Conseils

Publié le 30 août 2016 / par Caroline / Temps de lecture estimé 12 min.

2

Troubles praxiques à l’école : des solutions !

Caroline Huron,  Chargée de recherche à l’Inserm, Présidente du Cartable Fantastique nous explique dans cet article les difficultés scolaires rencontrées par les enfants touchés par les troubles praxiques, ainsi que les aménagements nécessaires pour leur permettre de faire les acquisitions scolaires dans le même temps que les autres élèves, sans être gênés par leur handicap. …

Le trouble de la coordination motrice d’origine développementale touche de nombreux enfants d’âge scolaire. Au-delà des difficultés motrices qu’il engendre, il est à l’origine de difficultés scolaires. Les enfants dyspraxiques présentent tous des perturbations de l’écriture manuscrite. En particulier, ils sont en situation de double tâche attentionnelle lorsqu’ils écrivent. Il est essentiel d’aménager leur environnement afin de leur permettre de faire les acquisitions scolaires dans le même temps que leurs pairs sans être gênés par leur handicap. Une première étape consiste à rendre accessibles les contenus scolaires en modifiant les mises en page pour contourner les troubles de l’organisation du regard et les anomalies de traitement de l’information visuo-spatiale. Une seconde étape est la compensation du déficit de l’écriture que rend possible l’utilisation d’un ordinateur. Les outils et les ressources proposées par le site du « Cartable fantastique » permettent de mettre en oeuvre cette démarche afin de faciliter l’inclusion scolaire de ces enfants.

Les difficultés scolaires

Troubles de l’écriture

crayon dyspraxieLes difficultés démarrent dès le début de l’apprentissage en grande section de maternelle. Les enfants dyspraxiques peinent à reproduire les lettres en fonction du modèle qu’on leur présente. Ils ont des difficultés à tenir leur crayon correctement et à contrôler la pression qu’ils doivent exercer sur la feuille. Le tracé est peu fluide et reste lent. Les lettres sont trop grosses, irrégulières et le résultat est très insatisfaisant au regard des efforts déployés. La lisibilité des lettres se dégrade au fur à mesure de l’exercice. Les lettres en miroir sont fréquentes. Mais surtout, alors que leurs pairs commencent à acquérir des automatismes dans le geste écrit, les enfants dyspraxiques continuent à dessiner chacune de leurs lettres et ce traçage laborieux accapare la plus grande partie de leurs ressources attentionnelles.

L’automatisation de l’écriture permet aux enfants de libérer des ressources cognitives pour des tâches de plus haut niveau (expression écrite, grammaire, orthographe). En présence d’un trouble de la coordination, l’absence d’automatisation de l’écriture prive les enfants des ressources attentionnelles nécessaires à la réalisation de ces tâches de haut niveau. Toute situation d’apprentissage doit donc prendre en compte cette particularité afin de permettre l’acquisition des compétences scolaires correspondant à leur niveau intellectuel.

Retrouver sur la boutique Hop’Toys des fournitures scolaires ergonomiques permettant une meilleure tenue des stylos et crayons.

Difficultés en mathématiques

La lecture des nombres à plusieurs chiffres qui repose sur une norme spatiale posera des difficultés à tous ceux qui ont une perturbation du traitement visuo-spatial. Ils peuvent ainsi confondre 21 et 12. Enfin, la pose des opérations est un écueil fréquent. Les enfants échouent à aligner les chiffres correctement, ce qui les conduit à des résultats faux qui sont liés non pas à des erreurs de calcul mais à l’impossibilité de résoudre l’algorithme spatial dont dépend l’opération à poser.

chiffre dyslexieLa géométrie les confronte à deux difficultés importantes. La première est que l’enseignement des concepts géométriques passe, en grande partie, par du traçage de figures. Les enfants échouent à manipuler les règles, compas, rapporteur et équerre qui sont indispensables à la réalisation des formes géométriques qui leur est demandé de dessiner. À ces difficultés liées au handicap moteur, se rajoutent pour certains les difficultés liées aux perturbations du traitement de l’information visuo-spatiale. Certains enfants ne voient pas les angles, peinent à distinguer les diagonales ou ne parviennent pas à repérer un carré dans un rond qui leur apparaît sous forme de traits séparés.

