En quelques années, nos modes de vie se sont considérablement métamorphosés, faisant de la sédentarité le nouveau fléau de notre siècle. La crise sanitaire, les confinements et les couvre-feux successifs n’ont pas aidé à arranger la situation. En effet, d’après une étude, près de 75 % des Européens ont un mode de vie majoritairement sédentaire. Pourtant, il existe un réel impact négatif sur notre santé physique et mentale. Au bureau ou à l’école, nous n’avons pas vraiment le choix : nous sommes obligés de rester assis. Alors pour vous aider à lutter contre la sédentarité, adoptez les assises dynamiques et flexibles !

La sédentarité : un fléau pour notre santé

En 2018, l’association Attitude Prévention a mené une étude auprès de 8 pays européens afin de mesurer le taux de sédentarité des populations. En France, 2 personnes sur 3 ont un mode de vie sédentaire. C’est-à-dire qu’ils passent plus de la moitié du temps d’éveil (hors sommeil donc) en position assise ou inclinée. Cela comprend donc : travailler sur un bureau, regarder la TV dans le canapé, conduire, etc.

Ainsi, en France, nous passons en moyenne par jour 7 h 24 assis, contre 8 h 13 au Royaume-Uni et 5 h 50 en Finlande. Et cette tendance n’a pas dû s’améliorer avec la crise sanitaire. En effet, avec le télétravail massif, nous n’avons même plus besoin de sortir de chez nous pour aller travailler… De plus, les établissements sportifs tels que les gymnases, les salles de musculation ou les clubs sportifs ont eu l’obligation de fermer leurs portes.

Or, la position assise prolongée provoque de réels problèmes de santé. La sédentarité, c’est prouvé, est nuisible à notre santé physique et mentale. Elle augmente les risques d’obésité, les maux de dos, la fatigue, les accidents cardiovasculaires, et même le risque de cancer ! Aujourd’hui, c’est le 4e facteur de décès dans le monde.

Le temps moyen assis dans plusieurs pays européens

Source : Attitude Prévention, Sédentarité et activité physique en Europe

Les plus jeunes au cœur des préoccupations

Une autre étude, réalisée par l’Anses, s’est intéressée de plus près à l’inactivité physique chez les enfants et adolescents. Et le constat est encore plus alarmant que chez leurs ainés. Les deux tiers des 11-17 ans présentent « un risque sanitaire préoccupant ». C’est-à-dire qu’ils passent plus de 2 heures par jour assis devant un écran et ont une activité physique inférieure à 60 minutes par jour.

En effet, à l’école, les enfants et les adolescents passent une grande partie de la journée assis derrière leur bureau. Pour la plupart, ils s’y rendent en transport scolaire ou en voiture avec leurs parents. Le soir en rentrant chez eux, comme leurs ainés, ils ont tendance à « décompresser » devant la TV ou sur les écrans. Et le temps d’activité physique ne suffit pas à compenser cette sédentarité prolongée. Dans les programmes scolaires, à l’école, au collège ou au lycée, le temps d’EPS est d’environ 3 heures par semaine. Au mieux, l’enfant pratiquera une activité sportive extrascolaire le mercredi ou le samedi, mais cela reste toujours peu pour la plupart d’entre eux… La conséquence ? Des risques de surpoids et d’obésité, une altération de la qualité du sommeil ou encore des troubles du comportement alimentaire. Or, il est essentiel de leur donner de bonnes habitudes qu’ils garderont une fois devenus adultes.

Adolescent et sédentarité : le temps sur les écrans

Lutter contre la sédentarité au quotidien

Pour être en bonne santé, il est essentiel de pratiquer une activité physique. Si l’on prend ces habitudes dès l’enfance ou l’adolescence, ce train de vie sportif sera plus facile à adopter et conserver à l’âge adulte. Nous menons des vies à 100 à l’heure et disposons de peu de temps pour nous. C’est pour cela qu’il est d’autant plus important de pratiquer une activité sportive. Nous faisons du bien à notre corps, mais surtout à notre mental. C’est un moment rien que pour soi, qui nous permet de nous décharger mentalement, d’évacuer le stress, et même d’avoir les idées plus claires. L’OMS préconise des durées pour notre santé :

  • de 5 à 17 ans : minimum 60 minutes par jour, d’intensité modérée à soutenue, sont recommandées. Les activités d’endurance sont particulièrement bénéfiques, car elles permettent de renforcer le système musculaire, osseux et cardiaque. On pense ainsi aux sports collectifs, à la danse, au vélo, à l’athlétisme ou encore à la gym.
  • De 18 à 64 ans : par semaine, au moins 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue. Faire des exercices de renforcement musculaire est également recommandé.
  • À partir de 65 ans : le temps recommandé est le même que pour les 18-64 ans, mais en pratiquant des activités plus douces, favorisant la mobilité et l’équilibre.

