Nina et Anaïs sont enseignantes respectivement en Très Petite Section et en CM1. Depuis peu, elles ont transformé leur classe en classe flexible ! Pourquoi ? Parce que pour elles (et pour Hop’Toys aussi d’ailleurs), la classe flexible c’est l’école de demain, l’école inclusive ! Elle ne se résume pas à proposer aux élèves différents types d’assises ou à mettre des étagères sur roulettes. Une classe flexible est une classe qui va proposer différentes surfaces de travail et différents types d’assises aux élèves pour leur permettre de bouger et maximiser ainsi leur attention et leur motivation en classe. Mais c’est aussi une classe dans laquelle l’enseignant va profondément modifier non seulement son fonctionnement, mais aussi sa posture. Quel est son rôle dans une classe flexible ? Qu’est-ce que le fait de travailler en classe flexible va changer dans sa relation avec les élèves ? Et dans la manière d’être des élèves eux-mêmes ? Nina et Anaïs nous l’expliquent ici.

Enseignant en classe flexible = un accompagnateur, un guide

La rentrée 2020-2021 sera notre quatrième rentrée en tant que titulaire. La TPS et le CM1 nous attendront à nouveau et malgré l’éloignement des niveaux, nous sommes sur la même longueur d’ondes en ce qui concerne notre rôle au sein de la classe. Nous pensons l’une comme l’autre que l’enseignant n’est pas là pour être maître au sein de sa classe mais un accompagnateur, un guide qui va suivre chaque élève à son rythme vers l’autonomie et dans ses apprentissages. La classe flexible en CM1 par Anaïs est finalement une adaptation de la classe de TPS de Nina et, sur bien des points, nous fonctionnons de la même façon en cycle 1 et 3.

Prendre cette place d’accompagnateur n’est pas simple surtout en élémentaire. La maternelle est de son côté plus à l’aise avec cette place de par son fonctionnement. Seulement le passage au CP souvent synonyme de « l’école des grands » est un virage à 180 degrés pour les élèves. Mais est-ce réellement nécessaire ?

Penser autrement le rôle de l’enseignant, de l’élève dans la classe

Nos études, nos expériences en tant qu’alternante et stagiaire nous ont inculqué une image de maître dirigeant la classe et les élèves. Ce n’est finalement que depuis peu de temps que nous pensons autrement la classe, la place des élèves, les relations entre élèves, l’autonomie … Et il est parfois compliqué d’accepter de lâcher prise pour adopter une nouvelle posture enseignante : celle du guide.

La posture de guide nécessite de se dégager du groupe classe pour observer, accompagner individuellement les élèves et respecter leur rythme. Elle demande donc un aménagement de la classe ainsi que des outils permettant aux élèves de ne plus être en quête du maître référant mais d’être acteurs de leurs apprentissages. Une fois les aménagements en place et l’enseignant armé des bons outils, alors celui-ci peut changer de posture.

>> À lire aussi : 5 bonnes raisons de mettre en place une classe flexible

Les outils et aménagement d’une classe flexible

Pour permettre aux élèves de prendre possession de la classe dans un cadre sécurisé et sécurisant, il est important d’adopter un aménagement le plus fixe (oui, oui mais ça permet d’être flexible ensuite) et clair possible. Ainsi chaque élève aura ses repères pour naviguer et travailler au sein de la classe de manière autonome. Dans nos classes, cela se traduit par des espaces de travail dédiés, au sol comme au mur.

  • Chez les CM1 : un U composé de tables permet l’atelier dirigé en petit groupe avec l’enseignant. Le reste de la classe est destiné au travail en autonomie. Des assises dynamiques sont à disposition des élèves : ballons, galettes d’équilibre, tabourets oscillants …
  • Chez les TPS : un îlot à tiroir permet le travail en petit groupe avec l’enseignant. Le reste de la classe est organisé par espace délimité : espace poupées, espace cuisine, espace motricité, espace peinture …. Tous les jeux de constructions sont présentés dans des tiroirs que chaque élève peut sortir pour utilisation avant de les remettre en place.

>> À lire aussi : comment réussir votre projet de classe flexible ?

Créer des repères visuels

Ces espaces sont également identifiés par des images et du texte pour permettre aux élèves d’avoir un repère visuel.

  • Chez les CM1, les espaces au mur sont délimités par des titres : français, maths, géographie, histoire… Ils sont des espaces de rappel pour les apprentissages. Les boites contenant du matériel à dispositions pour les élèves sont toutes étiquetées avec image et texte. Les meubles également. Ainsi l’îlot est étiqueté pour une utilisation autonome des moyens numériques (tablettes, casques…).
  • Chez les TPS, les espaces sont délimités par le lino posé au sol et par des affichages avec images et textes. Les boîtes contenant du matériel à disposition pour les élèves sont toutes étiquetées avec image et texte.

