Donner la parole aux personnes porteuses de handicap ou de troubles, pour qu’ils puissent s’exprimer librement, sur les thématiques qui leur tiennent à cœur : c’est pour nous une évidence ! Depuis plus de 20 ans, Hop’Toys se mobilise pour rendre notre société plus inclusive. Une société dans laquelle chacun et chacune a sa place et où TOUS les enfants ont la possibilité de développer leur plein potentiel.  

C’est pour eux que nous avons choisi de nous mobiliser pour proposer des produits inclusifs en France.

C’est pour eux que nous tentons de trouver des solutions adaptées, aux meilleurs tarifs, avec une qualité optimale…

C’est pour eux que nous proposons des activités gratuites pour jouer, apprendre, découvrir, développer leur potentiel…

Alors non, tout n’est pas encore parfait. Mais oui, ici, ils ont un espace où ils peuvent s’exprimer librement.

Qui mieux que les premiers concernés pour s’exprimer, partager, débattre sur le sujet du handicap ? Chez Hop’Toys, nous souhaitons donner la parole à chacun : les professionnels, les parents, et l’on n’oublie pas les premières et premiers concernés… Ceux pour qui l’on travaille !

Article : portrait d’Anaïs

Anaïs Lucot accompagne les enfants HPI (Haut Potentiel Intellectuel) afin de leur rappeler que nous sommes tous différents et qu’il faut faire de cette différence une force, un atout. Elle est elle-même THQI (Très Haut Quotient Intellectuel). 

Si des parents d’enfants précoces me lisent, je tiens à leur dire qu’être hyperactif et avoir des troubles de la concentration, c’est fréquent chez des enfants précoces, tout comme certains troubles du spectre autistique. 

Anaïs Lucot THQI

>> Découvrez l’article complet d’Anaïs 

Article : portrait de Laura

portrait de Laura

Laura a 38 ans. Elle est mariée et a un fils de 8 ans. Diagnostiquée autiste et HPI tardivement, elle vous raconte son parcours. Aujourd’hui, elle est consultante en informatique et très heureuse d’avoir pu enfin mettre un mot sur cette différence. 

L’autisme n’est pas une maladie, c’est juste une façon de fonctionner un peu différente.

Le problème, surtout pour les femmes, c’est que le diagnostic est compliqué et que tant qu’on n’a pas la notice, on ne sait pas comment utiliser ce fonctionnement. L’accès au diagnostic, c’est primordial. Pour beaucoup d’entre nous, c’est même une question de survie. Par contre, une fois qu’on l’a, c’est le début d’une toute nouvelle vie.  

>> Découvrir le portrait de Laura

Rencontre en direct avec Elize Dulam

Le 17 février 2021, nous vous avions proposé sur notre page Instagram un nouvel atelier en ligne avec notre invité Elize Dulam. Elize, autiste Asperger, avait partagé avec vous son quotidien et ses astuces pour s’organiser et s’autoréguler. Elle avait également répondu à vos questions en direct.

Elize Dulam

Dès l’instant où je ne me suis pas chez moi, je me sens agressée par les bruits, la lumière, la pression atmosphérique, les odeurs, la foule… Donc quand je rentre à la maison, j’ai besoin de me sentir en sécurité sans agressions sensorielles. J’ai donc créé un cocon avec des lumières tamisées, des coussins, des plaids, des couleurs sobres et peu de décoration. Tout ce qui est décoration va pomper de l’énergie sensorielle, donc je préfère un univers très épuré.

>> Retrouvez dans cet article un récapitulatif de ce riche échange

Autisme : Rencontre avec Josef Schovanec

Le mois d’avril est un mois consacré à la sensibilisation à l’autisme. Pour aborder cette thématique en 2021, nous avons eu la chance et l’honneur de recevoir Josef Schovanec, philosophe et écrivain avec autisme, pour un live. Un échange riche et passionnant à découvrir !

