L’apprentissage du langage commence dès le début de la vie d’un enfant et se développe progressivement. De ses premiers babillements jusqu’aux phrases complexes, le petit-enfant passe par plusieurs étapes essentielles. Chaque enfant a son propre rythme, qu’il est important de respecter, et qui dépend de son âge, de son environnement, mais également des difficultés qu’il peut rencontrer. Découvrez dans cet article, des jeux éducatifs qui vous aideront, de manière ludique, à développer le langage de votre enfant.

>> À lire : quelles sont les compétences socles du langage ?

Placote, des jeux éducatifs pour les plus petits

En cette semaine du patrimoine canadien, Hop’Toys met aujourd’hui à l’honneur la marque québécoise Placote. Cette marque de jeux éducatifs est spécialisée dans les apprentissages langagiers et socioaffectifs. La marque propose des jeux éducatifs adaptés au développement de l’enfant : chaque jeu offre plusieurs parcours, avec des niveaux de difficulté croissante. Ainsi, il sera facile pour les parents d’adapter le jeu au rythme et aux besoins de son enfant.

Placoter est une expression québécoise signifiant bavarder. L’entreprise place l’interaction entre les parents et les enfants au centre de son approche. L’objectif de ces jeux est de développer des compétences langagières tout en favorisant les échanges avec l’enfant. Ce sont des jeux éducatifs, mais surtout ludiques. Les visuels colorés et enfantins plairont et sauront stimuler l’imagination de vos enfants !

Chez Placote, les jeux de langage sont classés selon 3 compétences clé :

  • Parler
  • Comprendre
  • Développer la conscience phonologique.

Parler pour développer le langage

Comment développer le langage oral de son enfant sinon en lui proposant des situations propices à la communication ? Enrichir son vocabulaire, construire des phrases courtes ou complexes, décrire des images, inventer des devinettes : découvrez notre sélection de jeux.

Acquérir du vocabulaire

Dès 7 mois, l’enfant comprend que les mots sont un moyen de rentrer en relation avec le monde qui l’entoure. Il entend régulièrement des mots qui décrivent des situations qu’il vit au quotidien. Grâce à la répétition, ils pourront s’inscrire dans sa mémoire et l’enfant pourra un jour les réutiliser dans son langage. Même s’il n’est pas encore capable de les répéter, il tentera progressivement de se les approprier. Dans un premier temps en produisant des sons ou imitant vos intonations. Puis en prononçant ses premières syllabes. C’est pourquoi il est important, dès son plus jeune âge, de lui parler et de commenter ce qu’il fait afin d’enrichir son vocabulaire.

Des jeux pour acquérir du vocabulaire

Le dé des premiers mots : ce jeu est parfaitement adapté pour les plus petits. Dès 6 mois, ce grand dé, facile à attraper, permettra de favoriser l’apprentissage du premier vocabulaire. Les 60 images, que l’on peut insérer dans les pochettes du dé, désignent des mots simples et courants tels que des animaux, des vêtements ou encore des aliments. Pour l’enfant qui n’a pas encore commencé à parler, ce jeu permet d’entendre ce vocabulaire et de l’assimiler à une image. Par la suite, il pourra le répéter en suivant votre modèle, puis le nommer directement.

La maison des actions : à partir de 1 an. L’objectif est de développer du vocabulaire de verbes. Grâce aux cartes-actions mettant en scène de jeunes enfants, votre enfant reconnaîtra des actions de la vie quotidienne et pourra les nommer. Par la suite, il pourra les utiliser dans la construction de ses premières phrases. 4 plateaux permettent de varier la difficulté des verbes à identifier en fonction des capacités de votre enfant.

Construire des phrases

À partir d’un an ½, l’enfant est capable d‘associer deux mots ensemble pour se faire comprendre : par exemple « jouet à moi » ou « Papa manger ». Cependant, ces combinaisons ne sont pas encore des phrases. Pour l’aider dans cet apprentissage complexe, n’hésitez pas à reformuler ses phrases, toujours de manière positive, afin de lui montrer l’exemple : « Oui, papa mange ». À force de répétitions, l’enfant comprendra instinctivement comment construire une phrase. Des jeux ludo-éducatifs peuvent également vous aider à travailler cet apprentissage de manière amusante.

Des jeux pour apprendre à construire des phrases

Le loto des petites phrases : ce jeu est conçu pour aider les enfants, de 1 an ½ à 3 ans, à faire leurs premières phrases. Des petits personnages rigolos permettent de combiner des mots afin de créer des phrases sujet-verbe. C’est un apprentissage plus complexe que celui de connaître du vocabulaire. En effet, il ne s’agit pas « d’étiqueter » des objets (« chien »; « arbre »; « garçon »…), mais de les utiliser en situation et en respectant les règles sujet + verbe. L’enfant apprendra à dire par exemple « Le chien mange. » et pas « chien manger ».

Le train des phrases : après avoir appris à faire des phrases sujet + verbe, l’enfant pourra, dès 3 ans, créer des phrases plus longues et complexes. L’enfant peut faire avancer la locomotive en créant, à partir d’images, des phrases sujet + verbe + complément de lieu ou de temps : « le papa ramasse les feuilles dans le jardin ». Réalistes ou farfelues, les phrases obtenues l’aideront à donner plus de précisions et permettront d’enrichir son vocabulaire de manière ludique.

Fais-moi une devinette : devenez des champions des devinettes à l’aide de ce jeu ! Il permet d’initier les enfants à ce type de description. Des supports visuels leur permettent de visualiser l’objet à faire deviner, mais peuvent également les aider à donner les bons indices.