>> À découvrir : 15 conseils pour créer votre plan de classe flexible

Évaluer autrement les élèves

L’enseignant·e pour observer, accompagner ses élèves a besoin d’outils qui lui permettent de planifier, évaluer et remédier aux difficultés observées. En CM1, nous ne pratiquons plus d’évaluations sommatives mais nous suivons le modèle de l’évaluation par observations et productions d’élèves comme en TPS. Nous avons donc, en TPS comme en CM1, des tableaux d’observables composés de toutes les compétences à acquérir pré-remplis. Pour planifier nos séances d’apprentissages, notre cahier-journal est notre meilleur allié. Il nous permet de nous dégager d’une charge mentale pour ensuite nous concentrer sur les productions orales et/ou écrites des élèves.

>> À lire aussi : 8 produits essentiels pour aménager une classe flexible

Les produits essentiels de Nina et Anaïs

Les Time Timer

Dans leur classe flexible respective, Nina et Anaïs utilisent un Time Timer. Pour elles, le Time Timer est un atout précieux qui permet de transformer les périodes de transition stressantes, de réduire la résistance aux routines et de faciliter la gestion de classe. Il va permettre de définir des segments chronométrés pour chaque activité ou chaque groupe d’élèves en libérant l’enseignant·e de cette gestion pour mieux accompagner les élèves dans les apprentissages.

Gérer le temps

Il va également permettre de mieux gérer les durées allouées aux transitions au cours desquelles l’énervement peut vite gagner toute la classe et faire s’éterniser ces moments charnières. Pour ne pas risquer le débordement et bien cadrer ceux-ci, on positionne le Time Timer sur 5 minutes. Les élèves peuvent alors « se décharger » puis se reconcentrer progressivement au fil de la diminution du disque de couleur, avant d’entrer pleinement dans le prochain apprentissage.

Donner confiance et autonomie aux élèves

Voir clairement le temps qu’il leur reste pour effectuer une tâche apporte aux enfants un plus grand sentiment de sécurité. Le Time Timer permet par ailleurs aux élèves de devenir plus autonomes en apprenant à gérer le temps, à apporter une accélération si nécessaire pour finir un exercice, à choisir de passer à un autre exercice, etc.

Time Timer Twist : le Time Timer Twist est une nouvelle version digitale qui avec son dos magnétique peut s’accrocher où vous en avez besoin : frigo, tableau de la salle de classe… Ce Timer possède un temps de 90 minutes ce qui permet d’aider à gérer son temps à l’école ou à la maison selon les besoins de chacun.

Time Timer Max : des enseignants trouvaient que « plus le timer [était] gros, mieux c'[était]! ». Voici donc un Time Timer Max mesurant 43 cm ! Il permet de visualiser le temps dans les plus grands espaces comme une salle de classe, mais aussi dans une salle de motricité, une cantine ou une cour intérieure. Vous pouvez aussi diviser l’heure avec des marqueurs de couleurs stockés à l’arrière du Timer. Niveaux sonores d’alerte silencieux, modérés ou forts selon les environnements et les besoins.

>> À lire aussi : time timer : l’outil idéal pour tous !

Le casque antibruit

Les élèves qui ont une hypersensibilité auditive ou qui ont besoin d’être dans le calme pour se concentrer peuvent mettre le casque antibruit. Léger, résistant et réglable, ce cet outil permet une réduction sonore de 22 dB, bénéfique pour les personnes hypersensibles aux bruits. On peut le replier facilement et le tenir dans le creux de la main : c’est pratique pour le rangement et le transport !

Le toobaloo

Le toobaloo, c’est un combiné de téléphone qui permet aux enfants d’entendre leur voix très distinctement, sans bruits parasites. Habituellement utilisé par les orthophonistes pour travailler sur l’articulation, la diction, il est également de plus en plus utilisé par les enseignants en classe flexible ! Il permet en effet aux enfants qui ont le besoin de lire à voix haute, qui ont du mal à passer le cap de la « lecture dans la tête » pour comprendre ce qu’ils lisent, de le faire sans déranger leurs camarades de classe.

Il aide également les enfants à se concentrer uniquement sur leur voix et sur les sons qu’ils prononcent. Ils prennent ainsi confiance en eux en lecture et dans leur compréhension du sens des phrases. Ils se focalisent sur ce qu’ils lisent, se motivent à lire et à relire des textes.

>> À lire aussi : bien choisir son casque antibruit pour cet été 


Nina et Anaïs sont enseignantes en Très Petite Section pour l’une, en CM1 pour l’autre. Elles ont aménagé leur classe en classe flexible. Elles sont très actives sur les réseaux sociaux sur lesquels elles partagent leur quotidien d’enseignantes et leurs activités éducatives.

Retrouver Nina et Manon sur Facebook : lesmaitressesenbaskets
Les retrouver sur Instagram : @maitresses_en_baskets
Site internet : www.maitressesenbaskets.com

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.