Reconnaître sa droite et sa gauche est important. Pour aider votre enfant à apprendre où est sa gauche et où est sa droite voici quelques astuces et explications.

La maturité sensori-motrice

La dominance manuelle semble être déterminée avant la naissance, mais elle n’est révélée que suite à l’atteinte d’une certaine maturité des systèmes sensoriels et moteurs.  Elle reflète le processus de spécialisation de chacun des côtés du cerveau.  Pour apporter une stimulation sensori-motrice, proposez à votre enfant des activités diverses :

Le faire rouler sur lui-même au sol, sur un lit.  Le faire tourner dans une toupie géante.

Créer des courses à obstacles ou autres jeux de relais.  L’enfant devra ramper, marcher à quatre pattes…

Proposez-lui des activités de mimes sollicitant tout le corps (et non pas seulement les mains) comme les cartes animalières.

La symétrie corporelle

Les notions spatiales de droite et de gauche se construisent très progressivement.  Dans un premier temps, l’enfant utilise son propre corps comme référence.  Il prend ensuite conscience de l’axe corporel et peut alors reconnaître la droite de la gauche sur d’autres personnes.

Pour faire prendre conscience de la symétrie corporelle :

Chantez avec l’enfant des comptines mettant en scène les différentes parties du corps.

Marquez sa main droite et sa main gauche d’un signe distinctif.  Une gommette rouge sur la droite et une gomme jaune sur l’autre.  La codification couleur est intéressante car elle pourra ensuite être reprise pour identifier la chaussure gauche et de la droite par exemple…  Demandez-lui régulièrement quelle est sa main gauche ou de vous montrer sa main droite.  Il s’aidera des gommettes dans un premier temps.

Jouez à « Jacques a dit » et demandez-lui de lever la jambe droite, la main gauche… Vous pouvez vous mettre en face de lui ou positionner l’enfant face à un miroir.  De cette manière, il peut généraliser son apprentissage.

Utilisez un dessin représentant une silhouette corporelle ou le pupitre magnétique « Où est le bobo ? ».  Dessinez dessus une ligne au milieu du corps : c’est l’axe corporel.  Coller des gommettes rouges sur l’oreille, la main et le pied droits et des gommettes jaunes de l’autre côté.  Vous pouvez alors donner des instructions de type «il a mal à la main droite, peux-tu lui coller un pansement ? »

 Le corps dans l’espace

Progressivement, l’enfant peut généraliser son apprentissage aux autres et aux objets.  Il peut prendre conscience de la place de son corps dans un environnement constitué d’autres éléments.

Réalisez des parcours avec des petites surprises à découvrir : l’enfant devra suivre vos instructions et aller à droite, à gauche, tout droit, en arrière…

De l’importance de connaître la droite de sa gauche

Expliquez-lui pourquoi il est important de reconnaître sa droite de sa gauche.

Vous pouvez jouer au docteur.  Il vous demande à quel endroit vous avez mal…

Vous pouvez utiliser un jeu comme Planif qui permet de travailler les notions de repérage spatial dans un contexte de « ville ».  Dans la même veine, lorsque vous allez chercher du pain à pied, insistez verbalement sur le chemin que vous prenez : « tu vois, on tourne à droite, puis au feu, à gauche… ».

 Les objets dans l’espace

Il existe beaucoup de matériel éducatif permettant, par la manipulation, l’acquisition de la compréhension des concepts spatiaux, dont la gauche et la droite : Trouvez Monty, Ou est-ce ?, Topologie, l’atelier Topologie, Toporama, ou sont-ils…  Tous encouragent la manipulation ludique pour une meilleure généralisation des concepts spatiaux qui sont très abstraits.

 De la préférence manuelle à la dominante manuelle

La préférence manuelle évolue avec l’âge et ne se stabilise vraiment qu’à partir de 6-7 ans.  Elle n’est révélée que suite à l’atteinte d’une certaine maturité des systèmes sensoriel et moteur.  La préférence manuelle précède la dominance manuelle.  Lorsqu’un jeune enfant utilise toujours la même main pour la même activité, on parle de préférence manuelle.   Il peut, par exemple, toujours utiliser sa main droite pour porter des aliments à sa bouche mais toujours la gauche pour gribouiller…  Cette préférence peut très bien être présente dès la naissance.

La dominance manuelle par contre est acquise lorsque l’enfant effectue toutes les tâches de précision toujours avec la même main.  Les êtres humains sont en grande majorité droitiers :  près 90% des personnes !

Latéralité et coordination

La dominance manuelle permet à chaque main de spécialiser ses fonctions.  La main dominante devient habile et efficace pour effectuer des actions précises tandis que l’autre main devient une « assistante » dans l’exécution des gestes.  La coordination bilatérale est la faculté à bouger les deux côtés de son corps de manière coordonnée.

Par exemple, lorsque l’enfant doit découper un feuille, sa main dominante prend les ciseaux et sa main assistante tient ou tourne la feuille.

Un autre exemple : Tenir son bol avec une main pendant que l’on remue son chocolat chaud de l’autre est un geste quotidien qui nécessite une coordination bilatérale.

De manière générale, on va chercher dans un premier temps à coordonner les mouvements des bras, puis des jambes, puis de l’ensemble.

Il peut s’agir de mouvements symétriques comme lorsqu’on utilise ses deux mains pour faire rouler un rouleau à pâtisserie. Ou encore de mouvement alternatif : monter une corde en plaçant une main au dessus de l’autre.

Lorsqu’un enfant a des troubles de la coordination, il a des difficultés à effectuer les gestes du quotidien : sauter, sautiller, attraper un ballon, faire du tambour en rythme, attacher ses lacets, enfiler des perles, découper avec des ciseaux…

 Hémisphère droit et gauche

L’explication de la latéralité a été évidement recherchée au niveau cérébral.  Les deux hémisphères de notre cerveau pourraient bien y être pour quelque chose…  Selon la théorie de Roger Sperry, nos deux hémisphères cérébraux, reliés par le corps calleux, sont deux cerveaux séparés, aux fonctions et au mode d’activité très différents. De manière générale, le langage, les processus mathématiques, la pensée logique et séquentielle est l’apanage de l’hémisphère gauche.   L’hémisphère droit est essentiellement concerné par la musique, les notions d’espace, les images visuelles, les formes à trois dimensions…  Et vous quel hémisphère privilégiez-vous ?  Faites le test de la danseuse pour le savoir !

 Le test de la danseuse

 

Elle tourne dans le sens horaire ? Vous utilisez principalement votre hémisphère droit.

Elle tourne dans le sens anti-horaire ? Vous utilisez principalement votre hémisphère gauche.  Ou peut-être pouvez-vous la faire tourner dans les deux sens ?

 L’astuce ultime

Belle image trouvée sur le net qui va en sauver plus d’un !

 


On adore le com de Rose-Marie :

A 62 ans… peut-être que ce truc va (enfin) me servir ? A suivre 🌷🌷🌷

Véronique est la cofondatrice de Hop'Toys et directrice commerciale. Elle rédige principalement des articles et dossiers de fond, des conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.