Les compétences émotionnelles sont des apprentissages incontournables à travailler à l’école. Comment les travailler en classe de façon ludique ? Comment enseigner à vos élèves des stratégies pour identifier et communiquer sur leurs émotions ? Pour vous aider à répondre à ces questions, jeudi 22 octobre nous avons reçu, lors d’un Facebook Live, Elsa Antunes et Nathalie Lambinet, ludopédagogues, enseignantes et créatrices de la méthode « Jeumaide ». Elles vous ont proposé 3 ateliers pour « travailler » les émotions en classe, ainsi que des ressources à télécharger gratuitement et des conseils sur les meilleurs outils à utiliser. 

Le jeu Feelings

Le jeu Feelings permet de travailler autour des émotions et c’est le point de départ des 3 ateliers proposés par Elsa et Nathalie.

Feelings v1 et v2

 

Que ressentirais-tu si ton papa faisait pipi dans le jardin ? Si on te proposait d’intégrer un groupe de musique ? Ou si des animaux échappés du zoo se promenaient librement dans ta ville ?

C’est à ces situations – et à bien d’autres – que Feelings va proposer aux joueurs de réagir. Dans ce jeu coopératif, les joueurs sont amenés à exprimer leurs émotions face à des situations, puis à tenter de deviner ce qu’ont ressenti les autres joueurs. Avec la piste des émotions, les joueurs sont donc amenés à développer leur empathie.

Feelings V2 : Une nouvelle version du jeu Feelings vient de sortir. Cette version, qui se veut plus adaptée à un large public, comporte quelques nouveautés : les personnages ont été remplacés par des animaux drôles et attendrissants afin que les enfants puissent s’identifier plus facilement. De nouvelles cartes situations ont été introduites. Elles ont été pensées pour les professionnels de l’éducation, mais jouables avec des ami·e·s ou en famille.

1er atelier : Des émo-quoi ?

Cet atelier permet de travailler le vocabulaire des émotions.

Dans un premier temps, l’enseignant·e va demander aux élèves de définir « qu’est-ce qu’une émotion ? ».

Les élèves vont d’abord y réfléchir individuellement. Puis en petits groupes, ils vont partager leurs définitions et se mettre d’accord sur une définition commune. Ensemble, ils vont chercher la définition dans le dictionnaire et comparer avec leur définition du mot émotion afin de créer la définition la plus complète possible. Enfin, en groupe-classe, les petits groupes vont partager leurs définitions et créer un référentiel de vocabulaire.

L’enseignante va alors proposer de commencer à jouer au jeu Feelings. Mais les élèves vont vite s’apercevoir qu’ils ont des difficultés avec le vocabulaire des émotions (ex. : compassion, résignation, etc.) et qu’ils ne connaissent pas assez certaines émotions.

L’enseignante va alors leur proposer de reformer des petits groupes de 3-4 élèves et va distribuer à chaque élève une carte émotion. Ils vont alors tenter de définir en petit groupe chaque émotion reçue.  Une fois leurs définitions faites, ils iront à nouveau chercher un dictionnaire afin de compléter leurs définitions pour ensuite les partager en groupe classe. En groupe-classe, les élèves vont créer un référentiel de toutes les émotions qu’ils pourront aller consulter dès qu’ils le souhaitent.

Enfants qui travaillent en classe

Pour qui ?

Cet atelier est adapté aux enfants de 8 à 12 ans, car ils sont plus autonomes dans l’écriture et le travail collaboratif. Néanmoins, il peut aussi être adapté à des enfants de 6-8 ans en prenant moins d’émotions : la joie, la tristesse, la peur, la colère, la surprise et la gêne. Pour les plus petits, Elsa et Nathalie conseillent de travailler à l’oral et avec moins d’émotions : la joie, la colère, la tristesse et la peur. Elles soulignent également l’importance de mettre des mots sur les sensations au niveau du corps et du visage. « Comment je me sens lorsque je suis en colère ? J’ai mon visage qui se crispe, mes muscles qui se tendent et j’ai envie de tout casser. »

Pour les enfants avec un trouble autistique, on peut adapter cet atelier en utilisant seulement deux émotions : une agréable comme la joie et une moins agréable comme la colère par exemple. Le but sera d’amener l’enfant TSA à comprendre ces émotions et à les détecter chez les autres et lui-même. Pour cela, Nathalie et Elsa conseillent de partir d’imagiers avec des personnes ou des enfants exprimant des émotions et de proposer à l’enfant de les identifier et les trier. Également, on va essayer de parler des sensations physiques ressenties dans des situations vécues. Une fois cette étape acquise, on pourra proposer à l’enfant des images plus figuratives et des situations plus complexes.