Josef Schovanec

>> Retrouvez un récapitulatif et un replay de ce live

Article : portrait d’Angélique

portrait d'Angélique

Angélique a été diagnostiquée tardivement comme étant TDAH avec des traits autistiques. Dans cet article, elle partage son parcours, ses conseils… 

Je dirais aux adultes qui pensent être TDAH de se faire confiance et de ne plus hésiter à aller vers les spécialistes. On en sait de plus en plus sur ce trouble du neurodéveloppement. Il n’y a aucune peur à avoir, on vivra toujours avec, mais on peut apprendre à l’apprivoiser et à vivre avec. La diversité humaine est source de richesse, mieux l’on se connaît et moins on se dévalorise.
Être atypique ne devrait pas signifier être moins intéressant ou bizarre. Les TDAH peuvent être plus créatifs, d’autres plus spontanés. Ils sont aussi plus empathiques, ont parfois un sixième sens (savoir des choses sans comprendre comment ils ont vu vrai).

>> Découvrez l’article d’Angélique 

Live troubles DYS : S’épanouir avec sa différence

Christelle Béchouche a partagé avec vous son expérience, celle d’une personne diagnostiquée tardivement DYS, maman d’enfants DYS, afin de libérer la parole et de dépasser les idées reçues sur ces troubles.

J’ai besoin de compensations techniques comme l’ordinateur, des logiciels pour mon travail, expliquer aux gens que je suis DYS, mais généralement, ils entendent, mais ne comprennent pas ce que cela implique.
Si je demandais à un non-DYS de travailler à la manière d’un DYS, il serait forcément handicapé !

>> Retrouvez ici le récapitulatif et le replay du live

Rencontre avec Clément Rommel

En collaboration avec la fédération de Trisomie 21 France, nous avons eu l’honneur et la joie d’interviewer, lors d’un Facebook live le 16 mars 2021, Clément Rommel. Il nous a parlé de son parcours, son travail, ses loisirs, ses amis et nous a donné ses astuces pour vivre seul, être organisé et autonome au quotidien. 

Je fais des visioconférences avec Trisomie 21 France pour changer les regards, pour que les personnes avec une Trisomie 21 puissent vivre « normalement » et faire leurs propres choix.
Moi, j’ai besoin des gens, toute sorte de gens. Je voulais faire du tennis de table comme tout le monde, en milieu ordinaire, pouvoir aller plus haut, me mettre en avant. 

Rencontre avec Clément Rommel

>> Retrouvez notre récapitulatif et le replay du live

Et ensuite ? …

Nous sommes à votre écoute pour vous donner la parole et vous proposer toujours plus de contenu, pertinent et utile ! 

Contactez-nous, laissez-nous des commentaires, sur le blog, sur les réseaux sociaux… Dites-nous ce qui vous serait utile, en tant que personnes concernées par le handicap, personnellement, professionnellement

À venir un live pour donner la parole et la libérer  !

Vie sexuelle et handicap, c’est possible ?

Aspirer à une vie affective et sexuelle épanouie, c’est le droit et le souhait de toute personne. Souvent, pour les personnes en situation de handicap, cela reste encore un sujet tabou ou un parcours plus compliqué.

Nous vous proposons de nous retrouver le 27 janvier pour un live, avec le témoignage inspirant de Laetitia Rebord, pair-aidante et coach en santé sexuelle, qui partagera son parcours et son expérience et répondra en direct à vos questions.

Laetitia Rebord est titulaire d’un Diplôme Universitaire Personne Experte en Situation de Handicap dispensé par la Faculté de Médecine de l’Hôpital Bichat à Paris en partenariat avec la Chaire UNESCO Santé Sexuelle et Droits Humains. Elle est aussi très active en tant que pair-aidante en santé sexuelle, formatrice, conférencière et coach vers l’empowerment des personnes en situation de handicap. Laetitia Rebord est atteinte d’une maladie génétique de naissance : l’amyotrophie spinale. Elle ne peut bouger qu’un pouce et qu’un orteil. Elle se bat pour le droit à une vie affective et sexuelle pour les personnes en situation de handicap. 

facebook_LIVE_Vie-sexuelle-handicap sans logo

Avez-vous des suggestions de live ou de témoignages qui vous intéresseraient ? Laissez-nous un commentaire ! On vous donne la parole !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.