Comprendre pour développer le langage

Comprendre des consignes, savoir comment répondre à des questions ou comment en poser, sont des compétences essentielles à l’apprentissage du langage oral.

Utiliser la forme interrogative

Dès 1 an ½, l’enfant développe la compréhension des questions que vous lui posez et peut commencer à y répondre. Très vite, il comprendra que poser des questions lui permet d’interagir avec les autres et de mieux comprendre le monde qui l’entoure. C’est alors qu’apparait la fameuse question « pourquoi » de l’enfant curieux. Pour autant, les mots interrogatifs peuvent toujours être difficiles à comprendre et ses réponses ne seront pas toujours adaptées à votre question. Par exemple, si vous lui demandez « Qui joue à la balançoire ? » et qu’il répond « Dans le jardin », la question « qui » n’est pas clairement comprise. Il est alors important de mieux définir le rôle de chaque question et de lui donner des modèles pour qu’il puisse se les approprier.

Des jeux pour comprendre les questions

Qui cherche quoi où ? : ce jeu de « cherche et trouve » aidera l’enfant à développer sa compréhension des questions simples. Mieux comprendre les questions lui permettra de communiquer plus facilement et il pourra par la suite réutiliser ces questions au quotidien. La recherche visuelle est formulée à l’aide des interrogations  « où ? », « quoi ? » et « qui ? ». Dans un premier temps, il pourra répondre en pointant l’objet sur la planche de jeu, puis en répondant à l’aide d’une phrase. À partir de 1 an ½.

Pourquoi les carottes ont-elles disparu ? : ce jeu de parcours permet de développer la compréhension des questions débutant par « pourquoi », généralement plus difficiles à comprendre que d’autres. En effet, pour y répondre, l’enfant doit obligatoirement bâtir une réflexion et déterminer un lien de causalité : c’est le début du raisonnement ! En se mettant dans la peau d’un détective, l’enfant met à profit son imagination pour répondre aux questions et résoudre le mystère.

Qui va sauver la princesse ? : ce jeu coopératif, sur le thème « dragons, princes et princesses », favorise la compréhension de questions variées telles que « où ? », « qui ? », « avec quoi ? », « quand ? ». Contrairement au jeu « Qui cherche quoi où ? », les questions de ce jeu ne se rapportent pas au contexte immédiat, mais font appel à ses connaissances. L’enfant doit chercher dans son vécu, ses expériences et ses connaissances personnelles pour répondre aux questions.

Comprendre des consignes

Développer le langage d’un enfant, c’est aussi l’aider à comprendre des consignes. Il sera ainsi plus apte à interagir avec son entourage et saura ce qu’on attend de lui. Cet apprentissage est particulièrement important lorsque l’enfant est amené à côtoyer d’autres enfants : chez la nourrice, la crèche et bien évidemment à l’école. En étant à l’aise avec ces compétences, il deviendra plus autonome.

Des jeux pour comprendre les consignes

La tour des consignes : 6 dés aux thématiques différentes aideront vos enfants à comprendre des consignes simples et variées. Ce jeu d’éveil, destiné aux enfants à partir de 1 an, invite à mimer, imiter, montrer ou encore bouger son corps pour respecter la consigne.

Stationne tes voitures : des défis progressifs, à l’attention des enfants de 3 à 5 ans, conçus pour les aider à comprendre et utiliser le vocabulaire spatial. Les joueurs suivent les instructions pour garer les 10 petites voitures au bon endroit sur le plateau de jeu illustré. Ils se familiarisent ainsi avec les prépositions et apprennent à se repérer dans l’espace. Ce jeu présente 4 niveaux de difficulté, lui permettant de répondre à des notions spatiales plus ou moins complexes: dans, à côté de, entre, proche de …

Raisonne au parc : à partir de 3 ans ½. Ce jeu permet de développer la capacité à faire des inférences. L’enfant doit faire des déductions, « lire entre les lignes », car la réponse n’est pas évidente. Ces habiletés langagières lui permettront de comprendre l’implicite, ce qui est sous-entendu. Par exemple, lorsqu’il entendra « Mets ton manteau », il comprendra par inférence qu’il fait froid dehors. Le jeu présente des situations se déroulant dans un parc. L’enfant pourra ainsi puiser dans son vécu et ses souvenirs personnels au parc pour répondre aux questions.

Développer la conscience phonologique

La conscience phonologique est la capacité à percevoir et manipuler les différents sons dans le langage oral : les syllabes, les phonèmes et les rimes. Elle permet de faire le lien entre un son et une lettre écrite, étape essentielle dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. C’est une compétence extrêmement importante qui est travaillée notamment à l’école maternelle. N’hésitez pas à proposer des activités amusantes de conscience phonologique à votre enfant : percevoir les sons, les discriminer, apprendre à les situer et à les reproduire.

Jeux de langage la pêche aux sons de Placote

La pêche aux sons : ce jeu permet de travailler de manière amusante la conscience phonologique des enfants à partir de 4 ans. La boite de jeu contient 3 planches. Chacune est un mini-jeu à part entière et permet de travailler des compétences différentes. À l’aide de sa canne à pêche aimantée, l’enfant pêche les petits poissons en bois. Sur chacun est représenté un objet. La planche la plus facile permettra de compter les syllabes des objets pêchés. Avec la deuxième planche, l’enfant devra trouver un mot-intrus parmi un groupe de poissons commençant par la même syllabe ou rimant. Enfin, les dernières planches permettent de trier les poissons selon leurs premières ou dernières syllabes.

Découvrez notre sélection de jeux Placote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.