Pour un enfant, il n’est pas toujours facile de se faire couper les cheveux. Alors si l’enfant est porteur de troubles du neurodéveloppement, de l’attention, qu’il a une hypo ou hyper sensibilité ou un handicap, l’histoire se complique. En effet, le coiffeur utilise des instruments pouvant paraître terrifiants pour l’enfant : des ciseaux coupants, une tondeuse bruyante, un peigne qui peut gratter… Mais en s’adaptant, tout est possible !

Quelques préparatifs

Pour éviter toute stimulation excessive pour les enfants, il est recommandé de prendre un rendez-vous chez le coiffeur en semaine, à des heures creuses. Il est important de prévenir votre enfant de ce qu’il va se passer et de le rassurer. Vous pouvez utiliser un time timer afin qu’il visualise le temps de la séance. Et comme les enfants adorent les surprises, vous pouvez proposer un petit cadeau, une petite surprise, à l’issue de la visite chez le coiffeur qui agira comme un renforçateur.

Pour anticiper et éviter les crises dues à sa sensibilité, il faut veiller à protéger l’enfant des agressions sensorielles. Pour ses oreilles, pensez à utiliser des bouchons. Cela atténuera le bruit des appareils et des outils. Vous pouvez également lui proposer un casque à oreillettes avec à l’intérieur, la musique qu’il aime. Pour protéger ses yeux des lumières souvent agressives dans les salons (comme les néons par exemple), vous pouvez lui proposer des lunettes de soleil. En cachant le miroir, en baissant la lumière et en éloignant votre petit des fenêtres, il sera plus au calme. Veillez à écourter le shampoing, la sensation de toucher peut être désagréable pour l’enfant. Vous pouvez demander au coiffeur d’utiliser un vaporisateur d’eau pour éviter que l’enfant passe au bac à shampooing, souvent inconfortable et pas très adapté à l’enfant. Si l’étape du shampooing ne peut pas être évitée, utilisez le shampoing habituel de l’enfant, il sera habitué à son odeur et cela sera rassurant pour lui. Enfin, soyez à l’écoute de l’enfant, s’il a une préférence concernant sa position ou la hauteur de la chaise : adaptez-vous.

dépliant

Des coiffeurs qui s’adaptent à merveille

James Williams, un jeune coiffeur gallois a réussi, après de multiples tentatives, à établir une relation de confiance avec le petit Wyatt, un jeune enfant porteur d’autisme. Le garçon refusait de se faire couper les cheveux, jusqu’à ce que le coiffeur le laisse s’allonger sur le sol pour jouer sur un téléphone. À partir de ce moment-là, le coiffeur a pu travailler sans problème : 

Au Québec, Franz Jakob est un coiffeur au cœur d’or. Lui aussi a coupé les cheveux de jeunes porteurs d’autisme et de bien d’autre handicap ! Il s’allonge à leurs côtés pour travailler. Ce professionnel a l’habitude de s’adapter et d’être à l’écoute de ses clients. “Je fais aussi des gens en phase terminale, qui me disent : je vais bientôt partir, rase-moi une dernière fois. » La dimension sociale, voire médicale du coiffeur est plus développée que jamais : 

La socio-coiffure

Pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer en salon de coiffure, dans le cas d’un handicap moteur important par exemple, un service de socio-coiffure a émergé. L’idée est de coiffer à domicile, d’être à l’écoute et proche des clients, afin de proposer un service qui n’est plus uniquement technique, mais aussi psychologique. Il s’agit d’un service à mi-chemin entre la coiffure et la thérapie psychologique : un shampoing dans le lit, des conseils sur une prothèse capillaire, etc.

Les solutions Hop’Toys

Chez Hop Toys, nous vous proposons une solution pour habituer votre enfant à se faire couper les cheveux. Notre livre “Je vais chez la coiffeuse” décrit avec douceur et prévoyance le rituel de la coupe de cheveux. On y voit les outils utilisés, l’ambiance détendue et la confiance qui s’établit entre l’enfant et la coiffeuse. Votre enfant va accompagner Malo chez le coiffeur et découvrir les différentes étapes : shampoing, coupe aux ciseaux et à la tondeuse, séchage… A la fin de l’histoire, des conseils et des astuces par un ergothérapeute pour préparer la prochaine visite chez le coiffeur.

Autisme : le coiffeur

Bouchons d’oreille worksafe : Des bouchons d’oreille idéaux pour des endroits bruyants ! Ils diminuent les bruits nuisibles mais permettent que les conversations et les sons d’alertes restent audibles. Contient : les bouchons d’oreille, un cordon tour de cou, une petite boite conservation.

Je vais chez la coiffeuse : Votre enfant va accompagner Malo chez le coiffeur et découvrir les différentes étapes : shampoing, coupe aux ciseaux et à la tondeuse, séchage… A la fin de l’histoire, des conseils et des astuces par un ergothérapeute pour préparer la prochaine visite chez le coiffeur.

Téléchargez notre infographie !

Diffusez les dépliants ainsi que notre infographie chez votre coiffeur afin de sensibiliser les équipes aux handicaps sensoriels !

Infographie "Chez le coiffeur"


infographie chez le coiffeur

1 A3 en pdf,

pour imprimer en A4, réduire l'impression à 70 %

Dépliant "Chez le coiffeur"


dépliant

 

 

1 x A4 en pdf à plier

Et vous, quelles sont vos astuces lorsque vous emmener votre enfant chez le coiffeur ? Dites-nous tout en commentaire ! 

Sources : 
Why My Autistic Child’s Haircut Broke My Heart, What To Except, par Leigh Merryday, 15 juillet 2013
Visiting the hairdresser, Ambitious About Autism, 29 septembre 2017
Hairdressers: preparing for a visit, National Autistic Society, 14 novembre 2017

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.