La vie peut parfois sembler comme un train lancé à grande vitesse avec les paysages qui défilent sans que l’on ait le temps de les saisir… Les semaines de confinement nous ont souvent permis de réaliser cela et de souhaiter ralentir le mouvement. Et si on se mettait à la slow life ? La slow life est un art de vivre qui consiste à reprendre le contrôle de son emploi du temps pour mieux apprécier les choses et être plus heureux. À l’occasion de la Journée internationale de la lenteur et de la journée la plus longue de l’année (le 21 juin), nous vous proposons dans cet article 7 façons simples de commencer à adopter ce mouvement.

1. Apprendre à déconnecter

« Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd’hui est un cadeau, c’est pour ça qu’on l’appelle le présent. » (Maitre Oogway, Kung Fu Panda) Ce célèbre personnage de dessin animé a adopté les préceptes de la slow life ! Pas toujours facile de déconnecter et de profiter du moment présent. Concrètement au quotidien, comment on fait ?

Quand c’est possible, on troque la voiture pour le bus ou le train, on prend alors ce temps pour soi, pour écrire, pour lire, tricoter ou toute autre activité qui nous fait du bien. Dès que le temps nous le permet, on se déplace à pied ou à vélo et on prend le temps d’observer notre environnement. En famille, on éteint son ordinateur les jours de congé, on évite de surcharger ses enfants d’activités extra-scolaires et on planifie des activités ou moments à passer ensemble.

>> Inspiration : des jeux pour resserrer les liens familiaux

zou les boulons

>> À découvrir : 24 défis à faire en famille

Apprendre à déconnecter, c’est aussi apprendre à prendre du temps pour soi, consacrer du temps pour prendre soin de soi. N’attendez pas d’être au bout du rouleau pour vous accorder de l’attention, c’est en prenant soin de vous au quotidien que vous serez au meilleur de vous-même pour prendre soin des autres.

>> Sophrologie : 3 exercices pour apprendre à gérer ses émotions

lire dans le train

2. Se concentrer sur une tâche à la fois

Sonnerie de téléphone, notification des réseaux sociaux, des nouveaux emails, conversations à suivre en même temps… Nous sommes très souvent (sur)sollicités et il est parfois difficile de se concentrer sur une tâche. On commence par mettre son téléphone de côté pour focaliser notre attention sur une seule activité à la fois. On n’en sera que bien plus efficace ! On pense également à s’accorder des pauses. Pour chaque activité, on s’aide d’un Time Timer et on planifie la durée maximale à consacrer uniquement à cette activité.

Pour réduire les stimuli extérieurs visuels ou auditifs, il existe par ailleurs de nombreuses solutions : casque anti-bruit, écran de concentration, filtre pour tubes néon, bouchons d’oreilles, barrière pop-up

>> À lire également : Se concentrer, ça s’apprend ! Mais comment ?

3. Prendre ses repas en pleine conscience

On se (re)met en cuisine pour préparer des plats sains et colorés. On en profite pour partager un moment de complicité avec notre enfant en lui proposant de nous aider. (Pour cela, vous pouvez utiliser nos livres de recettes en images et nos ustensiles adaptés).

Une fois le repas prêt, on prend un réel plaisir à le déguster. On éveille tous nos sens en commençant par sentir, observer, et découvrir la texture, de ce plat, puis finalement son goût, tout en prenant conscience des sensations et des émotions que cela nous procure. Manger en pleine conscience permet de repérer plus facilement ses sensations de faim et de satiété. Cela invite également à écouter son corps et à s’écouter tout court…

>> À télécharger : 5 cartes-activités de pleine conscience

manger en pleine conscience

Focus produits :

La cuisine pour tous : pour un lecteur porteur de handicap ou un non lecteur. Le premier livre de cuisine accessible à tous ! Ce livre propose des recettes goûteuses à réaliser facilement grâce à ses explications simples à comprendre et ses illustrations. Au programme : 3 entrées, 3 plats, 3 desserts et 1 cocktail de fruits. Tous aux fourneaux !

Je cuisine avec des images : 19 recettes faciles à comprendre et à exécuter grâce aux explications en pictogrammes. En suivant chaque étape en images, les faibles lecteurs pourront réaliser de bons petits plats et les plus petits pourront également mettre la main à la pâte. Bonne cuisine !

>> Visionnez en replay la vidéo de l’atelier de cuisine adaptée qui a eu lieu en live avec les auteurs du livre « Je cuisine avec des images » !

La cuisine pour tous

Livre de recettes : La cuisine pour tous

4. Essayer tous les dérivés du mouvement slow

Le Slow s’étend désormais à tous les domaines !

La slow food : En 1986, Carlo Petrini, journaliste gastronomique italien, lance en Italie la slow food en opposition au « fast-food ». Aujourd’hui, la Slow Food est une organisation internationale. Elle promeut la qualité plutôt que la rapidité et s’appuie sur trois grands principes : bon (des aliments frais de saison), propre (une culture qui respecte l’environnement) et juste (un juste prix pour le consommateur et pour l’agriculteur).

Le slow tourisme : on voyage autrement en préférant le train et le bateau à l’avion par exemple. On privilégie l’écotourisme et on part à la rencontre de la population.

