Vous avez sans doute cette année dans votre classe un ou plusieurs élèves présentant des besoins particuliers, qu’ils soient porteurs d’un handicap, d’une déficience, de TSA ou qu’ils présentent des troubles de l’attention ou des apprentissages. Tous les enfants peuvent, quoi qu’il en soit, avoir besoin à un moment ou à un autre, d’une adaptation pédagogique, d’un aménagement particulier favorisant leur bien être, leurs relations sociales, leurs apprentissages…
Outre les Programme Personnalisé de Réussite Éducative (PPRE), les APC (temps de remédiation), l’appui d’un.e AVS/AESH, il existe aussi des outils pour répondre aux besoins spécifiques de certains de vos élèves. Petite sélection non exhaustive ici.

Une école à l’écoute des besoins, ce serait quoi ?…

Lors de la conférence qu’elle a proposée avec Hop’Toys au salon Autonomic de Paris cette année, l’ergothérapeute Isabelle Babington, spécialiste de l’intégration sensorielle a proposé cette description d’une école « idéale »:

Dans une école idéale, un enfant hypersensible aurait accès à un casque anti-bruit en sachant qu’il a le droit de l’utiliser dans certaines situations bruyantes, notamment à la cantine […]. En classe, les écrans de travail, durant certaines tâches, peuvent être très efficaces. Des enseignants peuvent trouver cela bizarre, mais durant une dictée ou un test, un écran qui le protège des distractions qu’il a du mal à ignorer peut aider un enfant à se concentrer. On peut aussi réfléchir à sa place en classe. On peut épurer la feuille en diminuant la quantité d’informations, d’exercices ou d’opérations. Il en va de même pour les instructions orales : énoncer une seule chose à la fois peut aider un enfant distrait. 

Dans une école idéale, il y aurait des lieux pour des pauses en soloLes enfants en surcharge sensorielle auraient la possibilité de faire une pause dans un petit coin calme et éloigné des autres (dans une petite tente, sous un bureau, un placard, etc.). Dans une école idéale, il y aurait une petite salle de cantine séparée pour 4 ou 5 enfants hypersensibles au bruit […]. Et bien sûr, les enseignants seraient formés pour comprendre comment les troubles de l’intégration sensorielle impactent les comportements et les apprentissages.

Il faudrait pouvoir organiser des pauses motrices, des pauses actives, pour que les enfants bougent. Les enfants sont trop longtemps assis, trop souvent, et ce n’est pas toujours la meilleure position pour apprendre. Beaucoup d’enfants ont besoin de bouger pour intégrer une leçon : de manipuler, de déplacer, de se déplacer. On pourrait aussi mettre à disposition quelques coussins d’airqui permettent de se procurer des sensations (non dérangeantes pour les autres). […]

Cette école vous fait rêver ? Ces préconisations ne valent pas uniquement pour les élèves présentant des troubles de l’intégration sensorielle. Vous savez, vous, enseignants, vous parents, que ces menus aménagements permettraient à nombre d’enfants de se sentir mieux et d’avoir un comportement plus propice aux apprentissages ! Alors voici nos préconisations très concrètes, besoin par besoin.

Ecouter les besoins sensoriels

Observez le comportement de l’enfant, notamment quand il est en situation de stress. Est-ce qu’il bouge les jambes ou d’autres parties de son corps dans des mouvements répétés ? Est-ce qu’il se crispe ? Est-ce qu’il mâchouille ses capuchons de stylos ? Selon les besoins corporels observés, vous vous orienterez vers des assises dynamiques, des fidgets vestibulaires (avec du mouvement), tactiles, ou à presser, ou bien encore des bijoux à mordiller.

Il gigote tout le temps ?

Qui n’a pas eu dans sa classe un enfant qui pouvait aller jusqu’à tomber par terre tellement il bougeait et se balançait sur sa chaise ? Pour permettre aux enfants qui ont « la bougeotte » d’exercer leur besoin de mouvement sans déranger la classe, proposez-leur des assises dynamiques. Le principe : permettre à l’enfant de rester assis et attentif tout en exerçant son besoin de mouvement.

