chaque période de la vie : de 8 ans à l’âge adulte.  ! Plus de 105 personnes qui participent aux Groupes d’ Habiletés Sociales. Les demandes ne cessent d’augmenter. En moyenne, 2 nouvelles familles contactent l’association par semaine pour se renseigner sur les GHS.

Au niveau financier, la participation des parents a été construite de manière à prendre en charge le coût des professionnels (animation et supervision). Il faut compter alors 650 euros pour une session, de septembre à juin, soit 18 séances et un entretien individuel, sont ainsi facturés aux familles. La demande de participation financière auprès de divers organismes (MDPH, mutuelles…) est à l’initiative des parents ou adultes participants. Dans la plupart des cas, les MDPH de la région reconnaissent cette prise en charge en accordant l’AEEH pour les enfants. Mais ce n’est pas systématique…

Les 17 et 18 février, l’association l’ASS des As organise le 1er salon international en France sur le syndrome d’Asperger / autisme sans déficience intellectuelle au Grand Palais à Lille. Au programme : des conférences, des exposants, des jobs dating, et des tables rondes ! Pour consulter le programme, cliquez ici ! 

habilités sociales

>> Découvrez le témoignage d’Arthur, 25 ans, Asperger, qui a participé aux groupes d’habilités sociales 

Tags: , , , , ,


A propos de l'auteur

Elsa est chargée de communication chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction des portraits et traite des sujets d'actualité.



Une reponse pour Syndrome d’Asperger : les groupes d’habilités sociales

  1. Béatrice M. dit:

    Maman d’un ado Asperger de 17 ans qui participe au GHS depuis 3 ans dans le cadre de l’Assdesas Depuis cette date, j’ai vu mon fils s’épanouir, se faire des copains, être en paix avec lui même. Ce GHS est aussi pour les parents un bon moment de partage. Et voir nos jeunes s’épanouir grâce à cette structure, ça vaut tout l’or du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