Certains découvrent les espaces sensoriels ou d’inspiration Snoezelen dans les établissements que fréquentent leurs enfants ou leurs proches. Ces aménagements sont parfois coûteux et sont principalement utilisés par des professionnels. Mais, avec un budget limité, il est possible d’avoir une chambre sensorielle d’inspiration Snoezelen à la maison ! Comment transformer la chambre de vos enfants en véritable cocon où ils peuvent se ressourcer et se relaxer ? Comment avoir un espace sensoriel quand on a, finalement, peu d’espace ?

Le concept

Inspirés des salles Snoezelen, les espaces sensoriels reposent sur 3 activités distinctes : la détente, le bien-être et l’interactivité. Ces espaces qui combinent la relaxation et la stimulation sensorielle séduisent de plus en plus, que ce soit les professionnels comme les particuliers.

Le terme Snoezelen est la contraction des mots « snueffelen » (renifler) et « doezelen » (somnoler), qui décrivent cette approche combinant la relaxation et la stimulation sensorielle. Elle a été développée aux Pays-Bas dans les années 1970, pour les personnes avec des troubles du développement. Depuis, elle a été appliquée auprès de différentes populations de patients et dans d’autres pays comme l’Angleterre et l’Allemagne, les États-Unis et le Canada… et la France.

Une chambre sensorielle

La chambre pourra devenir un espace de stimulations variées, avec du matériel pour la découverte sensorielle et l’expérimentation. Les perceptions sensorielles, visuelles, auditives, tactiles, olfactives, gustatives, somatiques, vibratoires, vestibulaires y sont mises en jeu…

Utiliser les effets lumineux pour une ambiance féerique

Tout d’abord, il faut penser lumière ! Les enfants sont fascinés par tous les objets lumineux, et ce dès tout petit. Les couleurs lumineuses ont une vertu thérapeutique indéniable. La diffusion des lumières doit cependant être douce, tamisée et proposer des changements de chromatiques progressifs afin d’apaiser ou de stimuler juste ce qu’il faut.

Obscurcir

Il faudra pouvoir obscurcir la pièce et limiter les sources de lumière extérieures. On peut par exemple utiliser des rideaux pénombres pour créer une chambre sensorielle.

Utiliser des projecteurs

Une fois l’obscurité mise en place, on peut installer des sources lumineuses, comme par exemple, le projecteur aurores boréales, le mini-projecteur kaléidoscope ou encore la sphère nébuleuse.


 >> À lire : Comment bien choisir un projecteur

Installer des fibres optiques

Des fibres optiques

Dans un coin de la chambre ou sur une table de chevet, on peut installer une belle lampe fibres optiques ou plusieurs mini-lampes ci et là. Des sensations agréables à la fois pour le toucher et la vue. Les enfants leur trouvent un aspect magique !

Miser sur l’effet phosphorescent

En utilisant une lumière UV ou lumière noire, qui révèle la phosphorescence de certains objets dans le noir. Un réel atout pour tout environnement multisensoriel et particulièrement pour une chambre ! Elle existe en format classique, en version « de poche » ou même en ampoule classique à viser sur n’importe quelle lampe.

Vous pouvez disposer différents objets comme des balles ou des foulards magiques, le sablier dont le gel brille dans l’obscurité lorsqu’il est placé sous une lampe UV.

Les décors phosphorescents permettent de transformer facilement et rapidement les murs d’une chambre avec ces décors adhésifs qui apparaitront par magie une fois la pièce mise dans le noir (pas besoin de lampe UV).

Créer un cocon pour une ambiance de détente

On s’assied confortablement

Pour se relaxer, on a besoin d’une assise confortable. Le pouf géant ou le pouf fauteuil seront parfaits pour bien s’installer ! On laisse aussi la place aux coussins, aux tapis…

On se laisse captiver par une colonne à bulles

Une colonne à bulles est un indispensable ! Elle a un fort impact visuel et captive les enfants comme les adultes. En effet, les mouvements des bulles et leur changement de couleurs fascinent. On l’adore aussi pour ses légères vibrations et pour se laisser bercer par le ronronnement de l’eau.

Les colonnes à bulles

Colonne à bulles éco 105 cm : Cette colonne change automatiquement de couleur selon un cycle prédéterminé. Elle est livrée avec des petits poissons multicolores nageant dans celle-ci. Captivant !

Maxi colonne à bulles 183 cm : Livrée avec une télécommande sans fil afin d’intervenir sur ses couleurs vous pouvez soit fixer une couleur, soit opter pour un cycle automatique.

