Les enfants avec autisme présentent des troubles neuro-développementaux qui affectent leurs interactions sociales, leur communication avec les autres, ainsi que leur comportement. Tous les enfants avec autisme ne présentent pas les mêmes symptômes. Cependant, nombreux sont ceux qui ont des difficultés de langage et de compréhension des concepts abstraits. Les troubles neuro-développementaux entravent leurs apprentissages et leur développement. Pour faciliter l’apprentissage de la lecture des personnes avec autisme, découvrez ici les conseils issus du livre d’Elisabeth BINTZ Scolariser un enfant avec autisme, concrètement que faire ? 

L’apprentissage de la lecture : explications

L’apprentissage de la lecture est une étape qui peut devenir une source d’angoisse pour les enfants avec autisme qui ont conscience que cet apprentissage va être difficile pour eux. Aussi, il est important que l’entourage, qu’il soit professionnel ou familial, soit à l’écoute et n’hésite pas à encourager et féliciter les progrès effectués. Les enfants avec autisme n’ont pas les mêmes spécificités, il faut donc s’adapter au rythme de chacun et ne pas hésiter à faire une pause si vous sentez qu’elle s’impose. Il sera important de fixer des objectifs réalisables de manière à renouveler continuellement leur motivation. (Un conseil qui, bien sûr, s’applique à tous les enfants !)

Les bienfaits de la petite lecture du soir sont indéniables et, là aussi, avec tous les enfants. Dans vos choix de lectures, privilégiez les thématiques et les histoires que les enfants affectionnent le plus bien sûr. Les enfants avec autisme étant à l’aise avec la répétition, faites des temps de lecture un petit rituel. Lire des livres à votre enfant permettra d’abord et avant tout de lui donner le goût de la lecture, ce qui est l’élément motivateur indispensable pour entrer dans ce difficile apprentissage.

Ci-dessous un tableau récapitulatif des spécificités cognitives de l’autisme, ses conséquences et les points d’appui à utiliser pour les apprentissages.


Petit guide pour l’apprentissage de la lecture avec un élève autiste ou TED en classe ordinaire, Centre des ressources autisme Auvergne

L’apprentissage : Les astuces

Elisabeth BINTZ est une ancienne enseignante de perfectionnement puis de CLIS. Aujourd’hui, elle intervient sur des stages de formation continue à destination des enseignants sur le sujet des Troubles Envahissants du Développement et des Troubles Spécifiques des Apprentissages. Dans son livre publié aux éditions Tom Pousse, Scolariser une enfant avec autisme concrètement, que faire ?, elle décrit le processus de l’apprentissage de la lecture pour les enfants avec autisme en 4 étapes :

  1. Le déchiffrage et la reconnaissance globale
  2. Personnages
  3. La logique événementielle
  4. Les inférences

Le déchiffrage

Les enfants présentant des troubles sévères du développement n’ont pas de difficulté de déchiffrage pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’ils possèdent une très bonne mémoire visuelle et auditive. La seconde, c’est parce qu’ils sont à l’aise dans des activités où il y a de la répétition car cela les rassure. La dernière tient en leur capacité à pouvoir retenir des sons et les associer à des syllabes. Quand un enfant parvient à lire, il y a des automatismes qui se déclenchent naturellement.

  • La transformation des lettres en sons
  • L’association des sons en syllabes
  • L’association des syllabes en mots
  • L’association signifiant/signifié.

L’étape de l’association du signifiant/signifié est celle qui pause le plus de problèmes à un enfant avec autisme, car il a du mal à imaginer, se représenter dans sa tête ce qu’il est en train de lire. Certains enfants connaissent parfaitement l’alphabet, mais n’arrivent pas pour autant à lire. Les enfants avec autisme ont une imagination déficiente c’est pour cela qu’ils n’arrivent pas à faire d’association entre le signifiant et le signifié. Pour remédier à cela, des entraînements systématiques doivent être mis en place pour qu’ils retiennent quel mot est associé à tel pictogramme.

