Lors du salon Autonomic de Lille, Hop’Toys était dignement représentée par la ludothèque l’Arche aux jouets. Ce service de l’association Les papillons blancs de Roubaix proposait en effet de faire découvrir certaines nouveautés du catalogue et ses jouets incontournables.


Nous avons souhaité vous faire découvrir le travail formidable mené tambour battant, et avec une passion très communicative, par Séverine Zeraoulia, l’éducatrice de jeunes enfants qui anime cette ludothèque « ouverte à tous ».
Dans cette 1re partie du long entretien qu’elle nous a accordé, Séverine nous présente sa ludothèque et son objectif : laisser le jeu gommer les différences.

 

Séverine, pouvez-vous nous présenter la ludothèque L’Arche aux jouets où vous travaillez depuis près de 20 ans ?

 

Une ludothèque c’est un équipement culturel, un espace de loisirs, de rencontre, de partage et d’échange, intergénérationnel autour du jeu. C’est un lieu ressource qui a pour mission de « donner à jouer ».

L’originalité de ma ludothèque (créée en 1996) qui est une structure de droit commun, ouverte à tous les enfants de moins de 6 ans, à leur famille, aux assistantes maternelles, aux travailleuses familiales, c’est qu’elle exprime clairement son souhait de favoriser l’accueil de tout enfant porteur de handicap (de sa famille et des établissements et services qui l’accompagnent). Les parents en situation de déficience intellectuelle sont aussi les bienvenus avec leurs enfants. Le principal projet de la ludothèque est d’être « handi-accueillante ».

Notre ludothèque est portée par l’association des Papillons Blancs, mouvement familial de parents et amis, avec et pour les personnes en situation de handicap mental qui œuvre pour la défense et la protection de leurs droits.
L’Arche aux jouets se trouve à Roubaix, dans un quartier défavorisé.
Elle accueille toujours tout le monde en même temps : des parents avec leurs enfants, des assistantes maternelles, des travailleuses familiales, des éducateurs spécialisés de jeunes enfants, des orthophonistes, des ergothérapeutes… des professionnels de la santé. Certains viennent même faire leur séance à la ludothèque car cela les sort de leur contexte de rééducation et qu’ils peuvent bénéficier là d’autres supports.

Chacun peut venir librement pour une heure de jeu par semaine. Nous accueillons aussi des groupes. Une attention particulière est portée aux enfants porteurs de troubles autistiques, qui sont accueillis séparément un jour de la semaine afin de s’assurer qu’ils aient le calme dont ils ont besoin.

 

Un espace réfléchi pour assurer une sécurité affective

 

La ludothèque dispose d’une salle de motricité, de peinture, d’un patio pour les jeux d’extérieur et d’une salle multi-sensorielle.
L’espace est très très réfléchi pour permettre que l’enfant soit en autonomie, quel que soit son handicap, et qu’il soit en sécurité affective. L’espace est pensé pour que, quel soit l’endroit où il se trouve, il puisse voir un adulte de référence… et que l’adulte puisse regarder l’enfant pour le sécuriser. Plus l’enfant est dans un environnement « sécure », plus son esprit est disponible pour expérimenter et jouer.

Il y a également une grande réflexion sur le choix des jeux. La ludothèque possède 3000 jeux, mais nous n’en mettons qu’une cinquantaine sur place. Les jeux choisis changent toutes les 6 semaines. Notre travail est, pendant ces 6 semaines, d’observer les enfants jouer, d’observer les parents, de répondre à la demande des éducateurs, et de réévaluer notre choix de jeux.

 

Justement, comment s’effectue le choix des jeux ?

 

Pas de jeux spécifiques… ou alors pour tous !
Nous pensons que la question « Faut-il privilégier les jeux et jouets spécialisés ? » n’a pas lieu d’être car il n’est pas question de jeux spécifiques pour des enfants spéciaux. Il est question de jeux bien choisis.
Il est très valorisant pour les parents d’acheter des jouets tout public car c’est une stigmatisation de moins.
Si nous proposons des jeux spécialisés, nous les mettons à disposition de tous les enfants de la ludothèque, c’est un facteur d’intégration supplémentaire. Même si leur achat est pensé pour convenir aux personnes porteuses de handicaps, ils conviendront à n’importe quel enfant.
L’adaptation des jeux n’est vraiment nécessaire que pour le polyhandicap ou le handicap visuel.

La méthode ESAR
Pour bien faire notre choix de jeu, nous sommes formées à la méthode ESAR. Le système ESAR, conçu par Denise Garon, permet l’analyse psychologique, la classification et l’organisation des jeux et des jouets. S’appuyant sur la psychologie et les techniques documentaires, la classification ESAR permet de décrire chaque objet ludique en fonction des compétences qu’il requiert et de porter un regard critique sur ces objets ou d’observer le jeu à partir des habilités et des compétences de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte. Le système ESAR est un outil de recherche scientifique inspiré, entre autres, des travaux de Piaget. Ce modèle présente les étapes chronologiques du développement de l’enfant organisées en six grandes facettes : les types de jeux, les habilités cognitives, les habilités fonctionnelles, les types d’activités sociales, les habilités langagières et les conduites affectives.

Le plaisir du jeu avant tout
A l’Arche aux jouets, nous veillons à ne pas perdre de vue le rôle du ludothécaire. Nous tenons à rester sur la notion de plaisir. Les éducateurs et les parents voient dans le jeu un outil pour progresser .Les jeunes porteurs de handicap se voient déjà proposer beaucoup de jeux thérapeutiques. A la ludothèque, on doit veiller aux notions de plaisir et de détente, afin d’offrir le jeu pour le jeu.
Lorsque nous constatons qu’un enfant est bien avec un jouet, nous lui gardons afin qu’il ait le plaisir de le retrouver chaque semaine et dispose de tout le temps nécessaire pour l’explorer séance après séance.
En outre, on essaie de coller exactement au développement et au profil sensoriel de l’enfant pour atteindre l’objectif de plaisir avec l’effet induit d’apprentissage.

