Océanie Le Borgne, psychomotricienne, plus connue sur les réseaux sous @la.diantromotricienne, était l’invité de notre dernier Instagram Live. Elle nous a proposé des idées d’activités motrices et nous a donné ses conseils pour jouer avec les enfants de 2 à 8 ans à la maison en attendant Noël. Bien que ces propositions étaient faciles et accessibles à tous, chaque enfant étant différent, nous vous invitons à choisir les activités qui fonctionneront le mieux pour vos enfants. Nous vous proposons donc une banque d’idées, une boite de ressources dans laquelle piocher et que l’on peut dégainer à tout moment lorsqu’il y a des temps morts ou des tensions dans la fratrie par exemple. 

1. Créer un parcours psychomoteur

Un parcours moteur est idéal pour travailler la motricité bien sûr, mais c’est aussi un exercice très complet qui  permet de travailler bien d’autres notions. En effet, il permet de travailler les notions de temps (il y a un ordre à respecter) et d’espace (il y a un chemin à suivre), les coordinations, les régulations posturales et le tonus, travailler les niveaux d’évolution, la représentation du corps, mais également bien d’autres compétences comme développer la concentration, enrichir son imaginaire et renforcer sa confiance en soi. Si l’enfant planifie lui-même son parcours, il travaillera également ses compétences en planification.

Comment créer un parcours moteur ?

Vous pouvez créer un parcours moteur à partir de ce que vous avez à la maison. Le canapé devient une montagne qu’il faut gravir, une table devient une caverne où il faut aller chercher un trésor, une pile de livres devient des pierres pour franchir des rivières, etc. Le plus important est le thème et tout l’imaginaire que l’on va créer autour de ce parcours moteur. Retrouvez votre âme d’enfant pour créer des histoires fantastiques, des missions commando pour aller chercher un trésor caché, et inviter votre enfant à nourrir cette histoire avec ces idées.

Vous avez également la possibilité de vous équiper pour créer un parcours moteur plus « pro ». >> Découvrez notre sélection parcours psychomoteur

Enfant qui court sur un canapé

Des conseils pour adapter le parcours à son enfant et à son environnement

On adaptera le parcours au niveau moteur de notre enfant. Par exemple, s’il ne se déplace qu’au sol, on créera un parcours au sol avec différentes textures. Également, si vous avez deux enfants avec des niveaux moteurs différents, vous pouvez prévoir deux missions différentes sur un obstacle ou prévoir que cet obstacle en particulier est pour un enfant et le suivant pour un autre, cela peut devenir également un exercice de coopération où l’un des enfants devra aider l’autre.

Si vous voyez que le niveau d’excitation est trop élevé, vous avez deux possibilités à choisir ou à combiner : soit avoir dans votre parcours, une bataille finale où l’enfant pourra se défouler, soit prévoir une « grotte » coin calme pour que l’enfant se pose et se relaxe.

Vous pouvez adapter le parcours moteur à votre espace, il peut être uniquement dans le salon ou la chambre ou se déployer sur toute la maison et/ou le jardin !

2. Réaliser des activités créatives sur le thème de Noël

Créer des décorations de Noël

Vous pouvez par exemple créer des décorations de Noël à partir de matériel de récupération : rouleaux de papier toilette, cartons, boules de coton, boite à œufs, papier aluminium, papier des boites de chocolat. Océanie nous donne l’exemple d’un petit renne que son fils a fabriqué à partir d’un rouleau de papier toilette, de peinture et d’un pompon.

Vous trouverez également de nombreuses ressources et idées sur notre blog dans les rubriques  Ressources ou Que faire à la maison. Parmi elles, le sapin mural à personnaliser, le village de Noël à découper pour décorer les fenêtres et plein d’autres activités !

Participer à la décoration de la table de Noël

Vous pouvez par exemple proposer à votre enfant s’il peut écrire de créer le menu de Noël et les marques-places. Une bonne occasion pour s’entrainer à bien écrire !

3. Organiser une chasse au trésor « Hotte du père Noël »

Les chasses au trésor sont toujours des activités appréciées des enfants. Pour organiser une chasse au trésor « Hotte du père Noël », préparez une liste d’objets à chercher dans la maison et demandez ensuite à vos enfants de les retrouver dans la maison : « Dans ma hotte du père Noël aujourd’hui, il y a : deux objets ronds, trois objets bleus, un objet froid… ». Une activité motrice, mais qui permet également d’enrichir son vocabulaire, d’apprendre les couleurs, etc.

