Avec une once d’organisation en amont, vous pouvez aider votre enfant à vivre cette période de fêtes et de Noël de façon positive ! Voici nos conseils pour profiter des traditionnelles fêtes de fin d’année.

Des aménagements à la maison

Les vacances de Noël sont attendues toute l’année, elles sont synonymes de partage, de famille, et de traditions. En tant que parent, on peut ressentir une sorte de pression familiale à continuer et faire valoir les traditions que l’on nous inculque depuis la petite enfance et cela peut engendrer beaucoup de stress pour les familles ayant des enfants aux besoins spécifiques.

Il arrive que l’enfant ne puisse pas participer à ces fêtes de fin d’année, que ce soit en raison de limitations physiques, de troubles sensoriels, ou tout simplement parce qu’il n’en a pas envie. Malgré le challenge que cela représente, essayez d’inclure votre enfant dans ces festivités en pensant aux aménagements que vous pouvez apporter afin de l’aider à participer ou à créer de nouvelles traditions familiales pour ces fêtes de Noël.

>> À lire aussi : pour Noël, comment lui présenter ses cadeaux ?

Respecter les limites sensorielles de votre enfant

Pensez aux sur-stimulations sensorielles que peut éprouver votre enfant, et gardez-les à l’esprit lorsque vous décorez et préparez ces fêtes de fin d’année. Résistez à mettre des bougies parfumées dans votre maison qui peuvent rapidement provoquer des migraines et de l’inconfort. Les guirlandes lumineuses et scintillantes peuvent être une stimulation visuelle agressive pour certains enfants tout comme la musique ou encore les discussions animées lors des repas. Il y a moins de risques que des troubles du comportement surviennent si le système sensoriel de l’enfant n’est pas débordé. Alors on prend des mesures : un casque anti-bruit, des lumières pas agressives et non scintillantes, des repas adaptés pour tous et des activités non sur-stimulantes.

>> À lire aussi : autisme – préparer mon enfant aux fêtes de Noël

Un Noël à sa façon

En préparant Noël avec votre enfant, les décorations peuvent ne pas être mises comme vous le souhaitez et les biscuits ne pas sembler parfaits. Rappelez-vous que l’objectif est que votre enfant prenne part à ces fêtes de fin d’année, qu’il vous aide et qu’il partage ces préparatifs avec vous. Ceux-ci perdront tout leur intérêt si vous contrôlez ce que fait votre enfant et critiquez ce qu’il fait lorsqu’il apporte sa touche personnelle. Soyez encourageant ! Par exemple, laissez-lui faire la carte au père Noël tout seul en lui proposant des cartes adaptés pour qu’il puisse tout seul comme un grand remplir sa carte.

Découper le catalogue de Noël

>> Téléchargez nos cartes adaptées pour le père Noël 

Faire participer votre enfant aux préparatifs de Noël

En tant que parent, vous êtes habitué à prendre en charge toute la préparation de ces fêtes de fin d’année… Et si vous laissiez faire votre enfant ? Vous pouvez le guider en le laissant apporter ses propres idées ? Il s’appropriera ainsi ces traditions familiales et sera bien plus motivé pour y participer ! Laissez-le prendre les devants, toutes les idées sont bonnes à prendre, et ce sera d’autant plus gratifiant pour lui s’il apporte à vos fêtes sa touche personnelle. Voici quelques idées pour impliquer votre enfant :

Le sapin :

Si votre enfant ne peut pas accrocher de décorations au sapin de Noël, vous pouvez lui demander de vous indiquer la place de chacune. Vous pouvez lui demander quelles sont ses préférées afin de les accrocher tout devant pour qu’il puisse les admirer.

Certains enfants manquent de dextérité pour manipuler les petites décorations… Et si vous faisiez un sapin de Noël rempli de peluches, de petites voitures, et d’autres jouets ? Ceux-ci peuvent être placés directement sur les branches de l’arbre plutôt qu’accrochés.

Pour les enfants avec polyhandicap, vous pouvez très bien brancher votre guirlande lumineuse sur un contacteur, afin que l’enfant participe à l’illumination de votre arbre de Noël. Avez-vous vu notre super activité sur le sapin lumineux adapté ?

>> À lire aussi : je fabrique un sapin de Noël adapté au polyhandicap de mon enfant

Les gâteaux de Noël :

Si votre enfant a des troubles de la motricité, peu importe que les petits gâteaux ne soient pas de la forme voulue ou que vous découpiez simplement des carrés à partir d’une pâte à biscuits industrielle déposée sur une plaque de cuisson. Le plus important, c’est que vous l’ayez fait tous les deux, ensemble.

La préparation du gâteau est aussi un bon moment pour lancer des exercices d’apprentissage ou thérapeutiques, comme suivre les instructions, utiliser des mesures, pétrir la pâte…  Si votre enfant a des troubles sensoriels, il ne voudra peut-être rien faire de tout cela. Laissez-lui lire les instructions et régler la minuterie de cuisson en utilisant un Time Timer par exemple ! Il pourra également mettre des paillettes de sucre ou du sucre glace en fin de cuisson. Le but est de trouver un moment dans la préparation du gâteau où l’enfant peut aider, peu importe la façon, afin qu’il puisse fièrement dire à votre famille qu’il a participé à l’élaboration de celui-ci.

>> À lire aussi : la recette illustrée des sablés de Noël

Et si vous êtes en panne d’idées cadeaux pour vos loulous qui ont des besoins spécifiques, venez vite découvrir notre sélection d’idées cadeaux en cliquant sur le bouton ci-dessous.


 

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.