Actualités

Publié le 26 janvier 2018 / par Marianne / Temps de lecture estimé 10 min.

0

Vêtements lestés : pas d’utilisation généralisée et pas de contre-vérités !

Alors que de nombreux médias relaient depuis quelques jours un article, paru initialement dans The Gardian, dénonçant le port de vestes lestées par des enfants dans 200 écoles allemandes, Hop’Toys souhaite ici rappeler que leur usage doit toujours résulter d’un protocole individuel mis en place par un thérapeute.
Mais également rétablir des vérités sur des termes volontairement polémiques. En commençant par proposer de comprendre à quoi peuvent servir les vêtements lestés !

Qu’est-ce qu’un vêtement lesté ? A quoi sert-il ?

 

Les produits lourds ou lestés « font partie d’une série d’objets conçus comme une compensation pour des personnes qui présentent un déficit dans le processus d’intégration sensorielle », explique Olga Jimenez, ergothérapeute formée à l’approche du Modèle d’intégration sensorielle ASI (Ayres Sensory Integration). Ce peuvent être notamment les personnes avec troubles autistiques, mais aussi les personnes ayant des troubles déficitaires de l’attention.

Comprendre le processus d’intégration sensorielle

Le processus sensoriel est constitué de plusieurs étapes : la perception, le filtrage et la réponse comportementale apportée à l’information. Une personne ayant des troubles de l’intégration sensorielle aura du mal à filtrer l’information ou à apporter une réponse comportementale adaptée.
Or des objets existent (vestes, couvertures, peluches, fidgets…) qui peuvent permettre de pallier ces désordres d’intégration sensorielle, en fonction des particularités sensorielles de chacun. Comment ? En apportant une stimulation proprioceptive, par exemple par la pression profonde exercée par un poids.

 

Cette stimulation va intensifier les repères du corps et apporter, entre autres, une meilleure conscience corporelle. Elle aidera les personnes ayant un déficit d’intégration sensorielle à se calmer, par elles-mêmes, à se relaxer, afin d’être en mesure de traiter les stimulations sensorielles reçues. Cet état favorise la disponibilité et la concentration puisque l’enfant n’est plus accaparé par le contrôle de ses gestes et de ses émotions.

Un thérapeute va donc conseiller le port d’un vêtement lesté dans l’objectif d’aider les enfants porteurs d’autisme ou de TDAH à faire face à la surcharge sensorielle qu’ils peuvent ressentir.

Hop’Toys tient ici à rappeler, ce qu’elle a toujours mis en avant : l’utilisation d’une veste lestée s’inscrit dans le cadre d’un protocole individuel, mis en place par un thérapeute. Un enseignant ne peut en prendre l’initiative. Seul un ergothérapeute pourra en préconiser l’usage, en fonction des particularités sensorielles de chaque enfant. Il en définira les modalités d’utilisation. « L’utilisation dépend du poids et de la taille de chaque enfant et de ses besoins individuels », précise l’ergothérapeute Olga Jimenez. (Et dans tous les cas, le poids ne doit pas excéder 10% de celui de l’enfant !) Par ailleurs, ces vêtements « ne sont pas prévus pour un usage permanent. »

 Olga Jimenez poursuit :

« En aucun cas, ils ne sont un moyen de traitement et encore moins un remède miracle. Ils ne doivent pas être utilisés de manière systématique. Chaque enfant doit être évalué par une équipe pluridisciplinaire. La recommandation d’utiliser un de ces objets ne peut être faite que par une ergothérapeute formée à l’approche du Modèle d’intégration sensorielle ASI. La connaissance du profil sensoriel de chaque enfant est le résultat de son évaluation professionnelle et c’est seulement à l’issue de cette évaluation que le conseil d’utiliser ce type de matériel pourra être donné. »

Si nous déconseillons totalement l’usage généralisé, systématisé et non recommandé par un thérapeute, de vêtements lestés, nous pensons cependant nécessaire de rétablir quelques vérités sur ces outils de compensation, suite aux assertions, a minima hâtives qui ont été prononcées par les détracteurs de ces outils.

 

Fact checking pour éviter raccourcis et contre-vérités

 

1. « camisole de force » ? « torture » Une comparaison volontairement polémique

Voici à quoi ressemble une camisole de force :

Voici à quoi ressemblent des vêtements lestés :

Une camisole de force est un outil que l’on fait porter, sous la contrainte, à une personne dans le but de l’empêcher de se servir de ses bras.
Un vêtement lesté est destiné à permettre à une personne en surcharge sensorielle de s’apaiser afin d’être en mesure de traiter les informations qu’elle reçoit.

 

Il paraît avant tout indispensable de préciser que l’enfant peut, à tout moment, retirer lui-même son vêtement lesté, et de manière parfaitement autonome. Les attaches (type scratch) sont bien-sûr pensées pour être utilisées de manière totalement autonome par un enfant ; les petits sachets de poids peuvent à tout moment être retirés des vestes.

Considérer que des parents et des enseignants obligeraient leur enfant ou leur élève à porter, sous la contrainte, un instrument « de torture », utiliseraient des méthodes barbares à la seule fin d’obtenir le calme, nous paraît une grave accusation, qui nécessiterait d’être étayée… et prouvée.