Et pourquoi ne pas organiser une chasse au trésor sensorielle ? >> Télécharger gratuitement les dés chasse au trésor

dés pour la chasse aux trésors

4. Réaliser des jeux sensoriels

Vous pouvez préparer des jeux sur les odeurs avec ce que vous avez à la maison : des épices, du citron, du chocolat en bandant les yeux des enfants ou en utilisant les petits pots à odeurs. Des pots en plastique très pratique avec leurs couvercles perforés qui vous permettront de créer des séances de stimulation olfactive.

Vous pouvez également utiliser le loto des odeurs. Sur le principe du loto, ce grand classique du jeu éducatif initie les plus jeunes comme les adultes aux parfums et aux odeurs et développera leur odorat tout en les amusant. Contient 5 planches de loto et 30 boîtes odeurs : eucalyptus, melon, vanille, champignon, muguet, violette, lavande, noix de coco, cassis, savon, miel…

À gauche : le loto des odeurs, à droite le loto des saveurs

Sur le même principe que le loto des odeurs, cette fois-ci on va jouer avec le sens du goût avec le loto des saveurs ! Saurez-vous reconnaître le goût de la cacahuète ? Ou celui de la fleur d’oranger ? Grâce à ce loto sensoriel, partez à la découverte du goût grâce aux 30 différentes saveurs de ce jeu.

Vous pourriez également organiser un blind test avec différentes textures de nourriture. Les yeux bandés et à l’aide du toucher seulement, il faudra alors deviner de quel aliment il s’agit.

Une autre idée pour jouer avec les textures : mettre un objet du quotidien dans un bonnet de père Noël (une pince à linge, une fourchette, etc.) et demander à l’enfant de deviner de quel objet il s’agit en le touchant à travers le bonnet.

5. Faire un atelier cuisine

Les enfants adorent mettre la main à la pâte, de la farine sur le bout de leur nez et du chocolat plein leurs doigts. Il se passe tellement de choses en cuisine et c’est également une excellente activité pour développer de nombreuses compétences et passer du temps ensemble, en famille.

Faire des sablés de Noël est une activité sensorielle et motrice ! On met les mains dans la pâte, on étale. Ensuite, on utilise des emporte-pièces et au niveau spatial, il faut bien les espacer. Puis une fois cuit, on peut les décorer ! L’enfant travaille sa motricité fine, sa patience et la notion de temporalité.

Vous pouvez également faire un sapin en pâte feuilletée, c’est un bon exercice de motricité fine.

>> À découvrir : La recette illustrée des sablés de Noël Hop’Toys

Les sablés de NOël

6. Proposer des activités de motricité fine

La pâte à modeler

La pâte à modeler a de nombreux avantages ! Elle permet de développer la motricité fine, c’est une activité sensorielle appréciée chez les enfants et elle permet de laisser libre cours à sa créativité !

>> À télécharger gratuitement 9 fiches d’activités pâte à modeler Noël 

Le découpage

Le découpage est d’une grande importance pour développer différentes capacités, parmi lesquelles la motricité fine, la coordination œil-main et la coordination bilatérale. Il va renforcer les muscles de l’intérieur de la main, des muscles dont l’enfant va avoir besoin pour acquérir une bonne prise du crayon, attacher des boutons, faire ses lacets ou encore se brosser les dents. Pour encourager votre enfant à s’amuser en découpant, nous vous avons préparé des découpages sur le thème de Noël, parfaits pour la période !

>> À télécharger : découpage de Noël

UNE - découpage de Noël

>> À lire aussi : 7 idées d’activités motricité fine autour de Noël

7. Jouer à cache-cache

Un jeu indémodable !

8. Construire des cabanes

On participe tous ensemble, en famille, à la création d’une cabane, d’un espace cocon et magique avec des objets lumineux. Cela peut devenir un coin refuge ou pour aller lire. On peut utiliser une table recouverte de draps et couvertures. Mais pour une option plus pratique, on peut opter pour une structure que l’on démontera ou que l’on pourra laisser en place plusieurs jours selon la place dont on dispose.

>> À lire : Pourquoi construire des cabanes est si important ?

On aura également le choix entre une structure ouverte en tubes à laquelle on pourra accrocher divers types d’objets ou une structure fermée, plus cocon, idéale pour utiliser des objets lumineux en version cabane espace noir pour une obscurité totale ou en version cabane espace blanc.

Construire des cabanes

9. Faire des concours

N’hésitez pas à organiser des concours de gym, de danse, de grimaces pour passer tous ensemble de bons moments !

10. S’amuser avec des blind tests musicaux

Créez une playlist des chansons préférées de la famille et amusez-vous à reconnaître les titres de vos chansons favorites le plus vite possible !

