Dossiers

Publié le 15 septembre 2017 / par Véronique / Temps de lecture estimé 9 min.

0

Mieux comprendre les principes d’une société inclusive

Depuis quelques années, le terme d’« inclusion » s’est peu à peu substitué à celui d’ »intégration ». Et c’est très bien ! Alors que le terme d’intégration suggérait l’adaptation d’individus « différents » à un système dit « normal « , l’inclusion prône l’adaptation de la société afin d’accueillir TOUS les individus, dans leur diversité. Comme la « loi handicap » de 2005 pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », le concept d’inclusion met en lumière le « plein droit » de toutes les personnes dans la société, quelles que soient leurs caractéristiques.

Ni vie minuscule, ni vie majuscule

Charles GARDOU, Anthropologue, professeur à l’Université Lumière Lyon 2, consacre ses travaux à la diversité humaine, à la vulnérabilité et à leurs multiples expressions. Il nous explique qu’il n’y a pas plusieurs humanités – l’une forte, l’autre faible, l’une à l’endroit, l’autre à l’envers – mais une seule ! L’enjeu de l’inclusion, c’est de forger un « nous », un répertoire commun car il n’y a ni vie minuscule, ni vie majuscule.

Le défi « Mélanie peut le faire », lancé par l’Unapei démontre qu’une société inclusive et solidaire est possible. C’est une société dans laquelle les personnes handicapées intellectuelles peuvent et doivent trouver leur place, comme n’importe quel autre citoyen. C’est un mouvement de solidarité sans précédent qui a permis à Mélanie Ségard de réaliser son rêve : celui de présenter la météo sur une grande chaîne de télévision. Des centaines de milliers de personnes se sont mobilisées pour que Mélanie passe sur France 2, le 14 mars 2017. Mélanie a prouvé que les personnes handicapées intellectuelles, dès lors que la société s’adapte à leurs besoins, sont compétentes et peuvent se réaliser comme tout citoyen.

Découvrir « Mélanie peut le faire », une initiative de l’UNAPEI.

Reconnaissance de la diversité et combat contre les préjugés

Le regard sur la différence, les stéréotypes et la peur sont des obstacles à l’inclusion. Développer un regard ouvert et bienveillant envers les personnes « différentes » ou ayant des besoins spécifiques semble primordial. Cette démarche s’inscrit dans une stratégie globale d’ouverture à l’autre et de prise en considération de la diversité.

« Chaque être est singulier. Charles GARDOU »

Combattre les préjugés, c’est aller au-delà des apparences, c’est se remettre en question par rapport à des opinions toutes faites et des a priori. C’est aussi, pour les personnes visées par ces préjugés, donner à la société les moyens de mieux les comprendre, en expliquant ce qu’elles vivent.  Parler d’inclusion, c’est donc, avant tout, réfuter la dualité normal/pas normal. C’est comprendre qu’il n’existe pas de groupes de personnes avec handicap et de groupes de personnes sans handicap, mais des individus, avec une pluralité de besoins, des besoins communs et des besoins particuliers. La seule norme c’est la diversité !
La diversité des identités et appartenances recouvre le handicap mais aussi le genre, l’âge, la classe sociale, l’origine culturelle… L’inclusion concerne tous les membres de la société. S’ouvrir et apprendre à connaître l’autre est essentiel pour grandir et vivre ensemble au sein de notre société.

  A TELECHARGER Dossier de l’APF sur la construction d’une société inclusive, ouverte à tous

 

Hop’Toys s’engage ! Nous avons créé de nombreuses infographies sur le sujet de la sensibilisation à la différence et la lutte contre les préjugés, notamment à destination des enfants. Ils seront les acteurs et les garants d’une société valorisant la diversité. Sensibilisons à la différence pour apprennent à connaître, pour combattre la peur et reconnaître et accepter la différence !

Equité vs Egalité

Selon Charles Gardou, la garantie d’un traitement prenant en compte les besoins singuliers de chacun est un élément fondateur d’une société inclusive.
«Les hommes sont égaux en droits, mais ils ne sont pas des copies conformes d’un modèle unique. Une société inclusive est une société consciente que l’égalité formelle -en droits- n’assure pas l’égalité réelle -dans les faits.»

