Tous les établissements scolaires sont fermés depuis le 16 mars. Alors, on s’organise à la maison pour continuer les apprentissages ! Voici des conseils et idées pour aider les enfants à trouver leurs marques et faire leurs devoirs dans les meilleures conditions possible. On pense notamment aux enfants hyperactifs, mais pas seulement !

1. Faciliter sa concentration

Pas de télévision en fond sonore et un coin travail ordonné où chaque chose a sa place ! L’idée ? Un environnement avec le moins possible de distractions visuelles et sonores. Bien sûr, le portable est mis à l’écart pour éviter toute tentation d’y jeter un coup d’œil. Si l’enfant doit partager une même table de travail avec d’autres, pourquoi ne pas essayer des barrières portatives qui s’installent en un clin d’œil.

Également, si votre enfant a besoin de manipuler un objet pour se concentrer, pensez au fidget. Il y en a pour tous les goûts ! 

>> Pour l’aider à se concentrer, découvrez la boite à téléphone

2. L’aider à s’organiser

La première étape pour l’aider à s’organiser est de le responsabiliser. L’aider ne veut pas dire faire pour lui, mais plutôt lui expliquer et lui laisser une certaine marge de manœuvre. Vous pouvez par exemple établir avec lui au début de la journée une liste de tâche qu’il doit effectuer, puis les ranger par ordre d’importance.

Pour l’aider à planifier ses devoirs, il est également important d’introduire la notion de temps. Vous pouvez par exemple lui indiquer que cet exercice devrait lui prendre 15 minutes et utiliser un repère visuel (horloge, Time Timer, …). S’il n’a pas terminé dans le temps imparti, ne le grondez pas et ajoutez-lui quelques minutes supplémentaires.

En mettant en place ces stratégies, votre enfant pourra prendre conscience de la quantité, du temps nécessaire et de l’importance de chaque tâche.

A la fin de la période consacrée aux devoirs, habituez votre Loulou à classer ses documents dans les différents classeurs dédiés et à ranger ses affaires toujours au même endroit.

>> Découvrez nos Time Timer

3. Créer non pas un, mais plusieurs coins « devoirs »

Debout à la table de la cuisine ? Dehors, allongé sur la terrasse ? Un peu comme dans une classe flexible, votre enfant peut ressentir le besoin de se déplacer et faire ses devoirs à différents endroits de sa chambre ou même de la maison selon ses besoins. Il est donc important de lui laisser cette possibilité, tout en gardant les points essentiels à sa concentration : un lieu calme éloigné de toutes distractions et avec tout son matériel à disposition.

4. Prévoir des assises dynamiques

Votre Loulou a du mal à tenir en place sur sa chaise et perd facilement sa concentration ? Même pour nous adultes, il peut être difficile de rester assis sans bouger sur une chaise le dos droit pendant plusieurs heures, alors imaginez pour des enfants ! Il existe des solutions variées pour s’adapter au besoin de chaque Loulou : coussins Dynair, ballon siège, tabouret dynamique ou bien tout simplement restez debout, à condition d’avoir une table haute. Ces assises dynamiques permettent à l’enfant de rester en mouvement. Les enfants avec troubles de l’apprentissage ou les élèves ayant un profil apprenant kinesthésique trouvent généralement dans ce type d’environnement de travail souple une approche qui répond à leurs besoins.

>> Retrouver notre sélection d’assises dynamiques

5. L’aider à créer une bulle de concentration

Jean-Philippe Lachaux, neuroscientifique, spécialiste de l’attention suggère que pour faciliter leur concentration, les enfants ont besoin de créer des bulles d’attention. Ces bulles d’attention doivent être focalisées sur un seul objectif très concret et sur un temps limité. Pour l’aider à créer sa bulle, vous pouvez le guider (le but étant qu’il participe pour pouvoir plus tard être capable de le faire lui-même) et découper son devoir en micro-tâches. Par exemple, pour faire cette rédaction je dois d’abord choisir un sujet, je me donne 5 minutes ; ensuite je dois déterminer un plan, je me donne 15 minutes ; etc.

Enfin, que l’on soit en train de lire, de compter ou toute autre activité, apprenez à tous les membres de la famille à respecter les bulles de concentration des autres. Le moindre mot ou geste peut faire éclater cette bulle et il faut alors recommencer tout notre processus de notre concentration.

Si vous souhaitez aller plus loin, découvrez plus de conseils dans les livres suivants :  100 idées pour mieux gérer les troubles de l’attention, de Francine Lussier et Favoriser l’attention par des stratégies sensorielles, de Sonya Côté.

6. L’aider à mieux connaitre son profil d’apprenant

Nous n’apprenons pas tous de la même manière. Aider votre Loulou à mieux connaître son profil d’apprenant sera un atout majeur pour lui. Il sera alors capable de mettre en place des stratégies d’apprentissage en toute autonomie. Pour cela, vous pouvez l’aider à savoir par quel sens il retient le mieux et avoir conscience de ses préférences sensorielles. Il pourra alors privilégier un sens plutôt qu’un autre. Par exemple, si votre Loulou est plus kinesthésique, pour apprendre il aura besoin de manipuler.