Des ballons Sit’n’gym qui grâce à leurs 4 petits pieds permettent de conserver une posture bien droite sans avoir besoin d’être maintenus, au tabouret Tylo à la base subtilement arrondie, en passant les coussins Dynair à gonfler selon ses besoins et à poser sur une chaise, les assises dynamiques permettent à l’enfant d’exercer son besoin de mouvement tout en restant assis. Et favorisent la concentration !

Il ne peut pas rester assis sans remuer les pieds et le bruit qu’il fait dérange toute la classe ? Glissez sous sa table un fidgety feet ; l’enfant pose les pieds de part et d’autre de cet objet et peut ainsi faire exercer de petits mouvements de bascule totalement insonores ! Encore plus discrets, mais très efficaces : installez entre les pieds de sa chaise des fidgets pour pieds ; il pourra ainsi exercer son besoin de mouvement sans même y penser !

Il a tout le temps besoin de tripoter quelque chose ?

Et oui, cela arrive souvent… et pas seulement aux enfants ! Il s’agira ici à nouveau de ne pas nier ou vouloir étouffer ce besoin, mais de le laisser s’exprimer d’une manière socialement acceptable. Les enfants hyperactifs ou ayant des troubles de l’attention retireront un vrai bénéfice de l’utilisation de fidgets, des substituts particulièrement intéressants pour l’auto-stimulation tactile et vestibulaire notamment. Ces petits objets à triturer, malaxer, tordre ou faire tourner aident à focaliser l’attention, là encore, en proposant un exutoire moteur aux tensions et désirs de mouvement et en procurant un bien être tactile. Bien sûr tous les fidgets ne sont pas utilisables en classe, mais il en existe des modèles très silencieux et discrets que l’enfant utilisera de manière tout à fait « banalisée », sans même les regarder.

>> Retrouvez aussi nos conseils : Quels fidgets pour la salle de classe ?

Il se laisse facilement distraire ?

Dans des classes de 30 élèves, dans des classes multi-niveaux, dans des classes où tous les enfants ne suivent pas la même activité en même temps, il peut être très difficile pour certains de parvenir à se concentrer. Le bruit et la simple activité, aussi calme soit-elle, de leurs camarades sont, pour beaucoup d’enfants, sources de distraction. En mettant à disposition dans votre classe des casques anti-bruit et des cloisons de séparation, vous offrez à l’enfant la possibilité de s’isoler pour se concentrer. Ces aides peuvent n’être utilisées qu’à certains moments, lors des évaluations par exemple. Il sera important d’expliquer en début d’année aux parents et aux enfants, que ces derniers pourront avoir recours à ces solutions, afin que ces outils soient bien perçus comme des aides et non comme une punition.

Il a du mal à gérer son temps ?

Cela ne fait plus aucun doute pour qui s’en est déjà servi, à l’école ou à la maison, le Time Timer – cette petite horloge qui permet de représenter très simplement le temps qu’il reste pour effectuer une tâche grâce à une « portion » de cadran colorée qui va se réduire jusqu’à disparaître – permet à l’enfant de focaliser son attention sur la tâche à accomplir. Libéré de la pression du temps, il gagne en indépendance et en précision d’exécution, qu’il s’agisse d’activités solitaires ou collectives.

Kyra, du blog Marabout et bout de ficelle témoigne :

J’ai utilisé ce matériel sur bien des niveaux, du CP au CM2. A chaque fois, il a permis de responsabiliser les enfants sur la gestion du temps. Même avec des enfants qui ne lisent pas encore l’heure, comme en CP ou en ULIS, le disque rouge montre très clairement le temps qui reste. En situation de recherche, il permet aux enfants qui sont « maître du temps » de savoir rapidement le temps qui reste au groupe.

Il mâchouille tout ?

