Un enfant polyhandicapé présente plusieurs handicaps, ce qui donne à son être une manière unique d’exister. Cette vision du monde particulière doit être accompagnée. Pour cela, le toucher apporte de nombreux bienfaits par son essence (sens primordial du corps humain) et dans la relation qu’il permet d’établir avec l’Autre. À travers les sensations et les bienfaits du toucher, notamment chez l’enfant polyhandicapé, nous verrons comment bien le masser et partager un moment privilégié avec lui.

Les sensations du toucher pour les enfants

Le sens du toucher est sans doute le plus important de nos sens. On peut vivre sans l’odorat (anosmie), sans la vue (cécité), sans l’ouïe (surdité) ou sans le goût (agueusie). Mais sans le sens du toucher, on ne peut pas survivre. C’est un sens extrêmement personnel, et de proximité puisqu’on ne peut l’expérimenter que dans un rayon d’action restreint par le corps. D’une part, chacun a sa propre perception du toucher ; on peut aimer ou détester être touché. D’autre part, on ne peut pas toucher sans être touché, il y a forcément une relation de réciprocité qui s’installe.

En rupture par rapport à la période de gestation, un nouveau-né est très sensible au toucher puisque cela lui apporte un sentiment de sécurité, de protection et de confort faisant écho à la paroi utérine de la mère. Le sens du toucher est très important et porte des enjeux développementaux pour l’enfant. Ces développements se font via la peau, organe du toucher. En effet, le toucher permet à l’enfant de construire son identité par rapport à la mère, d’établir sa psyché et de structurer son être mental en découvrant son corps et son environnement. De plus, dans sa relation aux autres, l’enfant comprend le monde qui l’entoure et agit sur son environnement.

 Massage éponges Jade

>> À lire aussi : Psychomotricité, les troubles de la modulation sensorielle

Les bienfaits du toucher et le polyhandicap

Du fait des troubles importants (sensoriels, intellectuels, moteurs, comportement et douleurs) chez une personne polyhandicapée, celle-ci ne peut que difficilement interagir directement et de sa propre volonté avec son environnement. Le plus souvent, c’est l’environnement (matériel médical, principalement) et les autres personnes qui viennent toucher la personne polyhandicapée (notamment lors des moments de soins, de change, de transfert, de repas).

Ainsi lors de moments privilégiés durant lesquels on va toucher avec bienveillance une personne polyhandicapée, le corps devient un espace de rencontre, il permet de s’exprimer, de ressentir, d’apprendre et de comprendre. Le corps est une fenêtre sur le monde extérieur, il est aussi vecteur d’émotions et un moyen d’expression. En utilisant un code particulier, on peut entrer en contact émotionnel. Pour cela, on peut donner un toucher doux, tonique, peau à peau ou avec un objet intermédiaire, etc. Dans cette optique, le corps n’est pas qu’un corps à manipuler, mais bel et bien un corps de relation et d’émotion. Dès lors, il est tout à fait bénéfique de voir dans le toucher une approche sensible visant à développer les opportunités du corps.

Iliès

>> À lire aussi : Quels sont les bienfaits de l’eau pour nos enfants ?

Comment masser un enfant polyhandicapé ?

Le contact visuel

Le contact visuel est très important pour le bien-être d’un enfant polyhandicapé. Pour favoriser un univers visuel calme et reposant, vous pouvez disposer des lumière tamisées, des bougies, etc. Pour votre confort et pour son ressenti, vous pouvez vous placer à sa hauteur pour capter son regard et instaurer le contact visuel. Tout en douceur, accompagnez vos gestes à votre parole en lui expliquant ce que vous allez faire. De cette façon il sera plus en confiance et le moment sera plus agréable pour tout le monde.

Un massage adapté de la tête aux pieds

Pour un massage adapté au polyhandicap, vous pouvez utiliser des balles à picots (durs ou souples) accompagnées d’huile de massage après avoir réchauffé vos mains. Toujours avec vos mains, ou avec de petits objets de différentes rugosités, caressez son visage délicatement. N’hésitez pas à faire faire à votre enfant des mouvements simples de bras et de jambes. Les couvertures lestées sont idéales pour lui faire prendre conscience de son corps et donner un sentiment de protection. Enfin, même si sa sensibilité est restreinte au niveau des pieds, un massage de cette zone permettra une meilleure circulation sanguine. Pour la zone ventrale, il est conseillé de masser loin des heures de repas. Ce type de massage combat l’hypotonie et aide à la digestion.

Matières, textures, goûts et odeurs

Pour stimuler le sens du toucher, présentez à votre enfant des sacs ou des seaux contenant du riz, des graines, des billes… Il existe une multitude de textures fascinantes à découvrir avec ses mains : le velours, les plumes, le coton, etc. Associé à ce type d’activité tactile, vous pouvez enrichir le moment massage avec des odeurs et des goûts à découvrir grâce à des bougies parfumées, des gobelets contenant des saveurs particulières… Toujours dans un univers calme et apaisant, vous lui ferez ainsi profiter de fabuleuses découvertes sensorielles lors d’un moment privilégié.

Clément-toucher-polyhandicap

>> À lire aussi : Accessibilité, le témoignage de la famille de Clément

Le toucher est un sens très important chez l’enfant polyhandicapé. Les émotions, la communication, la compréhension du monde et tant d’autres apprentissages se font lors de ces moments de partage. En touchant et en étant touché, au sens physique et émotionnel, on lui permet de ressentir, d’échanger et de grandir…

Les solutions Hop’Toys

Solutions pour massages thérapeutiques

Rouleau massage pression : Faites-le rouler sur le dos d’une personne pour effectuer un massage réconfortant mais aussi pour apporter une stimulation par pression. Les cylindres en mousse ne font pas mal contrairement à certains outils de massage en bois.

Kitpratik Massage Sensoriel : Ce lot complet de 22 outils permet de masser différentes parties du corps tout en variant les sensations. Certains outils sensoriels apportent une stimulation tonique comme l’œuf masseur, d’autre s’utilisent en effleurements comme les spatules rugueuses.

Sélection massages thérapeutiques


Vous aussi, épinglez vos articles préférés sur Pinterest : 


Sources :
Alizée Mailharrin. Psychomotricité et polyhandicap : l’apport du toucher à travers l’accompagnement de la personne polyhandicapée. Médecine humaine et pathologie. 2015. <dumas-01194926>
Hizy.org, « Eveil et stimulation pour votre enfant polyhandicapé », 3 août 2018
Hizy.org, « Massage et polyhandicap : une pause bien-être pour votre enfant »,  3 août 2018

Rédacteur chez Hop'Toys, j'aime interviewer des professionnels pour écrire des articles. Amoureux de la langue française, je suis aussi jongleur de diabolo et auteur de chansons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.