>> Pour découvrir son profil sensoriel : télécharger notre infographie « 3 profils de compréhension »

>> Retrouver notre sélection : 16 outils pour l’apprenant kinesthésique

7. Mettre en place une routine

Même si nous n’avons pas d’horaires imposés pour nous rendre à l’école ou au travail, il est important de conserver une routine. Structurez les journées de la semaine avec des heures de lever et coucher régulières ainsi que des heures de repas fixes. Prévoyez dans la journée des temps de devoirs et des temps de jeux. Pour certains enfants, créer une routine leur permet de se sentir en sécurité et de canaliser leurs énergies. Pour faciliter la gestion de la journée de chacun, pensez à mettre en place pour chaque membre de la famille un planning auquel votre enfant pourra se référer pour savoir quelle activité est programmée dans la journée.

>> A découvrir : notre planning familial en téléchargement gratuit

>> Retrouvez également notre sélection de planning visuel

8. Comprendre quand il en a assez

Si vous sentez que votre enfant commence à être fatigué, qu’il s’énerve, se démotive… N’insistez pas ! Faites une pause ! Son cerveau a besoin de s’aérer. Pourquoi ne pas lui proposer un verre d’eau ou aller jouer dehors pendant 20 minutes ? Bouger entre les exercices qui lui demandent beaucoup d’efforts cognitifs lui permettra de recharger ses batteries.

9. Utilisez des fournitures scolaires ergonomiques

Compas, règle, ciseau, stylos ou encore feutres de coloriage, avoir du matériel adapté au besoin de votre enfant peut vraiment lui faciliter la vie ! Il existe aujourd’hui de nombreuses fournitures scolaires ergonomiques adaptées aux enfants/ados avec un trouble de la motricité fine (dyspraxie) ou avec un retard psychomoteur, mais qui sont également confortables pour tous !

>> Retrouvez notre sélection produits de fournitures scolaires ergonomiques 

>> Également, à lire : On opte pour les fournitures ergonomiques

10. Utilisez des aides visuelles pour rendre les instructions claires

Pour rendre les instructions des devoirs claires, il peut être utile de les rendre visuelles et de les découper en micro-tâches. Pour cela, vous pouvez avoir recours par exemple à « Ideo – aide aux devoirs ». À l’aide de pictogrammes, il permet de structurer et planifier chaque devoir à faire. En utilisant cet ensemble de pictogrammes, l’anxiété de l’enfant diminue et sa concentration augmente sur la tâche à faire.

>> Retrouver Ideo – Aide aux devoirs

11. Bouger entre les exercices demandant un effort intellectuel

Votre Loulou a fait un gros effort de concentration et a fait appel à ses capacités cognitives ? Il a surement besoin de faire une pause et d’apporter de l’oxygène à son cerveau en bougeant. Vous ne pouvez pas sortir, mais cela ne vous empêchera de bouger avec les enfants à la maison ! Nous vous proposons dans le lien ci-dessous 20 idées pour mettre son corps en mouvement dans le jardin et à l’intérieur (et ce, sans tout casser !)

>> 20 idées pour bouger avec les enfants à la maison

60 idées d'activités pour jouer à l'intérieur (TDAH)

12. S’essayer aux activités de pleine conscience

En pratiquant la pleine conscience, les enfants vont apprendre à devenir plus conscients de leurs propres pensées, sentiments, sensations et de l’environnement qui les entoure. Cela va les aider à se recentrer sur le présent plutôt que sur le passé ou le futur. Pour amener les enfants à être plus concentrés, plus calmes, plus dans le contrôle de leurs émotions et plus conscients d’eux-mêmes, vous trouverez dans le lien ci-dessous 5 activités à pratiquer à la maison.

>> A découvrir : 5 activités de pleine conscience

ENFANT & BIEN-ÊTRE : 5 ACTIVITÉS DE PLEINE CONSCIENCE

13. Utiliser les cartes mentales pour apprendre et s’organiser

La carte mentale ou Mind Mapping en anglais est un moyen de capturer des idées, d’explorer des concepts, de prendre des notes et de hiérarchiser ainsi des informations dans un format facile à comprendre et à retenir, que ce soit sous forme d’arbre à idées coloré fait à la main, ou généré en utilisant des logiciels spécifiques.

Dans le champ du handicap, le Mind Mapping se révèle être un outil formidable pour les élèves porteurs d’un trouble du langage, la dysphasie, la dyslexie, la dysorthographie ou la dysgraphie. Le Mind Mapping leur permet de réaliser leurs apprentissages sans être pénalisés par leurs difficultés liées à la langue.

L’apprentissage visuel est également utile lorsque l’enfant a un déficit de l’attention, des troubles de l’audition ou des difficultés d’apprentissage.

>> Pour en savoir plus : S’organiser et apprendre grâce au Mind Mapping

14. L’aider à rester motivé et positif

Corriger en vert, avoir des objectifs réalistes, décomposer les tâches en plus petites tâches, autoriser des récompenses, ce sont autant de stratégies pour l’aider à rester motivé. A vous de choisir celles qui conviennent le mieux à votre enfant et vous. Vous pouvez également créer un rituel à la fin de chaque session de travail. Et bien sûr, accordez de l’importance à son travail (même pour les plus grands), le féliciter pour ses résultats et ses efforts sont des actions qui permettront à votre Loulou de se sentir valorisé et motivé à poursuivre ses efforts et son apprentissage.

>> A lire : Utiliser des renforçateurs pour motiver

De votre côté, comment s’organise l’école à la maison ? Avez-vous des conseils pratiques à partager ? Dites-nous tout en commentaires.

Véronique est la cofondatrice de Hop'Toys et directrice commerciale. Elle rédige principalement des articles et dossiers de fond, des conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.