Qu’est-ce qu’un centre d’intérêt spécifique ? Il s’agit d’une préoccupation, d’une passion pour un ou plusieurs domaines ou objets comme par exemple les voitures, les piles, les animaux marins, les dinosaures… Hyllam Lefèvre est maman d’un petit garçon avec TSA. Dans cet article, elle nous explique en quoi les centres d’intérêt spécifiques favorisent les apprentissages de son fils au quotidien.

Comment exploiter les centres d’intérêt spécifiques pour favoriser les apprentissages ?

Un intérêt spécifique est un moyen simple et efficace pour faire émerger de nombreuses compétences chez un enfant porteur d’un trouble autistique ou non. En effet, nous avons tous besoin de motivation pour nous dépasser et acquérir de nouvelles compétences. Cela peut-être pour de l’argent, pour de la reconnaissance, ou pour le plaisir de réaliser une passion.

Il y a plusieurs chemins pour atteindre le même endroit. J’ai vite accepté cette évidence pour aider mon fils à grandir et à s’épanouir.

Mon fils a toujours été fasciné par ce qui tourne, les espaces, certains sons… Ses centres d’intérêt sont légion, il en a bien plus que moi, j’en suis persuadée ! Dès lors que j’accepte ses passions dévorantes, tout devient plus facile. Le repas, compliqué ? Pas du tout si c’est le petit train ou le vaisseau spatial qui transporte les ravitaillements. L’apprentissage du pot, horrible ? Pas du tout, il a été décoré avec des autocollants de véhicules. Les apprentissages scolaires, impossibles ? Facile avec les bons supports.

Intérêt des jouets versatiles

Avec une simple balle, je me suis vite rendu compte qu’on pouvait développer tellement de compétences ! Motricité fine et globale, apprentissage des couleurs, stimulation tactile…

Ainsi, j’exploite quotidiennement les intérêts de mon Trésor pour l’aider à développer :

  • Capacité d’écoute et concentration, 
  • Conscience du concept, du corps, 
  • Coordination œil-main, œil-pied, 
  • Développement auditif, visuel, cognitif et langage, 
  • Exploration du rythme, de la sensorialité, 
  • Motricité fine et globale,  
  • Habilités sociales,  
  • Imagination et créativité, 
  • Résolutions de problème, 
  • Etc.  

Il y a clairement un avant, et un après, l’exploitation des passions de mon fils. Plus je m’adapte à ses centres d’intérêt, plus il est réceptif et plus les récompenses sociales suffisent. Bien évidemment, cela va dans les deux sens. J’ai dû également m’intéresser à ses passions pour que mes propositions de jeux et d’activités lui fassent écho. 

Développement de l’estime de soi, de la fierté de faire « tout seul », du langage pour demander l’objet de ses envies, les bénéfices des centres d’intérêt spécifiques sont nombreux ! Ils sont des fenêtres vers l’apprentissage et l’autonomie.  

Finalement cela a toujours été facile et naturel d’exploiter les intérêts de mon fils. J’éprouve tellement de joie lorsque l’on partage une expérience autour d’un objet tournoyant et que mon fils me regarde et sourit. Ces moments n’ont pas de prix, ils sont ma motivation, ce sont mes centres d’intérêt spécifiques !  

Et vous, exploitez-vous les centres d’intérêt spécifiques de vos enfants pour favoriser leurs apprentissages ?  ! 


Vous pouvez retrouver Hyllam sur sa page Instagram Autisme Pensons Autrement, mais également sur son blog et sur Facebook.

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.