Les enfants porteurs de troubles de l’attention ou du spectre de l’autisme, notamment, vont très souvent manifester des comportements d’auto-stimulation. Ce  sont ces mouvements répétitifs et stéréotypés, sans but apparent qui peuvent exprimer un mécontentent, une gêne ou même une douleur. Le problème est qu’ils affectent particulièrement les interactions, la socialisation, la concentration et l’attention et peuvent provoquer l’incompréhension de la part des autres. Pour éviter à ces enfants de se mordre les mains, les doigts, les habits… ou de mâchouiller leurs stylos, il s’agira là encore de proposer un substitut socialement acceptable. Les bijoux et embouts de stylos à mordiller répondront à un besoin d’auto-stimulation orale. Ils existent en de très nombreuses formes et proposent des résiliences différentes pour répondre au plus près à la manière dont les enfants ont besoin de mordre, mordiller ou mâchouiller.

Ark baguette magique : un outil de mastication idéal dont équiper sa classe puisqu’il peut être utilisé en forme de baguette magique ou en bijou grâce au petit trou situé en haut de la baguette. Parfait pour les personnes qui souhaitent utiliser leurs molaires lors de la mastication.

Embout de stylo à mordiller Ark Brick : un embout original et coloré en forme de brique à glisser sur un stylo pour répondre aux besoins de mordiller des enfants. On retient son design texturisé, une face avec gros picots et l’autre avec petits picots. Plusieurs résiliences au choix.

>> Découvrez comment bien choisir un bijou à mordiller et un fidget

Il ressent un besoin d’auto-régulation profonde ?

Les enfants porteurs d’autisme ou de TDAH présentent souvent un désordre du processus d’intégration sensorielle. Ils peuvent, dans certaines situations, ressentir une surcharge sensorielle, que le port de couvertures, objets ou vêtements lestés peut leur permettre de mieux appréhender. Les vêtements lourds et les produits lestés vont leur apporter une stimulation et un feed-back proprioceptif amenant calme et détente tout en favorisant la conscience corporelle. Bien sûr, l’utilisation de vêtements lestés doit résulter d’un protocole mis en place par un thérapeute. Mais il est néanmoins indispensable que l’école puisse mettre à disposition des outils lestés (peluches, couvertures…), favorisant l’intégration neurosensorielle chez les enfants pour qui elle est « déficiente ».

Adapter sa pédagogie

Bien sûr, s’adapter aux besoins spécifiques de certains de ses élèves doit également passer par l’adaptation de sa pédagogie et des méthodes d’apprentissages mises en place. Pour vous y aider, Hop’Toys propose des jeux et outils éducatifs misant sur la manipulation, la progressivité dans la difficulté, des jeux inclusifs pour permettre à tous les enfants d’entrer dans les apprentissages de manière active, sans se décourager… et avec plaisir. Découvrez en ici quelques exemples et retrouvez notre sélection complète d’outils pour aménager sa classe et sa pédagogie.

Apprendre l’alphabet en plongeant dans un univers : l’exemple des Alphas

La planète des Alphas est une méthode de lecture qui présente notre système d’écriture, abstrait et arbitraire, sous une forme concrète et ludique adaptée au monde des enfants. Elle va leur permettre de découvrir l’alphabet à travers une histoire captivante, dont les héros, les Alphas, ont des caractéristiques étonnantes : ils ont à la fois la forme des lettres et une raison d’émettre leur son. De plus, le nom de chacun commence par la lettre qu’il représente.

>> En savoir plus sur les Alphas

Lectures littéraires, mais progressives et adaptées

C’est en lisant qu’on devient lecteur. Pour faciliter l’apprentissage de la lecture, il faut avant tout permettre à chaque enfant de goûte au plaisir de lire. Il est donc primordial que tous les enfants puissent se voir proposer des livres, à leur portée. Un livre non adapté à leur niveau encore fragile risquerait de les dégoûter de la lecture ! Des collections existent qui permettent une entrée progressive dans la vraie littérature jeunesse.

Collection Dyscool
Le buveur d’encre est un des titres proposés par Dyscool, une collection développée pour permettre aux enfants avec troubles Dys de découvrir des best-sellers de la littérature jeunesse ! Ces petits romans sont conçus pour compenser les difficultés de déchiffrage et de compréhension des enfants porteurs de troubles Dys. Les textes sont adaptés le plus légèrement possible, en collaboration avec l’auteur et un orthophoniste. Le plaisir de la littérature jeunesse enfin à portée de tous !

