Les jeunes enfants peuvent ressentir de l’anxiété, et c’est un sentiment normal. L’anxiété est une réaction de peur devant l’inconnu ou une situation nouvelle et cela peut permettre à l’enfant de rester prudent face à certaines situations qui pourraient le stresser ou déclencher chez lui des sentiments négatifs. Parfois, l’anxiété va devenir difficile à gérer pour l’enfant, car elle devient beaucoup trop présente face à des situations qui ne sont généralement pas source d’inquiétude. Ainsi, si l’enfant montre des signes d’anxiété de façon poussée devant des situations nouvelles ou même dans sa vie quotidienne, il est important d’adopter des solutions lui permettant d’atténuer ses ressentis négatifs. 

1. Restez à l’écoute de votre enfant

Permettez-lui de se confier lorsqu’il en ressent le besoin et n’hésitez pas à lui poser des questions si vous sentez qu’il commence à ressentir de l’anxiété et qu’il a l’air de ne pas se sentir bien. En discutant avec votre enfant et en lui permettant de se confier, vous l’aidez à mettre des mots sur ses ressentis. Pour l’aider à exprimer ses sentiments, vous pouvez par exemple utiliser l’éventail des sensations.

L'éventail des sensations pour lutter contre l'anxiété

L’éventail des sensations : Cet outil très ludique et pratique par sa forme sera parfait pour aider les personnes à communiquer sur ce qu’elles ressentent par rapport à leur surcharge sensorielle. Les différents sens sont abordés.

2. Évitez de le surprotéger

Il est bien sûr important en tant que parent de rassurer son enfant lorsqu’il a peur de quelque chose. Nous devons montrer aux enfants que nous sommes présents pour eux pour les soutenir dans n’importe quelle situation. Cependant, nous ne devons pas le surprotéger, car cela pourrait lui faire comprendre qu’il a raison d’être anxieux.

3. Prendre l’anxiété de votre enfant au sérieux

Lorsque votre enfant est anxieux, c’est un sentiment réel. Il est important de ne pas dramatiser la situation et de ne pas non plus la minimiser. Votre enfant doit sentir que vous le prenez au sérieux et que vous ne le jugez pas sur ses ressentis.

4. Mettre en place une technique de retour au calme

Mettez en place un moment dans la journée de retour au calme. Vous pouvez mettre à disposition de l’enfant une boite avec des outils lui permettant de s’apaiser et de se calmer. Vous pouvez alors lui proposer d’utiliser cette boite dans un coin calme, où il pourra se couper des stimuli extérieurs et s’autoréguler.

>> À lire pour en savoir plus : « Boite de retour au calme, un outil d’autorégulation »

Des outils pour le retour au calme

L’affiche retour au calme : Cette affiche présente, de manière colorée et inspirante, 21 stratégies éprouvées pour s’apaiser et retrouver son calme dans les situations qui génèrent du stress, de l’agitation ou de la colère.

Fidget ananas : Un très joli fidget à presser ! Cet ananas est rempli de petites billes. Lorsque vous le serrez, vous pouvez voir et sentir toutes ces petites billes se déplacer sous vos doigts, créant une expérience tactile très agréable.

5. Être un modèle

Essayez de vous questionner sur votre propre gestion du stress et de l’anxiété. Les enfants sont des éponges et calquent leur comportement sur celui de leurs parents. L’important est de ne pas faire ressentir à votre enfant votre propre anxiété. Le rôle de parent n’est pas facile tous les jours et il est courant de se laisser submerger par ses émotions ! Il existe également des outils tels que Les Emoticartes adultes, qui vont vous aider à comprendre vos émotions pour être plus à même d’aider vos enfants à canaliser les leurs.

6. Avoir des règles et des routines claires

L’anxiété peut souvent être causée par des situations changeantes, des comportements différents ou même des changements dans la routine. C’est pour cela que les enfants anxieux sont toujours plus rassurés lorsqu’ils sont dans un environnement structuré et prévisible, avec des règles et des routines claires.

7. Utiliser des pictogrammes

Pour que l’enfant visualise les étapes d’une routine et appréhende au mieux l’avenir, vous pouvez utiliser des pictogrammes. Ces supports visuels vont permettre à l’enfant de mieux se repérer et d’avoir la capacité d’anticiper, ce qui lui permettra de réduire son anxiété.

Des pictogrammes pour mieux gérer l'anxiété

Je sais à quoi m’attendre  : Avec le kit « Je sais à quoi m’attendre – À la maison », vous allez pouvoir fournir à votre enfant une structure et une orientation dans sa journée, diminuer ses angoisses et conduire à une amélioration dans sa communication et son autonomie.

Ideo jeu de départ : Le Jeu de départ Idéo aidera votre enfant à suivre les étapes illustrées pour réussir une tâche. En lui montrant une séquence ou l’horaire de la journée, il deviendra vite confiant et rassuré. Idéal pour tous les enfants.

8. Trouvez des informations à propos de leurs inquiétudes

Certains enfants gagnent en pouvoir et en confiance en eux quand ils ont plus d’informations au sujet de leurs peurs (informations techniques, psychologiques, biologiques…). Vous pouvez donc organiser avec lui des séances de recherches sur Internet, à la bibliothèque ou en visionnant des vidéos.

9. Mettre en place des techniques de relaxation

Le yoga va permettre de réguler, de temporiser les émotions de l’enfant. En pratiquant cette activité, il pourra décharger ses tensions sans violence. Le yoga permet de se défouler et d’extérioriser ce qui se passe en nous pour atteindre un état de plénitude et de sérénité.

>> Découvrez les bénéfices du yoga pour les enfants

10. Instaurer un rituel de massage

Les massages ont des effets relaxants et apaisants et permettent également de relâcher la pression. Vous pouvez instaurer un moment en fin de journée avec votre enfant pour mettre en place un massage relaxant.

Article publié le 2 octobre 2018. Mis à jour le 31 août 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.