« Des émo-quoi ? »


« Des émo-quoi ? »Une fiche pédagogique pour travailler le vocabulaire des émotions en classe

6 x A4 en pdf

2e atelier :  La boîte de la grosse colère

Cet atelier s’adresse aux plus jeunes. Cette activité autour des émotions se base sur la lecture en classe d’un album jeunesse traitant d’une ou de plusieurs émotions. Par la lecture et l’exploitation d’un album, les enfants vont pouvoir progressivement mettre des mots sur les émotions. Par exemple, avec un album traitant de la colère, on va pouvoir ouvrir le dialogue avec les élèves : « Qu’est-ce que la colère ? Comment le personnage l’exprime ? Et toi, est-ce qu’il t’arrive d’être en colère ? »

Puis, on peut proposer aux enfants de créer une boite de la grosse colère. Il s’agit simplement d’une boite (boite à chaussure par exemple) décorée et dans laquelle on propose à l’enfant de dessiner, gribouiller ou écrire selon ses capacités sur ce qu’il a mis en colère, de chiffonner le bout de papier et de le mettre dans la boite. Plus tard, lorsque l’enfant sera plus calme, on pourra demander à l’enfant s’il souhaite qu’on aille regarder ce qu’il y a dans la boite et essayer d’ouvrir le dialogue.

>> Fabrique un monstre mangeur de colère

Monstre mangeur de colère

Elsa et Nathalie rappellent également qu’il y a différents moyens et supports qui peuvent être mis en place dans la classe pour aider les enfants à gérer leur colère. On peut créer un coin calme/zen où on mettra à la disposition des enfants, en plus de la boite de la grosse colère, des peluches avale-soucis, des fidgets, des balles anti-stress, un gros pouf, un cocon sensoriel. Cet endroit permettra à l’enfant de s’isoler, d’extérioriser un peu son sentiment et de s’autoréguler.

 

« Aborder la colère »


« Aborder la colère »

Une activité pour parler de la colère avec un livre adapté et  en créant la boîte à colère

15 x A4 en pdf

3e atelier : Mon Feelings : la création de nouvelles cartes de jeu

Cette activité va permettre aux élèves et/ou à l’enseignant·e de personnaliser le jeu Feelings en y ajoutant de nouvelles émotions ou de nouvelles situations qui « colleront » avec leur quotidien. À partir des sites www.feelings.fr et www.unjeudansmaclasse.com, il est possible de créer ses cartes au bon format et de pouvoir les imprimer.

Des cartes spéciales Covid ont d’ailleurs été créées pour que les enfants puissent exprimer leurs émotions face à la situation sanitaire actuelle et des impacts qu’elle peut avoir dans leur vie.

Vous pouvez télécharger ces cartes ci-dessous :

Activité avec des cartes spéciales « situation sanitaire COVID »


Activité spécial avec les cartes du confinement

 

8 x A4 en pdf

« Mon feelings »


« Mon feelings »

Une activité pour personnaliser le jeu en créant des nouvelles cartes de jeu

9 x A4 en pdf

Elsa et Nathalie rappellent également que nous n’avons pas toujours envie de parler de nos émotions. Utiliser une roue des émotions peut permettre de signifier mon émotion à mon entourage afin qu’il respecte mon espace. On peut alors demander à l’enfant (ou l’adulte) s’il souhaite dialoguer, mais il est important de ne pas le forcer.

La roue des emotions

Revoir le live

>> Pour en savoir plus sur les intervenantes et découvrir la méthode « Jeumaide »

Nous espérons que ces 3 ateliers et ses ressources vous seront utiles. N’hésitez pas également à partager en commentaires comment vous « travaillez » les émotions dans votre classe ou à la maison.

  •  
  •  
  •  
  • 10

Mathilde est coordonnatrice Tiers-Lieu chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.