On s’adapte, on s’adopte
Quand on accueille une personne porteuse de handicap, les échanges avec le parent ou l’équipe professionnelle qui l’accompagne sont très importants. Dans le cadre de l’accueil des enfants en groupe, on travaille en amont avec leur éducateur, afin de connaître les préalables et les précautions à prendre pour rendre ce moment le plus confortable et bénéfique possible. Nous allons accueillir l’enfant pendant toute une année avec un projet spécifique.

Quand un groupe vient avec des enfants que nous ne connaissons pas déjà, on s’adopte, on s’adapte les uns aux autres pendant 2 ou 3 mois au cours desquels on va jouer ensemble.
Nous pouvons suivre les enfants porteurs de troubles autistiques et les enfants en inclusion scolaire pendant 5 ou 6 ans. En effet, avec ces enfants, un apprentissage de comportement (apprendre à jouer assis, apprendre à jouer à tour de rôle, se souvenir de règle de vie …), une expérience sociale va aussi pouvoir se faire à la ludothèque.

 

Le jeu gomme la différence

 

Quand j’accueille un groupe d’enfants, je m’organise systématiquement pour avoir en même temps d’autres groupes, avec des enfants porteurs de handicap ou non. Je n’accueille jamais d’enfants porteurs de handicap tous seuls. Je ne me focalise que sur le plaisir de l’enfant et sur mon objectif qui est de gommer la différence entre les enfants pour que l’enfant reste juste ce qu’il est : un enfant. Et que chacun joue avec chacun.
Avant l’âge de 6 ans il n’y a aucun problème. Après, il peut y avoir une réticence au début, mais qui disparaît très vite.
Nous avons à la ludothèque des poupées en fauteuil roulant : tout le monde y joue ! Les enfants se fichent de savoir qu’une poupée est « handicapée » ou pas handicapée. Et ils se fichent que l’un d’entre eux soit plus lent, ils vont juste, par exemple, tourner la carte de l’autre pour l’aider !

 

 

 

 

Dans la suite de cet entretien, que nous publierons la semaine prochaine, Séverine Zeraoulia nous parlera de la manière dont elle accompagne aussi les parents… notamment en leur réapprenant à jouer ! Ne ratez pas les précieux conseils de cette professionnelle passionnante et passionnée.

Découvrez les produits Hop’Toys préférés de Séverine dans son lookbook de Noël.

 

Un métier passionnant, une ludothécaire passionnée

Séverine Zeraoulia est éducatrice de jeunes enfants de formation. Elle travaille depuis 20 ans dans la ludothèque L’Arche aux jouets, 26h30 par semaine… et autant en tant que bénévole ! Car Séverine a la conviction que le média du jeu peut tout inventer, peut répondre à tout :

« Du moment qu’il y a du plaisir, il y a apprentissage ! »

Alors cette passionnée, Présidente de l’association des ludothécaires des Hauts-de-France, intervient dans les écoles pour sensibiliser au handicap. Elle forme les ludothécaires sur le handicap dans le cadre de formation nationale sur les publics empêchés (porteurs de handicap, personnes hospitalisées, incarcérées) pour qu’aucun(e) de ces professionnel(le)s ne dise « Non, je ne peux pas accueillir ces personnes ».
Séverine Zeraoulia intervient beaucoup dans les structures (école, crèche, structure accueillant des enfants porteurs de handicap, ludothèque) pour conseiller sur l’aménagement de l’espace.
Elle milite aussi pour un aménagement tel que « école flexible », qui propose à l’enfant un aménagement respectueux de ses besoins et de sa personnalité : plutôt qu’impérativement une chaise, pourquoi pas un tabouret mouvant, un coussin permettant une assise dynamique ou même la possibilité de rester debout pour jouer, apprendre ?!

 

 

Marianne est chargée de communication chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Instagram

  • Je fabrique mon circuit de course adapté ! 
Ce circuit est très simple à monter. Dans l'exemple ci-dessous, j'ai utilisé JOHNNY le TRACTEUR - ADAPTÉ - HOP182 et THOMAS LA LOCOMOTIVE - ADAPTÉE - EL156
  • «Ce que le savon est pour le corps, le rire est pour l’âme». L'humour et la communication ludique renforcent nos relations en déclenchant des sentiments positifs et en favorisant la connexion émotionnelle. Super activité dans inspiration sur le site #hoptoys
  • Les paniers sensoriels lumineux #activité #inspiration #sensoriel
  • Je fabrique... des crackers pour son anniversaire ! #jouets #hoptoys #stimulation #exploration
  • Twistons avec les marquages pieds et mains ! #twist #manipulation #motricité #fine
  • Ma première box d'#auto-régulation Vous pouvez aussi intégrer des #outils stimulant le sens #vestibulaire de l’enfant comme des #jouets dynamiques entraînant une #manipulation. Le bâton de pluie apporte une #stimulation sonore #apaisante tandis que les petites balles #tactiles peuvent être utilisées aussi bien en #massage qu’en #exploration #tactile.
  • Une salle de jeux #calmante sur le site ! On se met en mode #relax #zen #decompresser #repis
  • #inspiration une super boxe Auto-régulation -ados / adultes #timetimer #fidget #balle
  • Je crée une cabane en carton ! #cabanne #liendanslabio #inspiration  #sensorielle #

Suivez-nous !