Conseils

Publié le 29 septembre 2017 / par Camille / Temps de lecture estimé 2 min.

0

Non, l’erreur n’est pas synonyme d’échec et ne doit pas lui être assimilée !

Pour encourager les loulous dans le dépassement de soi, il faut penser l’erreur de façon positive et ne plus l’assimiler seulement à un échec. En effet, l’échec apparaît lorsqu’on ne parvient pas à dépasser ses erreurs. Il peut être source de frustration et peut vite décourager. Dans cet article, nous verrons comment le fait d’apprendre de leurs erreurs  est essentiel au développement personnel de nos enfants.

Parler de l’erreur de façon positive

L’enfant est heureux lorsqu’il réussit quelque chose, et, en tant que parents, nous sommes fiers de leur réussite. Cependant, nos loulous doivent comprendre qu’il faut se tromper pour pouvoir apprendre. En effet, il y a autant à apprendre de ses erreurs que de ses réussites, nous ne devons donc pas accuser l’enfant d’avoir commis une erreur, loin de là ! Dans cette optique l’évaluation positive permet de mettre l’accent sur ce que les enfants ont réussi à faire et de ne surtout pas insister sur leurs erreurs. Cette technique permettrait d’apporter confiance en soi et motivation.

L’erreur n’est pas un échec

Si on fait comprendre à notre loulou que ses erreurs sont seulement des échecs, il peut avoir une plus faible confiance en soi. Il aura tendance à avoir plus peur d’échouer et ne sera pas poussé à essayer de nouvelles choses ne sachant pas comment il va pouvoir gérer la situation. Or, l’enfant a besoin de comprendre que les erreurs sont nécessaires, elles l’aident à mieux prendre conscience de ses forces et de ses difficultés et lui permettent de faire appel à ses propres ressources pour s’adapter à différentes situations.

erreur_et_echec_enfant

Erreur et réussite

Les erreurs sont donc nécessaires, et de grands progrès sont faits grâce à elles. De nombreuses inventions ont été découvertes par erreur comme les rayons X, les post its ou encore la pâte à modeler. L’exemple le plus frappant reste la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, faite par erreur, alors qu’il pensait être en Asie. A travers ces exemples devenus des réussites, il est bon de rappeler qu’après tout l’erreur est humaine !

 

Tags: , , , , , ,


A propos de l'auteur

est assistante marketing en alternance chez Hop'Toys et rédactrice d'articles sur le blog



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