Et voilà, le premier trimestre touche à sa fin et, avec lui, l’année 2018. Une année, qui chez Hop’Toys a été marquée par un élargissement de la gamme d’outils et de ressources en direction des enseignants de même que par notre présence accrue à des rencontres pédagogiques (colloque de la FNAME, AGEEM, Journées DYS, journées Canopée). Pourquoi ? Parce qu’on sait qu’il ne suffit pas de prôner l’inclusion des enfants à besoins spécifiques à l’école, mais qu’il faut surtout pouvoir apporter des solutions concrètes pour flexibiliser la classe et les enseignements, parce que les neurosciences ont encore permis de mettre en lumière cette année de nouvelles approches pour permettre à tous les enfants d’apprendre au mieux et parce que l’engagement des professeurs et des équipes d’accompagnants pour s’adapter aux besoins des enfants et leur permettre de trouver leur place à l’école mérite d’être sans cesse souligné. Petit retour ici sur certains articles qui vous ont particulièrement marqués.

1. Notre série de rentrée : conseils pour une école inclusive

En cette rentrée 2018-2019, nous vous avons proposé une série de six articles sur l’école inclusive. Elle avait pour objet de présenter tout ce que recouvre cette notion, toutes les questions qu’elle soulève, tous les aspects à considérer pour rendre l’école plus inclusive, mais aussi pour développer les valeurs de coopération, d’ouverture, de bienveillance qui lui sont intrinsèquement liées.

Conseil n°1 : sensibiliser à la diversité

Sensibiliser les enfants à la différence leur permet de mieux comprendre le monde qui les entoure tout en développant leur empathie. Il existe un véritable enjeu à ce que les enseignants puissent aborder cette question en classe, car c’est souvent ainsi que le sujet sera introduit dans les familles : par les enfants ! Les enfants non encore formatés à une pseudo normalité, les enfants pour qui la différence – au plus jeune âge – ne fait pas de différence. Nous vous apportions ainsi dans cet article quelques pistes, mais aussi des supports pour sensibiliser vos élèves à la diversité.

Conseil n°2 : favoriser l’attention en classe

Certains enfants notamment ceux porteurs de troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) ont une capacité d’attention limitée, ce qui va impacter leur parcours scolaire. Pour les aider, nous vous proposions quelques idées à mettre en place en classe pour aider tous les élèves à se concentrer plus facilement.

Conseil n°3 : la classe flexible

Difficile d’obtenir l’attention de tous les enfants de manière synchrone. Entre les attentes d’écoute des enseignants et les envies de gesticuler de leurs 30 élèves, la solution pourrait bien être… la classe flexible ! Présentation de cette tendance venue du Québec qui pourrait être la solution pour associer apprentissage et besoins naturels des enfants, notamment de ceux, nombreux, ayant des besoins spécifiques… mais pas seulement !

Conseil n°4 : les préférences sensorielles

Nous n’apprenons pas tous de la même manière. Connaître le profil d’apprenant de ses élèves, savoir par quel sens ils retiennent le mieux, avoir conscience de leurs préférences sensorielles et pouvoir privilégier un sens plutôt qu’un autre peut être un atout majeur dans sa pratique pédagogique. Nous vous donnions ici quelques idées pour vous appuyer sur un sens préférentiellement à un autre.

Conseil n°5 : la coopération

Mettre en place une école plus inclusive, c’est aussi développer des valeurs de bienveillance et de coopération entre les élèves et à travers leurs apprentissages. 

Conseil n°6 : être à l’écoute des besoins spécifiques

Qu’ils soient porteurs d’un handicap, d’une déficience, de TSA ou qu’ils présentent des troubles de l’attention ou des apprentissages? tous les enfants peuvent, avoir besoin, à un moment ou à un autre, d’une adaptation pédagogique, d’un aménagement particulier favorisant leur bien être, leurs relations sociales, leurs apprentissages… Outre les Programme Personnalisé de Réussite Éducative (PPRE), les APC (temps de remédiation), l’appui d’un.e AVS/AESH, il existe aussi des outils pour répondre aux besoins spécifiques de certains de vos élèves. Nous vous les présentions dans cet article.

ça ressemblerait à quoi une école inclusive ? A ça ! Téléchargez cette affiche pour faire bouger l’école !

2. Paul à l’école inclusive

Parce que c’est du terrain que viennent les idées et les inspirations : nous avons demandé cette année à la maîtresse et à la maman d’un petit garçon porteur d’autisme de nous livrer leurs regards croisés sur la première année de scolarité de celui-ci en petite section de maternelle ordinaire. Il vous a fait craquer ce beau petit bonhomme qui est la preuve vivante et souriante qu’un enfant avec autisme peut prendre part et même être la star du spectacle de fin d’année, se faire des copains et retirer d’immenses bénéfices au fait d’être scolarisé parmi tous. Et depuis, Paul a encore fait d’énormes progrès !

3. Mieux apprendre grâce aux neurosciences

On n’explique jamais à l’enfant comment fonctionne le cerveau alors qu’en fin d’élémentaire, il connait tout de son système digestif !

Pour comprendre ce que peuvent apporter les neurosciences à l’éducation, il faut d’abord comprendre un peu (mieux) comment fonctionne le cerveau. Comprendre le fonctionnement du cerveau, l’architecture cognitive, être conscient des bienfaits de la métacognition, connaître les 4 piliers d’apprentissage et découvrir comment entraîner son cerveau grâce à des petits jeux faisant travailler la flexibilité mentale, voici ce que proposait cet article, qui s’appuyait notamment sur la conférence donnée par Olivier Houdé au Congrès de l’AGEEM cette année.

4. Epsilon à l’école : pour une meilleure inclusion scolaire

5. Méthode de Singapour : la bosse des maths pour tous

A partir de la très riche enquête réalisée par le magazine Le Point dans le cadre de son hors-série consacré à la méthode de Singapour, nous vous avons proposé une petite série d’articles pour vous permettre de découvrir la méthode d’apprentissage des mathématiques dite de Singapour. Sur quelle approche, sur quels principes repose-t-elle ? Comment la mettre concrètement en pratique ? A l’école ou à la maison. Représente-t-elle un enseignement élitiste ou est-elle particulièrement indiquée pour des élèves porteurs de troubles ou ayant des difficultés et pour lesquels l’abstraction mathématique est d’autant plus délicate ?

 

Et en cadeau bonus de fin d’année, pour vous permettre de repartir d’un encore meilleur pied en 2019, retrouvez ici quelques-unes des infographies et ressources les plus utiles pour la classe plébiscitées en 2018. Cela vous laisse 15 jours pour les imprimer gratuitement et en faire profiter votre classe à la rentrée 😉

D’ici là, toute l’équipe d’Hop’Toys vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année… et de bien vous reposer !

Petite sélection d’incontournables infographies

10 conseils pour favoriser les apprentissages selon les neurosciences

 

infographie troubles DYS

Les troubles DYS et le trouble de l’attention

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La méthode Singapour

 

Quel est mon profil sensoriel

 

La météo des émotions

 

Les bonhommes-élèves

 

Marianne est chargée de communication chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.