Colonne à bulles 180 cm : Cette colonne à bulles aux 6 couleurs fixes ou aléatoires est livrée avec de petits poissons multicolores conçus pour se déplacer de manière réaliste. Captivant ! Elle offre également la possibilité à l’utilisateur d’interagir en connectant un contacteur externe.

Colonne à bulles ouragan – adaptée : Voici la première colonne à bulles… sans eau ! Elle est remplie de petites billes de polystyrène que l’air projette dans la colonne dans un tourbillon de lumières. Peut être contrôlée par un contacteur ou un contrôleur (vendus séparément).

Utiliser les sens qui nous réconfortent

Les odeurs

Un diffuseur et un coussin

Le diffuseur ultrasonique – boopi est d’un très bon rapport qualité prix. Les diffuseurs figurent parmi les accessoires appréciés dans les espaces sensoriels.

On peut également proposer un coussin aromatique qui offre une stimulation olfactive invitant à la détente et à l’apaisement.

Les produits vibrants

Produits vibrants

Collier massage vibrant : Il est rempli de billes qui le rendent agréable au toucher. Passez-le autour du cou et enclenchez le mode vibration pour une sensation immédiate de bien être ! Multifonctions, il s’utilise aussi bien en massage du cou qu’en coussin de soutien, notamment lors de voyages. Revêtement très doux.

Serpent vibrant : Ce grand tube vibrant de 1,20 m peut se porter autour du cou pour un effet calmant immédiat. Ces deux degrés de vibration permettent d’adapter la puissance des vibrations selon les besoins et la sensibilité tactile de l’enfant.

Le fond sonore

Un petit fond de musique calme peut aider à entrer dans la relaxation de manière douce. En l’utilisant par exemple avec la barre lumineuse, qui réagit à la musique en s’allumant au rythme de celle-ci, l’effet est garanti !

Les couvertures lestées

Posez la couverture lestée sur votre enfant (on recommande en général 10% du poids) pour qu’il puisse s’apaiser, se ressourcer et se sentir mieux. Nous vous conseillons de demander l’avis d’un professionnel de santé concernant son utilisation avec votre enfant.

Des couvertures lestées

Les couvertures lestées : Enveloppez-vous dans ces couvertures lestées pour ressentir le bien-être procuré par la stimulation proprioceptive. Cette couverture est remplie de billes en verre poli qui assurent un poids bien réparti sur toute sa surface. D’un côté, une surface très douce au toucher parsemée de petits renflements invite à l’exploration et au cocooning.

Tapis lestés graines de lin : Un petit tapis lesté rempli de graines naturelles de lin que l’on peut faire chauffer au four micro-ondes et refroidir au frigo. Housse amovible pour un entretien facile.

>> À lire également : Bien choisir et utiliser une couverture lestée

Un espace sensoriel, c’est aussi possible dans une cabane !

Vous souhaitez pouvoir aménager un coin sensoriel en un claquement de doigts (ou presque !) ? Il existe des cabanes et tipis pour créer des coins refuges, même dans de petits espaces. De plus, mis dans un coin de la pièce, c’est une solution pratique et facile à mettre en œuvre lorsque l’on n’a pas la possibilité de dédier une pièce entière à un espace sensoriel.

Un enfant dans une cabane sensorielle

>> À lire : Témoignage de la maman de Juliette : »Je crée une chambre multisensorielle »

Quelques pièges à éviter

  • Une chambre sensorielle n’est pas une salle disco ! Gardez en tête qu’il s’agit d’un lieu pour la relaxation.
  • Attention aux fils électriques et à la stabilité des objets ! L’enfant ne doit jamais pouvoir tirer sur les fils. Pas de fils qui trainent par terre pour éviter les chutes.

Quelques précautions pour une chambre sensorielle sécurisée !

  • Choisir plus des ampoules à LED qu’à filaments ou à basse consommation. Moins de risques d’explosion et moins de consommation.
  • Attention aux fils électriques qui traînent. Les semi-obscurités peuvent jouer des tours et on peut se prendre les pieds dedans facilement.
  • Beaucoup d’objets lumineux à brancher pour souvent une seule prise dans la chambre. On rappelle qu’une multiprise sur une multiprise, c’est interdit pour sa menace incendie !
  • Pour éviter les chutes : pas d’objet lourds en hauteur. Stabiliser et bien accrocher tout ce qui est en suspension ! Pour les colonnes à bulles a même été conçu un support anti-chute.

Découvrez notre sélection pour aménager une chambre sensorielle, un coin féérique

Vous avez créé un espace sensoriel chez vous ? Laissez nous vos retours d’expérience et photos en commentaires ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.