Les personnages

– La représentation des personnages : lorsque une histoire est lue aux enfants avec autisme et qu’ils n’ont pas de vision des personnages, il est difficile pour eux de représenter ceux-ci. S’il y a, par exemple, parmi les trois personnages deux humains et un animal, ces personnages vont tous avoir le même aspect pour l’enfant avec autisme. La seule distinction perceptible sera un détail qui ne sera pas forcément évident pour la personne neurotypique. Ci-dessous une représentation concrète d’un élève qui a dessiné trois des personnages d’une histoire que lui avait lue son enseignante.

– Le narrateur : toujours à cause d’un problème de représentation, les enfants avec autisme ont du mal à comprendre qui parle si le narrateur n’est pas physiquement représenté ou précisément cité dans l’histoire.

– L’importance de la présence récurrente des personnages : les enfants avec autisme ont tendance à privilégier des livres qui font partie de séries. C’est un moyen pour eux de comprendre qu’un même personnage peut vivre différentes aventures.

La logique événementielle

Elle est là pour décrire des scènes du quotidien ou des événements. Elle se travaille progressivement avec des images séquentielles, des phrases étayées par des illustrations et avec des phrases seules.

Les inférences

– Elisabeth BINTZ nous explique ce que sont les inférences. Dans un premier temps, les inférences internes c’est, je cite « mettre en relation des éléments d’un même texte pour en comprendre le sens ». Par exemple,  » Le roi qui aimait l’automne, criait aux forêts : comme j’aimerais avoir une petite fille aux cheveux roux comme le feuillage, aux yeux marron comme la noisette… » On s’aperçoit que les couleurs citées rappellent l’automne que le roi chérit tant.
– Les inférences externes correspondent aux connaissances personnelles des enfants avec autisme pour qu’ils parviennent à associer les éléments et comprendre qu’il s’agit des éléments de l’automne comme on a pu le voir dans l’exemple.
Les inférences sont complexes pour les enfants avec autisme pour deux raisons. La première c’est qu’ils ont besoin que la lecture se faire de manière progressive et linéaire. Hors, avec les inférences internes, ils sont forcés de faire des « va-et-vient » dans le texte pour pouvoir associer tous les éléments. La seconde est contraignante car elle les oblige à sortir du contexte de l’histoire pour pouvoir se replonger dans leurs connaissances personnelles. Cela peut être inquiétant pour l’enfant.

Des supports de lecture adaptés

Pour un meilleur apprentissage, Elisabeth BINTZ conseille également de sélectionner des supports adaptés  :
– Des images fidèles aux textes
– Des textes concrets et proches de la réalité des enfants
– Une absence de second degré que les enfants avec autisme ne comprendront pas.
– Un nombre de personnages restreint dans les histoires
– Une chronologie linéaire et une logique limpide

Par ailleurs chez Hop’Toys, certains supports vont permettre de faciliter d’abord le déchiffrage, puis la lecture fluide grâce à une représentation concrète des lettres et des sons.

Balthazar, les lettres à toucher : c’est un livre qui est autant un imagier qu’un abécédaire. Le but est de prononcer phonétiquement les lettres, de  toucher les reliefs et de choisir les objets que Balthazar va mettre dans son sac. Un livre magnifique pour jouer et découvrir avec plaisir et douceur l’amour des lettres.

Le coffret des Alphas : les Alphas, des êtres qui ont la particularité d’avoir la même forme et de produire le même son que les lettres. Idéal pour éveiller les enfants à la lecture. Au lieu de confronter les enfants au monde abstrait et arbitraire des lettres, on va leur raconter une histoire captivante, dont les héros, les Alphas, ont des caractéristiques étonnantes: ils ont à la fois la forme des lettres et une raison d’émettre leur son. De plus, le nom de chaque alpha commence par la lettre qu’il représente.

>> À lire aussi : Les Alphas, apprendre à lire différemment 

Doriane est assistante communication, en stage chez Hop'Toys. Elle écrit sur des sujets d'actualité et distille sa bonne humeur au sein de l'équipe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.