De petites habitudes à adopter

Au-delà de notre temps de loisirs, nous pouvons adopter de petites habitudes au bureau, ou à l’école qui nous permettront de nous activer. Essayez de vous lever au moins toutes les deux heures :

  • allez vous servir un verre d’eau en salle de pause ou à la cuisine.
  • Plutôt que d’envoyer un mail, allez directement voir votre collègue à son bureau.
  • Étirez-vous.
  • Profitez du temps méridien pour aller marcher.
  • Faites des pauses sensori-motrices. Elles peuvent être adoptées par les petits comme les grands. Elles permettent de se faire du bien, de se rendre plus disponible et de se reconnecter à son corps.

Pauses sensori-motrices

>> Tout savoir les pauses sensori-motrices

Adopter les assises dynamiques

Le « flexible seating » est récent en France, mais il tend à s’imposer comme le nouveau mode de travail indispensable en classe comme au bureau. Il permet justement de varier nos assises, offrant à notre corps plusieurs solutions pour le soulager de la sédentarité. De plus, contrairement aux fauteuils ou aux chaises de bureau, les assises flexibles sont dynamiques. C’est-à-dire qu’elles sollicitent imperceptiblement les muscles. Ainsi, nous ne sommes pas complètement immobiles. Dans une classe ou un bureau flexible, on peut travailler debout (sur des tables hautes ou avec des bureaux « assis-debout »), assis par terre, sur un ballon, un pouf, etc.

Lutter contre la sédentarité avec les ballons dynamiques

Le Sitting Ball : les ballons ergonomiques permettent une assise dynamique et confortable. Ils obligent à garder les pieds posés à plat sur le sol, le dos droit et permettent de solliciter nos muscles grâce au rebond et à l’oscillation. Ils offrent une réponse adaptée à notre besoin de mouvement et favorisent ainsi la concentration. C’est un produit idéal pour les petits et les grands, à l’école, au bureau ou à la maison !

Le ballon auto-équilibrant : la base de ce ballon d’assise dynamique est lestée ce qui évite au ballon de rouler au loin lorsqu’on se lève. Comme le Sitting Ball, le ballon auto-équilibrant oscille, mais revient toujours à sa position de départ.

Lutter contre la sédentarité avec le coussin Dynair et le tabouret Tilo

Le coussin Dynair : Des coussins à gonfler selon les besoins et à poser sur une chaise pour créer une assise dynamique et stimulante. Cette assise permet alors une meilleure concentration. Une face est munie de picots pour une stimulation tactile, l’autre face est lisse. Le coussin Dynair peut également s’utiliser par terre.

Le tabouret Tilo : Ces tabourets sont les champions de l’assise dynamique ! Leur base est subtilement arrondie pour permettre un mouvement perpétuel de la personne assise dessus. Le tabouret Tilo permet de maintenir l’attention tout en offrant l’opportunité de bouger.

Lutter contre la sédentarité avec des assises flexibles

Le pouf fauteuil : Ce pouf en forme de fauteuil est très confortable et permet de varier la position. Ses milliers de fines billes assurent un maintien irréprochable.

Busylegz : Le Busylegz est l’outil indispensable pour « gigoter » au bureau ou à l’école en toute discrétion. Placé sous la table, on positionne ses pieds de chaque côté et on effectue un mouvement de balancier. Il permet de se tenir droit et sollicite en douceur les muscles dorsaux et abdominaux.

Découvrez notre sélection complète d’assises flexibles pour la classe, la maison ou le bureau

 

Sources :
Association Attitude Prévention, Sédentarité et activité physique en Europe, 29 mai 2018.
Anses, Inactivité physique et sédentarité chez les jeunes, 23 novembre 2020.
Organisation Mondiale de la Santé, Recommandations mondiales en matière d’activité physique pour la santé.
Notre temps, Se lever et bouger toutes les deux heures, essentiel pour la santé, 13 mars 2019.
France Info, Rester assis trop longtemps est dangereux pour votre santé, 23 janvier 2019.

Crédit photo Image de une de l’article : Freepik.

Article publié le 19 mai 2021, mis à jour le 3 juin 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.