L’égalité des chances est à penser en invoquant le principe d’équité qui demande une adaptation des moyens aux différences et aux besoins de chacun. Une société est inclusive lorsqu’elle module son fonctionnement, se flexibilise, pour offrir des solutions pour tous, au sein d’un espace commun.

CONFERENCES VIDEO : Quelle école pour une société inclusive ? Quelle évolution des métiers de l’enseignement ?

Le design pour tous : des bénéfices pour tous !

Une grande part de la population est concernée par le handicap : sur 7 milliards d’individus dans le monde, plus d’1 milliard est en situation de handicap. Si l’on inclut les membres de leur famille -parents, fratries, conjoints- quotidiennement impliqués, plus d’un tiers des habitants de la planète se trouve donc concerné de façon directe ou indirecte. Penser une société inclusive, c’est respecter les personnes handicapées et donner leur juste place à ces familles. C’est aussi respecter chaque citoyen dans sa spécificité.


La Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées définit la notion de « conception universelle » (appelée aussi « Design for All »). Dans cette convention, la « conception universelle » correspond à la conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure possible, sans nécessiter ni adaptation ni conception spéciale.
L’objectif de ce concept est de proposer des produits, ou services, afin que toutes les personnes, sans distinction d’âge, de genre, de capacité ou d’origine culturelle, puissent avoir les mêmes opportunités de comprendre, d’accéder et de participer pleinement aux activités économiques, sociales, culturelles et de loisirs, de la manière la plus indépendante possible. Ainsi, tous les domaines sont concernés par ce concept : transport, voirie, bâtiment, biens et services, nouvelles technologies, produits de la vie quotidienne, culture, éducation, etc.

 TEMOIGNAGE  Ma salle de classe inclusive : L’utilisation du Time Timer en classe par Kyra enseignante

Quelles mesures pour favoriser l’émergence d’une société inclusive ?

Selon Charles Gardou, il y a quatre leviers principaux pour susciter la transformation culturelle nécessaire.

La précocité d’abord : avant l’école, le rôle de nos crèches ou haltes-garderies serait d’accueillir indifféremment les enfants en situation de handicap et les autres. Ainsi l’inclusion, dès le plus jeune âge, représente une source d’ouverture et d’acceptation de la différence. Plus tôt un enfant est confronté à la différence, plus facilement il pourra la considérer comme partie intégrante de la société. Miser sur les jeunes semble donc une stratégie durable pour une société inclusive.

Il est également important de dispenser des savoirs sur le handicap : nous péchons souvent par ignorance, sans avoir conscience des pratiques discriminatoires qui ont encore cours.

Enfin, Charles Gardou cite les médias, dont on connaît l’impact sur nos représentations collectives. Ils peuvent jouer un rôle déterminant s’ils se saisissent, de manière inventive et volontariste, de cette question.

DOSSIER La société inclusive dans les séries TV et les films : l’exemple de Atypical et Wonder.

 

Tous concernés !

L’inclusion est un challenge sociétal à mener ensemble, à tous les niveaux. La participation de tous est nécessaire. Divers principes et pratiques vont dans le sens d’une considération des personnes handicapées comme partie intégrante de la société : individualisation des réponses aux besoins, valorisation et reconnaissance de chacun, égalité des chances, ouverture à la différence…

A noter…

PARIS 2024, pour une société inclusive et solidaire : Le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) et Paris 2024 sont aussi concernés par les enjeux d’une société inclusive. Ils partagent le souhait d’une société plus inclusive et solidaire à travers le sport. A l’appui : un manifeste pour une société inclusive et solidaire, déjà été signé par une cinquantaine d’acteurs majeurs du handicap français, dont la Fédération Française Handisport, qui s’inscrit pleinement dans cette démarche.

Habitat et société inclusive : La diversification de l’offre de l’habitat pour les personnes avec un handicap est l’un des grands enjeux d’une société plus inclusive et constitue la garantie d’une meilleure qualité de vie. Ce rapport de l’APF explique les enjeux de l’habitat dans une société inclusive.


A propos de l'auteur

Véronique est la cofondatrice de Hop'Toys et directrice commerciale. Elle rédige principalement des articles et dossiers de fond, des conseils.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