  • Solutions Hop’Toys pour les difficultés en Mathématique : 
le-thamographe

Le thamographe qui est un instrument de mesure et de traçage de figures géométriques tout en un : il peut remplacer à lui seul un compas (sans pointe), une règle graduée, une équerre, et un rapporteur!

compas-bullseyes

Le compas bulleyes est facile à manipuler et sans pointe! D’un doigt on tient le compas au centre du cercle puis on tourne autour avec un stylo.

regle-avec-poignee-30cm

La règle avec poignet, très solide, cette règle a été spécialement conçue pour les enfants ayant une coordination difficile. Sa grosse poignée en forme de crocodile offre une prise en main très facile.

Difficultés en lecture et troubles des mouvements
oculaires

dyspraxie écoleLes enfants dyspraxiques n’ont pas de difficulté à acquérir les principes du décodage des mots. Néanmoins, la lecture nécessite une précision des mouvements oculaires qui leur fait souvent défaut. Il faut lire systématiquement de gauche à droite, ce qui n’est pas simple quand l’orientation droite gauche est altérée, suivre la ligne dans sa totalité et repérer précisément les limites des mots. Nous avons enregistré les mouvements oculaires de 20 enfants présentant un trouble de la coordination motrice comparés à 20 enfants contrôles dans une tâche de ligne numérique. Les résultats montrent que les enfants dyspraxiques fixent les régions pertinentes de la ligne aussi longtemps que leurs pairs mais que pour obtenir la même durée de fixation, ils ont besoin d’un plus grand nombre de fixations et de durée moindre. De même, il existe de nombreuses fixations en dehors de la ligne.

Ces résultats mettent en évidence un trouble de l’organisation du regard et des difficultés à maintenir une fixation sur la durée. La moindre durée de chacune des fixations est corrélée à l’intensité du trouble de la coordination motrice évaluée par le MABC. Les enfants dyspraxiques sautent donc des mots lorsqu’ils lisent, confondent les lignes en démarrant par la lecture du début d’une ligne et en finissant sur la fin de la ligne suivante, et fatiguent au bout de quelques pages tant la gestion de leurs mouvements oculaires est difficile.

L’accessibilité et la compensation du handicap à l’école : une priorité

La première question à se poser est celle de l’accessibilité. Dans le cas d’un enfant en fauteuil roulant, rendre accessible l’école signifie mettre en place des rampes et des ascenseurs pour que l’élève puisse rejoindre sa salle de classe. L’enfant dyspraxique qui se perd dans les couloirs du collège ou du lycée en raison de ses perturbations de repérage spatial doit aussi bénéficier de mesures spécifiques pour se rendre dans la salle de cours. On peut ainsi proposer que ce soient les enseignants qui changent de classe plutôt que les élèves ou mettre en place un système de signalisation lui permettant de repérer plus facilement les salles de cours dans lesquelles il doit aller et la direction de la sortie du collège (par exemple, autocollants sur les portes, et dans les couloirs). Dans le cas d’un enfant aveugle, rendre accessible un contenu scolaire (fiche, manuel) implique de lui donner la possibilité de le lire en braille, par exemple. Similairement, les enfants dyspraxiques qui ont des troubles d’organisation du regard doivent bénéficier de contenus scolaires accessibles qui leur permettent de faire le même travail que les autres élèves de façon autonome et dans le même temps. Pour cela, les supports proposés devront être adaptés en amont, par exemple, en évitant les présentations en colonnes, en limitant le nombre d’informations par page, en évitant les dessins sans rapport avec l’exercice demandé, en augmentant l’interligne, parfois en augmentant la taille des caractères, etc.

Une fois les contenus scolaires rendus accessibles, il faut se poser la question de la compensation du déficit du trouble du geste et en particulier de l’écriture manuscrite. L’objectif est avant tout d’éviter toutes les situations de double tâche liée à l’écriture manuscrite. L’enfant dyspraxique apprendra donc l’orthographe en épelant les mots ou en utilisant des lettres magnétiques, donnera des réponses orales aux questions ouvertes, utilisera un traitement de texte ou des contenus numériques scolaires adaptés (cf. paragraphe sur les sites du Cartable fantastique), dictera à un secrétaire.

