Marion Lafon est psychomotricienne en SSR (Service de Soins de Suite et de Réadaptation) gériatrique en hôpital public. Aujourd’hui, elle vous partage l’expérience de sa pratique professionnelle dans le cadre de la crise sanitaire liée au Coronavirus notamment en présentant le matériel qu’elle utilise le plus. 

La prise en charge rééducative en temps de Coronavirus

Les pathologies rencontrées chez mes patients âgés sont très variées : pathologies rares, suites de chirurgies cancéreuses ou orthopédiques (différentes fractures), mais aussi beaucoup d’accidents vasculaires cérébraux. 

En ces temps si particuliers, mes prises en charge ont été un peu bousculées. Je travaille à mi-temps dans le but de préserver les ressources humaines. Ainsi, ne travaillant qu’une semaine sur deux, le suivi des patients a manqué de régularité. J’ai donc dû adapter ma pratique à la situation. L’impossibilité pour les patients de recevoir de la visite de leur proche a suscité énormément d’angoisse chez eux. Celle-ci a également été majorée par un turn-over plus important au niveau des équipes de soins, et par une réorganisation complète du fonctionnement du service. Les patients ont interdiction de sortir de leur chambre (individuelle ou double) donc les prises en charge rééducatives ne se font plus en salle de rééducation, mais uniquement dans les chambres des patients. De plus, toutes les animations ou les groupes organisés auparavant par les soignants sont interrompus. 

La gestion de l’anxiété et de l’angoisse des patients

La relaxation

Dans la réorganisation de ma pratique, j’ai donc axé mon travail sur la prise en charge de l’anxiété et de l’angoisse. L’objectif est de permettre à mes patients de retrouver une enveloppe psychocorporelle contenante et sécurisante. Je les accompagne à retrouver des repères dans le temps, dans l’espace. À mieux vivre dans leur corps souvent souffrant.

Pour cela, la relaxation est un outil efficace qui s’adapte à chaque patient. Celle-ci se déroule en plusieurs temps. Tout d’abord, nous devons permettre au patient de trouver une position agréable, dans laquelle il ne souffre pas ou le moins possible. Les séances se font au lit médicalisé ou assis dans un fauteuil. Nous pouvons ainsi faire varier l’inclinaison du dossier, rajouter des oreillers, envelopper le patient dans un drap, en fonction de ses envies. Je propose généralement quelques exercices de respiration, afin que la personne puisse se recentrer sur elle-même et sur ses ressentis corporels en faisant au maximum abstraction de son environnement souvent sur-stimulant (agitation du personnel, sonnettes…).

>> À lire aussi : 3 exercices de sophrologie pour gérer vos émotions

Des massages sensoriels

Je peux ensuite proposer à la personne des pressions que j’exerce sur elle afin d’avoir accès à la sensibilité profonde, ou le passage d’une balle sensorielle comme la balle à picots (ou balle hérisson) ou une balle lestée faisant ici appel à une sensorialité plus superficielle, ou je peux également faire des mobilisations passives ou guider la personne verbalement vers une détente tant psychique que corporelle en l’amenant à se concentrer sur divers éléments.

Pendant ce temps, je peux proposer de mettre un peu de musique que le patient peut choisir. On crée ainsi une enveloppe sonore qui favorise l’entrée dans un état de relaxation. Je peux également faire varier la luminosité de la pièce pour créer une ambiance plus tamisée.

Divers éléments peuvent s’observer durant cette phase : la respiration devient plus lente et plus profonde, les membres se relâchent, le visage se détend, le rythme cardiaque décélère. Vient ensuite un temps pendant lequel le patient approfondit, seul, cet état de relaxation que nous appelons « état de conscience modifié ».

massages sensoriels

>> À découvrir : nos outils pour les massages et la relaxation

Verbaliser ses ressentis corporels et émotionnels

Le patient peut à ce moment-là exprimer ses ressentis corporels et émotionnels, ce qui lui permet de les ancrer et de les conscientiser pour pouvoir prolonger leur effet au maximum dans le temps. Ce temps est également essentiel pour pouvoir, ensemble, adapter la séance suivante. Je suis formée à la relaxation Soubiran. Une relaxation ludique et adaptative. Cependant, je peux inclure des éléments d’autres techniques, toujours dans l’objectif de personnaliser au maximum mes prises en charge.