 

2. « Rendre les enfants plus calmes » : pour qui ? Une précision qui vaut d’être interrogée

Hop’Toys s’étonne ici que n’ait pas été interrogée la motivation profonde des enseignants qui préconisent l’utilisation de ces vestes pour « changer le comportement des enfants qui les portent et les rendre plus calmes » disent-ils. Que recherchent-ils ? Pourquoi et surtout pour qui veulent-ils rendre ces enfants « plus calmes » ? Est-ce pour leur confort personnel et une gestion facilitée de leur classe ou pour les enfants eux-mêmes ?
Voilà une question qui nous semble mériter d’être posée.

 

3. Abrutissement des enfants sous le poids ? « Punition » ? Ou possibilité d’apaisement ? Et si on osait une vraie réflexion ?

Car, s’il n’existe pas de preuve scientifique du bénéfice des vêtements lestés, des retours d’expériences extrêmement nombreux, de professionnels, de parents et d’enfants eux-mêmes, font état de l’apaisement, de la sensation rassurante, du sentiment de sécurité qu’ils éprouvent lorsqu’ils portent ces vêtements. C’est ce que disent rechercher ces professeurs : apporter cet apaisement comme ils le feraient en posant une main sur l’épaule de l’élève, geste que beaucoup ne s’autorisent pas ou plus.
Comment considérer dès lors comme une « punition » (« tu es malade et, comme punition, tu dois porter cette veste remplie de sable, qui […] te fera passer pour un idiot aux yeux des autres élèves » a t-on pu lire comme critique de la part d’un parent) le fait d’avoir la possibilité de s’auto-réguler, de pouvoir soi-même mettre en place une stratégie, non médicamenteuse, non intrusive, apportant un confort personnel ?
Porter un vêtement lesté peut aussi permettre de se mettre à l’écoute de ses autres sens. Certains d’entre nous aiment sentir le poids de leur couverture pendant la nuit, d’autres ne le supportent pas. L’essentiel est de pouvoir apprendre à connaître les sensations qui nous apportent un mieux-être.

 

4. « Stigmatiser les enfants victimes d’un déficit d’attention » ? Comment accepter la diversité en continuant à la cacher ?

Sur l’éventuelle stigmatisation des enfants qui porteraient ces vestes, Hop’Toys rappelle qu’il existe plusieurs sortes de vêtements lestés, dont beaucoup sont tellement discrets, qu’on ne peut soupçonner qu’ils répondent à un besoin spécifique.

Pour autant, le fait que ces vêtements lestés puissent être reconnus comme ce qu’ils sont – des outils destinés à palier un trouble – ne devrait pas être un problème.
Comme le rappelle, paradoxalement ceux qui dénoncent aujourd’hui l’existence même de ces vestes lestées, c’est à l’école de s’adapter à l’enfant porteur de troubles et non l’inverse.
Parce que certaines personnes pourraient moquer, pointer du doigt la « différence » d’une autre – qui se manifesterait à travers son « équipement spécifique » comme une veste lestée, des fournitures scolaires adaptées aux troubles DYS – cette personne devrait renoncer au bénéfice que lui apporte cette compensation, renoncer à palier son trouble pour ne pas sortir de la norme ?! Nous rejetons totalement cette idée dangereuse !
Demanderait-on à un enfant polyhandicapé de laisser son fauteuil à la porte de l’école parce que ses copains vont se moquer de lui ? En est-on encore à considérer comme « idiots » (je cite), les centaines de milliers d’élèves bénéficiant en France d’un aménagement spécifique dans le cadre d’un projet personnalisé de scolarisation et qui utilisent, en classe, qui un ordinateur, qui une réglette de lecture, qui une assise dynamique ? Les professeurs doivent-ils cacher qu’ils distribuent à certains des documents tapés avec la police Opendyslexic ?
Comment construiront-nous une société véritablement inclusive en niant la diversité, en obligeant à taire ou à cacher les différences ?
Nous pensons que les élèves d’aujourd’hui sont beaucoup plus à l’aise avec la diversité, fût-ce-t-elle visible ! En tous cas, qu’il nous appartient de les aider à l’être.

 

5. Pas de preuves scientifiques… mais qu’en disent les principaux concernés ?

S’il n’existe à ce jour pas de preuve scientifique du bénéfice à long terme des vêtements lestés, de nombreux retours d’expériences, de nombreux case study font état de la sensation d’apaisement et de sécurité apportée par ces vêtements, du fait qu’ils permettent d’atténuer les mouvements involontaires.
Le bon sens inviterait naturellement à « observer le comportement de l’enfant avec et sans ce type de matériel », comme le préconise l’ergothérapeute Olga Jimenez. Et, comme y invite Johanna Luyssen dans le journal Libération à se demander ce qu’en pensent les principaux intéressés.

 

En savoir plus sur le déficit du processus sensoriel :

https://www.bloghoptoys.fr/les-desordres-du-processus-sensoriel
http://www.bloghoptoys.fr/savoir-les-produits-lestes
https://www.bloghoptoys.fr/bien-choisir-couverture-lestee

Tags: , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Marianne est chargée de communication chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