11. Jouer aux cerceaux musicaux

Sur le même principe que le jeu des chaises musicales sauf que l’on remplace les chaises par des cerceaux !

12. Jouer avec les ombres

On s’amuse à créer des ombres chinoises avec nos mains !

coffret ombres

13. Chanter des chansons de Noël

14. Proposer de se balancer dans un hamac

15. Lire des histoires autrement

Faire naître le goût des histoires chez vos enfants est le meilleur service qu’on puisse leur rendre, car c’est ce qui développera leur attention, leur capacité de concentration, mais aussi de projection, d’abstraction, d’imagination. C’est aussi ce qui développera leur langage, enrichira leur vocabulaire, leur apportera bagage culturel et capacité d’analyse. Et surtout parce que c’est aussi, en leur donnant le goût des mots qu’on leur donne envie de lire.

Il existe différentes manières de lire les histoires comme avec la conteuse merveilleuse ou encore l’application Creative Stories qui permet de créer des histoires uniques en vous proposant des sons qui vont rythmer votre aventure.

>> À lire : 10 manières de raconter les histoires autrement

La conteuse Merveilleuse

Les conseils et astuces d’Océanie pour le repas de Noël

Deux options sont possibles pour le repas de Noël qui est souvent très long :

  • Soit les enfants mangent d’abord et pourront donc aller jouer ensuite pendant que les adultes seront à table.
  • Soit, ils mangent en même temps que les adultes et dans ce cas, il faut prévoir d’une part des activités pour qu’ils s’occupent à table comme des coloriages et d’autre part, il faut également leur permettre de faire des pauses, des temps hors de la table pour jouer. Vous trouverez ci-dessous quelques idées pour divertir les enfants pendant cette soirée.

1. Prévoir des activités régulatrices émotionnellement comme du chant, de la musique, de la danse.

Votre Loulou pourrait même faire un petit spectacle !

Un enfant danse avec un bonnet de Noël.

2. Organiser une petite chasse au trésor pour deviner le plat suivant ou pour ouvrir un cadeau.

>> À lire : Noël & petite enfance, des cadeaux pour explorer ensemble

3. Proposer des jeux autour du rythme

Des jeux de mains, des jeux de cours de récré et pourquoi pas des jeux de rythme comme le jeu Tam-tap ? Ce jeu a été conçu par un enseignant spécialisé pour développer l’enchaînement, en rythme, de gestes moteurs simples comme taper des mains et des pieds à la lecture de symboles.

tam-tap

4. Faire des petits paniers à trésors pour les petits

Pour vous aider dans la création de vos paniers, découvrez nos inspirations :

Paniers_exploration

5. Lire un bout d’une histoire et essayer de deviner, tous ensemble, ce qui pourrait se passer ensuite.

6. Faire des petits jeux de catégorisation

7. Proposer une assise dynamique

Derniers petits conseils d’Océanie pour passer de bonnes fêtes

En tant que psychomotricienne, Océanie recommande d’avoir chez soi du matériel sensoriel et de manipulation : un bac d’exploration, des pinces de manipulation de motricité fine comme le kit d’outils découverte ou le kit d’outils motricité fine, du petit matériel sensoriel (du riz, des boutons, des plumes, des objets de la nature, des pompons, etc.).

Materiel_manipulation

Pour faciliter les trajets en voiture, vous pouvez préparer des sacs avec des petites figurines sur des thèmes différents et faire des activités orales (chant, jeu de catégorisation, etc.)

Enfin, pour les enfants à besoins spécifiques, Océanie conseille de garder les outils qui fonctionnent d’habitude : consignes visuelles, pictogrammes, Time timer, etc.

Le mot de la fin

La fonction de l’adulte est d’être un régulateur et un facilitateur. C’est donc le rôle de l’adulte d’adopter une position de guide, de structurer le temps et de proposer des temps calmes, des jeux plus posés. Vous pouvez également prévoir un endroit de repli où les enfants peuvent se poser au calme, loin de l’excitation, du bruit et des lumières du repas de Noël.

>> À lire : comment créer un espace sensoriel refuge et repère ?

En cette année particulière, Océanie conseille également à tous de prendre le temps de se ressourcer, de s’écouter, ne pas prévoir trop de choses, prendre le temps de se poser, de s’écouter et faire selon ses besoins.

Vous pouvez retrouver une cinquantaine d’activités de psychomotricité réalisées par Océanie Le Borgne et ses collègues sur la chaine YouTube de InstantPsychomot et sur  Instagram sous le #lepsychomotmouvement.

Voir le replay en vidéo

Mathilde est coordonnatrice Tiers-Lieu chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.