Le matériel utilisé est ainsi très varié. Nous avons évoqué les balles sensorielles, mais la couverture lestée est également un outil très efficace dans ce type de prise en charge, de même que tout le matériel de stimulation visuelle lumineuse comme les lampes à néons colorés (fréquemment utilisées dans les salles Snoezelen). 

>> Lire aussi : bien choisir et utiliser une couverture lestée

La rééducation suite à un AVC

La prise en charge des patients souffrant d’un AVC (accident vasculaire cérébral) a particulièrement retenu mon attention ces dernières semaines. En effet, les 6 premiers mois qui suivent l’AVC sont primordiaux dans la récupération des capacités impactées par l’accident. En effet, les conséquences les plus fréquemment rencontrées sont l’hémiparésie et l’hémiplégie, soit des difficultés sensorielles et motrices sur un hémicorps, membre supérieur et membre inférieur.

(re)développer la motricité fine…

De ce fait, la motricité globale et fine doit se réorganiser. L’axe corporel peut être dévié, l’équilibre est fortement compromis, et tous ces préjudices ont un impact très important au niveau psychique. Mon premier objectif est de mobiliser l’élan vital du patient, afin qu’il accepte au mieux la perte de ses capacités. Il faut qu’il puisse trouver en lui un élément le motivant à entrer dans ce processus rééducatif. Ensuite, au cours de la prise en charge, nous allons travailler tout d’abord l’aspect sensoriel. Il constitue à mon sens le princeps du travail moteur. Pour cela, je peux proposer au patient de fermer les yeux et de reconnaitre, uniquement avec des informations tactiles, les balles que je passe sur son bras ou sa jambe. Je passe ensuite toujours la balle choisie sur le membre opposé, sain, afin qu’il puisse y associer les bonnes sensations. Je refais ensuite l’exercice en lui permettant de regarder la balle le toucher, cette fois dans le but que les canaux sensoriels soient démultipliés. On fait ainsi appel au tact et à la vision.

… et la motricité globale

J’utilise également du matériel pour travailler l’axe corporel du patient ainsi que son équilibre. Pour cela, je peux proposer au patient, en position assise ou en position debout, de prendre appui sur des surfaces plus ou moins stables comme un coussin Dynair par exemple. Je lui demande de se tenir le plus droit possible, de regarder loin devant lui, et de se concentrer sur ses ressentis corporels. Bien évidemment, tout cela dépend de là où en est le patient et de ses capacités motrices. J’en profite pour rappeler que chaque prise en charge est différente et s’adapte à chaque patient.

Utiliser du matériel dans le contexte actuel demande une certaine rigueur concernant l’hygiène. En effet, nous devons désinfecter tout ce qui peut être touché par le patient avant et après la prise en charge. Cela prend du temps et dissuade parfois les professionnels de santé d’en utiliser. Cependant, dans les situations présentées, le matériel est important, car il donne corps à la prise en charge.  Il permet de varier les exercices proposés. On maintient ainsi la motivation des patients pour les amener au plus loin de leurs capacités. 

J’espère que cet article vous a intéressé. Je vous souhaite à toutes et à tous courage et bienveillance dans cette période si particulière. 


J’ai 26 ans. J’ai fait une licence de psychologie, puis un diplôme d’état de psychomotricien (que j’ai validé en juillet 2018) en double cursus avec le master international en psychomotricité que je dois valider ce mois de juillet 2020. Je travaille donc depuis 2 ans, et ce poste en SSR à 60 % est mon premier poste. En parallèle, je me suis également formée au conseil conjugal et familial, et j’aurai officiellement ce titre au mois d’octobre 2020 !

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.