BDébutant
Des bande-dessinées… pour apprendre à lire des bandes-dessinées. 3 niveaux de lecture accueillant chacun 4 albums de bandes dessinées à la difficulté progressive pour se familiariser avec les codes de la BD. Le premier tome pose les bases de la règle de la lecture d’une BD. On commence avec 1 ou 2 images par page, 3 phylactères (bulles) au maximum et 1 phrase par phylactère et des phrases très courtes et on passe progressivement à des planches plus fournies. Idéal pour goûter très tôt ou avec un niveau de lecture encore fragile au plaisir du 9e art !

>> Découvrir aussi le livre-jeu Les trois petits cochons 

Mathématiques : manipuler pour aller vers l’abstraction

A la différence des autres sciences, les mathématiques ne peuvent pas, en tant que telles, être expérimentées. La richesse du jeu, sur un plan purement didactique, tient du fait qu’il offre aux élèves l’occasion de mettre en œuvre un raisonnement expérimental, Didier Faradji (Cahiers pédagogiques, n°448).

Apprendre à raisonner, à résoudre des problèmes est un enjeu majeur dans tous les domaines d’apprentissage, mais nécessite en mathématiques une capacité d’abstraction, difficile pour les enfants, particulièrement pour ceux atteints de troubles DYS. La manipulation en mathématiques permet d’ancrer cet apprentissage dans le réel. Essentielle pour certains, elle facilite l’apprentissage de tous. Permettre à des élèves de manipuler permet de les mettre en situation de découverte. La librairie des écoles, qui édite la méthode de Singapour en France le rappelle : « la manipulation est essentielle pour que les élèves acquièrent une sensibilité des nombres, des quantités et des mesures.»

Que ce soit en maternelle pour entrer dans la numération et construire le nombre, en cycle 2 pour aborder les unités/dizaines/ centaines/milliers ou en cycle 3 pour le délicat passage aux fractions et aux décimaux, de très nombreux outils existent qui vont offrir à l’enfant l’appui indispensable pour construire lui-même le sens, ancrer profondément la notion.

>> Accéder à la rubrique Premiers outils mathématiques (cycle 1)
>> Accéder à la rubrique Nombres & calculs (cycle 2)

Comprendre et sensibiliser

Peut-être êtes-vous, vous-même, très renseigné sur les troubles de certains de vos élèves et sur les aménagements à mettre en place pour eux dans la classe. Comme son nom l’indique la collection « 100 idées » des éditions Tom Pousse peut vous apporter une mine d’idées concrètes à mettre en place pour mieux accueillir et mieux accompagner un enfant présentant tel ou tel trouble.

Mais n’oubliez pas de sensibiliser également vos élèves aux difficultés que peuvent rencontrer certains de leurs camarades. Expliquez à tous, dès le début de l’année l’utilisation que vous allez faire de certains outils, afin de ne pas créer jalousie ou moqueries. Expliquez leur qu’ils peuvent servir à tous.
Expliquez aussi aux parents quel matériel vous proposerez pour améliorer le climat de classe, favoriser la concentration… Et rassurez-les sur le fait que vous êtes ouvert à ces aménagements ! Trop souvent encore, les parents n’osent pas demander aux professeurs de laisser leur enfant bénéficier de tel ou tel outil, dont ils savent pourtant qu’il facilite sa concentration et ses apprentissages, voire qu’a recommandé pour eux un thérapeute ! Cela est d’autant plus regrettable qu’il est encore difficile pour les écoles de s’équiper seules avec tous ces formidables outils. Alors travaillons ensemble à construire une école à l’écoute des besoins de tous les enfants !

>> Retrouvez ici nos infographies de sensibilisation

 


Image en une : Bastogne ouvre la 1re classe inclusive de la province de Luxembourg, source tvlux.be

Marianne est responsable de communication chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog. Passée par l'édition, la médiation culturelle et l'enseignement, elle aime tout particulièrement aborder des sujets pédagogiques, culturels et d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.