Les tâches motrices non pertinentes telles que le découpage et le collage d’étiquettes qui épuisent inutilement l’enfant sont aussi à éviter. Pour la géométrie, l’enfant bénéficiera de l’utilisation d’un logiciel spécifique pour tracer les figures.

Les cartables fantastiques : des projets pilotes

L’absence d’outils facilitant l’inclusion scolaire des enfants dyspraxiques est patente. Les enseignants non formés, qui voient arriver dans leur classe des enfants dont personne ne leur a réellement expliqué les difficultés spécifiques, sont souvent bien démunis. L’association le Cartable fantastique est née de ce constat. Elle faisait suite à la création d’un premier site le Cartable fantastique de Manon (www.lecartablefantastique.fr) sur lequel sont mis en ligne les supports scolaires adaptés et utilisés par une petite fille atteinte d’un trouble de la coordination motrice lors de sa scolarité du CE1 au CM2. Les adaptations sont le plus souvent numériques. L’enfant ouvre son ordinateur au moment où les autres ouvrent leur manuel ou prennent leur fiche.

En termes de contenu, elle fait donc la même chose que le groupe-classe mais au lieu d’écrire, elle donne des réponses en cliquant et en tapant au clavier. Ces adaptations sont réalisées à partir des supports pédagogiques des enseignantes. Sur le site internet de l’association le Cartable fantastique sont proposés à la fois des ressources scolaires déjà adaptées et des outils pour les adapter ou pour aider les enfants à travailler en classe. Parmi les ressources scolaires, des exercices de grammaire disponibles en ligne sur le site du CRDP de Champagne-Ardennes (du CE1 au CM2) ont été transformés en exercices numériques. Une section littérature jeunesse regroupe des contes et des fables issus du patrimoine sous forme de livres numériques avec une présentation qui facilite la lecture. Des modèles pour les rubans du traitement de texte Word permettent l’insertion de gabarits facilitant la pose des opérations, la réalisation de frises historiques, etc.

À l’aide de cette plateforme, des manuels scolaires entiers ont été rendus accessibles aux élèves dyspraxiques. L’utilisation de ces manuels en classe accroît leur autonomie et, en leur permettant de suivre en classe, améliore considérablement leur confiance en leurs capacités. Ces projets pilotes ont le mérite d’exister mais ils ne doivent pas faire oublier que l’inclusion scolaire reste encore trop souvent un combat épuisant pour les enfants dyspraxiques et leurs familles.

6Caroline Huron est psychiatre, chercheuse à l’INSERM, spécialisée en sciences cognitives dans le laboratoire du Pr Stanislas Dehaene, experte reconnue de la dyspraxie et parent d’une enfant dyspraxique. Elle est l’auteur d’un livre intitulé « L’enfant dyspraxique. Mieux l’aider à la maison et à l’école. » publié chez Odile Jacob. Elle assure la présidence de l’association depuis sa création. Au delà de cette fonction, sa mission consiste à faire le lien entre les connaissances scientifiques sur ce trouble et le fonctionnement cérébral d’une part et les aides pragmatiques qui peuvent être apportées aux enfants dyspraxiques au quotidien à l’école, d’autre part. En lien avec son travail de chercheuse, elle assure une mission générale d’expertise scientifique sur la dyspraxie.

1 : Etude Jolly, Huron, Gentaz, sous presse ; cf aussi Jolly, Huron, Albaret & Gentaz, 2010.

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Caroline est content manager chez Hop’Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d’article et traite des sujets d’actualité.



2 Reponses pour Troubles praxiques à l’école : des solutions !

  1. Bonjour,
    auriez vous un catalogue complet avec tous les articles optons.
    Si c’est le cas pourriez vous me l’envoyer en Suisse ?
    Nous aimerions passer une commande commune avec des collègues et le catalogue est plus facile à consulter en commun.
    Route de Corcelles 12
    1530 Payerne

  2. Amandine dit:

    Bonjour,

    Nous transmettons votre demande à notre service client 🙂 !
    Nous vous souhaitons une belle journée !

    Amandine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