Le slow management : des méthodes de travail coopératives, stables et durables privilégiant l’épanouissement humain et le bien-être au travail.

La slow cosmétique encourage l’utilisation de produits cosmétiques bio, éthiques et le fait-maison.

La slow pédagogie : une approche dans laquelle « l’accompagnement du jeune enfant sera ajusté à sa capacité de recevoir, de découvrir, de contrôler son environnement. Cela implique un recentrage sur le temps, sur la simplicité et sur le jeu en extérieur. » C’est ce qu’explique Méline Dutriévoz, éducatrice de jeunes enfants, directrice de crèche, Présidente du jury des Girafes Awards et qui, la première, a défini le concept de Slow pédagogie.

>> Pour aller plus loin : Slow pédagogie et parenting, si on prenait le temps ?

Deux enfants découvrent la nature.

Découvrez notre sélection « slow pédagogie »

La liste n’est pas exhaustive, ce mouvement touche bien d’autres sphères de la vie ! Il existe même en France des « slow cities » (des villes slow) !

5. S’autoriser à improviser

L’organisation c’est bien et c’est souvent le seul moyen de jongler entre toutes les tâches de sa journée. Mais lorsque l’organisation devient trop pesante et se transforme en obsession de tout contrôler, c’est qu’il est temps de lâcher du lest. Autorisez-vous à improviser de temps en temps et à vivre le moment présent. Cela est vrai aussi pour Loulou qui a besoin de moments de jeux libres où il pourra développer son imagination et sa créativité.

>> À lire aussi : Le jeu libre…d’imaginer

jeu libre

6. Se (re)connecter à la nature

Avec l’arrivée du printemps, les beaux jours refont leur apparition et les températures sont plus clémentes. Profitez-en pour vous reconnecter à la nature. Vous pouvez mettre les mains dans la terre en cultivant un petit potager ou en semant des aromatiques. Si cela n’est pas possible pour vous, allez vous promener dans la nature ou organisez un pique-nique gourmand à l’extérieur.

tubes à trésors colorés

Tubes à trésors colorés : ces tubes à trésor en bois et plexiglas permettront de créer des sortes d’herbiers en 3D. On pourra y glisser différents éléments naturels au fil des saisons : brindilles, fleurs, rochers, chrysalides de cigales… Les tubes conserveront un temps les odeurs de ces éléments. Voilà qui va motiver les balades en forêt !

Et s’il n’est pas possible pour vous de sortir en ce moment, alors la nature peut venir à vous ! Préparez plein d’activités pour vos enfants avec le bac d’exploration en y ajoutant des éléments naturels tels que des coquillages, des morceaux de bois, des pierres naturelles… ou en utilisant notre panier « découvertes de la nature ». À découvrir en cliquant ici.

bac d'exploration

(c) Méline Dutriévoz

>>À lire également : 7 idées pour se reconnecter à la nature

7. Pratiquer une activité manuelle

Fabriquer un objet, cuisiner, peindre… Que ce soit une activité artistique ou de construction, travailler avec ses mains permet d’affiner sa motricité fine, de développer sa créativité et de renforcer son estime de soi face à ses créations. Voici quelques inspirations d’activités manuelles à réaliser avec Loulou :

Le jeu de construction cabane à oiseaux : une petite cabane en hêtre et bouleau à assembler soi-même pour protéger les oiseaux cet hiver dans son jardin. Quel plaisir et quelle fierté on aura à la monter soi-même ! En plus cela fait travailler la motricité fine, les fonctions exécutrices et la planification des actions.

Kit mangeoire pour oiseaux : après leur avoir construit leur petite cabane, on continue à se rapprocher de la nature en mettant à disposition des oiseaux cette mangeoire. Une fois les 2 éléments assemblés, on recouvre le bâtonnet de semences de quelque chose de collant, comme du beurre d’arachide, puis on le roule dans des graines pour oiseaux. 4 bâtonnets et 4 perchoirs en bois.

cabane à oiseaux et mangeoire

La cabane à tisser : On laisse libre cours à son imagination en construisant une cabane ! Rien de tel pour retomber en enfance avec sa progéniture. Construire des cabanes est un réflexe provenant d’expériences archaïques passées. Quel que soit le genre, quel que soit l’âge, réaliser une construction est un jeu contribuant à socialiser l’enfant, à le sécuriser et à répondre à ses propres besoins et aux besoins du groupe. Alors, on sort dans son jardin ou dans le parc de son immeuble pour ramasser quelques fleurs, branches, bouts de bois afin de créer sa propre cabane. Une activité à la fois éducative, ludique et créative.

cabane à tisser

>> À lire aussi : La créativité chez l’enfant aux besoins spécifiques

Sélection produitsDonnez des ailes à sa créativité

Connaissiez-vous le mouvement slow life ? Lesquels de ses principes appliquez-vous déjà dans votre vie ? Lesquelles allez-vous mettre en place ? Dites-nous tout en commentaires !

Source : https://www.laslowlife.fr/

Publié le 22 mai 2020, mis à jour le 19 juin 2020

  •  
  •  
  •  
  •  

Mathilde est coordonnatrice Tiers-Lieu chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.